Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266313889
Code sériel : 18112
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Persona

Je sais qui tu es

Date de parution : 11/02/2021
Une série de crimes barbares menace les représentants du nouveau monde... violence gratuite ou vengeance calculée ? 
Dans les sous-sols de l’asile Sainte-Anne, la nuit a été sanglante. Un homme y est retrouvé horriblement mutilé, lobotomisé. D’autres victimes suivent, toutes torturées, toutes laissées en vie mais « enfermées en elles-mêmes ». Toutes cadres au sein des géants du numérique.
C’est au cœur de Paris, dans ses tréfonds et au-delà, que...
Dans les sous-sols de l’asile Sainte-Anne, la nuit a été sanglante. Un homme y est retrouvé horriblement mutilé, lobotomisé. D’autres victimes suivent, toutes torturées, toutes laissées en vie mais « enfermées en elles-mêmes ». Toutes cadres au sein des géants du numérique.
C’est au cœur de Paris, dans ses tréfonds et au-delà, que Franck Somerset, commissaire à la Crim, va suivre la piste de ce qui ressemble à une vengeance frénétique, folle et pourtant méthodique, où s’affrontent deux univers : le nouveau monde des géants du Web persuadé de sa toute puissance, et l’ancien qui ne veut pas mourir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266313889
Code sériel : 18112
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un vrai thriller, rythmé, brutal et prenant. »
Gruznamur.com
« Un thriller captivant, une très belle réussite. »
anaisseriallectrice

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ya2meufs_qui_lisentetvoyagent Posté le 6 Septembre 2021
    👺MASQU...ARADE👹 Frank Somerset, flic à la Crim, est chargé d'une sale affaire : un homme a été retrouvée torturé et lobotomisé dans une pièce désaffectée de l'hôpital Sainte-Anne, l'asile parisien. Détail macabre, on lui a fixé un masque ancien sur le visage, avec des clous enfoncés dans le crâne !😱 Bientôt, d'autres victimes suivent. ElIes ne sont pas tuées mais c'est bien pire.... Elga, une jeune femme travaillant chez Google pense pouvoir aider la police grâce un logiciel de pointe recoupant les traces laissées par les victimes sur les réseaux sociaux.... Maxime Girardeau qui signe ici son premier roman a bossé 12 ans dans le marketing digital et connaît bien les célèbres Gafam, ces géants du web qui tentent de gouverner nos vies, vous savez, Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft.... Son thriller noir et violent est une satire au vitriol du monde des start-up et du management moderne d'une inhumanité décomplexée. Son intrigue est surtout diaboliquement menée avec ce qu'il faut de twist, d'originalité et de perversité. Bref, on a liké à donf et on va le follo à la trace !😉🤣 Il vous tente ?
  • AMR_La_Pirate Posté le 25 Mai 2021
    Un grand merci à Netgalley et aux éditions Mazarine pour ce thriller de Maxime Girardeau, Persona… Des crimes horribles, mis en scène de façon abominable… Âmes sensibles, abstenez-vous ! En fait, ce ne sont pas des homicides à proprement parler car toutes les victimes sont encore en vie, mais elles ont été torturées et enfermées en elles-mêmes. Une plongée dans nos vies immatérielles, virtuelles, dans l’univers des nouveaux maîtres du monde, les grands du numérique qui maîtrisent les réseaux sociaux. Un récit de vengeance… Un tueur en série qui ne tue pas vraiment, méthodique dans sa frénésie, efficace par sa modernité, singulier et étrange dans son rapport aux masques précolombiens… Des personnages complexes auxquels on s’intéresse ou s’attache, selon les personnalités… Des parcours intrigants… Des ambiances… Des milieux… Une écriture efficace, documentée, dépaysante… Un récit captivant… Maxime Girardeau a échafaudé une intrigue compliquée, alambiquée qui tient cependant plutôt bien la route. Même quand, après m’être sentie pas mal baladée, j’ai compris où il allait enfin m’emmener, mon intérêt n’a pas baissé, bien au contraire ! Un titre en forme de métaphore… En latin, le mot « persona » signifie masque, celui que portaient les acteurs, pour se décliner ensuite en personnage ou rôle… En philosophie, chez Jung notamment, le concept de... Un grand merci à Netgalley et aux éditions Mazarine pour ce thriller de Maxime Girardeau, Persona… Des crimes horribles, mis en scène de façon abominable… Âmes sensibles, abstenez-vous ! En fait, ce ne sont pas des homicides à proprement parler car toutes les victimes sont encore en vie, mais elles ont été torturées et enfermées en elles-mêmes. Une plongée dans nos vies immatérielles, virtuelles, dans l’univers des nouveaux maîtres du monde, les grands du numérique qui maîtrisent les réseaux sociaux. Un récit de vengeance… Un tueur en série qui ne tue pas vraiment, méthodique dans sa frénésie, efficace par sa modernité, singulier et étrange dans son rapport aux masques précolombiens… Des personnages complexes auxquels on s’intéresse ou s’attache, selon les personnalités… Des parcours intrigants… Des ambiances… Des milieux… Une écriture efficace, documentée, dépaysante… Un récit captivant… Maxime Girardeau a échafaudé une intrigue compliquée, alambiquée qui tient cependant plutôt bien la route. Même quand, après m’être sentie pas mal baladée, j’ai compris où il allait enfin m’emmener, mon intérêt n’a pas baissé, bien au contraire ! Un titre en forme de métaphore… En latin, le mot « persona » signifie masque, celui que portaient les acteurs, pour se décliner ensuite en personnage ou rôle… En philosophie, chez Jung notamment, le concept de « persona » définit le masque que tout individu porte pour répondre aux exigences de la vie en société. Nous choisissons d’apparaître sous tel ou tel jour ; nous nous cachons ou nous protégeons sous telle ou telle posture… En matière de marketing, le terme « persona » désigne des profils types, des cibles potentielles de campagnes de publicité ou autres… Les définir permet d’élaborer des dispositifs de plus en plus performants pour les toucher. Les « persona » sont des « caricatures du vivant ». J’ai adoré l’art et la manière dont Maxime Girardeau a filé cette métaphore tout au long du roman. Certes, il est en terrain connu puisqu’il a travaillé pendant douze ans dans le domaine du marketing digital, notamment au sein d'une des fameuses multinationales rassemblées sous l'acronyme GAFAM et ceci explique sans doute cela ; mais, ainsi, il brouille aussi les pistes, égare et malmène ses lecteurs pour mieux les bluffer par le dénouement. J’ai dévoré ce premier roman. Une réussite. #lesglosesdelapiratedespal #Persona #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • Laurie_lucas Posté le 13 Mai 2021
    Un homme est retrouvé nu, mutilé, avec un masque en pierre fixé à même le visage à l'aide de clous. Tortures, amputations, ablation, lobotomie. Rien ne lui a été épargnée. Il est malgré tout encore en vie... Cette nouvelle affaire va mettre à mal le commissaire Franck Somerset, 35 ans de Crim derrière lui, ainsi que les membres de son équipe qu'il a lui-même monté. Car voyez-vous, cet homme victime d'agression n'est que le premier d'une série... Un sacré thriller aux scènes complètement dingues par moment ! Les descriptions sont parfaites, elles claquent fort et on en prend plein les mirettes. C'est prenant, il y a de bonnes explications, un rythme soutenu qui donne envie de poursuivre la lecture. Et quand tout commence à prendre du sens, ça devient intense. Le net, les grosses multinationales ultra connectées tiennent une grande place dans ce thriller. Il est très riche en détails : Descriptions, décors, personnages et même tortures. C'est vraiment fort et ça nous permet de mieux "voir" les choses. En plus de l'enquête en elle-même, on retrouve beaucoup d'informations extrêmement intéressantes, comme par exemple sur les données que nous partageons et bien d'autres encore, j'ai dévoré ces passages. Niveau personnage, on suit Franck et son équipe, ainsi... Un homme est retrouvé nu, mutilé, avec un masque en pierre fixé à même le visage à l'aide de clous. Tortures, amputations, ablation, lobotomie. Rien ne lui a été épargnée. Il est malgré tout encore en vie... Cette nouvelle affaire va mettre à mal le commissaire Franck Somerset, 35 ans de Crim derrière lui, ainsi que les membres de son équipe qu'il a lui-même monté. Car voyez-vous, cet homme victime d'agression n'est que le premier d'une série... Un sacré thriller aux scènes complètement dingues par moment ! Les descriptions sont parfaites, elles claquent fort et on en prend plein les mirettes. C'est prenant, il y a de bonnes explications, un rythme soutenu qui donne envie de poursuivre la lecture. Et quand tout commence à prendre du sens, ça devient intense. Le net, les grosses multinationales ultra connectées tiennent une grande place dans ce thriller. Il est très riche en détails : Descriptions, décors, personnages et même tortures. C'est vraiment fort et ça nous permet de mieux "voir" les choses. En plus de l'enquête en elle-même, on retrouve beaucoup d'informations extrêmement intéressantes, comme par exemple sur les données que nous partageons et bien d'autres encore, j'ai dévoré ces passages. Niveau personnage, on suit Franck et son équipe, ainsi que Kahl et Elga, ayant tous deux un pied dans cet univers. J'avoue avoir eu un peu de mal au début avec les chapitres de Kahl et Elga. Je ne comprenais pas où l'auteur voulait me conduire avec eux. Après, j'ai saisi et boum ! Je suis tombée dedans. En bref, "Persona" est un thriller puissant que je vous conseille. Il nous pousse à l'interrogation sur bien des plans. C'est d'ailleurs un des rares thrillers où la fin me chamboule autant. Mon sentiment sur un des personnages n'est pas catégorique. Bien ? Mal ? Tellement difficile de répondre. Mais en tout cas, je suis sûre d'une chose : Ce thriller m'a conquise !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Chachou_BZHbooks Posté le 12 Mai 2021
    📚📚 Persona, de @maxgirardeau chez @editions_pocket ! Ce roman était sélectionné au #prixnouvellesvoixdupolar .. et quelle voix ! 🔪 Le capitaine Franck Somerset et son équipe spéciale sont envoyés pour enquêter sur des agressions atypiques. Les victimes n'ont pas été tuées, mais ont subies les pires tortures, et sont maintenant comme enfermées à l'intérieur d'elles-mêmes. Leur point commun ? Elles travaillent toutes pour des géants du numérique. Le capitaine Somerset saura-t-il venir à bout de cette enquête 2.0 ? ❤️ Un premier roman pour cet auteur qui est un vrai coup de coeur pour moi! (475 pages lues en 2,5 jours 😅) L'intrigue est finement ficelée et on se fait balader bien comme il faut ! Quand on croit avoir enfin compris la logique, un nouveau rebondissement vient tout remettre dans l'ordre. Et le tout dernier chapitre finit de vous glacer le sang 😱😱 😁Amoureux de polars, je vous le recommande vivement. On aurait même envie de retrouver le capitaine Somerset dans d'autres enquêtes !
  • popilooo Posté le 2 Mai 2021
    Pour un premier thriller, saluons la performance de Maxime Girardeau qui signe avec « Persona » une excellente intrigue à la fois féroce et captivante. Immersion dans les GAFAM et leur dangerosité, Franck, aidée d’Elga, Laurence, Gilles et les autres ... suivra la trace d’un meurtrier fou, auteur de 4 crimes atroces dans le tout Paris. Dans la lignée de Morgan Audic, un auteur à suivre.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.