Lisez! icon: Search engine
Vingt mille lieues sous les mers
Jean Delabroy (préface de)
Date de parution : 14/12/2009
Éditeurs :
Pocket

Vingt mille lieues sous les mers

,

Jean Delabroy (préface de)
Date de parution : 14/12/2009

Édition présentée et commentée par Claude Aziza (université de Paris III) et Jean Delabroy (université de Paris VII).

 

Panique sur les océans en cette année 1866 où un cétacé géant sème...

Édition présentée et commentée par Claude Aziza (université de Paris III) et Jean Delabroy (université de Paris VII).

 

Panique sur les océans en cette année 1866 où un cétacé géant sème la terreur. Lancée à sa poursuite, une frégate américaine identifie le Nautilus, sous-marin de l’insaisissable capitaine Nemo. Qui est ce...

Édition présentée et commentée par Claude Aziza (université de Paris III) et Jean Delabroy (université de Paris VII).

 

Panique sur les océans en cette année 1866 où un cétacé géant sème la terreur. Lancée à sa poursuite, une frégate américaine identifie le Nautilus, sous-marin de l’insaisissable capitaine Nemo. Qui est ce navigateur inconnu à la poursuite d’une Atlantide engloutie ? Sa fortune est sans limites, sa force physique terrifiante. Son intelligence, son savoir universel, son génie – ou sa folie –, ses pouvoirs pourraient faire de lui le maître du monde. Quel desseins poursuit cet « archange de la haine » au fond des mers, en quête de trésors fabuleux, défiant les orages, les tempêtes et l’humanité tout entière ?

Nemo, le surhomme inflexible et visionnaire, est le rêve de Jules Verne, utopiste et poète passionné par la mer et les merveilles de l’univers.

 

Lire avec le texte intégral et la préface
Comprendre avec Les clés de l’œuvre
27 pages pour aller à l’essentiel 
128 pages pour approfondir

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266202886
Code sériel : 6058
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 768
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266202886
Code sériel : 6058
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 768
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Octarine008 26/11/2022
    Ayant toujours entendu parler du capitaine Némo et du Nautilus, j’avais de grandes attentes. Je m’attendais à un recut d’aventure et d’exploration. On a bien de l’exploration, mais de l’aventure ? On va dire que c’était de l’aventure à l’époque. Personnellement je n’ai pas du tout trouvé le récit palpitant, et j’ai forcé pour continuer et finir cette lente récitation indigeste d’une encyclopédie naturaliste. Il faut vraiment s’ intéresser aux poissons pour apprécier la lecture. Pour un expert ou un amateur du sujet, c’est une lecture géniale. Mais pour moi qui suis une lectrice lambda, c’était long, très long. Je dirais que ce qui m’a le plus plu, c’est de découvrir l’intérieur du Nautilus, les lieux visités, et les récits des explorations historiques à tel ou tel endroit. Avec les récits de ce genre, il y a toujours des phrases qui vous font hérisser les poils, sur la supériorité des occidentaux, et s’il y en a du côté des invités, ça reste léger. On notera que le capitaine Némo n’est pas de cet avis, et qu’il va même jusqu’à évoquer les espèces en voie de disparition, ce que je ne m’attendais pas à trouver dans un texte datant de 1869. J’ai... Ayant toujours entendu parler du capitaine Némo et du Nautilus, j’avais de grandes attentes. Je m’attendais à un recut d’aventure et d’exploration. On a bien de l’exploration, mais de l’aventure ? On va dire que c’était de l’aventure à l’époque. Personnellement je n’ai pas du tout trouvé le récit palpitant, et j’ai forcé pour continuer et finir cette lente récitation indigeste d’une encyclopédie naturaliste. Il faut vraiment s’ intéresser aux poissons pour apprécier la lecture. Pour un expert ou un amateur du sujet, c’est une lecture géniale. Mais pour moi qui suis une lectrice lambda, c’était long, très long. Je dirais que ce qui m’a le plus plu, c’est de découvrir l’intérieur du Nautilus, les lieux visités, et les récits des explorations historiques à tel ou tel endroit. Avec les récits de ce genre, il y a toujours des phrases qui vous font hérisser les poils, sur la supériorité des occidentaux, et s’il y en a du côté des invités, ça reste léger. On notera que le capitaine Némo n’est pas de cet avis, et qu’il va même jusqu’à évoquer les espèces en voie de disparition, ce que je ne m’attendais pas à trouver dans un texte datant de 1869. J’ai moyennement apprécié ce livre, mais ce n’était pas non plus une mauvaise lecture, et je suis contente de l’avoir terminé. C’est un classique qu’il faut au moins tenter, ça vaut le coup (et pourtant les classiques ce n’est pas ce que je préfère). J’aurais aimé découvrir ce livre à l’école.
    Lire la suite
    En lire moins
  • francaisfontanet2 11/10/2022
    Si vous aimez les grandes découvertes et le monde marin alors cette fabuleuse histoire est faite pour vous ! L'histoire est plutôt réussie dans l'ensemble, néanmoins elle manque un peu de suspense. D'un coté le récit peut paraître lassant à cause du fait qu'il y ait beaucoup de descriptions qui, selon moi, ne sont pas forcément utiles, mais d'un autre coté l'histoire reste relativement courte et elle parle d'un sujet intéressant. L'auteur écrit avec un vocabulaire plutôt soutenu mais qui reste malgré tout facile a comprendre. le texte se lit facilement, avec également quelques illustrations. C'est très captivant de voir l'imagination dont Jules Verne a fait preuve pour écrire ce récit, il a imaginé un sous-marin, se qui n'existait pas encore a son époque. Les personnages de cette histoire sont tous assez différents, tout d'abord Ned Land, une personne de sang chaud qui ne réfléchis pas vraiment a ses actes et fonce tête baissée, ensuite nous avons Monsieur Aronnax, qui lui réfléchis et analyse avant de faire quelque chose, et enfin le capitaine Némo qui est très renfermé sur lui même et qui n'est pas très sociable. Tous ses personnages ont quand même un point en commun, ils sont tous courageux... Si vous aimez les grandes découvertes et le monde marin alors cette fabuleuse histoire est faite pour vous ! L'histoire est plutôt réussie dans l'ensemble, néanmoins elle manque un peu de suspense. D'un coté le récit peut paraître lassant à cause du fait qu'il y ait beaucoup de descriptions qui, selon moi, ne sont pas forcément utiles, mais d'un autre coté l'histoire reste relativement courte et elle parle d'un sujet intéressant. L'auteur écrit avec un vocabulaire plutôt soutenu mais qui reste malgré tout facile a comprendre. le texte se lit facilement, avec également quelques illustrations. C'est très captivant de voir l'imagination dont Jules Verne a fait preuve pour écrire ce récit, il a imaginé un sous-marin, se qui n'existait pas encore a son époque. Les personnages de cette histoire sont tous assez différents, tout d'abord Ned Land, une personne de sang chaud qui ne réfléchis pas vraiment a ses actes et fonce tête baissée, ensuite nous avons Monsieur Aronnax, qui lui réfléchis et analyse avant de faire quelque chose, et enfin le capitaine Némo qui est très renfermé sur lui même et qui n'est pas très sociable. Tous ses personnages ont quand même un point en commun, ils sont tous courageux et loyaux. La fin est un peu décevante, j'aurai préféré plus de détails sur le retour à la vraie vie des rescapés du Nautilus, savoir s'ils étaient content de revoir leur famille, comment ils sont rentés en France, s'ils ont revu le capitaine Némo,… lauraC3B
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lupin_Volpe 01/10/2022
    Qui ne connaît pas l'image impressionnante du Nautilus, confondu avec un monstre marin ? L'imagerie de Jules Verne repose sur un savoir scientifique abyssale. Ils nous plongent dans les profondeurs de nos océans avec un sens du détail qui relève du génie. D'ailleurs Jules Verne c'était un visionnaire, rien que sa description de l'électricité et son utilisation est en avance de plusieurs décennies. Mais c'est surtout un roman d'aventure que nous lisons, et quelle aventure. Sur ce long trajet, ils s'en passent des choses fabuleuses, et c'est peu dire. Bref, les œuvres de Jules Verne sont tout simplement indémodables, même dans un siècle il restera une référence, en tout cas je l'espère...
  • collectifpolar 13/09/2022
    Les pétites d'Isa pour Collectif Polar Je ne te ferai pas l’injure de te résumer ce célébrissime roman.  Quoique... Des bateaux disparaissent mystérieusement, d'autres rentrent au port la coque défoncée. Quel est le monstre qui fait régner la terreur sur toutes les mers du monde ? Le professeur Aronnax et son domestique Conseil embarquent sur la frégate Abraham Lincoln. La mer était une passion pour Jules Verne ; c'est elle l'héroïne de Vingt mille lieues sous les mers, l'un de ses meilleurs et plus célèbres romans. Ce livre, je l’ai découvert à l’école primaire. A l’époque, un peu avant la seconde guerre mondiale (je plaisante !), on recevait des prix sous forme de livres à choisir dans une liste. J’ai choisi celui-là parce que j’étais attirée par les sciences, et aussi parce que l’intrigue se passait au fond de l’océan. Je n’ai pas été déçue. Jules Verne n’a pas dû être un auteur facile à lire pour la petite fille que j’étais mais je me souviens juste d’avoir été embarquée dans une grande aventure romanesque, et d’avoir été confortée dans mes choix. Et si plus tard j’ai suivi des études d’océanographie, ce n’est pas par hasard (merci aussi au Commandant Cousteau, bien que je... Les pétites d'Isa pour Collectif Polar Je ne te ferai pas l’injure de te résumer ce célébrissime roman.  Quoique... Des bateaux disparaissent mystérieusement, d'autres rentrent au port la coque défoncée. Quel est le monstre qui fait régner la terreur sur toutes les mers du monde ? Le professeur Aronnax et son domestique Conseil embarquent sur la frégate Abraham Lincoln. La mer était une passion pour Jules Verne ; c'est elle l'héroïne de Vingt mille lieues sous les mers, l'un de ses meilleurs et plus célèbres romans. Ce livre, je l’ai découvert à l’école primaire. A l’époque, un peu avant la seconde guerre mondiale (je plaisante !), on recevait des prix sous forme de livres à choisir dans une liste. J’ai choisi celui-là parce que j’étais attirée par les sciences, et aussi parce que l’intrigue se passait au fond de l’océan. Je n’ai pas été déçue. Jules Verne n’a pas dû être un auteur facile à lire pour la petite fille que j’étais mais je me souviens juste d’avoir été embarquée dans une grande aventure romanesque, et d’avoir été confortée dans mes choix. Et si plus tard j’ai suivi des études d’océanographie, ce n’est pas par hasard (merci aussi au Commandant Cousteau, bien que je n’aie pas lu Le monde du silence…)
    Lire la suite
    En lire moins
  • ZeroJanvier79 18/08/2022
    J'ai lu bien tardivement ce classique de Jules Verne, peut-être son roman le plus connu avec Le tour du monde en quatre-vingt jours. C'est une lecture étrange, parfois plaisante, parfois pénible. Je dois avouer avoir sauté à plusieurs reprises les longues descriptions et énumérations de la faune et de la flore sous-marines décrites chapitre après chapitre par l'auteur et son narrateur. Si on met de côté ces longs passages qui ne peuvent pas passionner tout le monde, nous avons affaire à un très bon récit d'aventure avec des personnages marquants, au premier rang desquels on trouve évidemment le mystérieux capitaine Nemo. En terminant ce roman, je ne saurais pas dire si je l'ai trouvé bon ou très bon. J'ai sauté tellement de passages que je ne peux pas dire qu'il m'a totalement convenu : si j'avais été contraint de tout lire en détail, j'aurais sans doute abandonné avant la fin. Le récit est tout de même intéressant à suivre, l'aventure vaut le coup.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.