Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782749111278
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 220 mm
Correspondance
1949-1986
Hélène Ancel (traduit par)
Date de parution : 09/10/2008
Éditeurs :
Cherche midi

Correspondance

1949-1986

,

Hélène Ancel (traduit par)
Date de parution : 09/10/2008

La correspondance inédite de Norman Mailer et de Jean Malaquais.

Le célèbre écrivain américain Norman Mailer (prix Pulitzer en 1969 pour Les Armées de la nuit et en 1980 pour Le Chant du bourreau) et le romancier français Jean Malaquais...

Le célèbre écrivain américain Norman Mailer (prix Pulitzer en 1969 pour Les Armées de la nuit et en 1980 pour Le Chant du bourreau) et le romancier français Jean Malaquais (prix Renaudot 1939 pour Les Javanais) se sont rencontrés en 1947. Malaquais traduisit en français Les Nus et les Morts....

Le célèbre écrivain américain Norman Mailer (prix Pulitzer en 1969 pour Les Armées de la nuit et en 1980 pour Le Chant du bourreau) et le romancier français Jean Malaquais (prix Renaudot 1939 pour Les Javanais) se sont rencontrés en 1947. Malaquais traduisit en français Les Nus et les Morts. Ce premier roman allait projeter Mailer sur la scène littéraire internationale.

Leur tempérament et leur culture n'appelaient peut-être pas le rapprochement de ces deux hommes qu'une amitié chaleureuse et exigeante a cependant unis pendant un demi-siècle, et Mailer n'a jamais manqué de rappeler sa dette à l'endroit de son aîné : « Il a exercé sur moi plus d'influence que quiconque. »

Très nourrie à certaines époques, la correspondance des deux écrivains ouvre, avec la lucidité de ses analyses tant littéraires que sociales et politiques mais aussi avec sa franchise sans compromissions, une fascinante fenêtre sur la trajectoire, publique et privée, de deux créateurs et sur des moments clés de la seconde moitié du XXe siècle.

Cette correspondance n'est pas encore publiée en langue anglaise.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749111278
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Cemoicricri Posté le 11 Mars 2017
    Norman Mailer et Jean Malaquais, un écrivain français d’origine polonaise un peu oublié aujourd’hui, se sont rencontrés à Paris en 1947. S’ils se montrèrent méfiants l’un vis-à-vis de l’autre au premier abord, parait-il (Norman Mailer soutenait alors la campagne du démocrate Henry Wallace à la présidentielle de 1948, ce qui ne plaisait guère au sympathisant marxiste qu’était Malaquais), ils se revirent l’année suivante à New York où Malaquais enseignait, et ils ne tardèrent pas à entamer une amitié qui dura jusqu’à la mort de Malaquais en 1998, ainsi qu’une correspondance de plusieurs décennies. « Jean Malaquais n’était pas seulement mon meilleur ami, il était mon mentor », a écrit Mailer. Dans cette correspondance alternent considérations politiques (Oswald est-il oui ou non le seul meurtrier de JFK ?...) et littéraires, notamment concernant leur travail d’écrivain, avec des considérations plus triviales, des nouvelles de leur vie quotidienne, de leurs familles. Ils se demandent et se donnent des conseils, parfois se chamaillent un peu (« dans la mesure où j’ai six enfants et toi deux, je n’apprécie pas que tu m’instruises de mes devoirs… »). D’utiles notes et commentaires replacent certaines lettres dans leur contexte. Une lecture instructive et passionnante.
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité du Cherche Midi
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !