Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258195462
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 150 x 210 mm
Nouveauté

D'une île à l'autre

Date de parution : 19/08/2021
Rentrée littéraire 2021

« Un roman vraiment merveilleux, sur une his­toire merveilleusement vraie. » André Comte-Sponville
Feuilletant un livre ancien sur les paquebots, devant la boîte verte d’un bouquiniste des quais, Patrick Renou découvre qu’une passagère clandestine, embarquée sur l’Ile-de-France en novembre 1946, donna naissance à sa fille au large des côtes françaises. Profondément ému, il fait alors des recherches, se plonge dans les archives de Cherbourg, de New York, comprend l’histoire extraordinaire de... Feuilletant un livre ancien sur les paquebots, devant la boîte verte d’un bouquiniste des quais, Patrick Renou découvre qu’une passagère clandestine, embarquée sur l’Ile-de-France en novembre 1946, donna naissance à sa fille au large des côtes françaises. Profondément ému, il fait alors des recherches, se plonge dans les archives de Cherbourg, de New York, comprend l’histoire extraordinaire de Milena et décide de réinventer ces sept jours de la traversée, où s’est noué le destin de la jeune femme. On entend le saxo de Charlie Parker le soir, on voit Marcel Cerdan sur le ring, les buffets sont dressés jour après jour. On vit ce temps si particulier des traversées transatlantiques qu’épouse à la perfection le rythme de l’écriture du romancier.

« Patrick Renou s’est emparé de cette aventure, encore brûlante des terreurs de la guerre et des poursuites infâmes contre les Juifs. Par son style à la fois tendre et persuasif, il donne vie à ce qu’on n’aurait jamais su sans lui. Il n’y a jamais de hasard : l’auteur a su crever l’épaisseur de l’oubli avec ses mots, et c’est là encore son mérite. C’est de là aussi que vient la beauté de ce roman. » Arlette Farge
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258195462
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 150 x 210 mm

Ils en parlent

« Tendre et touchant »
Voiles & Voiliers

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DavidG75 Posté le 12 Octobre 2021
    D’une île à l’autre, c’est l’histoire d’une traversée… Cherbourg, se réveillant sous une pluie glacée d’automne, ses docks grouillant de vie dans une effervescence annonciatrice du départ, ses anonymes aux mille visages, riches, pauvres, jeunes ou vieux, son cortège de malles et de victuailles que l’on se presse de monter à bord des navires aux turbines déjà bien chauffées, prêts à quitter le quai de France au son des étourdissantes sirènes et sous le regard de ceux qui resteront à terre. New-York se reflète déjà dans les eaux froides du port, dans les regards mouillés se chargeant d’embrun aux cris des aurevoirs, dans les esprits enjoués qui, déjà, ont entamé le voyage… D’une île à l’autre, c’est l’histoire d’un paquebot… L’Île-de-France, l’Île pour ceux qui ont fini par s’y attacher à force d’y vivre et de l’entendre murmurer ses souvenirs… Un paquebot qui aura servi sa patrie durant la guerre, transporteur de troupes ou navire-hôpital à l’autre bout du globe, dans les mers du Pacifique. Un paquebot-cité, géant des mers remis à flots pour y vendre le rêve américain à ses passagers éphémères. Pour les plus nantis d’entre eux, champagne et caviar devant les pas chassés aériens et les crochets dévastateurs de... D’une île à l’autre, c’est l’histoire d’une traversée… Cherbourg, se réveillant sous une pluie glacée d’automne, ses docks grouillant de vie dans une effervescence annonciatrice du départ, ses anonymes aux mille visages, riches, pauvres, jeunes ou vieux, son cortège de malles et de victuailles que l’on se presse de monter à bord des navires aux turbines déjà bien chauffées, prêts à quitter le quai de France au son des étourdissantes sirènes et sous le regard de ceux qui resteront à terre. New-York se reflète déjà dans les eaux froides du port, dans les regards mouillés se chargeant d’embrun aux cris des aurevoirs, dans les esprits enjoués qui, déjà, ont entamé le voyage… D’une île à l’autre, c’est l’histoire d’un paquebot… L’Île-de-France, l’Île pour ceux qui ont fini par s’y attacher à force d’y vivre et de l’entendre murmurer ses souvenirs… Un paquebot qui aura servi sa patrie durant la guerre, transporteur de troupes ou navire-hôpital à l’autre bout du globe, dans les mers du Pacifique. Un paquebot-cité, géant des mers remis à flots pour y vendre le rêve américain à ses passagers éphémères. Pour les plus nantis d’entre eux, champagne et caviar devant les pas chassés aériens et les crochets dévastateurs de Marcel Cerdan ou les notes rythmées et syncopées de Charlie ‘Bird’ Parker. Pour les troisièmes classes, l’assurance d’accéder au plus grandiose des cinémas, les yeux rivés sur l’horizon, où soleil et étoiles alternent leurs rondes sans fin, et l’espoir d’une nouvelle vie qui se profilera bientôt au-delà d’Ellis Island… D’une île à l’autre, c’est l’histoire d’une clandestine… Avant de pouvoir embarquer sur l’Île et découvrir l’Amérique, Milena aura fuit Riga, connu les atrocités des camps de déportation, échappé aux Einsatzgruppen, fêté la libération sur les ponts de Paris… Du Paris balte à la Ville Lumière, que de chemins parcourus en compagnie de Boyan, leur amour scellé grandissant au creux de son ventre… Boyan, Boyan, où es-tu ? Au milieu de l’océan, sur l’Île qui emmène seule Milena vers la ville qui ne dort jamais, naîtra Sarah de leur union… Deux clandestines… et un océan d’espoir devant elles… *** Avec D’une île à l’autre et ce ponton de couverture voguant d’un rouge vin à un vieux rose, en passant par un rouge corail, Patrick Renou nous embarque dans une ambiance d’après-guerre, quittant les cendres encore chaudes d’une Europe meurtrie, pour un voyage en mers inconnues pour nombre de ces anonymes de l’histoire qui chercheront à gagner New-York… Manhattan, Central Park, Broadway puis l’Amérique toute entière. De ses clandestins chercheurs d’espoir, il fait de Milena et Sarah leurs porte-parole. Le style de Patrick Renou est élégant, métaphorique, précis et détaillé et on se plait à voguer sur le pont en compagnie des hôtes de l’Île, dans cette ambiance des grandes traversées que l’auteur parvient à dépeindre avec justesse, nous entrainant dans un presque film… Malgré la qualité certaine de la plume et les nombreux faits réels qui ont donné corps à ce roman, j’aurais apprécié trouver un peu plus de profondeur et d’émotion dans l’histoire de Milena… J’ai toutefois accosté à New-York avec des envies de croisières et les notes langoureuses de Autumn in New York en résonnance plein la tête. Merci à Babelio et Les Presses de la Cité pour l'envoi de ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ExLibris59 Posté le 6 Octobre 2021
    Chronique réalisée dans le cadre d’une opération Masse critique de Babélio Novembre 1946, Cherbourg. Dans le froid et la pluie Mina Leneth, jeune Lettone embarque clandestinement sur le paquebot L'Île-de-France. Destination New-York avec l’espoir d’une nouvelle vie. Enceinte, elle veut un monde meilleur pour son enfant à naître. Rien n'y personne ne l'empêchera de poser le pied sur la terre tant espérée. Roman écrit à partir d’une histoire vraie, l’auteur, Patrick Renou extrapole les 7 jours de traversée qui conduiront la jeune lettone vers, elle l’espère un monde meilleur, loin des tourments des dernières années vécues sous le joug de l’Allemagne nazie. Les 7 jours à bord commencent par la naissance de Sarah, naissance qui n’était pas prévue aussi vite mais les conditions de vie, la fatigue de Milena, ont provoqué son arrivée avec quelques semaines d’avance. Tout au long du roman, on découvre le passé de Milena, les camps de concentration et l'atrocité, sa rencontre avec Boyan, cet homme pour qui elle voue un amour passionné, et qui n'a malheureusement pas pu monter à bord avec elle. On découvre également la vie à bord de ces paquebots transatlantiques, régentée par les différentes classes de passagers. On écoute du saxo le soir, on assiste... Chronique réalisée dans le cadre d’une opération Masse critique de Babélio Novembre 1946, Cherbourg. Dans le froid et la pluie Mina Leneth, jeune Lettone embarque clandestinement sur le paquebot L'Île-de-France. Destination New-York avec l’espoir d’une nouvelle vie. Enceinte, elle veut un monde meilleur pour son enfant à naître. Rien n'y personne ne l'empêchera de poser le pied sur la terre tant espérée. Roman écrit à partir d’une histoire vraie, l’auteur, Patrick Renou extrapole les 7 jours de traversée qui conduiront la jeune lettone vers, elle l’espère un monde meilleur, loin des tourments des dernières années vécues sous le joug de l’Allemagne nazie. Les 7 jours à bord commencent par la naissance de Sarah, naissance qui n’était pas prévue aussi vite mais les conditions de vie, la fatigue de Milena, ont provoqué son arrivée avec quelques semaines d’avance. Tout au long du roman, on découvre le passé de Milena, les camps de concentration et l'atrocité, sa rencontre avec Boyan, cet homme pour qui elle voue un amour passionné, et qui n'a malheureusement pas pu monter à bord avec elle. On découvre également la vie à bord de ces paquebots transatlantiques, régentée par les différentes classes de passagers. On écoute du saxo le soir, on assiste à des matchs de boxe, les buffets sont dressés jour après jour. La force de ce roman, au-delà de l’histoire, est l’écriture de l’auteur. Celle-ci embarque le lecteur dans une foison de détails, avec une ambiance clairement poétique, des cotes de la Manche, a l’arrivée à Staten Island dans la baie de New-York. Un roman à découvrir pour l'histoire qu'il livre, la justesse et la poésie de l'écriture de Patrick Renou.
    Lire la suite
    En lire moins
  • labibliodeclo Posté le 28 Août 2021
    Ça y est, on entre dans la période de la rentrée littéraire ! Et moi, je la commence en douceur avec ce roman vraiment émouvant signé Patrick Renou ! D'une île à l'autre est un témoignage bouleversant et ce n'est pas le genre de livre que je lis habituellement. Et pourtant, ouah, quelle claque ! J'ai été embarquée dans l'histoire vraie de Milena, cette femme au courage incroyable qui quitte tout pour vivre à New York, avec sa fille à venir et l'homme qu'elle aime. Clandestinement, elle embarque à bord de l’Ile-de-France, prête pour une traversée de 7 jours qui ne sera pas de tout repos. On y apprendra son histoire, son terrible passé qui nous ramène dans les camps de concentration et l'atrocité, sa rencontre avec Boyan, cet homme pour qui elle voue un amour passionné, et qui n'a malheureusement pas pu monter à bord... L'histoire de Milena est bouleversante, mais heureusement pour elle, les gens présents sur le bateau vont se battre pour qu'elle puisse émigrer aux États-Unis. C'est une magnifique histoire, rythmé de faits historiques réels et poignants, et dont la fin m'a profondément émue (il se passe quelque chose de tristement réel auquel je ne m'attendait pas du... Ça y est, on entre dans la période de la rentrée littéraire ! Et moi, je la commence en douceur avec ce roman vraiment émouvant signé Patrick Renou ! D'une île à l'autre est un témoignage bouleversant et ce n'est pas le genre de livre que je lis habituellement. Et pourtant, ouah, quelle claque ! J'ai été embarquée dans l'histoire vraie de Milena, cette femme au courage incroyable qui quitte tout pour vivre à New York, avec sa fille à venir et l'homme qu'elle aime. Clandestinement, elle embarque à bord de l’Ile-de-France, prête pour une traversée de 7 jours qui ne sera pas de tout repos. On y apprendra son histoire, son terrible passé qui nous ramène dans les camps de concentration et l'atrocité, sa rencontre avec Boyan, cet homme pour qui elle voue un amour passionné, et qui n'a malheureusement pas pu monter à bord... L'histoire de Milena est bouleversante, mais heureusement pour elle, les gens présents sur le bateau vont se battre pour qu'elle puisse émigrer aux États-Unis. C'est une magnifique histoire, rythmé de faits historiques réels et poignants, et dont la fin m'a profondément émue (il se passe quelque chose de tristement réel auquel je ne m'attendait pas du tout !) Bref, une excellente découverte, une magnifique lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • willymjg Posté le 3 Août 2021
    "Indéniablement, l’auteur a un talent certain pour la description. Ambiance, personnages et lieux sont revêtus d’une dimension palpable". Willy lefèvre. Tout s’arrête. Le temps lui, ne s’arrête pas. Cette nuit pourtant, l’étoile la plus brillante filera comme un couteau dans le cœur de mes parents. Sarah Leneth * Mais commençons par le début. Feuilletant un livre ancien sur les paquebots, devant la boîte verte d’un bouquiniste des quais, l’écrivain Patrick Renou découvre qu’une passagère clandestine, embarquée sur l’Ile-de-France en novembre 1946, donna naissance à sa fille au large des côtes françaises. Profondément ému, il fait alors des recherches, se plonge dans les archives de Cherbourg, de New York, comprend l’histoire extraordinaire de Milena et décide de réinventer ces sept jours de la traversée, où s’est noué le destin de la jeune femme. Indéniablement, l’auteur a un talent certain pour la description. Ambiance, personnages et lieux sont revêtus d’une dimension palpable. Cherbourg, le port, l’agitation qui déferle, les dockers, la fanfare, la foule des passagers et… l’imposante fourmilière du paquebot l’Ile-de-France, le navire amiral de la Compagnie générale transatlantique. Pour un peu, nous entendrions : « Larguez devant, larguez derrière ». La valse des remorqueurs. Et, l’impensable disparition de Boyan. Où est-il, son fiancé avec son mètre... "Indéniablement, l’auteur a un talent certain pour la description. Ambiance, personnages et lieux sont revêtus d’une dimension palpable". Willy lefèvre. Tout s’arrête. Le temps lui, ne s’arrête pas. Cette nuit pourtant, l’étoile la plus brillante filera comme un couteau dans le cœur de mes parents. Sarah Leneth * Mais commençons par le début. Feuilletant un livre ancien sur les paquebots, devant la boîte verte d’un bouquiniste des quais, l’écrivain Patrick Renou découvre qu’une passagère clandestine, embarquée sur l’Ile-de-France en novembre 1946, donna naissance à sa fille au large des côtes françaises. Profondément ému, il fait alors des recherches, se plonge dans les archives de Cherbourg, de New York, comprend l’histoire extraordinaire de Milena et décide de réinventer ces sept jours de la traversée, où s’est noué le destin de la jeune femme. Indéniablement, l’auteur a un talent certain pour la description. Ambiance, personnages et lieux sont revêtus d’une dimension palpable. Cherbourg, le port, l’agitation qui déferle, les dockers, la fanfare, la foule des passagers et… l’imposante fourmilière du paquebot l’Ile-de-France, le navire amiral de la Compagnie générale transatlantique. Pour un peu, nous entendrions : « Larguez devant, larguez derrière ». La valse des remorqueurs. Et, l’impensable disparition de Boyan. Où est-il, son fiancé avec son mètre quatre-vingt, trilby en arrière ? Et, maintenant seule à bord. Sans papiers. Jusqu’au jour où, au beau milieu de l’océan, l’amour venait de resplendir, au-dessus des grandeurs et des petitesses humaines, le miracle de la vie. - Paldies, j#363;s esat #316;oti laipns, murmura Milena L’inflexion, l’accent, peut-être du russe ? Du russe ou du chinois… pour moi, du pareil au même. Télégramme à la Compagnie et aux autorités. Clandestine à bord – Stop – Découverte après escale Southampton – Stop – Vient d’accoucher au milieu de la Manche – Stop – Attendons information – Stop. Nous sommes le 12 novembre 1946. Chaleur étouffante. Cauchemars… Un silence d’hôpital. Une muraille d’eau vint se jeter sur les hublots, les vagues torturaient les rêves de Milena… Elle sursauta en ouvrant les yeux, le visage comme sorti d’un naufrage, comme poussée sur une chaloupe. Elle se retourna brusquement. Hosanna in excelsis, in excelsis ! Le berceau d’osier se détachait dans la nuit, pareil à la colombe de Noé au milieu du déluge. Sarah était déjà son soleil, sa planète, sa terre et son île. * Le commandant descendit l’escalier quatre à quatre. « Ah, c’était du letton ! » On avait fini par trouver un interprète, Juris Ozoli#326;š, mécanicien graisseur, né près de Riga. D’une voix blanche, sans âme, elle commença à parler en le regardant. Ses paroles détachées imposèrent dans le bureau un silence de cathédrale. En écho Ozoli#326;š traduisait. Mina (Milena) luttait. Il faut. Elle savait bien que le pouvoir des mots allait sommer les fantômes de se réveiller. * « Mon nom est Milena, Milena Leneth. Je suis lettone, J’ai vingt-cinq ans. Je suis née à Riga, où ma famille vivait depuis quatre générations. Nous avons toujours vécu au bord de la mer, mon grand-père Nathaniel et mon père étaient marins pêcheurs. J’étais… » « Les Allemands… » Le commandant Declermont laissa le silence s’installer, appeler, ramener les fantômes qui avaient besoin de la paix, des mots, des larmes de Milena qui étaient au fond les seuls alliés de la jeune femme. Elle n’avait aucun papier, aucune chance d’immigrer, mais rien ni personne ne pourrait la ramener en Europe. Elle était comme un fantôme, une revenante, une Milena qui avait perdu jusqu’à l’étincelle de son regard. Elle avait vingt-cinq ans pour la beauté et mille ans pour le malheur. * À bord, on entend le saxo de Charlie Parker le soir, on voit Marcel Cerdan sur le ring, les buffets sont dressés jour après jour. On vit ce temps si particulier des traversées transatlantiques qu’épouse à la perfection le rythme de l’écriture du romancier. * « Patrick Renou s’est emparé de cette aventure, encore brûlante des terreurs de la guerre et des poursuites infâmes contre les Juifs. Par son style à la fois tendre et persuasif, il donne vie à ce qu’on n’aurait jamais su sans lui. Il n’y a jamais de hasard : l’auteur a su crever l’épaisseur de l’oubli avec ses mots, et c’est là encore son mérite. C’est de là aussi que vient la beauté de ce roman. » Arlette Farge
    Lire la suite
    En lire moins
  • llamy89 Posté le 5 Juillet 2021
    1946, Mina Leneth, jeune Lettone embarque clandestinement sur le paquebot L'Île-de-France. Enceinte, elle veut un monde meilleur pour son enfant à naître. Rien n'y personne ne l'empêchera de poser le pied à New York. L'auteur donne à vivre le voyage de Mina Leneth. Elle rêve d'une vie sans peur pour son enfant à naître. Ce qui m'a plu dans ce roman, c'est qu'il émane d'un fait réel pour, au travers de l'écriture au verbe choisi de l'auteur, nous faire vivre au plus profond le ressenti de Mina, l'ambiance du paquebot, la vie des matelots. Les descriptions sont à couper le souffle. Un roman à lire à haute voix pour déguster les mots choisis pour décrire ce voyage vers le renouveau, la reconstruction. "Les mots sont craintifs, les mots sont sous terre, les mots sont des pierres, du sable, des joyaux, les mots sont des salons, des fenêtres, des façades de maisons, enjambent la rue, l'azur". La poésie de l'écriture vous porte sous un ciel orageux, au delà de l'azur, pour goûter la dureté du destin de Mina, ses espoirs, son amour démesuré pour Boyan. Sa volonté farouche de parler de l'indicible pour que sa famille et ses amies vivent encore... 1946, Mina Leneth, jeune Lettone embarque clandestinement sur le paquebot L'Île-de-France. Enceinte, elle veut un monde meilleur pour son enfant à naître. Rien n'y personne ne l'empêchera de poser le pied à New York. L'auteur donne à vivre le voyage de Mina Leneth. Elle rêve d'une vie sans peur pour son enfant à naître. Ce qui m'a plu dans ce roman, c'est qu'il émane d'un fait réel pour, au travers de l'écriture au verbe choisi de l'auteur, nous faire vivre au plus profond le ressenti de Mina, l'ambiance du paquebot, la vie des matelots. Les descriptions sont à couper le souffle. Un roman à lire à haute voix pour déguster les mots choisis pour décrire ce voyage vers le renouveau, la reconstruction. "Les mots sont craintifs, les mots sont sous terre, les mots sont des pierres, du sable, des joyaux, les mots sont des salons, des fenêtres, des façades de maisons, enjambent la rue, l'azur". La poésie de l'écriture vous porte sous un ciel orageux, au delà de l'azur, pour goûter la dureté du destin de Mina, ses espoirs, son amour démesuré pour Boyan. Sa volonté farouche de parler de l'indicible pour que sa famille et ses amies vivent encore un peu. Sa certitude absolue que le retour est impossible. Une pépite de littérature qui vous embarque, vous ballotte, vous largue sous les yeux de la statue de la liberté, avec l'espoir ténu que Mina pourra s'offrir un nouveau départ dans ce nouveau monde. Un roman à découvrir absolument pour l'histoire qu'il livre, la justesse et la poésie de l'écriture de Patrick Renou. Merci au Comité de lecture Cultura pour cette belle découverte !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !