Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259277662
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 205 mm

Je ne suis pas un monstre

JUDITH VERNANT (Traducteur)
Date de parution : 26/09/2019
24 décembre. Un enfant disparaît dans un centre commercial de Madrid.
Même lieu et même mode opératoire qu’une ancienne affaire : l’enlèvement de Nicolás Acosta deux ans plus tôt. Et si tout recommençait ?
L’inspectrice Ana Arén, qui a failli lors de l’enquête précédente, se lance à corps perdu dans une course...
24 décembre. Un enfant disparaît dans un centre commercial de Madrid.
Même lieu et même mode opératoire qu’une ancienne affaire : l’enlèvement de Nicolás Acosta deux ans plus tôt. Et si tout recommençait ?
L’inspectrice Ana Arén, qui a failli lors de l’enquête précédente, se lance à corps perdu dans une course contre la montre pour retrouver le petit garçon. Mais certains journalistes viennent contrarier son enquête, avides de scoops et d’audience.
Les fausses pistes s’enchaînent, les rumeurs enflent et les politiques s’en mêlent. La ville tremble, sans répit, devant la menace d’un tueur en série, d’un prédateur à l’affût des proies qu’il veut faire siennes.
Alors que la vérité est sur le point d’éclater, l’inspectrice se retrouve face à une effroyable réalité qui pourrait la consumer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259277662
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • luparahlam Posté le 5 Novembre 2020
    on ne lâche pas ce polar espagnol et son personnage principal Ara Aren, inspectrice. Nicolas a disparu il y a 2 ans et l'affaire n'a jamais été résolue laissant Ana dans la tourmente. Mais là il s'agit de Pedro le fils de son amie journaliste qui vient de disparaître... très bon suspens, très bien construit et bonne intrigue ! Je ne suis pas un monstre... A vous de juger !
  • isa-vp Posté le 3 Novembre 2020
    Deux garçons de 4 ans disparaissent à 2 ans d’intervalle, dans le même centre commercial de Madrid, sans que la police n’ait la moindre piste. L’inspectrice-chef Ana Arén, d’origine catalane, a mené l’enquête sans succès pour le premier enfant et se voit confier la lourde charge de celle du deuxième petit garçon. Ines Grau, journaliste et auteure d’un best seller, couvre l’enquête pour le journal où elle travaille et tente d’utiliser son amitié avec Ana pour obtenir des scoops sur cette nouvelle affaire. Dans ce polar rythmé par les vies de ces deux femmes, l’auteure nous entraîne sur de nombreuses pistes à la recherche d’un serial killer d’enfant et nous réserve une surprise-choc pour un coup de théâtre final très réussi. Carme CHAPARRO, également journaliste, sait trouver les mots justes pour nous imprégner des ambiances de la ville de Madrid et nous transporter dans la peau de ses deux personnages qui racontent alternativement l’histoire. C’est souvent émouvant, jamais violent et très prenant et je n’ai pu lâcher ce bon polar avant son dénouement.
  • diablotin0 Posté le 27 Septembre 2020
    Le choix d'un livre tient parfois à peu de chose. J'ai eu envie de lire "je ne suis pas un monstre" car j'ai vu qu'il se déroulait à Madrid. Ne pouvant pas y aller cet été, j'ai eu envie d'un petit détour livresque dans cette ville que j'aime tant. J'ai bien fait même si de Madrid on ne voit rien, tout juste une ou deux rues et l'évocation d'un supermarché. L'ambiance de ce thriller est telle que je n'ai rien vu de mon samedi mis à part les pages de ce roman. Je n'aime pas employer l'expression à la mode "page Turner" mais je n'en vois pas d'autres pour qualifier ce livre. On commence par être témoin de la façon dans notre "monstre" fait son choix pour enlever un enfant. A partir de là, on se sent tenu par l'envie urgente de retrouver cet enfant et d'apaiser les souffrances de sa mère. Ana Aren, inspectrice en chef de la brigade des mineurs de Madrid, Inès Grau, journaliste et ami d'Ana, vont être nos deux principaux personnages. Des rebondissements, des fausses pistes, des coups au cœur, des frissons de tristesse, d'angoisse, tout y est, sans oublier la stupéfaction car la fin... Le choix d'un livre tient parfois à peu de chose. J'ai eu envie de lire "je ne suis pas un monstre" car j'ai vu qu'il se déroulait à Madrid. Ne pouvant pas y aller cet été, j'ai eu envie d'un petit détour livresque dans cette ville que j'aime tant. J'ai bien fait même si de Madrid on ne voit rien, tout juste une ou deux rues et l'évocation d'un supermarché. L'ambiance de ce thriller est telle que je n'ai rien vu de mon samedi mis à part les pages de ce roman. Je n'aime pas employer l'expression à la mode "page Turner" mais je n'en vois pas d'autres pour qualifier ce livre. On commence par être témoin de la façon dans notre "monstre" fait son choix pour enlever un enfant. A partir de là, on se sent tenu par l'envie urgente de retrouver cet enfant et d'apaiser les souffrances de sa mère. Ana Aren, inspectrice en chef de la brigade des mineurs de Madrid, Inès Grau, journaliste et ami d'Ana, vont être nos deux principaux personnages. Des rebondissements, des fausses pistes, des coups au cœur, des frissons de tristesse, d'angoisse, tout y est, sans oublier la stupéfaction car la fin est véritablement inattendue. Si le thème de l'enlèvement et vu revu et n'a donc pas la saveur d'un sujet jamais traité, Carme Chaparro arrive à nous surprendre, à nous chambouler et à faire palpiter notre petit cœur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Foufoubella Posté le 21 Septembre 2020
    Et bien, finalement, il n'y a pas que les Américains et les Scandinaves qui savent écrire des polars, voilà que les Espagnols s'y mettent aussi. Et j'ai pour ma part passé un très bon moment avec Je ne suis pas un monstre de Carme Chaparro, journaliste de son état. On est le 24 décembre - alors c'est bien parce que c'est noté sur la 4ème de couv' que je peux le dire car rien dans le roman ne laisse penser que l'on se trouve la veille de Noël - un petit garçon disparait dans un centre commercial, celui-là même où un autre petit garçon, sensiblement du même âge, avait disparu deux années auparavant. C'est la flic chargée du précédent enlèvement qui est désignée pour retrouver au plus vite ce petit garçon, enquête qu'elle prendra très à cœur dans la mesure où elle avait échoué à retrouver l'enfant dans l'affaire précédente. Ce roman part d'une base très classique pour le genre: un meurtre ou un enlèvement suivi d'une enquête de police menée tambour battant. Mais là où l'auteure est forte, je trouve, est dans sa narration et sa façon de raconter l'histoire. Il n'y a rien de révolutionnaire non plus mais elle a... Et bien, finalement, il n'y a pas que les Américains et les Scandinaves qui savent écrire des polars, voilà que les Espagnols s'y mettent aussi. Et j'ai pour ma part passé un très bon moment avec Je ne suis pas un monstre de Carme Chaparro, journaliste de son état. On est le 24 décembre - alors c'est bien parce que c'est noté sur la 4ème de couv' que je peux le dire car rien dans le roman ne laisse penser que l'on se trouve la veille de Noël - un petit garçon disparait dans un centre commercial, celui-là même où un autre petit garçon, sensiblement du même âge, avait disparu deux années auparavant. C'est la flic chargée du précédent enlèvement qui est désignée pour retrouver au plus vite ce petit garçon, enquête qu'elle prendra très à cœur dans la mesure où elle avait échoué à retrouver l'enfant dans l'affaire précédente. Ce roman part d'une base très classique pour le genre: un meurtre ou un enlèvement suivi d'une enquête de police menée tambour battant. Mais là où l'auteure est forte, je trouve, est dans sa narration et sa façon de raconter l'histoire. Il n'y a rien de révolutionnaire non plus mais elle a su m'accrocher dès les premières pages et j'ai lu ce thriller à la vitesse grand V. Et le choix narratif prend tout son sens à la toute fin du roman. Un dernier mot sur le dénouement, sans trop en dire pour ne rien gâcher, car, personnellement, si je lis des thrillers, c'est pour être scotchée à la fin - ce qui, avouons-le, ne m'arrive que très très (trop) rarement: je n'avais pas pressenti cette fin, ce qui est un très bon point positif même si je l'ai trouvée un peu… vous verrez en lisant. En résumé, un thriller intéressant et de bonne facture, une auteure à suivre. Challenge ABC 2020/2021 Challenge mauvais genres 2020 Challenge Jeu des sept familles Challenge Trivial Reading 8 Challenge les jeux en foli...ttérature
    Lire la suite
    En lire moins
  • mainou72 Posté le 15 Septembre 2020
    Voilà un thriller assez classique mais furieusement efficace. Lors d'une sortie avec sa maman dans un centre commercial, un petit garçon disparait, donc très vite on fait appel à la police et particulièrement à Ana qui est l'inspectrice qui s'est occupée d'une affaire semblable il y a deux ans. Mais malheureusement le premier enfant n'a jamais été retrouvé. Quand il apparait que ce deuxième enfant ressemble fortement au premier la panique monte d'un cran et la presse s'en mêle, notamment, Ines, journaliste vedette et amie de Ana. Un contre la montre commence alors. Et vous, vous ne lâchez plus votre livre. Une véritable réussite qui vous tient en haleine jusqu'au dénouement final, qui lui est vraiment original. Si vous chercher un thriller qui vous happe dès les premières pages, ici vous l'avez trouver.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…