Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259277662
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 205 mm

Je ne suis pas un monstre

Judith VERNANT (Traducteur)
Date de parution : 26/09/2019
24 décembre. Un enfant disparaît dans un centre commercial de Madrid.
Même lieu et même mode opératoire qu’une ancienne affaire : l’enlèvement de Nicolás Acosta deux ans plus tôt. Et si tout recommençait ?
L’inspectrice Ana Arén, qui a failli lors de l’enquête précédente, se lance à corps perdu dans une course...
24 décembre. Un enfant disparaît dans un centre commercial de Madrid.
Même lieu et même mode opératoire qu’une ancienne affaire : l’enlèvement de Nicolás Acosta deux ans plus tôt. Et si tout recommençait ?
L’inspectrice Ana Arén, qui a failli lors de l’enquête précédente, se lance à corps perdu dans une course contre la montre pour retrouver le petit garçon. Mais certains journalistes viennent contrarier son enquête, avides de scoops et d’audience.
Les fausses pistes s’enchaînent, les rumeurs enflent et les politiques s’en mêlent. La ville tremble, sans répit, devant la menace d’un tueur en série, d’un prédateur à l’affût des proies qu’il veut faire siennes.
Alors que la vérité est sur le point d’éclater, l’inspectrice se retrouve face à une effroyable réalité qui pourrait la consumer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259277662
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elodieuniverse Posté le 12 Décembre 2019
    Encore une histoire de disparition me direz-vous? Oui mais j'ai beaucoup aimé car c'est bien écrit et menée d'une façon si habile que je n'ai pas vu venir le dénouement. Ce thriller psychologique espagnol réveille par cette histoire toutes les peurs d'une mère: mort et disparition de son enfant. On a plusieurs points de vue mais principalement celui d'Ana et d'Inès, une flic, une journaliste. Le point fort de ce livre est vraiment la crédibilité des faits, de l'histoire. C'est exposé avec soin, il n'y a pas de côté larmoyant mais on ressent tout de même beaucoup de douleur. Je dois dire que ce livre rend légèrement paranoïaque (surtout si on est parents) et renforce ce sentiment de protection qu'on peut avoir face à la perte éventuelle de nos enfants. Quelques parties sont plus longues que d'autres mais ça ne m'a pas vraiment dérangée.(...) Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
  • sammylove Posté le 12 Décembre 2019
    Les disparitions d’enfants représentent un des pires fléaux auxquels les autorités doivent faire face. La veille de Noël, un gamin se volatilise dans un centre commercial madrilène. Même endroit et même mode opératoire qu’une affaire qui remonte à deux ans. Forcément, de vieux souvenirs se mettent d’eux-mêmes en exergue. Dépêchée sur place, l’inspectrice Ana Aren est chargée de délier l’écheveau de ce qui ressemble de plus en plus à un copié-collé. Et si un criminel parfaitement abject s’était remis subitement en activité ? Immédiatement, la presse s’empare du fait-divers et colporte une série de rumeurs dont la police se serait bien gardée. Dans chaque foyer, les parents tremblent pour leurs enfants, les conjectures vont bon train et les suspects potentiels se multiplient. Qui pourrait être ce prédateur sans scrupules ? Difficile de dresser son profil, puisque n’importe quel citoyen pourrait être coupable. A mesure que les heures passent, les forces de l’ordre savent qu’ils doivent parer au plus court. Une véritable course contre la montre s’engage. Alors que la vérité est prête à éclater, l’enquête embraie sous un jour différent, renvoyant l’enquêtrice à ses propres angoisses. Un polar noir de noir gavé d’images fortes !
  • pascalinedebrabant Posté le 9 Décembre 2019
    Le thriller incontournable de ce mois de Novembre !! J’ai cédé aux sirènes de la tentation, avec un peu d’appréhension car je ne suis pas ce que l’on peut appeler une hispanophile . Pour moi, ça n’a pas été un coup de cœur, comme pour beaucoup, mais j’ai été marquée par certains passages et son dénouement . Car effectivement, Carmen Chaparro retranscrit les émotions de ses personnages à la perfection !! Ce moment, où les maman se rendent comptent qu’elles ont perdu leurs enfants puis que celui ci a disparu …j’ai eu un frisson glacé dans le dos, ces passages ont de quoi créer pas mal d’insomnies … L’enquête m’a un peu moins captivé…il y a eu beaucoup d’éléments secondaires qui finalement m’ont ennuyé plus qu’autre chose…ce thriller aurait gagné encore plus en intensité pour moi sans tout cela…CAR OUI LA FIN JUSTE DINGUE !!! Surement dans le top dix, des meilleures fin de thriller que j’ai pu lire !!!! BREF….POUR UN PREMIER ROMAN, CARMEN CHAPARRO FRAPPE FORT !!! INNOVÉE DANS LE DOMAINE DU THRILLER AVEC ENLÈVEMENT D’ENFANT N’EST PAS CHOSE SIMPLE…MAIS ELLE Y ARRIVE AVEC BEAUCOUP DE TALENTS ET SURTOUT D’ÉMOTIONS.
  • StefEleane Posté le 8 Décembre 2019
    Premier bouquin, première claque …Carme Chaparro vise juste et bien ! Madrid, 24 décembre, un enfant disparait dans un centre commercial. Même lieu que la disparition d’un enfant deux ans plus tôt. L’inspectrice Ana Arén est de nouveau sur cette enquête. Elle qui a échoué à retrouver Nicolas, pousse son équipe et elle-même au bord du burn-out. Toutes ces années d’entraînement, les affaires sordides sur lesquelles elle avait travaillé, le mal qu’elle avait vu en face, les dizaines de fois où elle avait dû annoncer à des familles la mort d’un parent ou d’un enfant… Rien ne l’avait préparée à cela. Personne, pas même un flic, ne peut y être préparé.Tout comme un oncologue n’est jamais prêt à se voir diagnostiquer son propre cancer en phase terminale. Carme Chaparro vous embarque sur les chapeaux de roues dans cette enquête façon course contre la montre. Les disparitions d’enfants c’est un sujet bateau dirons-nous. C’est délicat, mais c’est un standard. Pourtant, ici, elle arrive à se démarquer avec une aisance spectaculaire. J’ai été très agréablement surprise par ce roman ! Les personnages sont particulièrement bien maîtrisés. Le petit groupe d’ami est attachant. Le grand chef en enfoiré est tip top .. Bref, de ce côté-là, rien... Premier bouquin, première claque …Carme Chaparro vise juste et bien ! Madrid, 24 décembre, un enfant disparait dans un centre commercial. Même lieu que la disparition d’un enfant deux ans plus tôt. L’inspectrice Ana Arén est de nouveau sur cette enquête. Elle qui a échoué à retrouver Nicolas, pousse son équipe et elle-même au bord du burn-out. Toutes ces années d’entraînement, les affaires sordides sur lesquelles elle avait travaillé, le mal qu’elle avait vu en face, les dizaines de fois où elle avait dû annoncer à des familles la mort d’un parent ou d’un enfant… Rien ne l’avait préparée à cela. Personne, pas même un flic, ne peut y être préparé.Tout comme un oncologue n’est jamais prêt à se voir diagnostiquer son propre cancer en phase terminale. Carme Chaparro vous embarque sur les chapeaux de roues dans cette enquête façon course contre la montre. Les disparitions d’enfants c’est un sujet bateau dirons-nous. C’est délicat, mais c’est un standard. Pourtant, ici, elle arrive à se démarquer avec une aisance spectaculaire. J’ai été très agréablement surprise par ce roman ! Les personnages sont particulièrement bien maîtrisés. Le petit groupe d’ami est attachant. Le grand chef en enfoiré est tip top .. Bref, de ce côté-là, rien à redire. Elle nous distille des indices lorsqu’il le faut et sème de-ci de-là un doute horrible. Plus rien ne va arrêter votre lecture, car vous allez vouloir connaitre le fin mot de cette histoire. Et, peut-être, comme moi vous serrez les premiers surpris ! J’ai toujours aimé les thrillers anglais, mais il faut bien avouer que les Espagnols n’ont rien à leur envier ! Bravo Madame Chaparro pour ce roman !
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylvicha Posté le 24 Novembre 2019
    Voilà un thriller captivant et très bien mené !!! Cela faisait longtemps que je n'avais plus lu de thriller et avec celui-ci je me suis régalée. L'histoire est bien ficelée, les personnages épatants; c'est clair une fois commencé on ne peut plus le lâcher… Le thème est difficile ( des disparitions d'enfants dans un centre commercial) et on retient son souffle devant l'urgence de trouver rapidement qui est ce fameux "Slender man". La construction du roman est ingénieuse et j'adore ce moment où toutes les pièces du puzzle s'assemblent dans notre tète pour enfin comprendre ce qu'il s'est passé. Coup de cœur pour moi !!
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…