Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259277662
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 205 mm

Je ne suis pas un monstre

Judith VERNANT (Traducteur)
Date de parution : 26/09/2019
24 décembre. Un enfant disparaît dans un centre commercial de Madrid.
Même lieu et même mode opératoire qu’une ancienne affaire : l’enlèvement de Nicolás Acosta deux ans plus tôt. Et si tout recommençait ?
L’inspectrice Ana Arén, qui a failli lors de l’enquête précédente, se lance à corps perdu dans une course...
24 décembre. Un enfant disparaît dans un centre commercial de Madrid.
Même lieu et même mode opératoire qu’une ancienne affaire : l’enlèvement de Nicolás Acosta deux ans plus tôt. Et si tout recommençait ?
L’inspectrice Ana Arén, qui a failli lors de l’enquête précédente, se lance à corps perdu dans une course contre la montre pour retrouver le petit garçon. Mais certains journalistes viennent contrarier son enquête, avides de scoops et d’audience.
Les fausses pistes s’enchaînent, les rumeurs enflent et les politiques s’en mêlent. La ville tremble, sans répit, devant la menace d’un tueur en série, d’un prédateur à l’affût des proies qu’il veut faire siennes.
Alors que la vérité est sur le point d’éclater, l’inspectrice se retrouve face à une effroyable réalité qui pourrait la consumer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259277662
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Armony22 Posté le 22 Mai 2020
    Un roman fortement plébiscité par la blogosphère que j'ai beaucoup vu passé. Je l'ai choisi parce que c'est une auteure espagnole et que je me suis promis d'en lire et découvrir. Mon avis sera un peu à contre-courant, non pas que ça a été une mauvaise lecture, mais je n'ai pas vu l'originalité ni le page-turner que l'on m'avait vanté. Je m'attendais à un truc tellement énorme que j'ai été quelque peu déçue je le reconnais. C'est le problème récurrent d'une trop grande attente, j'ai pourtant attendu que la vague soit passée pour le lire. Pour moi c'est un énième thriller avec disparition d'enfant, thème que j'adore là n'est pas le souci, mais pas traité différemment des autres romans que j'ai lus sur ce sujet. Ca démarre pourtant pas mal avec deux petites pages glaçantes qui mettent en appétit. Les chapitres courts, alternent les différents points de vue des protagonistes. C'est rythmé et on est bien embarqués dans l'histoire. Et puis ça s'essouffle, l'enquête piétine, on stagne. L'auteure nous parle du passé des personnages, c'est long et pas franchement pertinent pour l'histoire. Ca casse le rythme et m'a fait décrocher. Et puis après tout ce temps arrive la fin de manière un... Un roman fortement plébiscité par la blogosphère que j'ai beaucoup vu passé. Je l'ai choisi parce que c'est une auteure espagnole et que je me suis promis d'en lire et découvrir. Mon avis sera un peu à contre-courant, non pas que ça a été une mauvaise lecture, mais je n'ai pas vu l'originalité ni le page-turner que l'on m'avait vanté. Je m'attendais à un truc tellement énorme que j'ai été quelque peu déçue je le reconnais. C'est le problème récurrent d'une trop grande attente, j'ai pourtant attendu que la vague soit passée pour le lire. Pour moi c'est un énième thriller avec disparition d'enfant, thème que j'adore là n'est pas le souci, mais pas traité différemment des autres romans que j'ai lus sur ce sujet. Ca démarre pourtant pas mal avec deux petites pages glaçantes qui mettent en appétit. Les chapitres courts, alternent les différents points de vue des protagonistes. C'est rythmé et on est bien embarqués dans l'histoire. Et puis ça s'essouffle, l'enquête piétine, on stagne. L'auteure nous parle du passé des personnages, c'est long et pas franchement pertinent pour l'histoire. Ca casse le rythme et m'a fait décrocher. Et puis après tout ce temps arrive la fin de manière un peu expéditive. Je l'ai trouvée peu crédible, mais en lisant la note de l'éditeur en fin de roman (attention ne la lisez surtout pas avant !) je me suis dit ok, au temps pour moi. Je suis vague mais sinon je vous spoile, vous comprendrez en le lisant. ;) Plus que l'histoire un peu convenue, ce qui pêche dans ce roman, pour moi, c'est le rythme. Un livre qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Pour tout vous dire au moment où j'écris ma chronique, ma lecture date d'il y a deux mois. Heureusement que je prends des notes parce que franchement entre le début et la fin, que je viens de relire, c'est un peu nébuleux. Au final une lecture qui m'a laissée un peu désapointée, pas mauvaise mais rien de transcendant. Je suis contente d'avoir découvert une nouvelle auteure espagnole et ça c'est plutôt pas mal.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ValerieLacaille Posté le 4 Mai 2020
    Une phrase de ce roman m'a interpellée : « Nous sommes accros à la douleur des autres. » Je me suis dit qu'effectivement, pour lire ce genre de récit, c'est qu'il y a quelque chose chez moi qui m'attire dans le malheur d'autrui. Lire un thriller étiqueté « disparition d'enfant », c'est forcément de la douleur psychologique que je choisis d'affronter. Etant moi-même maman d'un enfant, je ne peux que compatir, que ressentir au plus profond de mes tripes le déchirement que vivent ces mères à qui on enlève un enfant. Et Carme Chaparro est justement très forte pour décrire cette culpabilité d'avoir lâché cette petite main pourtant serrée si fort dans la nôtre. J'en ai eu les larmes aux yeux, l'envie de serrer très fort mon fils entre mes bras… Tout commence avec l'enlèvement d'Enrique dans un centre commercial de Madrid. le petit garçon de quatre ans a été enlevé au même endroit et selon le même mode opératoire que le petit Nicolàs deux ans plus tôt. L'inspectrice- chef du commissariat central de Madrid, Ana Arén, s'en veut encore de ne pas avoir résolu l'affaire malgré son entêtement et la dévotion qu'elle porte à son métier. Elle va donc se... Une phrase de ce roman m'a interpellée : « Nous sommes accros à la douleur des autres. » Je me suis dit qu'effectivement, pour lire ce genre de récit, c'est qu'il y a quelque chose chez moi qui m'attire dans le malheur d'autrui. Lire un thriller étiqueté « disparition d'enfant », c'est forcément de la douleur psychologique que je choisis d'affronter. Etant moi-même maman d'un enfant, je ne peux que compatir, que ressentir au plus profond de mes tripes le déchirement que vivent ces mères à qui on enlève un enfant. Et Carme Chaparro est justement très forte pour décrire cette culpabilité d'avoir lâché cette petite main pourtant serrée si fort dans la nôtre. J'en ai eu les larmes aux yeux, l'envie de serrer très fort mon fils entre mes bras… Tout commence avec l'enlèvement d'Enrique dans un centre commercial de Madrid. le petit garçon de quatre ans a été enlevé au même endroit et selon le même mode opératoire que le petit Nicolàs deux ans plus tôt. L'inspectrice- chef du commissariat central de Madrid, Ana Arén, s'en veut encore de ne pas avoir résolu l'affaire malgré son entêtement et la dévotion qu'elle porte à son métier. Elle va donc se lancer à corps perdu pour tenter de retrouver le petit garçon, et qui plus est, le retrouver en vie. Mais c'est sans compter sur les journalistes, avides de scoop, qui la pousseront dans bien des retranchements. Plus loin, nous pouvons lire : « On a tous un monstre en nous, qui a juste besoin qu'on le pousse, parfois juste un peu, pour sortir et dévorer le monde. » C'est tellement vrai ; il suffit d'ouvrir le journal, d'allumer la télévision. Un thriller intelligent dans son sujet, dans sa structure et son écriture, que j'ai eu du mal à lâcher, qui va me marquer un moment… Et que je ne conseillerais qu'avec des pincettes aux jeunes mamans émotives !
    Lire la suite
    En lire moins
  • CorinnePapegay Posté le 20 Avril 2020
    Thriller bien prenant mais j'attendais plus de la chute... Un rien déçue du dénouement final.
  • unevietoutesimple Posté le 29 Mars 2020
    J’ai passé un excellent moment en compagnie des différents personnages. J’ai beaucoup apprécié la construction du récit avec une histoire racontée par différents protagonistes (surtout deux : Ana et Inès). Cela apporte un certain rythme même si parfois cela ralentit un peu (notamment dans la première moitié), cela dit, je n’ai pas vraiment été dérangée par ces ralentissements. Le prologue vous met dans la peau du prédateur qui est en train de choisir l’enfant qu’il va enlever. Sa façon d’expliquer son choix est glaçante. S’ensuit le premier chapitre qui nous présente le premier personnage, Inès, une journaliste qui poussée par son éditeur, est à la recherche de ce qui pourrait être le départ de son prochain roman. Cette journaliste se trouve être l’amie d’Ana, l’inspectrice qui sera en charge de l’enquête sur ce nouvel enlèvement. Ana dont la disparition du petit Nicolás la hante toujours. Les deux femmes devront composer avec leurs deux objectifs : réussir coûte que coûte à retrouver l’enfant pour l’une et la recherche du scoop permettant de faire la une pour l’autre. J’ai beaucoup apprécié également, l’ambiance qui se dégage au fil de la lecture. On partage le stress, l’impuissance, la frustration, la détresse, l’acharnement des différents personnages, la... J’ai passé un excellent moment en compagnie des différents personnages. J’ai beaucoup apprécié la construction du récit avec une histoire racontée par différents protagonistes (surtout deux : Ana et Inès). Cela apporte un certain rythme même si parfois cela ralentit un peu (notamment dans la première moitié), cela dit, je n’ai pas vraiment été dérangée par ces ralentissements. Le prologue vous met dans la peau du prédateur qui est en train de choisir l’enfant qu’il va enlever. Sa façon d’expliquer son choix est glaçante. S’ensuit le premier chapitre qui nous présente le premier personnage, Inès, une journaliste qui poussée par son éditeur, est à la recherche de ce qui pourrait être le départ de son prochain roman. Cette journaliste se trouve être l’amie d’Ana, l’inspectrice qui sera en charge de l’enquête sur ce nouvel enlèvement. Ana dont la disparition du petit Nicolás la hante toujours. Les deux femmes devront composer avec leurs deux objectifs : réussir coûte que coûte à retrouver l’enfant pour l’une et la recherche du scoop permettant de faire la une pour l’autre. J’ai beaucoup apprécié également, l’ambiance qui se dégage au fil de la lecture. On partage le stress, l’impuissance, la frustration, la détresse, l’acharnement des différents personnages, la douleur des parents. Bon ok, j’ai senti venir la fin mais l’auteure a quand même semé le doute dans mon esprit à plusieurs reprises. Ah oui, j’allais oublier. Surtout, ne lisez pas la note de l’éditeur à la fin du livre avant de commencer le roman. En effet, celle-ci fait partie intégrante de l’histoire. Je n’en dirai pas plus mais la lire vous donnerait immédiatement le nom à ne pas connaitre (vous voyez ce que je veux dire ?).
    Lire la suite
    En lire moins
  • mamoune2016 Posté le 26 Mars 2020
    Très plaisant à lire, l' enquète avance au fii des pages, des chapitres sans que nous nous en rendions compte tant nous sommes plongés dans cette lecture à l'écriture simple et directe. A reommandé vivement. Encore une fois un grand merci à notre bibliothécaire pour ses " C'est lundi...et si on lisait ?" que j'adore, ils nous font découvrir tant de nouveautés littéraires.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…