Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221115329
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 135 x 215 mm

La Beauté et l'Enfer

MARGUERITE POZZOLI (Traducteur)
Date de parution : 15/04/2010
« Si j’ai jamais eu un rêve, c’est que mes mots aient une influence, c’est de pouvoir démontrer que la parole littéraire peut encore avoir un poids, changer la réalité. »

Parce qu’il a brisé l’omerta napolitaine, Roberto Saviano vit menacé de mort par la Mafia. Avec ce recueil d’articles publiés entre 2004 et 2009 dans les journaux du monde entier, il revient sur sa situation depuis la parution de Gomorra – la solitude, l’exil et la reconnaissance internationale. Entre la...

Parce qu’il a brisé l’omerta napolitaine, Roberto Saviano vit menacé de mort par la Mafia. Avec ce recueil d’articles publiés entre 2004 et 2009 dans les journaux du monde entier, il revient sur sa situation depuis la parution de Gomorra – la solitude, l’exil et la reconnaissance internationale. Entre la beauté et l’enfer, le lecteur pénètre dans ce qui ressemble à un journal de bord où se mêlent expériences personnelles, souvenirs littéraires et portraits d’hommes et de femmes qui incarnent aux yeux de l’auteur d’authentiques figures de résistance. Dans une vision universaliste, Saviano dénonce ce qui concourt à avilir l’existence humaine et célèbre en parallèle la beauté qui échappe à toute forme d’oppression, comme l’amour ou les livres.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221115329
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 135 x 215 mm

Ils en parlent

PRESSE

 

À propos du Contraire de la mort

 

« Les phrases coupent, cognent, saignent. Les deux courts textes offerts par le journaliste écrivain napolitain Roberto Saviano (…) confirment son puissant talent d’écrivain. Un témoin de son temps, dont les mots et la vie seront à jamais hantés par la malédiction de sa région natale. »
La Vie

 

« Ce livre est à la fois un long poème dépouillé et un témoignage romanesque poignant. »
20 minutes

 

« Au deuxième livre, on sait si un auteur est un écrivain. Pour le journaliste italien Roberto Saviano (…), le doute n’est pas permis. Ses deux nouvelles, scènes de la vie napolitaine réunies dans Le Contraire de la mort (…), sont des écrins de sensibilité. »
Les Échos

 

« Comme dans Gomorra, l’auteur a cette sidérante capacité à mettre des mots tendres, lumineux, sur des actes épouvantables. »
Le Parisien

 

« C’est sec, douloureux, remarquable dans sa dureté. »
Métro

 

« Ses nouvelles sont en plomb. Son style cinglant comme une rafale de kalachnikov. Le bras de fer continue. Un combat à mort. »
Le Figaro magazine

 

« Entre la tragédie grecque et le reportage, les écrits de Saviano frappent par leur lucidité, leur empathie, mais aussi par leur beauté, servie par des qualités littéraires remarquables. Et redonnent vie, une fois encore, à des voix habituellement étouffées par le silence et l’indifférence. »
Strada

 

« Un livre âpre, où l’espoir a bien du mal à se frayer un chemin, et qui confirme le talent de l’auteur de Gomorra. »
Psychologies magazine

 

« D’étonnants accents de tragédie grecque dans cette narration dépouillée qu’on ne peut s’empêcher de comparer à celle de Truman Capote dans De sang-froid. »
Le Républicain Lorrain

 

« Saviano est toujours aussi efficace dans la dénonciation d’un monde trouble qui semble ne pas pouvoir avoir de fin. »
L’Indépendant

 

« L’écriture, simple, nerveuse, métaphorique, incise nos âmes comme une lame de rasoir et coule sous nos yeux comme du sang d’encre. Saviano est devenu l’écrivain de la vérité et de l’émotion, l’écrivain de la conscience italienne. »
Nice-Matin

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nikoz Posté le 19 Octobre 2015
    La moindre des chose que l'on puisse faire pour Saviano, c'est de le lire. Un livre particulièrement dur et facile, sombre et encourageant. Grazzie mille
  • historia Posté le 9 Juillet 2013
    Incontournable, comme tous les ouvrages de Saviano.
  • koklikovert Posté le 28 Mars 2012
    Recueil d'articles
  • yann-frat Posté le 22 Mai 2010
    Histoire : C'est un recueil de textes écrits par Saviano depuis la sortie de "Gommora" et sa condamnation à mort par la mafia italienne. Entre portraits croisés et réflexions sur le devoir d'un auteur c'est un témoignage brut, nerveux, marquant. Style : A l'exact mi chemin entre le journalisme et le romancier Saviano livre un texte lisible et poignant. Il dit d'ailleurs dans le livre que c'est ce fameux style qui a rendu Gomorra dangereux, parce qu'il ne s'adresse pas qu'aux lecteurs habituels des essais sur la mafia mais a élargi le lectorat au grand public... Et c'est précisément cela qu'on lui reproche, le danger d'un livre lu par le grand public. Oui : Saviano expose ici sa vision du monde et sa vision de la place de l'auteur dans le monde. Et le monde qu'il décrit est noir, totalement noir pourtant la seule question qui vient est "comment a-t-on pu laisser faire ça" puis "pourquoi rien ne change?" (donc un message d'espoir... même désespéré). En se mettant dans la grande ligne des témoignage littéraires (Capote, Levi) Saviano dit: maintenant vous savez alors pourquoi rien ne change? Et on ne peut que constater avec lui que oui, pourquoi rien ne change? Le monde... Histoire : C'est un recueil de textes écrits par Saviano depuis la sortie de "Gommora" et sa condamnation à mort par la mafia italienne. Entre portraits croisés et réflexions sur le devoir d'un auteur c'est un témoignage brut, nerveux, marquant. Style : A l'exact mi chemin entre le journalisme et le romancier Saviano livre un texte lisible et poignant. Il dit d'ailleurs dans le livre que c'est ce fameux style qui a rendu Gomorra dangereux, parce qu'il ne s'adresse pas qu'aux lecteurs habituels des essais sur la mafia mais a élargi le lectorat au grand public... Et c'est précisément cela qu'on lui reproche, le danger d'un livre lu par le grand public. Oui : Saviano expose ici sa vision du monde et sa vision de la place de l'auteur dans le monde. Et le monde qu'il décrit est noir, totalement noir pourtant la seule question qui vient est "comment a-t-on pu laisser faire ça" puis "pourquoi rien ne change?" (donc un message d'espoir... même désespéré). En se mettant dans la grande ligne des témoignage littéraires (Capote, Levi) Saviano dit: maintenant vous savez alors pourquoi rien ne change? Et on ne peut que constater avec lui que oui, pourquoi rien ne change? Le monde qu'il a si bien décrit existe devant nous, qu'attendons-nous pour le changer? Non : La seule réticence qu'on pourrait avoir est la peur de lire encore un récit sur les exploits glauques de la mafia mais il n'en est rien dans ce livre. Dans ce livre l'auteur évoque bien sûr la mafia mais il donne surtout un sous texte à son livre, il explique son engagement. Ce livre n'est donc pas le livre d'un auteur sur la mafia mais plutôt le livre d'un auteur sur le fait d'écrire pour raconter ce qu'on sait, perspective totalement différente. Conclusion : Que vous ayez lu ou non Gomorra ce livre vous fait vivre dans l'univers du grand auteur qu'est Saviano. Avant Gomorra c'est une formidable introduction, après Gomorra c'est une mise en perspective et une ouverture. Oui ou non :Oui bien sur (puis regarder les "journalistes" de TF1 et pleurer, et puis réfléchir à ce qu'est le courage aussi...)
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.