Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258147379
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 225 mm

La Belle Main

Collection : Terres de France
Date de parution : 05/04/2018
Dans les années 1960, en Sologne, Solène, étudiante en droit, a-t-elle trouvé en Paul, luthier de vingt ans son aîné, l’homme de sa vie ou… ce père qu’elle n’a jamais connu ? Une fragile rencontre entre deux êtres, hantée par le spectre de l’interdit, les silences d’une mère et les ombres de l’Occupation.
1965. La Sologne sauvage avec ses chemins qui se perdent dans les taillis, ses maisons isolées, ses landes incultes... Lors d’une soirée au château de Mauret, la jeune Solène,  qui veille sur les enfants des propriétaires, fait la rencontre de Paul, luthier. Il n’est pas riche, plutôt discret, vit intensément... 1965. La Sologne sauvage avec ses chemins qui se perdent dans les taillis, ses maisons isolées, ses landes incultes... Lors d’une soirée au château de Mauret, la jeune Solène,  qui veille sur les enfants des propriétaires, fait la rencontre de Paul, luthier. Il n’est pas riche, plutôt discret, vit intensément sa passion pour la musique et son métier dans un village au bord de la Loire. Leurs regards se croisent, s’accrochent avec la force de ces instants qui changent un destin. Or Paul a un passé, eu de mauvais penchants, a vécu la guerre, l’Occupation. Solène, elle, a été élevée seule par sa mère Josette, originaire de Corrèze.
Quand celle-ci est conduite à l’hôpital dans un état préoccupant, elle se confie à sa fille. Sur sa vie pendant la guerre, son amour pour un capitaine allemand, la honte d’avoir été tondue à la Libération et jetée à la vindicte des gens. 
Et, contre toute attente, il semble que les chemins de Josette et de Paul se soient déjà rencontrés…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258147379
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Horreurs de la guerre et beauté de la musique, confiance et mensonge, un livre en clair-obscur qui parle de réconciliation et de paix retrouvée. »
 
La Montagne

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Stephy86 Posté le 23 Septembre 2021
    Je remercie tout d'abord Les presses de la cité ainsi que #Netgalley pour l'envoi de ce titre. J'avais souhaité lire ce texte car violoniste moi-même, je connais peu de choses sur le métier de luthier et j'ai souhaité en découvrir des facettes à travers ce roman. L'intrigue est riche entre les différents secrets de famille ainsi que les traumatismes de certains protagonistes suite à leur implication pendant la seconde guerre mondiale. J'ai également beaucoup aimé la manière dont la musique est décrite dans ce roman, par exemple "Solène ressentit la puissance de cette musique pénétrer sa chair, envahir tout son être et y répandre une sorte de bonheur sans cause, aussi fugitif qu'un courant d'air et pourtant bien sensible." ou "un violoncelle doit ressembler à celui qui le joue. C'est tellement vrai que tu ne peux pas tricher avec lui. Si tu es triste, il le sera, si tu es gaie, il chantera avec toi, mais il ne manquera pas de te montrer te défauts et aussi tes qualités." Je regrette par contre des personnages un peu caricaturaux aux réactions souvent incompréhensibles ainsi que la mièvrerie et l'idylle entre Solène et Paul. J'ai eu du mal à le finir pour ces raisons.
  • vertescollines Posté le 3 Septembre 2019
    Une belle histoire de vérité. Enfin toute vérité n'est pas bonne à dire ni à prendre mais quand elle éclate elle délivre des hommes, des femmes, remet les pendules à l'heure. Solène ne sait rien de son passé. Sa mère l'a élevé seule. Mais pourquoi s'oppose-t-elle cet été à son départ et à son nouveau job chez un médecin ? Alors Solène s'oppose à cette maman aimante, part et va découvrir peu à peu la vérité, rencontrer son double aussi malheureux qu'elle, s'affligeant à traverser l'alcoolisme quelques punitions, dont elle tombe amoureuse. Cet amour va lui permettre d'aller de l'avant, de chercher la vérité et à Paul de recouvrer la Belle Main, la fabrication d'un violoncelle, son métier de passion : luthier. Et lorsque la vérité éclate, la malheureuse Violette est vue comme une "héroine" et non une traitre. Un hommage lui ait rendu. Très beau roman sur la résistance. Sur la culpabilité. Sur la haine encore vive 20 ans après la fin de la guerre. A lire. A prêter. Jocelyne et M Prudhomme.
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !