Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265155244
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 210 mm
Nouveauté

La petite ritournelle de l'horreur

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 13/01/2022
Derrière les murs se cachent les plus sombres des secrets…
Un appel au cœur de la nuit. Des gyrophares qui tournoient dans l’obscurité. Une vieille bâtisse à l’abandon. Quand la commandant Virginie Sevran arrive sur les lieux, les techniciens de l’identité judiciaire sont déjà à l’œuvre à l’intérieur. Ils font face à l’insoutenable. À la noirceur de l’âme humaine. Au... Un appel au cœur de la nuit. Des gyrophares qui tournoient dans l’obscurité. Une vieille bâtisse à l’abandon. Quand la commandant Virginie Sevran arrive sur les lieux, les techniciens de l’identité judiciaire sont déjà à l’œuvre à l’intérieur. Ils font face à l’insoutenable. À la noirceur de l’âme humaine. Au cadavre d’une gamine dissimulé derrière une cloison que le nouveau propriétaire tentait d’abattre.
Là, au milieu de la campagne francilienne, le silence est oppressant. L’angoisse monte. Et, bientôt, les murs confient deux autres corps aux policiers. Deux autres enfants… Rapidement, la sidération laisse place à une enquête éprouvante. Certainement la plus sordide de toutes celles auxquelles la commandant et son binôme, Pierre Biolet, ont été confrontés durant leurs carrières. Une seule certitude, personne ne ressortira indemne de cette affaire…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265155244
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • chevalierortega33 Posté le 15 Janvier 2022
    Vous décidez d’acheter une maison, isolée, pour un nouveau départ avec votre conjoint, votre famille doit s’agrandir et là… c’est la catastrophe ! Vous êtes bricoleur, vous entamez les grands travaux, décidez d’abattre une cloison et là… c’est la catastrophe ! Des corps emmurés vont mettre à mal votre projet, vous entraîner dans des abîmes de perplexité : et si les victimes étaient des enfants dont la disparition n’avait jamais été signalée ou que les enquêtes n’avaient jamais abouti ? Et si ce scandale mettait en lumière l’incurie du service public de la protection de l’enfance ? Cette histoire très sordide parle à vos tripes, vous ébranle les neurones avec en prime, la question du déterminisme et du déni. L’action se passe dans la région de Versailles et fait ressurgir un « cold case » du côté de Clermont-Ferrand, justement l’ancienne affectation de Servan (apparue dans Des poignards dans les sourires) et de son adjoint Biolet. Servan-Biolet, un duo complice : ils n’ont même pas besoin de parler pour se comprendre, héros récurrents et complices de l’auteure qui publie ici son troisième thriller. Le style est efficace. Les personnages nombreux et fluctuants, victimes ou bourreaux, bousculent votre empathie. Du noir très... Vous décidez d’acheter une maison, isolée, pour un nouveau départ avec votre conjoint, votre famille doit s’agrandir et là… c’est la catastrophe ! Vous êtes bricoleur, vous entamez les grands travaux, décidez d’abattre une cloison et là… c’est la catastrophe ! Des corps emmurés vont mettre à mal votre projet, vous entraîner dans des abîmes de perplexité : et si les victimes étaient des enfants dont la disparition n’avait jamais été signalée ou que les enquêtes n’avaient jamais abouti ? Et si ce scandale mettait en lumière l’incurie du service public de la protection de l’enfance ? Cette histoire très sordide parle à vos tripes, vous ébranle les neurones avec en prime, la question du déterminisme et du déni. L’action se passe dans la région de Versailles et fait ressurgir un « cold case » du côté de Clermont-Ferrand, justement l’ancienne affectation de Servan (apparue dans Des poignards dans les sourires) et de son adjoint Biolet. Servan-Biolet, un duo complice : ils n’ont même pas besoin de parler pour se comprendre, héros récurrents et complices de l’auteure qui publie ici son troisième thriller. Le style est efficace. Les personnages nombreux et fluctuants, victimes ou bourreaux, bousculent votre empathie. Du noir très foncé pour ce polar psychologique que j’ai beaucoup apprécié par la diversité des situations qui nous font dire que personne n’est à l’abri des pervers.
    Lire la suite
    En lire moins
  • DOMS Posté le 14 Janvier 2022
    Lorsque Pio et Maria Achensa ont acheté la petite maison isolée dans les bois, c'était pour y abriter la famille, d'autant que Maria attend leur quatrième enfant et qu'ils ne sont pas bien riches, elle lui a donc demandé de faire le nécessaire pour les loger le mieux possible. Mais lorsque Pio a commencé à démolir les murs pour agrandir, l'horreur qu'il a découvert l'a laissé sans voix, tremblant, sonné. Lorsque Sevran et Briolet arrivent sur place, un corps d'enfant est découvert, puis deux, puis trois. L'enquête s'annonce à la fois violente et difficile. Qui a bien pu cacher les cadavres ici, qui sont ces enfants, qui sont le ou les Meurtriers. Une enquête qui démarre fort, des suspects, mais surtout des révélations qui montrent la violence et la noirceur dont peuvent être capables les hommes et le femmes. Une famille d'accueil, des services sociaux défaillants car dépassés, des enfants placés que tout le monde a oublié et abandonné, des abus, des excès, rien ne sera épargné aux enquêteurs comme au lecteur.
  • Lousine Posté le 13 Janvier 2022
    Pour finir 2021 et commencer 2022, je me suis lancée dans La petite ritournelle de l’horreur de Cécile Cabanac, une auteur française que je ne connaissais pas du tout. Le duo Virginie Sevran, la commandant du groupe, et Pierre Biolet mène l’enquête autour d’une vieille bâtisse dans la campagne francilienne avec l’aide du reste de l’équipe, Kervan, Ortiz et Dombard. Tout cela sous la coupe du commissaire Lemestre. L’affaire qui les tient en haleine- tout comme le lecteur avec eux- est la suivante : Pio Achenza est le tout nouveau propriétaire d’une vieille maison qu’il décide de retaper. Il a acheté cette maison après la mort d’une vieille dame, Madeleine Duflot, qui était famille d’accueil pour la DDASS avec son mari Bernard, mort quelques années avant qu’elle ne parte en EPHAD. Mais en détruisant une cloison dans une chambre, il tombe sur le cadavre d’une ado de 13-14 ans puis la police découvre le corps de 2 autres ados: 2 garçons, ayant entre 12 et 15 ans. A tous trois, il manque la chaussure gauche… comme un trophée. Nous suivons donc l’enquête de l’équipe de la commandant Sevran marquée par bon nombre de péripéties et de rebondissements. Les chapitres... Pour finir 2021 et commencer 2022, je me suis lancée dans La petite ritournelle de l’horreur de Cécile Cabanac, une auteur française que je ne connaissais pas du tout. Le duo Virginie Sevran, la commandant du groupe, et Pierre Biolet mène l’enquête autour d’une vieille bâtisse dans la campagne francilienne avec l’aide du reste de l’équipe, Kervan, Ortiz et Dombard. Tout cela sous la coupe du commissaire Lemestre. L’affaire qui les tient en haleine- tout comme le lecteur avec eux- est la suivante : Pio Achenza est le tout nouveau propriétaire d’une vieille maison qu’il décide de retaper. Il a acheté cette maison après la mort d’une vieille dame, Madeleine Duflot, qui était famille d’accueil pour la DDASS avec son mari Bernard, mort quelques années avant qu’elle ne parte en EPHAD. Mais en détruisant une cloison dans une chambre, il tombe sur le cadavre d’une ado de 13-14 ans puis la police découvre le corps de 2 autres ados: 2 garçons, ayant entre 12 et 15 ans. A tous trois, il manque la chaussure gauche… comme un trophée. Nous suivons donc l’enquête de l’équipe de la commandant Sevran marquée par bon nombre de péripéties et de rebondissements. Les chapitres nous racontent alternativement ce que font policiers, témoins et autres acteurs de l’enquête. J’ai trouvé la lecture de ce roman très prenante et bouleversante car on y retrouve les thèmes de la folie, de l’aide sociale à l’enfance et donc des malheurs auxquels peuvent être confrontés certains enfants (maltraitances, disparitions et meurtres) ainsi que les conséquences de ces horreurs sur leurs vies d’adultes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • tiben Posté le 13 Janvier 2022
    J'avais découvert Cécile Cabanac lors d'un apéro du Gang Pocket Polar où elle nous présentait Des poignards dans des sourires, très brillant premier roman. Je n'ai donc pas hésité quand il m'a été proposé de lire en avant-première La petite ritournelle de l'horreur, la nouvelle enquête du commandant Virginie Sevran et de son équipe composée Pierre Biolet, Kervan, Ortiz et le borderline Dombard. Ce nouvel opus met brillamment en exergue la noirceur de l'âme humaine. D'aucuns ont l'habitude de dire que les secrets sont généralement bien gardés... Que dire quand ils sont enfouis dans le béton des murs d'une vieille bâtisse. Mettons nous à la place de Pio Achenza, le nouveau propriétaire de cette ancien lieu d'accueil de jeunes enfants. Alors même qu'il rénove la maison et décide d'abattre un mur, il tombe sur 3 cadavres de jeunes enfants ! Et les surprises laissées par Madeleine et Bernard Duflot ne s'arrêtent pas là... Comment Virginie et sa bande vont s'y prendre pour dans un premier temps identifier les cadavres et retrouver le meurtrier ? Et ce dernier, qui est il? On suspecte un grand malade...il est bien pire que cela. Un thriller haletant, un thriller captivant et très prenant durant lequel... J'avais découvert Cécile Cabanac lors d'un apéro du Gang Pocket Polar où elle nous présentait Des poignards dans des sourires, très brillant premier roman. Je n'ai donc pas hésité quand il m'a été proposé de lire en avant-première La petite ritournelle de l'horreur, la nouvelle enquête du commandant Virginie Sevran et de son équipe composée Pierre Biolet, Kervan, Ortiz et le borderline Dombard. Ce nouvel opus met brillamment en exergue la noirceur de l'âme humaine. D'aucuns ont l'habitude de dire que les secrets sont généralement bien gardés... Que dire quand ils sont enfouis dans le béton des murs d'une vieille bâtisse. Mettons nous à la place de Pio Achenza, le nouveau propriétaire de cette ancien lieu d'accueil de jeunes enfants. Alors même qu'il rénove la maison et décide d'abattre un mur, il tombe sur 3 cadavres de jeunes enfants ! Et les surprises laissées par Madeleine et Bernard Duflot ne s'arrêtent pas là... Comment Virginie et sa bande vont s'y prendre pour dans un premier temps identifier les cadavres et retrouver le meurtrier ? Et ce dernier, qui est il? On suspecte un grand malade...il est bien pire que cela. Un thriller haletant, un thriller captivant et très prenant durant lequel on passe par tous les états. Et Cécile Cabanac nous "libère" uniquement au point final ! Jusqu'à l'ultime signe en effet des rebondissements et événements inattendus se produisent. Une écriture incisive, des chapitres courts alternant les points de vue des différents personnages et au final quasi 500 pages que l'on ne voit pas passer. Et pourtant la folie, la maltraitance, la maladie... sont autant de thèmes que toute personne va fuir rapidement. Un excellent millésime, un premier coup de coeur noir pour cette année 2022. Une nouvelle preuve qu'un auteur noir peut s'emparer et mettre sur le devant de la scène des thèmes compliquées. Bravo Cécile. A lire indéniablement...
    Lire la suite
    En lire moins
  • clemaufildespages Posté le 12 Janvier 2022
    UN THRILLER GLAÇANT ET ÉMOUVANT ! ❤ Dans une vieille maison perdue au milieu de la campagne, la commandante Sevran et son équipe font face à l'inimaginable... Le cadavre d'une petite fille a été dissimulé derrière une cloison que le nouveau propriétaire tentait d’abattre. La sidération est totale, et l'angoisse monte encore d'un cran alors que les murs rendent deux autres corps d'enfants... Accompagnée de Biolet, son équipier de toujours, Servan va devoir diriger l'une des enquêtes les plus sordides de sa carrière. Une affaire dont personne ne ressortira indemne car derrière les murs, se cachent les plus sombres des secrets… C'est un thriller incroyablement addictif et transpirant de réalisme que nous propose Cécile Cabanac ! Malgré les atrocités et cette plongée dans la noirceur de l'âme humaine, beaucoup d'émotions et d'humanité ressortent de cette intrigue, ce que j'ai adoré. Je me suis beaucoup attachée au duo d'enquêteurs Servan/Biolet. Plonger à leurs côtés dans les méandres de cette affaire si réaliste, découvrir leurs vies personnelles et surtout l'impact psychologique qu'à l'enquête sur ce binôme et sur leurs familles était très intéressant. La petite ritournelle de l'horreur c'est des histoires dans l'histoire. Des vies gâchées à jamais... Des personnages très diversifiés et travaillés qui prennent vie... UN THRILLER GLAÇANT ET ÉMOUVANT ! ❤ Dans une vieille maison perdue au milieu de la campagne, la commandante Sevran et son équipe font face à l'inimaginable... Le cadavre d'une petite fille a été dissimulé derrière une cloison que le nouveau propriétaire tentait d’abattre. La sidération est totale, et l'angoisse monte encore d'un cran alors que les murs rendent deux autres corps d'enfants... Accompagnée de Biolet, son équipier de toujours, Servan va devoir diriger l'une des enquêtes les plus sordides de sa carrière. Une affaire dont personne ne ressortira indemne car derrière les murs, se cachent les plus sombres des secrets… C'est un thriller incroyablement addictif et transpirant de réalisme que nous propose Cécile Cabanac ! Malgré les atrocités et cette plongée dans la noirceur de l'âme humaine, beaucoup d'émotions et d'humanité ressortent de cette intrigue, ce que j'ai adoré. Je me suis beaucoup attachée au duo d'enquêteurs Servan/Biolet. Plonger à leurs côtés dans les méandres de cette affaire si réaliste, découvrir leurs vies personnelles et surtout l'impact psychologique qu'à l'enquête sur ce binôme et sur leurs familles était très intéressant. La petite ritournelle de l'horreur c'est des histoires dans l'histoire. Des vies gâchées à jamais... Des personnages très diversifiés et travaillés qui prennent vie sous nos yeux. Pio qui découvre les squelettes, ce père frustré, malheureux mais qui se démène pour ses enfants. Maria la mégère qui manque cruellement d'empathie. Damien Couard dont l'enfance l'a brisé à tout jamais. Et bien d'autres que je vous laisse découvrir ! Ce thriller dénonce également les failles de l'aide sociale à l'enfance et les situations inextricables de certains enfants qui n'ont personne sur qui s'appuyer... Des passages m'ont déchiré le coeur. La sinistre mélodie de la petite ritournelle de l'horreur... Entêtante et obsédante. Un thriller rythmé, non dénué de cruauté, un roman très noir, une plongée dans les abysses de l'humanité. Bref, une vraie réussite que je ne peux que vous recommander ! ❤
    Lire la suite
    En lire moins
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Fleuve éditions

    Interview Cécile Cabanac

    À l’occasion de la publication chez Fleuve de La Petite Ritournelle de l’horreur, un polar glaçant où la folie règne en maître, Cécile Cabanac répond à nos questions.

    Lire l'article