Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782809827774
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 14 x 22,5 mm
L'art du meurtre
Collection : Suspense
Date de parution : 16/01/2020
Éditeurs :
L'Archipel

L'art du meurtre

Collection : Suspense
Date de parution : 16/01/2020
Quand le corps d’un riche collectionneur d’art est retrouvé mutilé et mis en scène comme une vanité artistique, cela ne fait aucun doute pour Audrey, lieutenant à la PJ : elle a affaire à un psychopathe. Nouvelle plume du thriller français, Chrystel Duchamp nous convie dans les milieux interlopes de Paris, à la rencontre de nos pires cauchemars…
Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Il a été torturé, mutilé, puis assis à une table dressée pour... Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Il a été torturé, mutilé, puis assis à une table dressée pour un banquet. Un crime de toute beauté !
 
Dépêchée sur place, l’équipe de la PJ découvre que l’homme – un collectionneur...
Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Il a été torturé, mutilé, puis assis à une table dressée pour un banquet. Un crime de toute beauté !
 
Dépêchée sur place, l’équipe de la PJ découvre que l’homme – un collectionneur – fréquentait les clubs sadomasochistes de la capitale. Et que, malgré sa fortune, il était à court de liquidités.
 
Quand le corps d’un autre amateur d’art – dont la mort a été soigneusement mise en scène – est retrouvé, le doute n’est pas permis : un tueur en série est à l’œuvre.
 
Pour le lieutenant Audrey Durand, cette enquête dans le monde de l’art contemporain sera-t-elle l’occasion de faire taire ses démons, ou se transformera-t-elle en une plongée hypnotique aux confins de la folie ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809827774
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LeslivresdeMiranda Posté le 17 Avril 2022
    Un thriller féminin des plus divins ! Par sa finesse la plume de l’auteure va décortiquer l’art pour en faire des meurtres sanguinolents et horripilants. Une histoire bien documentée où les sentiments sont aussi à l’honneur. Il faudra le courage d’un homme pour survivre aux 300 pages qui vous tiennent en haleine tant cette intrigue est fulgurante par son horreur et sa vacuité d’insolence. Tout simplement Chrystel Duchamp est l’auteur à découvrir si le polar moderne vous tente, l’ingéniosité et la perversité son style est addictif! Osez la, dévorez la, prêtez la elle mérite d’être connue! #fan
  • millelectures Posté le 8 Mars 2022
    Coup de coeur pour ce thriller ! J’ai adoré le dénouement. La libraire me l’avait conseillé et je n’ai pas été déçue ! On va suivre Audrey qui est lieutenant, elle va être sur des meurtres les plus fous les uns que les autres. Franck Tardy, un avocat va être retrouvé mort dans son appartement à Paris. Va s’en suivre d’autres meurtres mais je ne vous en dis pas trop. Dans ce thriller on parle d’art et je ne pensais pas aimer autant cet aspect. Ça change, c’est original et j’ai appris pleins d’anecdotes sur des peintres connus ou moins connus d’ailleurs. J’ai même fouillé sur Google pour voir les œuvres de certains artistes dans le livre. J’ai adoré le personnage d’Audrey malmené par la vie mais avec un humour noir qui m’a fait beaucoup rire. Les chapitres sont courts et addictifs. Il n’y a même pas 300 pages mais accrochez vous bien. Ça va à mille à l’heure ! L’auteure m’a complètement retourné le cerveau, la fin ma scotché !
  • Neitsabesrehcor Posté le 3 Mars 2022
    Pour son premier roman Chrystel Duchamp a choisi le troisième art comme toile de fond Un savant mélange de culture et d’enquête policière mené par notre jeune héroïne, une flic cultivée qui devra élucider une série de meurtres a la mise en scène artistique. L’intrigue mêlant la vie sentimentale débridée de notre lieutenant au tumulte de l’enquête nous fera voyager a travers plusieurs courants artistiques jusqu’à son inattendu dénouement Un bon moment de lecture et une auteure prometteuse
  • sandraboop Posté le 23 Février 2022
    L'art du meurtre ou la combinaison heureuse d'un thriller/policier avec le monde de l'art, c'est le roman que nous propose Chrystel Duchamp et qui fait mouche. Autant le dire de suite c'est un coup de cœur sans être une claque et je m'en explique de suite. J'ai tout aimé dans ce roman, à 2% près, autant dire peanuts (pardon pour l'anglicisme). Alors que le cadavre d'un avocat à la retraite, ex ténor du barreau, est retrouvé dans le très chic 16eme arrondissement de Paris, l'équipe de la capitaine "Patricia" est dépêchée avec en enquêtrice principale "Audrey". Sur place macabre découverte qui semble mise en scène et Audrey de suite est attirée par les œuvres d art de la résidence mais aussi par la composition de la mise en scène. Il faut dire qu'avant de devenir "flic" comme son défunt père, Audrey fréquentait l'école du Louvre. Rapidement un second cadavre est retrouvé dans une autre mise en scène mais toujours selon un courant artistique. Au fil du déroulement de l'enquête, l'autrice nous dévoile des aspects de la vie privée des principaux enquêteurs : Patricia et son fils à fleurs de peau, artiste et toxico, Audrey et ses addictions à l'alcool et... L'art du meurtre ou la combinaison heureuse d'un thriller/policier avec le monde de l'art, c'est le roman que nous propose Chrystel Duchamp et qui fait mouche. Autant le dire de suite c'est un coup de cœur sans être une claque et je m'en explique de suite. J'ai tout aimé dans ce roman, à 2% près, autant dire peanuts (pardon pour l'anglicisme). Alors que le cadavre d'un avocat à la retraite, ex ténor du barreau, est retrouvé dans le très chic 16eme arrondissement de Paris, l'équipe de la capitaine "Patricia" est dépêchée avec en enquêtrice principale "Audrey". Sur place macabre découverte qui semble mise en scène et Audrey de suite est attirée par les œuvres d art de la résidence mais aussi par la composition de la mise en scène. Il faut dire qu'avant de devenir "flic" comme son défunt père, Audrey fréquentait l'école du Louvre. Rapidement un second cadavre est retrouvé dans une autre mise en scène mais toujours selon un courant artistique. Au fil du déroulement de l'enquête, l'autrice nous dévoile des aspects de la vie privée des principaux enquêteurs : Patricia et son fils à fleurs de peau, artiste et toxico, Audrey et ses addictions à l'alcool et à la drogue, une mère envahissante, des relations aux hommes compliqués... Les flics sont des humains et ont eux aussi des soucis, c'est un peu le message ici... pour autant ils se dévouent sans compter les heures pour rendre justice, arrêter des criminelles, apporter des réponses aux familles. Le milieu du 16eme n'est pas anodin non plus : on découvre sous les belles façades des immeubles des hommes et des femmes avec des perversions ou des difficultés à faire face à l'image et la société bourgeoise dans laquelle ils évoluent. J'ai beaucoup aimé les références artistiques de l'autrice, on pouvait s'immerger facilement pour peu d'avoir vu au moins une fois un Bosch, un Pollock, un Picasso ... Bon mais alors pourquoi tu n'as pas eu de claque monumentale ? Le dénouement final est super, rien à redire. Si le livre s'était arrêté avant le dernier chapitre, c'était la claque pour moi : je serai restée avec mes doutes et le risque d'avoir été présomptueuse dans l'identification du coupable. ensuite, j'avoue que malgré la densité du personnage, je ne me suis pas attachée à Audrey, et le dernier chapitre (qui aurait pu faire basculer mon petit coeur) m'a conforté dans ce sens. Vous l'avez compris, je m'attendais à un twist et au coupable. j'ai eu les 2 mais le twist n'était pas celui attendu et ça me ravit. Pour le mobile je mettrais 6 étoiles sur 5. Babelio est noté sur 5 étoiles et mes bémols ne justifient en rien une note inférieure à la note maximale alors ce sera 5etoiles mais je vous laisse le soin de vous faire votre opinion.
    Lire la suite
    En lire moins
  • souleverlesmots Posté le 13 Février 2022
    COURT MAIS INTENSE. 260 pages pour un thriller, sur le coup je me dis… ça va être dur de me satisfaire. Et voilà que l’on m’emmène dans un milieu que je ne côtoie pas vraiment : l’Art. Et quelle histoire ! Notre meurtrier reproduit à son goût de grandes oeuvres, en tuant des personnes relativement haut placées. Oui, là je vous le dis, le concept, j’adore ! S’ajoute à ça, des chapitres courts donc on a clairement un très bon rythme tout le long de notre lecture. Pour les personnages, on a Audrey, notre lieutenant à fond dans son affaire mais qui est bien trop torturée, en mal être… en totale débauche. Patricia, la capitaine, amie proche d’Audrey, cache certains secrets, des souffrances aussi… Et un tas d’autres, mais je vous laisse le plaisir de les découvrir par vous-même. Bref, en gros, on n’a pas fini de se triturer le cerveau pour comprendre c’est qui ce fou qui s’acharne sur ces gens qui ont eux aussi leurs mystères. J’étais sure de moi ! Puis j’ai douté, et puis non j’étais sure et j’ai rechangé d’avis… En fait, Chrystel Duchamp a eu ce don de me faire tourner la tête en bourrique. Et c’est... COURT MAIS INTENSE. 260 pages pour un thriller, sur le coup je me dis… ça va être dur de me satisfaire. Et voilà que l’on m’emmène dans un milieu que je ne côtoie pas vraiment : l’Art. Et quelle histoire ! Notre meurtrier reproduit à son goût de grandes oeuvres, en tuant des personnes relativement haut placées. Oui, là je vous le dis, le concept, j’adore ! S’ajoute à ça, des chapitres courts donc on a clairement un très bon rythme tout le long de notre lecture. Pour les personnages, on a Audrey, notre lieutenant à fond dans son affaire mais qui est bien trop torturée, en mal être… en totale débauche. Patricia, la capitaine, amie proche d’Audrey, cache certains secrets, des souffrances aussi… Et un tas d’autres, mais je vous laisse le plaisir de les découvrir par vous-même. Bref, en gros, on n’a pas fini de se triturer le cerveau pour comprendre c’est qui ce fou qui s’acharne sur ces gens qui ont eux aussi leurs mystères. J’étais sure de moi ! Puis j’ai douté, et puis non j’étais sure et j’ai rechangé d’avis… En fait, Chrystel Duchamp a eu ce don de me faire tourner la tête en bourrique. Et c’est ce que j’adore quand je lis un thriller, c’est ce que je veux. J’ai déposé les armes et je me suis laissée guider par ma lecture. C’était un très bon moment. Mon seul point négatif serait peut-être le fait que je ne me suis pas autant attachée aux personnages que d’habitude.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    LArchipel

    "Délivre-nous du mal" le nouveau suspense de Chrystel Duchamp

    Chrystel Duchamp est l’autrice, aux éditions de l’Archipel, de L’Art du meurtre et Le Sang des Belasko, deux suspenses salués par la critique : « Un page turner haletant qui se termine par une pirouette inattendue. » (Beaux-Arts Magazine) ; « Une écriture enlevée, sombre et claquante… Un polar addictif et original. » (Le Parisien-Aujourd’hui en France) ; « Un bonbon de polar ! » (Gérard Collard, « L’Info du vrai »).

    Lire l'article
  • Interview
    LArchipel

    Chrystel Duchamp et le "Sang des Belasko"

    Après la mort de leur père, cinq frères et sœurs se réunissent dans la maison de leur enfance au milieu des vignes du sud de la France. Une lettre de leur cher disparu les attend avec quelques surprises particulièrement dangereuses. Même la maison semble vivante... On a eu le bonheur d'écouter son interview pour Un certain goût pour le noir, le podcast de BePolar. 

    Lire l'article