Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221202982
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 1 x 210 mm

Le Garçon du sous-sol

Blandine LONGRE (Traducteur)
Date de parution : 06/02/2020
Il n’y a pas d’âge pour être un héros.

Max, 13 ans, a quitté à contrecoeur les États-Unis pour suivre sa famille à Bruxelles. Quand il découvre un jeune réfugié syrien, Ahmed, caché dans le sous-sol de sa nouvelle maison, il décide de l’aider sans en parler à ses parents.
L’amitié entre les deux garçons grandit au fil des jours,...

Max, 13 ans, a quitté à contrecoeur les États-Unis pour suivre sa famille à Bruxelles. Quand il découvre un jeune réfugié syrien, Ahmed, caché dans le sous-sol de sa nouvelle maison, il décide de l’aider sans en parler à ses parents.
L’amitié entre les deux garçons grandit au fil des jours, mais avec les attentats terroristes de 2015, les contrôles policiers sont renforcés et Ahmed risque à tout moment d’ être arrêté et renvoyé en Syrie. Avec l’aide de ses camarades, Max va tout faire pour éviter ce drame.

« Un roman de résistance parfaitement adapté à notre époque. » The New York Times

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221202982
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 1 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • placedesbouquins Posté le 11 Août 2021
    Une belle histoire d'amitié et d'humanité ! Max, 13 ans, se sent terriblement seul depuis qu'il a dû quitter les États-Unis pour Bruxelles avec sa famille et la barrière de la langue ne l'aide pas. À l'opposé, Ahmed, qui a lui aussi dû quitter son pays mais pas dans les mêmes conditions. Sa terre natale, la Syrie, qu'il aimait tant, est en guerre. Il a perdu toute sa famille dans ces conflits. Seul son père et lui sont encore vivants pour tenter de fuir en Europe. Malheureusement, son père laissera sa vie au cours du voyage planifié entre les mains de passeurs sans scrupules. Le jeune garçon mineur se retrouve seul. Apeuré, il finira son périple dans la cave d'une maison où se dissimule une pièce secrète. Cette maison se trouve être celle de Max et de sa famille. Lorsqu'il découvre Ahmed, notre jeune adolescent va tout faire pour lui venir en aide dans un contexte où les réfugiés syriens sont encore moins les bienvenus en cette période d'attentats. Nous sommes en 2015, une tuerie vient d'avoir lieu dans une salle de spectacle à Paris et l'aéroport de Bruxelles, quelques semaines plus tard, est le théâtre d'attaques terroristes sans précédent. Max se lie d'amitié... Une belle histoire d'amitié et d'humanité ! Max, 13 ans, se sent terriblement seul depuis qu'il a dû quitter les États-Unis pour Bruxelles avec sa famille et la barrière de la langue ne l'aide pas. À l'opposé, Ahmed, qui a lui aussi dû quitter son pays mais pas dans les mêmes conditions. Sa terre natale, la Syrie, qu'il aimait tant, est en guerre. Il a perdu toute sa famille dans ces conflits. Seul son père et lui sont encore vivants pour tenter de fuir en Europe. Malheureusement, son père laissera sa vie au cours du voyage planifié entre les mains de passeurs sans scrupules. Le jeune garçon mineur se retrouve seul. Apeuré, il finira son périple dans la cave d'une maison où se dissimule une pièce secrète. Cette maison se trouve être celle de Max et de sa famille. Lorsqu'il découvre Ahmed, notre jeune adolescent va tout faire pour lui venir en aide dans un contexte où les réfugiés syriens sont encore moins les bienvenus en cette période d'attentats. Nous sommes en 2015, une tuerie vient d'avoir lieu dans une salle de spectacle à Paris et l'aéroport de Bruxelles, quelques semaines plus tard, est le théâtre d'attaques terroristes sans précédent. Max se lie d'amitié avec son nouvel ami, qui comme lui parle anglais. Il va le cacher au reste du monde et de ses parents afin de le protéger d'une expulsion. Ils sont tous les deux si attachants. Mais, même s'il n'est pas question qu'il le dénonce, Max est pourtant conscient que le jeune Syrien ne peut pas vivre éternellement au sous-sol. Un parallèle est fait avec la 2nde guerre mondiale. Max apprend qu'un résistant a caché et sauvé des personnes de confession juive grâce aux caves secrètes des maisons de sa rue, similaire à la sienne. le petit garçon se calque sur l'histoire afin de tenter de sauver son ami. Ce livre est très bien écrit, le message est fort et utile selon moi. On a peur de ce que l'on ne connaît pas et quoi de mieux que l'innocence d'un enfant pour traiter ce sujet dur et difficile mais terriblement d'actualité. Ahmed ne rêve que d'une chose, retourner à l'école, apprendre avec des camarades lorsque nous adultes, nous ne voyons en lui qu'une menace … Ce roman jeunesse a beaucoup de choses à nous enseigner. Chronique complète sur : www.placedesbouquins.com
    Lire la suite
    En lire moins
  • zebell Posté le 1 Juin 2021
    Et bien, tous les usagés des bus de ma ville m’ont vu pleurer à chaudes larmes avec ce bouquin. Quel idiot de le lire dans les transports en commun ! Mais quel délice ! Lorsque j’ai eu dans les mains Le garçon du sous-sol, j’avais une certaine appréhension. Est-ce un roman bienveillant ? Est-ce que l’on ira pas de clichés en clichés ? Et non ! Katherine Marsh nous met déjà dans la tête d’enfants, ils n’ont pas les mêmes préjugés que les adultes. Et ça se ressent ! Le sujet du romain est difficile, alors un peu de cette insouciance fait terriblement du bien. Le garçon du sous-sol est un roman à deux voix : Max, 13 ans, immigré légal à Bruxelles, venant des États-Unis avec ses parents, sa soeur et son chat et Ahmed, 14 ans, mineur non accompagné, arrivé illégalement en Belgique après la disparition de son père en Méditerranée, pendant leur traversée. L’autrice nous met directement dans l’action, commençant son ouvrage avec cette traversée catastrophique. Katherine Marsh n’est pas dans le pathos, n’est pas dans le sensationnel. N’oubliez pas : nous sommes dans la tête d’enfants. Son écriture est simple, douce, pleine de délicatesse. On comprend la profonde... Et bien, tous les usagés des bus de ma ville m’ont vu pleurer à chaudes larmes avec ce bouquin. Quel idiot de le lire dans les transports en commun ! Mais quel délice ! Lorsque j’ai eu dans les mains Le garçon du sous-sol, j’avais une certaine appréhension. Est-ce un roman bienveillant ? Est-ce que l’on ira pas de clichés en clichés ? Et non ! Katherine Marsh nous met déjà dans la tête d’enfants, ils n’ont pas les mêmes préjugés que les adultes. Et ça se ressent ! Le sujet du romain est difficile, alors un peu de cette insouciance fait terriblement du bien. Le garçon du sous-sol est un roman à deux voix : Max, 13 ans, immigré légal à Bruxelles, venant des États-Unis avec ses parents, sa soeur et son chat et Ahmed, 14 ans, mineur non accompagné, arrivé illégalement en Belgique après la disparition de son père en Méditerranée, pendant leur traversée. L’autrice nous met directement dans l’action, commençant son ouvrage avec cette traversée catastrophique. Katherine Marsh n’est pas dans le pathos, n’est pas dans le sensationnel. N’oubliez pas : nous sommes dans la tête d’enfants. Son écriture est simple, douce, pleine de délicatesse. On comprend la profonde détresse d’Ahmed, on en fait notre. Ses descriptions de la Syrie sont magnifiques. Dans les remerciements, elle précise qu’elle a directement discuté avec des personnes concernées, migrants syriens, mineurs non-accompagnés, associations d’aide… et ça se ressent ! Pas d’invention, juste cette réalité brute et douloureuse. Comme vous le devinez, Le garçon du sous-sol a été un véritable coup de cœur pour moi. Lisez le, faites le lire ! Aux enfants comme aux adultes ! Je pense qu’un livre pareil peut faire changer les mentalités. Il est facile, abordable et surtout : merveilleux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • squalette Posté le 25 Janvier 2021
    Max, 13 ans américain arrivant en Belgique au moment où les attentats en 2015 vont avoir lieu, tombe nez à nez avec Ahmed un jeune Syrien réfugié et seuls vivant dans sa cave. Il va tout faire pour l'aider à retrouver le chemin de l'école et d'un "semblant" de vie jusqu’à la recherche de sa famille sans demander de l'aide aux adultes. une histoire assez fraîche et plein d'espoir, même si pas totalement réaliste !
  • AnneClaire29 Posté le 27 Décembre 2020
    Ahmed a fui avec son père la guerre en Syrie. Après une traversée en mer tragique, il se retrouve au coeur de la capitale belge où il va finir par trouver refuge dans la cave d'une maison. Dans cette maison, loge la famille de Max qui vient de s'expatrier en Belgique pour une année. Quand Max découvre Ahmed, il ne le dénonce pas. Une amitié va naître entre les deux adolescents et Max va tout faire pour que son ami puisse retourner à l'école. Mais comment faire quand on a pas de papiers, que des attentats terroristes plongent l'Europe dans l'effroi et qu'à tout moment Amhed peut être renvoyé en Syrie. Ce roman est avant tout une histoire sur l'amitié, la tolérance et l'entraide réussit.
  • KatiouchkaB Posté le 17 Décembre 2020
    Ahmed, après un périple dramatique pour fuir la Syrie, trouve refuge dans une maison Bruxelles. Max, jeune américain, a suivi bien malgré lui ses parents dans cette ville où ils ont obtenu un poste. Quand Max découvre le jeune réfugié caché au sous-sol, il décide, en dépit du danger, de l'aider à échapper à son destin d'immigré clandestin. Les deux adolescents, déracinés et malheureux, vont se comprendre, s'apprécier, s'épauler sans failles. De cette rencontre improbable va naître une grande amitié, de la nature de celles qui ne se démentent jamais. La toile de fond du roman évoque le douloureux problème de l'immigration illégale, de l'insertion des réfugiés sur un continent étranger, dans une société où les codes culturels, sociaux, religieux, familiaux sont tellement différents des leurs. L'histoire se déroule en 2015, lorsqu'une vague d'attentats terroristes frappe la France et la Belgique. Les deux héros vont alors se confronter à la terrifiante réalité, à la peur, à l'obligation de fuir encore, car Ahmed n'est plus en sécurité. Ce roman, bien construit, dense, documenté, s'étaye sur des faits réels, ce qui donne une grande profondeur au propos. Une interview de Katherine Marsh en fin de livre offre un éclairage supplémentaire instructif.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWS R JEUNESSE !
On vous promet : 1. Des romans pour tous les goûts ! 2. Des lectures bonbon à déguster à partir de 8 ans ! 3. De grands auteurs… au service des petits lecteurs !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Sujets de société : 14 romans young adult qui ont trouvé les mots justes

    Transidentité, racisme, immigration, maltraitance... Certains sujets sont difficiles à aborder avec les plus jeunes. Si vous n'arrivez pas à expliquer certaines choses à votre enfant, les auteurs de notre sélection ont su trouver les mots justes. Grâce à ces 14 romans, découvrez les sujets de société d'aujourd'hui à travers le prisme de la littérature young adult.

    Lire l'article