En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le jeu de la défense

        Plon
        EAN : 9782259263368
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 132 x 201 mm
        Le jeu de la défense

        Collection : Sang Neuf
        Date de parution : 14/06/2018
        Entre Engrenages et Boulevard du palais, un véritable page-turner qui vous plongera dans les secrets les mieux gardés de la justice et des cours d'assises.
        À Lyon, une jeune magistrate est découverte battue à mort sous une porte cochère alors qu'elle venait rejoindre son amant. Ce dernier est rapidement soupçonné, d’autant que ses mensonges, et plusieurs éléments matériels, l’accablent et en font le coupable idéal. Cet avocat connu, futur candidat à la mairie, décide de... À Lyon, une jeune magistrate est découverte battue à mort sous une porte cochère alors qu'elle venait rejoindre son amant. Ce dernier est rapidement soupçonné, d’autant que ses mensonges, et plusieurs éléments matériels, l’accablent et en font le coupable idéal. Cet avocat connu, futur candidat à la mairie, décide de confier sa défense à David Lucas, un pénaliste réputé. Ce dernier va tout tenter pour l’innocenter.
        André Buffard nous embarque dans un roman judiciaire au plus près de la réalité, avec une affaire criminelle hors norme vécue de l’intérieur, depuis la garde à vue jusqu'au procès aux assises. Il dépeint avec précision la complexité des relations entre l'avocat et celui qu'il défend. Il brosse un portrait sans concession de l'institution judiciaire et de la place des médias dans une affaire qui fait la une. Il s'interroge aussi sur les motivations d'un avocat, et pose les questions fondamentales de son métier. Entre recherche de la vérité, argent, pouvoir, il montre comment la justice n'est, finalement, qu'un jeu...
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782259263368
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 132 x 201 mm
        Plon
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • yv1 Posté le 21 Juin 2018
          Ce gros roman policier d'un peu plus de 400 pages réussit l'exploit de passionner de bout en bout sans en faire des tonnes. Pas de sexe, ou très peu (ça c'est pour maintenir le suspense pour les plus libidineux), pas de sang qui coule à toutes les pages, pas de descriptions à peine soutenables de cadavres ou autres tortures. Peu d'action finalement, un peu quand même mais surtout du concret, du réaliste, du "vécu". André Buffard, avocat depuis 1972, qui a défendu quelques grands noms (Carlos -le terroriste, pas le chanteur-amuseur-, Pierre Chanal -les disparus de Mourmelon-, JC Romand, ...) est très précis, clair, net. Il détaille les faits. On sent qu'il connaît bien les rouages et les arcanes de la justice. Il explique les dessous de sa profession sans rien omettre. A la fois cette distance qu'il faut avoir avec les actes commis -ou pas- par la personne qu'il défend, sachant que tout homme a le droit d'être défendu. Par l'intermédiaire de son héros, David Lucas, il donne un point de vue intéressant de celui qui peut défendre n'importe quel accusé sans pour autant épouser sa cause ou même comprendre ou excuser les actes commis, il donne sa position... Ce gros roman policier d'un peu plus de 400 pages réussit l'exploit de passionner de bout en bout sans en faire des tonnes. Pas de sexe, ou très peu (ça c'est pour maintenir le suspense pour les plus libidineux), pas de sang qui coule à toutes les pages, pas de descriptions à peine soutenables de cadavres ou autres tortures. Peu d'action finalement, un peu quand même mais surtout du concret, du réaliste, du "vécu". André Buffard, avocat depuis 1972, qui a défendu quelques grands noms (Carlos -le terroriste, pas le chanteur-amuseur-, Pierre Chanal -les disparus de Mourmelon-, JC Romand, ...) est très précis, clair, net. Il détaille les faits. On sent qu'il connaît bien les rouages et les arcanes de la justice. Il explique les dessous de sa profession sans rien omettre. A la fois cette distance qu'il faut avoir avec les actes commis -ou pas- par la personne qu'il défend, sachant que tout homme a le droit d'être défendu. Par l'intermédiaire de son héros, David Lucas, il donne un point de vue intéressant de celui qui peut défendre n'importe quel accusé sans pour autant épouser sa cause ou même comprendre ou excuser les actes commis, il donne sa position et laisse le lecteur se faire son opinion, ne cherche pas à le convaincre. Son récit, parce que parfois, ce polar peut ressembler à un récit, est minutieux, on a l'impression de vivre la justice de l'intérieur. David Lucas est le personnage principal, le narrateur également, celui par qui on avance dans cette histoire a priori simple pour les enquêteurs et pourtant complexe puisqu'il faudra l'entièreté du roman pour tout comprendre. Il n'est ni sympathique ni antipathique, c'est le genre de personnes de bon conseil, pointu dans son domaine qui aime son boulot, avec qui on pourrait passer des heures autour d'un bon verre -pas de whisky, au contraire de lui, je n'aime pas ça- pour en parler, écouter sa position sur le métier d'avocat et poser des questions, argumenter... David Lucas-André Buffard n'hésite pas non plus à parler de la médiatisation des avocats, notamment lorsqu'ils sont sur des affaires qui défrayent la chronique et font la une des journaux. Défendre celui que tout le monde accuse est payant médiatiquement, il ne s'en cache pas, surtout lorsque le verdict est favorable à la défense. Certains ténors du barreau comme on a coutume de dire, soignent leur image, jouent avec les médias, font leur pub qui fonctionne bien mieux que s'ils louaient de grands panneaux publicitaires. J'ai beaucoup aimé ce polar pour toutes les raisons évoquées, pour l'écriture d'André Buffard, directe, précise, pour l'intrigue également et les rebondissements, les à-côtés liés au métier d'avocat. Vraiment une très belle surprise que ce roman-policier original puisqu'on n'est pas dans une enquête proprement dite, ni dans un roman de procès, l'auteur puise dans tous les genres pour sortir son histoire qui pourrait bien vous tenir en haleine cet été, puisque la saison des lectures estivales approche.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        Coup de coeur de l'Isabelle Couriol, Librairie de Paris (Saint-Etienne).
        Isabelle Couriol / Librairie de Paris - Saint-Etienne
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com