Lisez! icon: Search engine

Le jeu de la défense

Plon
EAN : 9782259263368
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 132 x 201 mm
Le jeu de la défense

Date de parution : 14/06/2018
Entre Engrenages et Boulevard du palais, un véritable page-turner qui vous plongera dans les secrets les mieux gardés de la justice et des cours d'assises.
À Lyon, une jeune magistrate est découverte battue à mort sous une porte cochère alors qu'elle venait rejoindre son amant. Ce dernier est rapidement soupçonné, d’autant que ses mensonges, et plusieurs éléments matériels, l’accablent et en font le coupable idéal. Cet avocat connu, futur candidat à la mairie, décide de... À Lyon, une jeune magistrate est découverte battue à mort sous une porte cochère alors qu'elle venait rejoindre son amant. Ce dernier est rapidement soupçonné, d’autant que ses mensonges, et plusieurs éléments matériels, l’accablent et en font le coupable idéal. Cet avocat connu, futur candidat à la mairie, décide de confier sa défense à David Lucas, un pénaliste réputé. Ce dernier va tout tenter pour l’innocenter.
André Buffard nous embarque dans un roman judiciaire au plus près de la réalité, avec une affaire criminelle hors norme vécue de l’intérieur, depuis la garde à vue jusqu'au procès aux assises. Il dépeint avec précision la complexité des relations entre l'avocat et celui qu'il défend. Il brosse un portrait sans concession de l'institution judiciaire et de la place des médias dans une affaire qui fait la une. Il s'interroge aussi sur les motivations d'un avocat, et pose les questions fondamentales de son métier. Entre recherche de la vérité, argent, pouvoir, il montre comment la justice n'est, finalement, qu'un jeu...
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259263368
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 132 x 201 mm
Plon

Ils en parlent

Coup de coeur de l'Isabelle Couriol, Librairie de Paris (Saint-Etienne).
Isabelle Couriol / Librairie de Paris - Saint-Etienne

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • celinedr Posté le 3 Novembre 2019
    Nouvelle lecture dans le cadre du prix des lecteurs du polar des éditions Points. J’ai lu ce livre au rythme effréné un peu comme j’aurais regardé une série : avec l’envie d’en savoir plus. Toujours. Les chapitres courts et les péripéties, nombreuses, ne laissent pas de répit aux lecteurs. On ne s’ennuie pas c’est certain. Si le meurtre d’une jeune magistrate reste le cœur de l’enquête, on peut y voir également un bon point de départ pour parler de la justice, de ses rouages ainsi que des Hommes qui la composent. On sent que l’auteur maitrise son sujet à la perfection. Et pour cause ! André Buffard est avocat depuis plus de quarante ans. Si les histoires de procès et de justice n’ont pas ma préférence en matière de lecture, je me suis volontiers laissée emporter dans cet univers que je connaissais très peu. L’auteur n’est pas tendre. Il offre une vision de la profession que je trouve assez juste. Question d’opinion bien sûr…Même si je ne partage pas toujours le regard du protagoniste. Un monde secret. Presque parallèle. Un univers aux arcanes parfois indéchiffrables pour quiconque n’en fait pas partie. Un bouquin intéressant et très bien mené. Une écriture simple et percutante qui... Nouvelle lecture dans le cadre du prix des lecteurs du polar des éditions Points. J’ai lu ce livre au rythme effréné un peu comme j’aurais regardé une série : avec l’envie d’en savoir plus. Toujours. Les chapitres courts et les péripéties, nombreuses, ne laissent pas de répit aux lecteurs. On ne s’ennuie pas c’est certain. Si le meurtre d’une jeune magistrate reste le cœur de l’enquête, on peut y voir également un bon point de départ pour parler de la justice, de ses rouages ainsi que des Hommes qui la composent. On sent que l’auteur maitrise son sujet à la perfection. Et pour cause ! André Buffard est avocat depuis plus de quarante ans. Si les histoires de procès et de justice n’ont pas ma préférence en matière de lecture, je me suis volontiers laissée emporter dans cet univers que je connaissais très peu. L’auteur n’est pas tendre. Il offre une vision de la profession que je trouve assez juste. Question d’opinion bien sûr…Même si je ne partage pas toujours le regard du protagoniste. Un monde secret. Presque parallèle. Un univers aux arcanes parfois indéchiffrables pour quiconque n’en fait pas partie. Un bouquin intéressant et très bien mené. Une écriture simple et percutante qui fleure bon le réalisme. Une bonne lecture vers laquelle je ne me serais pas dirigée si je n’avais fait partie du jury. Un grand merci aux éditions Points pour cette découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nath74gri Posté le 8 Septembre 2019
    J'ai lu le livre "le jeu de la défense" de André Buffard, dans le cadre du prix du meilleur polar points. Et j'ai plutôt bien aimé ce roman écrit par un avocat, sur une affaire judiciaire vécue du point de vue de l'avocat de la défense. Certes il y a beaucoup de longueurs et le livre aurait pu faire 150 pages de moins pour le même rendu mais toute la partie sur la partie judiciaire est traitée avec justesse et précision. Je n'ai eu aucune empathie pour aucun des personnages ce qui est un peu dommage. L'histoire se tient du début à la fin et ça montre bien le point de vue des avocats, qui sont là pour faire acquitter leur client quel que soit les faits reprochés, ce qui est toujours difficile à comprendre vu de l'extérieur.
  • LecarnetdeJessica Posté le 17 Août 2019
    Premier bon point pour ce roman, il s’ouvre sur un prologue très intéressant sur l’auteur André Buffard. Pour écrire son histoire, il n’a pas eu à effectuer de recherches particulières. Non, il a puisé dans son expérience professionnelle d’avocat-pénaliste. Plus de quarante ans d’exercice et une vision experte du métier, cela donne une certaine saveur à cette lecture. Un cluedo littéraire Après quelques pages, c’est vraiment l’image qui m’est venue à l’esprit. Une intrigue qui se construit comme une sorte de cluedo : toutes les parties et leurs éventuels liens sont présentés. Puis viennent le meurtre et l’accusé idéal. Et le jeu commence : celui qui consiste à remonter le fil du meurtre à travers la construction de la défense. Dans Le jeu de la défense, j’ai eu affaire à un polar assez classique, car l’enquête elle-même n’a rien de novateur. En revanche, j’ai assez apprécié la mise en lumière du métier d’avocat-pénaliste à travers deux points soulevés par l’auteur. D’une part, la médiatisation du métier de ces avocats qui se sont hissés au rang d’icône du barreau. Et d’autre part leur point de vue souvent critiqué : ils se foutent de savoir si le client est coupable ou pas. Le travail n’est pas de... Premier bon point pour ce roman, il s’ouvre sur un prologue très intéressant sur l’auteur André Buffard. Pour écrire son histoire, il n’a pas eu à effectuer de recherches particulières. Non, il a puisé dans son expérience professionnelle d’avocat-pénaliste. Plus de quarante ans d’exercice et une vision experte du métier, cela donne une certaine saveur à cette lecture. Un cluedo littéraire Après quelques pages, c’est vraiment l’image qui m’est venue à l’esprit. Une intrigue qui se construit comme une sorte de cluedo : toutes les parties et leurs éventuels liens sont présentés. Puis viennent le meurtre et l’accusé idéal. Et le jeu commence : celui qui consiste à remonter le fil du meurtre à travers la construction de la défense. Dans Le jeu de la défense, j’ai eu affaire à un polar assez classique, car l’enquête elle-même n’a rien de novateur. En revanche, j’ai assez apprécié la mise en lumière du métier d’avocat-pénaliste à travers deux points soulevés par l’auteur. D’une part, la médiatisation du métier de ces avocats qui se sont hissés au rang d’icône du barreau. Et d’autre part leur point de vue souvent critiqué : ils se foutent de savoir si le client est coupable ou pas. Le travail n’est pas de juger, mais de défendre face au système judiciaire. Le jeu de la défense est un roman ordinaire. Mais il aborde un angle de vue intéressant et l’expertise d’André Buffard lui confère une dimension particulière. Si vous hésitez à le lire, rappelez-vous une chose : le doute doit toujours profiter à l’accusé.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Komboloi Posté le 16 Août 2019
    André Buffard nous livre ici un polar qui n'est pas banal, c'est le moins que l'on puisse dire. Il invite le lecteur à vivre cette enquête par le prisme d'un avocat de la défense, une fois n'est pas coutume, ça change des enquêteurs de la police. Toute la procédure est passée au crible avec pléthore de détails techniques. Un point positif est que l'on apprend beaucoup sur notre système judiciaire, ses forces comme ses faiblesses, et puis l'auteur sait de quoi il parle puisqu'il est avocat. Mais c'est aussi un point négatif ici car l'on tombe par moment dans un style d'écriture qui s'apparente à une leçon de procédure judiciaire. Bon après il faut reconnaître que ces explications peuvent se révéler indispensables pour ne pas être complètement noyé mais on perd un peu la dimension romanesque. L'enquête est bien ficelée avec une construction particulière en trois parties, les faits, l'instruction et le procès. C'est d'ailleurs la grande force de ce roman, le lecteur est baladé du début à la fin (et vraiment jusqu'à la fin j'insiste là-dessus !). On voit qu'une affaire peut être extrêmement complexe avec de multiples possibilités de résolution et on voit bien le jeu et l'influences... André Buffard nous livre ici un polar qui n'est pas banal, c'est le moins que l'on puisse dire. Il invite le lecteur à vivre cette enquête par le prisme d'un avocat de la défense, une fois n'est pas coutume, ça change des enquêteurs de la police. Toute la procédure est passée au crible avec pléthore de détails techniques. Un point positif est que l'on apprend beaucoup sur notre système judiciaire, ses forces comme ses faiblesses, et puis l'auteur sait de quoi il parle puisqu'il est avocat. Mais c'est aussi un point négatif ici car l'on tombe par moment dans un style d'écriture qui s'apparente à une leçon de procédure judiciaire. Bon après il faut reconnaître que ces explications peuvent se révéler indispensables pour ne pas être complètement noyé mais on perd un peu la dimension romanesque. L'enquête est bien ficelée avec une construction particulière en trois parties, les faits, l'instruction et le procès. C'est d'ailleurs la grande force de ce roman, le lecteur est baladé du début à la fin (et vraiment jusqu'à la fin j'insiste là-dessus !). On voit qu'une affaire peut être extrêmement complexe avec de multiples possibilités de résolution et on voit bien le jeu et l'influences des différents acteurs de la justice derrière mais aussi des acteurs extérieurs comme les médias par exemple. Il y a également des récits annexes qui n'apportent pas grand chose en réalité (comme celui qui montre que ce métier peut être dangereux, je n'en dis pas plus), un peu d'action mais sans plus. Après, on voit au moins que le personnage principal ne s'arrête pas à une affaire, sa vie continue à côté également donc c'est plutôt réaliste. Les personnages, justement parlons en, ils sont aussi intéressants, surtout le personnage principal puisque c'est vraiment lui que l'on va suivre avec cette narration à la première personne, on découvre donc les autres protagonistes avec sa vision. Une galerie bien représentative avec des caractères très différents, c'est bien maîtrisé de ce côté je trouve. Au final, c'est un roman policier sympathique qui m'a fait passer un bon moment et apprendre quelques petits trucs sur notre système judiciaire. Tout le monde n'aimera pas que cela soit pour le style d'écriture, les personnages ou bien l'absence de certitudes sur l'enquête, mais ce roman a des atouts comme son réalisme ou son originalité et il reste donc une lecture agréable et qui sort un peu de l'ordinaire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Letizia80 Posté le 13 Août 2019
    Si j'avais moi-même dû choisir cette lecture, ni la couverture ni le titre ne m'auraient attirée, comme quoi le marketing nous influence dans tous les domaines... en effet plus d'une fois une couverture plus "attrayante" m'a permis de découvrir un auteur, je pense que Buffard mériterait un meilleur "extérieur". Sans être pour moi un polar palpitant ce ne fut pas désagréable de parcourir ces pages. Une écriture à la première personne réussie, un personnage principal intéressant mais des lacunes dans le scenario et un manque d’épaisseur pour les personnages secondaires. Un livre qui se lit sans déplaisir mais un peu fade à mon goût.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…