Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350870601
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 138
Format : 141 x 206 mm

Le livreur

Date de parution : 23/08/2007

L’homme doit-il s’effacer derrière son œuvre ?

« Le livreur, c’est celui qui écrit des livres », explique l’écrivain Bernard Melvile. Cette définition originale du métier d’écrire ressemble à son auteur, personnalité énigmatique qui ne cesse de surprendre jusqu’à fuir la notoriété et disparaître sans laisser d’adresse.
À travers l’hommage que son éditeur rend au...

« Le livreur, c’est celui qui écrit des livres », explique l’écrivain Bernard Melvile. Cette définition originale du métier d’écrire ressemble à son auteur, personnalité énigmatique qui ne cesse de surprendre jusqu’à fuir la notoriété et disparaître sans laisser d’adresse.
À travers l’hommage que son éditeur rend au romancier qui a contribué au succès de sa maison, se profile une réflexion sur les limites de l’engagement public dans une société qui craint l’inattendu, en même temps qu’elle l’applaudit. L’œuvre existe-t-elle parce que l’on parle d’elle ? Qu’est-ce qui lui confère sa valeur ?

Étudiant en détective la mystérieuse disparition de l’homme célèbre, Le Livreur nous entraîne dans les méca-nismes et les enjeux de la création, comme dans une en-quête.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350870601
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 138
Format : 141 x 206 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • letteratura Posté le 13 Juin 2011
    Un livre très agréable à lire, qui mélange l’essai et le roman, parfois, on croirait une biographie, mais non. Ce livre qui n’est pas vraiment connu de tout le monde a été une belle découverte, je vous conseille de lire des livres que personne connait, il faut parfois sortir des sentiers battus. L’histoire parle d’un auteur très célèbre : Bernard Melvile, un personnage très différent, qui ne prend rien à la légère quand il le veut. Il ne planifie rien, donc, un jour il s’en va sans rien dire. A partir de cette amorce, le narrateur (l’éditeur) nous raconte l’histoire de cet auteur, tout son succès et sa perte. Je disais que c'était un essai, oui, car il nous explique à partir d’une histoire, la vie d’éditeur, d’écrivain, il nous donne son idée sur ces métiers très différents. En même temps, il a pu nous dresser le tableau d’un écrivain parfait. C’est aussi un roman, qui raconte une histoire très particulière, il n’y a pas de véritable intrigue, mais on nous raconte des petites histoires intrigantes. Je pense que le style de l’auteur n’est pas vraiment parfait, car je pense qu’il était bien écrit, mais qu’il y avait quelques mauvaises touches, comme la lourdeur... Un livre très agréable à lire, qui mélange l’essai et le roman, parfois, on croirait une biographie, mais non. Ce livre qui n’est pas vraiment connu de tout le monde a été une belle découverte, je vous conseille de lire des livres que personne connait, il faut parfois sortir des sentiers battus. L’histoire parle d’un auteur très célèbre : Bernard Melvile, un personnage très différent, qui ne prend rien à la légère quand il le veut. Il ne planifie rien, donc, un jour il s’en va sans rien dire. A partir de cette amorce, le narrateur (l’éditeur) nous raconte l’histoire de cet auteur, tout son succès et sa perte. Je disais que c'était un essai, oui, car il nous explique à partir d’une histoire, la vie d’éditeur, d’écrivain, il nous donne son idée sur ces métiers très différents. En même temps, il a pu nous dresser le tableau d’un écrivain parfait. C’est aussi un roman, qui raconte une histoire très particulière, il n’y a pas de véritable intrigue, mais on nous raconte des petites histoires intrigantes. Je pense que le style de l’auteur n’est pas vraiment parfait, car je pense qu’il était bien écrit, mais qu’il y avait quelques mauvaises touches, comme la lourdeur du texte, qui se ressentait parfois beaucoup. Sinon, l’écriture est agréable à lire, il n’y a pas de fautes qui puisse nous déranger. Pour finir, j’aimerais dire à tout le monde qu’il ne faut pas se faire des faux préjugés comme quoi les petits auteurs sont mauvais, voici le contre-exemple, donc je conseille à tout le monde de lire des petits auteurs où vous pouvez découvrir des pépites d’or.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.