Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259209830
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 140 x 225 mm

Le mystère Bellini

Fortunato ISRAEL (Traducteur)
Date de parution : 26/03/2009

Hachim l'eunuque, détective ottoman, délaisse les ruelles ventées d'Istanbul pour la grandeur décadente de Venise, et commence une nouvelle enquête trépidante.

1840, une rumeur arrive aux oreilles du sultan Abdülmecid: l'un des chefs-d'œuvre disparus de Bellini aurait refait surface à Venise. Envoyé par le sultan sur les traces de l'œuvre perdue, Hachim l’eunuque délaisse les ruelles ventées d’Istanbul pour la grandeur décadente de Venise, et commence une nouvelle enquête trépidante.
Avec...

1840, une rumeur arrive aux oreilles du sultan Abdülmecid: l'un des chefs-d'œuvre disparus de Bellini aurait refait surface à Venise. Envoyé par le sultan sur les traces de l'œuvre perdue, Hachim l’eunuque délaisse les ruelles ventées d’Istanbul pour la grandeur décadente de Venise, et commence une nouvelle enquête trépidante.
Avec son ami, l'ambassadeur polonais Palewski, le détective ottoman s'aventure dans une cité inquiétante de canaux silencieux et de palais désertés, où rôdent et s'épient marchands vénitiens, aristocrates déchus, brigands et tueurs.
Autour du Bellini se noue alors une intrigue des plus mystérieuses. Tandis que chacun cherche l'œuvre perdue et que Palewski se sait surveillé, des cadavres sont repêchés dans les canaux, et les morts semblent tous liés à l'énigmatique et sublime Comtesse d'Aspi d'Istria... Peu à peu, Hachim comprend qu'à Venise, l'art peut être un enjeu mortel.
La quête du Bellini devient ainsi un cache-cache dangereux, susceptible de mettre en péril le trône ottoman et de changer la donne du pouvoir en Europe.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259209830
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MonCharivariLitteraire Posté le 10 Octobre 2017
    Attention les ruelles de Venise sont dangereuses pour tous ceux qui pourraient être en contact avec un mystérieux tableau disparu: un Bellini représentant Mehmet II. Le nouveau sultan veut d'ailleurs ce tableau. Hachim et son ami l'ambassadeur polonais Palewski partent à sa recherche. Mais cela n'est pas sans difficulté ni danger tandis que les apparences sont rarement ce qu'elles présente et que Venise a revêtu son masque et que chacun se cache derrière ses secrets et que les enjeux politiques s'affirment. Mais Hachim entrevoit la vérité, dénoue les ficelles. Il domine et fini par tout nous révéler. Le voile tombe. Bref un très bon roman policier, qui n'a pas manqué de me surprendre. On se laisse emporter très facilement et on profite de la belle écriture.
  • Clubromanhistorique Posté le 8 Février 2014
    Vu le peu d'intérêt qu'avaient à mes yeux les deux précédents tomes, j'ai hésité avant de m'attaquer au troisième volume, mais je ne peux pas toujours chroniquer que les romans qui me plaisent... Alors je me suis lancée dans la lecture de ce troisième tome avec pas mal d'appréhension. Finalement, ce fut une bonne surprise ! Déjà, l'intrigue se passe à Venise, donc excellente nouvelle, car j'adore Venise. Mais l'auteur allait-il parvenir à retranscrire l'atmosphère de l'époque étant donné qu'il n'excelle pas dans celle d'Istanbul ? Eh bien, l'auteur semble en effet plus à l'aise avec Venise qu'avec Istanbul : les descriptions sont plus nombreuses, plus concrètes, on se sent à Venise. Premier bon point ! Ensuite, même si les chapitres restent courts, Jason Goodwin cesse de sauter du coq à l'âne et cela fait un bien fou ! Il y a une intrigue qui suit son cours sans être morcelée. Même si la fin est un peu confuse, un peu bâclée, c'est plutôt un bon roman historique, bien au-dessus des deux tomes précédents.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…