Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266296267
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Le syndrôme du spaghetti

Date de parution : 08/10/2020
Quand la vie prend un virage aussi terrible qu'inattendu, comment se réinventer et garder espoir dans l'avenir ?
 
Léa a 16 ans, un talent immense et un rêve à réaliser. Entraînée par son père, qui est à la fois son modèle, son meilleur ami et son confident, elle avance avec confiance vers cet avenir tout tracé.
À 17 ans, Anthony, obligé de faire face à l’absence de son père...
Léa a 16 ans, un talent immense et un rêve à réaliser. Entraînée par son père, qui est à la fois son modèle, son meilleur ami et son confident, elle avance avec confiance vers cet avenir tout tracé.
À 17 ans, Anthony, obligé de faire face à l’absence de son père et aux gardes à vue de son frère, ne rêve plus depuis longtemps.
Ils se sont croisés une fois par hasard ; ils n’auraient jamais dû se revoir.
Pourtant, lorsque la vie de Léa s’écroule, Anthony est le seul à pouvoir l’aider à se relever.
Leurs destinées s’en trouvent à jamais bouleversées.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266296267
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nikouette Posté le 14 Novembre 2020
    Je remercie les éditions Pocket Jeunesse et NetGalley de m’avoir permis de lire ce roman dans lequel on partage le quotidien de Léa, 16 ans, celui de sa famille et sa passion pour le basket. C’est d’ailleurs plus qu’une passion, un véritable objectif de vie. Son père est coach et elle-même a rejoint les terrains à 8 ans, très bonne joueuse elle s’entraîne avec les garçons et a comme ambition d’être la quatorzième française à intégrer la WNBA. C’est une battante, dure à la tâche, qui ne se plaint jamais et travaille sans relâche pour atteindre son but. Toute sa vie tourne autour du basket, quasiment sans autres loisirs, ce qui lui fait mener une vie très différente des autres jeunes de son âge. Elle est aussi très proche de son père avec lequel elle a une relation très complice et il est fier de pouvoir lui annoncer qu’elle a été sélectionnée par la prestigieuse école INSEP, même si malheureusement ça n’est pas le cas de son meilleur ami (qu’elle aime en secret). Mais Léa va alors vivre un drame brutal suivi d’une grosse désillusion, c’est sa vie et son avenir qui s’effondrent alors. Beaucoup d’humour dans ce roman malgré des... Je remercie les éditions Pocket Jeunesse et NetGalley de m’avoir permis de lire ce roman dans lequel on partage le quotidien de Léa, 16 ans, celui de sa famille et sa passion pour le basket. C’est d’ailleurs plus qu’une passion, un véritable objectif de vie. Son père est coach et elle-même a rejoint les terrains à 8 ans, très bonne joueuse elle s’entraîne avec les garçons et a comme ambition d’être la quatorzième française à intégrer la WNBA. C’est une battante, dure à la tâche, qui ne se plaint jamais et travaille sans relâche pour atteindre son but. Toute sa vie tourne autour du basket, quasiment sans autres loisirs, ce qui lui fait mener une vie très différente des autres jeunes de son âge. Elle est aussi très proche de son père avec lequel elle a une relation très complice et il est fier de pouvoir lui annoncer qu’elle a été sélectionnée par la prestigieuse école INSEP, même si malheureusement ça n’est pas le cas de son meilleur ami (qu’elle aime en secret). Mais Léa va alors vivre un drame brutal suivi d’une grosse désillusion, c’est sa vie et son avenir qui s’effondrent alors. Beaucoup d’humour dans ce roman malgré des thématiques lourdes abordées et un langage très libre, « parlé », ce qui le rend très accessible. On le lit vraiment d’une traite tant la plume de Marie Vareille est agréable et facile à lire. Elle réussit comme dans la trilogie « Elia la passeuse d’âmes » à rendre les personnages réalistes et les histoires d’amour pas trop mièvres, même si elles suivent malgré tout le schéma classique et ont souvent tendance à mettre en scène un triangle amoureux (ce qui en règle générale m’agace prodigieusement). On s’attache rapidement à Léa malgré ses failles ou peut-être justement parce qu’elle en a, qu’elle n’est pas « parfaite », qu'elle fait des erreurs de jugement, que sa persévérance tourne à l’entêtement et qu’elle ne voit pas toujours au-delà du bout de son nez, ce qui la rend somme toute très humaine (et très agaçante aussi parfois il faut bien l’avouer). Un beau parcours de résilience et un bon roman feel-good.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ChuutJeLis Posté le 14 Novembre 2020
    Léa est née pour le basket ! Depuis sa plus tendre enfance, son père qui est coach, l'aide à réaliser son rêve à savoir intégrer la WNBA et jouer en pro. Anthony jongle entre les petits boulots pour aider sa mère célibataire et son frère délinquant. Ces 2 jeunes n'avaient rien en commun et pourtant leur rencontre va bouleverser leur destinée... Énorme coup de cœur pour ce roman que j'ai pratiquement lu d'une traite à sa réception. C'est réellement un sans faute pour moi: les personnages sont attachants et on s'identifie facilement à eux, l'histoire qui semble partir sur une romance basique est en faite plus complexe qu'il n'y paraît, et les deux gros thèmes principaux sont supers bien traités. Ici on va parler principalement de deuil, à plusieurs niveaux, et de maladie. J'ai trouvé les réactions des divers personnages touchés par ces thèmes très réalistes et j'ai eu de l'empathie pour eux. J'avais envie de rentrer dans le roman, les prendre dans mes bras et les réconforter. J'ai beaucoup aimé le côté féministe du roman ou pour une fois on suit une fille qui excelle dans le sport. Première fois pour moi que je lisais un roman de Marie Vareille et j'ai été ensorcelée par la plume de... Léa est née pour le basket ! Depuis sa plus tendre enfance, son père qui est coach, l'aide à réaliser son rêve à savoir intégrer la WNBA et jouer en pro. Anthony jongle entre les petits boulots pour aider sa mère célibataire et son frère délinquant. Ces 2 jeunes n'avaient rien en commun et pourtant leur rencontre va bouleverser leur destinée... Énorme coup de cœur pour ce roman que j'ai pratiquement lu d'une traite à sa réception. C'est réellement un sans faute pour moi: les personnages sont attachants et on s'identifie facilement à eux, l'histoire qui semble partir sur une romance basique est en faite plus complexe qu'il n'y paraît, et les deux gros thèmes principaux sont supers bien traités. Ici on va parler principalement de deuil, à plusieurs niveaux, et de maladie. J'ai trouvé les réactions des divers personnages touchés par ces thèmes très réalistes et j'ai eu de l'empathie pour eux. J'avais envie de rentrer dans le roman, les prendre dans mes bras et les réconforter. J'ai beaucoup aimé le côté féministe du roman ou pour une fois on suit une fille qui excelle dans le sport. Première fois pour moi que je lisais un roman de Marie Vareille et j'ai été ensorcelée par la plume de cette autrice. Le tout est très fluide, les chapitres sont assez courts ce qui donne un rythme de lecture plaisant, on enchaîne les pages sans les voir défiler. J'ai aussi adoré le petit côté humour et la construction des personnages. En bref c'est un grand OUI pour ce one shot qui a su me faire passer du rire au larmes en un claquement de doigts.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LarmeAnonyme Posté le 13 Novembre 2020
    J'ai fini, cette nuit, le dernier livre de Marie Vareille, Le syndrôme du spaghetti édité par Pocket Jeunesse. Je me suis installée tranquille dans mon lit assez tôt pour lire. J'ouvre ma liseuse sans savoir ce qui allait m'attendre. Je reprend la lecture du dernier de Marie Vareille, dont j'avais attaqué une trentaine de page et paf!! Une claque! Je lis sans réussir à m'arrêter. Le sommeil ne m'a pas atteint avant la toute fin du livre (dernier point de la page des remerciements). Ce livre, en apparence, pour un jeune public, peut tous nous toucher. Nous y retrouvons la belle patte de Marie Vareille avec des personnages attachants et aux caractères bien définis. Du début à la fin, j'ai été captivée, émue, éprise par cette histoire. Les sujets sont profonds, elle y aborde avec délicatesse, la sénilité, la mort, la rage, l'amour et le tout vécu à l'adolescence. Un mélange explosif pour une histoire haute en couleur. Marie Vareille ne me déçoit jamais ! Une nouvelle fois elle m'a embarqué tout entière dans un torrent d'émotions. Merci Marie Vareille pour cette douce histoire.
  • EmilieFatiha Posté le 11 Novembre 2020
    Je viens aujourd'hui vous parler de ma dernière lecture, le dernier bébé livresque de la talentueuse @marie_vareille. Cette fois, c'est un roman qui s'adresse à un lectorat plus jeune ( mais pas que !) puisque nous découvrons Léa, 17 ans, prodige du basket qui mène une vie heureuse et harmonieuse au sein d'une famille aimante. Nous voici plongés dans son quotidien d'adolescente où nous découvrons cette passion dévorante pour le basket qu'elle partage et vit intensément avec son père qui est coach. Malheureusement, cette jeune fille sûre d'elle et déterminée va voir son chemin de vie tout tracé se fissurer net, lorsqu'un drame familial la touche de manière aussi subite que violente. Ce roman m'a tout simplement bouleversé. Il traite de résilience, d'amour, d'amitié. L'autrice confronte les classes sociales et les cultures et nous montre qu'au delà des différences et des à priori, vivre ensemble est possible. Elle traite également de sujets lourds comme le deuil, la maladie et le renoncement, toujours avec humour et intelligence. C'est un roman riche, poignant, et bien mené. J'ai aimé retrouver cette plume que j'aime tant. Comme toujours avec ses romans, l'autrice parvient à nous faire passer du rire aux larmes. La relation père/ fille et mère/fille m'a... Je viens aujourd'hui vous parler de ma dernière lecture, le dernier bébé livresque de la talentueuse @marie_vareille. Cette fois, c'est un roman qui s'adresse à un lectorat plus jeune ( mais pas que !) puisque nous découvrons Léa, 17 ans, prodige du basket qui mène une vie heureuse et harmonieuse au sein d'une famille aimante. Nous voici plongés dans son quotidien d'adolescente où nous découvrons cette passion dévorante pour le basket qu'elle partage et vit intensément avec son père qui est coach. Malheureusement, cette jeune fille sûre d'elle et déterminée va voir son chemin de vie tout tracé se fissurer net, lorsqu'un drame familial la touche de manière aussi subite que violente. Ce roman m'a tout simplement bouleversé. Il traite de résilience, d'amour, d'amitié. L'autrice confronte les classes sociales et les cultures et nous montre qu'au delà des différences et des à priori, vivre ensemble est possible. Elle traite également de sujets lourds comme le deuil, la maladie et le renoncement, toujours avec humour et intelligence. C'est un roman riche, poignant, et bien mené. J'ai aimé retrouver cette plume que j'aime tant. Comme toujours avec ses romans, l'autrice parvient à nous faire passer du rire aux larmes. La relation père/ fille et mère/fille m'a vraiment énormément touchée, ainsi que la complexité des relations intra-familiales et la difficulté à trouver sa place dans la vie de manière générale. Bref c'est un énorme coup de coeur. Merci @marie_vareille. Que la paix soit sur vous 💚
    Lire la suite
    En lire moins
  • Murielle26 Posté le 11 Novembre 2020
    Belle histoire et très bien écrite. On la vit intensément.

les contenus multimédias

Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !