Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258163522
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

Les Miracles de l'Ourcq Prix Jean Anglade 2019

Date de parution : 03/10/2019
Un village bohème aux portes de Paris, le long du canal de l’Ourcq. Une communauté bigarrée, insolente de vie malgré les coups durs, qui cherche un sens à la vie. Et l’amour…
Un premier roman irrésistible, écrit d’une plume virtuose, qui parle au cœur et où il est question d’humanité, d’espoir, du droit à la différence. De nous, de l’autre…
 
Sur les bords du canal de l’Ourcq à Paris, toute une population en marge a construit des villages avec des maisons de fortune en carton recouvertes de bâches en plastique. On y rencontre le Vieux, qui, après un naufrage personnel, s’adonne dans sa petite caravane à sa passion du tricot... Sur les bords du canal de l’Ourcq à Paris, toute une population en marge a construit des villages avec des maisons de fortune en carton recouvertes de bâches en plastique. On y rencontre le Vieux, qui, après un naufrage personnel, s’adonne dans sa petite caravane à sa passion du tricot ; Sandra, atteinte du syndrome de Gilles de La Tourette ; Bella, qui est voyante, ou encore Noury le musicien. Il y a aussi Juno, le Brésilien poète illettré, fou amoureux d’une écrivaine infirme au succès grandissant. Cette population de cabossés aurait bien besoin d’un
coup de pouce du destin. Jusqu’au jour où surgissent les miracles de l’Ourcq...
Les Miracles de l’Ourcq est un premier roman irrésistible qui va droit au coeur, où il est question, au fil des pages, d’humanité, d’espoir, du droit à la différence.
De nous, de l’autre…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258163522
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Un univers riche et coloré pour ce roman qui a été récompensé par le Prix Jean Anglade."
Centre Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Gasnault Posté le 23 Mai 2021
    Nouvelle Cour des Miracles. Ce roman est tout sauf mièvre. Tous les personnages sont attachants. Je l'ai découvert par hasard. J'ai été attirée par le titre car c'est un coin de Paris que j'ai découvert il y a peu. En me plongeant dans ce roman, je tissais un lien invisible avec mon fils qui vit dans les environs du canal de l'Ourcq.
  • mamzelleoups Posté le 3 Janvier 2021
    Un grand Brésilien optimiste et amoureux, une femme en talon aiguilles atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette, un homme qui rêve d'être moine, un chef de village Rom... Ils sont tous voisins, dans un camp de fortune près de Paris. À la mort du "vieux", des miracles commencent à avoir lieu. C'est le vieux qui, du haut de son nuage, veut rendre ses amis enfin heureux... Ce roman étonne et fait sourire. Tout en abordant des sujets sociaux sans tabou et parfois avec crudité, il est en même temps très tendre et plein d'espérance. Dernière lecture de 2020, ce livre reçu à Noël est une belle découverte.
  • mllemalenia Posté le 11 Mai 2020
    L'histoire est celle de Juno et d'Isabelle, mais aussi celle de Bella, de Sandra, de Noury... Tous, ils ont en commun de vivre sur les bords du canal de l'Ourcq, dans des villages de bric et de broc. Soudain vont apparaître dans leurs vies des événements inattendus qui vont en perturber le cours... Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette histoire. La multiplication des personnages et des histoires m'a été difficile à comprendre et à intégrer (j'ai longtemps confondu Sandra et Bella par exemple) et j'ai trouvé certaines descriptions un peu longues et pas vraiment palpitantes. Pourtant, passé ces premiers écueils, j'ai fini par prendre un véritable plaisir à ma lecture. La plume enjouée de l'autrice, associée à l'attachement que l'on éprouve pour certains protagonistes tels que Juno ou Noury, m'ont donné envie d'en savoir plus, jusqu'à tourner les pages à tout vitesse pour ne rien rater! Pour ne pas spoiler, je ne vous parlerai pas des miracles de l'Ourcq, ni de ce qu'ils engendreront, mais leur côté farfelu et inattendu m'a véritablement ravie, tout comme la petite incursion fantastique qui viendra dans l'histoire. En conclusion, si vous avez ce livre entre les mains, ne vous laissez pas décourager par... L'histoire est celle de Juno et d'Isabelle, mais aussi celle de Bella, de Sandra, de Noury... Tous, ils ont en commun de vivre sur les bords du canal de l'Ourcq, dans des villages de bric et de broc. Soudain vont apparaître dans leurs vies des événements inattendus qui vont en perturber le cours... Pour être honnête, j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette histoire. La multiplication des personnages et des histoires m'a été difficile à comprendre et à intégrer (j'ai longtemps confondu Sandra et Bella par exemple) et j'ai trouvé certaines descriptions un peu longues et pas vraiment palpitantes. Pourtant, passé ces premiers écueils, j'ai fini par prendre un véritable plaisir à ma lecture. La plume enjouée de l'autrice, associée à l'attachement que l'on éprouve pour certains protagonistes tels que Juno ou Noury, m'ont donné envie d'en savoir plus, jusqu'à tourner les pages à tout vitesse pour ne rien rater! Pour ne pas spoiler, je ne vous parlerai pas des miracles de l'Ourcq, ni de ce qu'ils engendreront, mais leur côté farfelu et inattendu m'a véritablement ravie, tout comme la petite incursion fantastique qui viendra dans l'histoire. En conclusion, si vous avez ce livre entre les mains, ne vous laissez pas décourager par les cinquante premières pages, et plongez tout de même au cœur du canal. Vous ne le regretterez pas!
    Lire la suite
    En lire moins
  • antoineiz Posté le 27 Mars 2020
    Personnages attachants. Un livre rempli de poesie.
  • DianeRocch Posté le 2 Mars 2020
    C’est un roman saisissant, d’une douceur et d’une générosité inouïes sur toutes ces personnes que l’on côtoie et que l’on ne voit pas, celles qui tissent notre paysage quotidien et qui ne sont pour nous que des anonymes, seulement des invisibles. Véronique Pierron explore dans ce premier roman la vie de toute une population rejetée, celle qui survit en marge de ceux qui travaillent, ceux qui ont un appartement avec un loyer et des factures à payer, ces gens qui se bâtissent un monde à part ; ce monde se situe sur les bords du canal de l’Ourcq. Ces lieux d’habitation de fortune se résument à des cases de carton, bricolées à partir de bâches, des caravanes, des roulottes, qui se font et se défont au gré des péripéties de vie. Et pourtant, ceux qui y vivent sont des personnages hauts en couleurs, aux vies multiples et complexes, souvent victimes de leur orientation, de leurs choix, malchanceux et livrés à eux-mêmes. Dès les premières pages, j’ai ressenti énormément d’affectation pour Juno, ce jeune homme Brésilien, analphabète débarqué en France en quête d’une vie meilleure, et qui tombe follement amoureux d’Isabelle après avoir seulement croisé son regard, elle est écrivaine au succès... C’est un roman saisissant, d’une douceur et d’une générosité inouïes sur toutes ces personnes que l’on côtoie et que l’on ne voit pas, celles qui tissent notre paysage quotidien et qui ne sont pour nous que des anonymes, seulement des invisibles. Véronique Pierron explore dans ce premier roman la vie de toute une population rejetée, celle qui survit en marge de ceux qui travaillent, ceux qui ont un appartement avec un loyer et des factures à payer, ces gens qui se bâtissent un monde à part ; ce monde se situe sur les bords du canal de l’Ourcq. Ces lieux d’habitation de fortune se résument à des cases de carton, bricolées à partir de bâches, des caravanes, des roulottes, qui se font et se défont au gré des péripéties de vie. Et pourtant, ceux qui y vivent sont des personnages hauts en couleurs, aux vies multiples et complexes, souvent victimes de leur orientation, de leurs choix, malchanceux et livrés à eux-mêmes. Dès les premières pages, j’ai ressenti énormément d’affectation pour Juno, ce jeune homme Brésilien, analphabète débarqué en France en quête d’une vie meilleure, et qui tombe follement amoureux d’Isabelle après avoir seulement croisé son regard, elle est écrivaine au succès grandissant après la publication de son premier roman mais condamnée suite à un accident de la route à vivre en chaise roulante. Deux vies que tout oppose et pourtant leur histoire pourra s’écrire si elle le permet grâce à l’empathie, l’écoute de l’autre, l’optimisme et la bienveillance que l’amour exige. Sandra est également un personnage atypique et très touchant, atteinte du syndrome Gilles de la Tourette, cette ex-assistante est toujours tirée à quatre épingles comme si elle allait ou revenait de son travail, rejetée par la société suite à une terrible descente aux enfers, elle n’a pas pu rebondir et partage son quotidien avec les habitants de l’Ourcq. Ce livre est une fresque de destins brisés par la vie unis autour de valeurs essentielles de solidarité, d’entraide et où l’espoir brille toujours. Et tous ces désœuvrés de la vie ont bien raison d’espérer car un jour des miracles se succèdent et attirent les curieux avec son lot de surprises, de manne financière et bien sûr d’inévitables ennuis. Dans ce roman j’ai retrouvé énormément de couleurs, celles qui tissent la vie où l’amour trouve tout de même sa voie et l’humain prime sur tout le reste grâce à la valeur essentielle de la solidarité.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Presses de la Cité

    Véronique Pierron : "Je remercie Jean Anglade de m'avoir fait vivre une rencontre aussi émouvante"

    Pour la deuxième année consécutive, le prix Jean Anglade récompensera un premier roman mettant en avant les valeurs chères au romancier : humanisme et universalité. Rencontre avec la lauréate de cette première édition, Véronique Pierron, qui nous plonge au coeur de ses premières impressions lors du salon de Royat Chamalières.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Du roman au bien-être, 22 livres pour garder le moral et confiner serein

    Alors voilà, comme la majorité des Français vous êtes enfermé chez vous et vous comptez les jours en regardant par la fenêtre, l'oeil humide. Si le confinement vous met au supplice (ce qui peut se comprendre, personne ne vous jugera ici), si tout vous semble morne et pesant, peut-être est-il temps de vous plonger dans une lecture légère, joyeuse, ou pensée pour vous apporter la sérénité. Nous n'avons pas la solution à tout, mais nous avons des livres. Et en ces temps incertains, force est de constater que ce n'est déjà pas si mal.

    Lire l'article