Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348045387
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 154 x 240 mm

Philémon, Vieux de la Vieille

Roman de la Commune, de l'exil et du retour

Maxime JOURDAN (Préface)
Collection : Cahiers libres
Date de parution : 07/11/2019
Publié pour la première fois en 1913, Philémon, Vieux de la Vieille est un livre aussi insolite que précieux. Et résolument hybride, conformément à la volonté de son auteur, Lucien Descaves. Se parant d’atours romanesques, Philémon se révèle en effet un authentique livre d’histoire, dans l’acception la plus exigeante du... Publié pour la première fois en 1913, Philémon, Vieux de la Vieille est un livre aussi insolite que précieux. Et résolument hybride, conformément à la volonté de son auteur, Lucien Descaves. Se parant d’atours romanesques, Philémon se révèle en effet un authentique livre d’histoire, dans l’acception la plus exigeante du terme. Durant une décennie, Descaves a minutieusement compulsé les documents de toutes natures (archives, manuscrits, correspondances, journaux) mais, surtout, interrogé patiemment les survivants de la Commune, préférant à la froideur du papier la chaleur du témoignage oral.
Sensible et loyal, Descaves a tenu à rendre hommage à ces hommes et femmes qui ont vu et fait la dernière des révolutions françaises et dans l’intimité desquels il a vécu. Il en résulte une œuvre vivante sur leurs années d’exil et leur difficile retour, où percent la tendresse et l’affection de l’auteur, où affleure en maints endroits une émotion à la fois sobre et juste. Nul mieux que lui n’a su restituer plus fidèlement ce que fut un communard, figure éminemment attachante et bien différente de la caricature anachronique peuplant notre imaginaire collectif.
Rares sont les ouvrages qui allient l’exactitude historique à l’agrément que procure la lecture d’un bon roman. Assurément, Philémon est de ceux-là.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348045387
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 154 x 240 mm

Ils en parlent

À l’aube du XXe siècle, les anciens communards sont « des vieux de la vieille sans uniforme, sans galons sur la manche ni croix sur la poitrine ». Lucien Descaves, qui n’avait que 10 ans en 1871, rencontre sur le tard ces anciens combattants de la « République des travailleurs » et récolte leurs récits de vie. Fervent dreyfusard qui s’était fait connaître pour avoir publié un brûlot antimilitariste en 1889, il se passionne pour l’expérience communaliste, sur laquelle il collectionne écrits divers et images variées. De cette abondante documentation et des amitiés qu’il a pu tisser avec ces hommes et ces femmes de la Commune, il tire en 1913 un livre qui, sous des atours romanesques, n’en reste pas moins un merveilleux ouvrage d’histoire, dans l’acception scientifique du terme, sur la Commune, l’exil et le retour. « Les vaincus n’ont pas d’histoire. Brisons cette iniquité », disait Benoît Malon. Cette republication de Philémon, vieux de la vieille y contribue pleinement.
Laurence de Cock et Mathilde Larrère / Politis

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • gill Posté le 20 Juin 2017
    C'est au printemps de 1900 que Lucien Descaves vint emménager dans un petit appartement rue de la Santé à Paris. Très vite, il se prit à observer un couple dont les fenêtres étaient en vis-à-vis avec les siennes. Intrigué par son chant qui révélait un homme heureux, il surnomma le vieil homme du prénom célèbre de Philémon en raison de l'amour qu'il semblait porter à sa femme ... Il y a dans la plume de Lucien Descaves un mélange de force et de sensibilité que l'on ne retrouve aussi équilibré chez aucun autre auteur. "Philémon, vieux de la vieille" est empreint d'une profonde humanité. C'est un livre de souvenirs, un livre d'Histoire, un livre politique. Lucien Descaves n'est pas un de ces auteurs qui s'imaginent que l'impartialité est une vertu. "Quel pensum que l'ouvrage d'un historien astreint à l'impartialité !" L'Histoire est faite du sang et de la sueur des hommes. Lucien Descaves est entré dans la confiance de ses voisins, Phonsine et Étienne Colomès qui se sont rencontrés au printemps 1871. Jamais il n'y en eût de plus beau ... ni de plus tragique. L'écrivain écoute attentivement. Quel mémoire prodigieuse a ce touchant couple de vieillards. Et allez donc ! L'écrivain se prend à écrire l'histoire de la proscription communaliste, depuis le mois... C'est au printemps de 1900 que Lucien Descaves vint emménager dans un petit appartement rue de la Santé à Paris. Très vite, il se prit à observer un couple dont les fenêtres étaient en vis-à-vis avec les siennes. Intrigué par son chant qui révélait un homme heureux, il surnomma le vieil homme du prénom célèbre de Philémon en raison de l'amour qu'il semblait porter à sa femme ... Il y a dans la plume de Lucien Descaves un mélange de force et de sensibilité que l'on ne retrouve aussi équilibré chez aucun autre auteur. "Philémon, vieux de la vieille" est empreint d'une profonde humanité. C'est un livre de souvenirs, un livre d'Histoire, un livre politique. Lucien Descaves n'est pas un de ces auteurs qui s'imaginent que l'impartialité est une vertu. "Quel pensum que l'ouvrage d'un historien astreint à l'impartialité !" L'Histoire est faite du sang et de la sueur des hommes. Lucien Descaves est entré dans la confiance de ses voisins, Phonsine et Étienne Colomès qui se sont rencontrés au printemps 1871. Jamais il n'y en eût de plus beau ... ni de plus tragique. L'écrivain écoute attentivement. Quel mémoire prodigieuse a ce touchant couple de vieillards. Et allez donc ! L'écrivain se prend à écrire l'histoire de la proscription communaliste, depuis le mois de juin jusqu'à l'amnistie. La génération qui était sur les barricades en 71 a donné à la classe ouvrière conscience d'elle même. Le souvenir de la Commune est ici raconté devant le gigot, le vol-au-vent et le riz au lait du dimanche midi. Mais le temps n'a pas altéré les engagements. Le souvenir est vif et douloureux de la foule des anonymes, des dévouements obscurs, des combattants dispersés par la rafale versaillaise. Ce livre est un livre moderne car, chuchotant les conseils de quelques vieux de la vieille, il donne à réfléchir sur notre monde. Il se saisit de notions tels que le patriotisme, l'internationalisme, la laïcité, l'antimilitarisme, le pacifisme, la fraternité et la résistance pour les mêler savamment afin d'en faire un idéal vigoureux. Ce livre est aussi l'histoire touchante de deux vies liées par l'amour, deux vies que Lucien Descaves a gravées pour nous dans la plus belle des littératures ...
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !