RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Désir de villes

            Robert Laffont
            EAN : 9782221192962
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Désir de villes

            ,

            Date de parution : 01/03/2018

            À ce jour, mars 2018, cinquante agglomérations dépassent, sur notre planète, les dix millions d’humains. Soixante-cinq millions à Hong Kong et dans les alentours de la rivière des Perles ; quarante-deux millions pour Tokyo et son proche voisinage ; trente-cinq millions pour Jakarta…
            D’ores et déjà, la moitié de nos compatriotes...

            À ce jour, mars 2018, cinquante agglomérations dépassent, sur notre planète, les dix millions d’humains. Soixante-cinq millions à Hong Kong et dans les alentours de la rivière des Perles ; quarante-deux millions pour Tokyo et son proche voisinage ; trente-cinq millions pour Jakarta…
            D’ores et déjà, la moitié de nos compatriotes vivent en ville. Bientôt, dans quinze ans, dans vingt ans, ce seront les deux tiers…
            Et si la ville était le creuset de toutes les inventions, le plus formidable des réservoirs de la vie ? Voilà pourquoi, en pestant, en ronchonnant, en rêvant de campagne, on se précipite pour y vivre. Alors, bienvenue dans deux cents villes d’aujourd’hui, dont trente françaises, de Paris à Guéret, de Lyon à Montfermeil. Bienvenue dans la vie moderne.
            E. O.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221192962
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            13.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • JeanAugustinAmarDuRivier Posté le 23 Avril 2018
              Le coton, l'eau, le papier, le moustique ont précédé ce cinquième précis de mondialisation : désir de villes. Ce nouveau précis de la mondialisation serait-il une invitation à l'acclimatation ? Des voyageurs, des explorateurs ramenaient différentes plantes de leurs périples autour du monde. Les mêmes ou d'autres s'ingéniaient alors à faire pousser, à cultiver ces découvertes sous nos latitudes. Saurions-nous acclimater des villes parmi les quelques centaines visitées et analysées dans la première partie de cet ouvrage. La seconde partie tire quelques leçons et brosse à grands traits le portrait d'une ville idéale. "il était une fois la vie. Il était une fois les villes" nous dit l'auteur dans son introduction. En effet, la ville tend maintenant à être le lieu où les vies végétales et animales doivent demeurer en symbiose. Par ailleurs, la ville ressemblerait à une sorte de lifeberg - une montagne de vie - dont la partie souterraine est souvent aussi essentielle que la partie hors-sol. Afin que la ville refuge, forteresse du vivant ne soit pas gangrenée par la misère, il pourrait être crucial de développer le concept de la ville "serre de biodiversité" qui doit bénéficier d'un essaimage rural. À notre époque de réseaux en tous genres, ne... Le coton, l'eau, le papier, le moustique ont précédé ce cinquième précis de mondialisation : désir de villes. Ce nouveau précis de la mondialisation serait-il une invitation à l'acclimatation ? Des voyageurs, des explorateurs ramenaient différentes plantes de leurs périples autour du monde. Les mêmes ou d'autres s'ingéniaient alors à faire pousser, à cultiver ces découvertes sous nos latitudes. Saurions-nous acclimater des villes parmi les quelques centaines visitées et analysées dans la première partie de cet ouvrage. La seconde partie tire quelques leçons et brosse à grands traits le portrait d'une ville idéale. "il était une fois la vie. Il était une fois les villes" nous dit l'auteur dans son introduction. En effet, la ville tend maintenant à être le lieu où les vies végétales et animales doivent demeurer en symbiose. Par ailleurs, la ville ressemblerait à une sorte de lifeberg - une montagne de vie - dont la partie souterraine est souvent aussi essentielle que la partie hors-sol. Afin que la ville refuge, forteresse du vivant ne soit pas gangrenée par la misère, il pourrait être crucial de développer le concept de la ville "serre de biodiversité" qui doit bénéficier d'un essaimage rural. À notre époque de réseaux en tous genres, ne serait-il pas enviable de s'inspirer, pour les villes, de la façon dont les arbres développent leurs réseaux racinaires ? Sur des territoires à la superficie modeste, comme notre pays la France, il pourrait être profitable d'imaginer une continuité raisonnée et harmonieuse entre la ville et la ruralité. À l'instar, du règne végétal - mondialisé depuis des lustres - qui a développé, ici et là, différentes substances reconnues dans les pharmacopées, nous pourrions orchestrer nos comportements de penseurs mondialistes et d'acteurs locaux en vue de faire fructifier durablement nos patrimoines. J'apprécierais volontiers un précis numéro VI sur le bois, les forêts. Merci bien Monsieur Orsenna ! Bonne lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.