RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Nuit des temps (N. éd.)

            Presses de la cité
            EAN : 9782258152854
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe
            La Nuit des temps (N. éd.)

            Date de parution : 08/11/2018
            Dans les steppes glacées de l’Antarctique, le mythe des amants légendaires revisité par Barjavel. Un grand classique de la littérature, toujours en tête de liste des romans préférés des Français.
            Dans le grand silence blanc de l’Antarctique, les membres d’une mission des Expéditions polaires françaises s’activent à prélever des carottes de glace. L’épaisseur de la banquise atteint plus de 1 000 mètres, les couches les plus profondes remontant à 900 000 ans…
            C’est alors que l’incroyable intervient : les appareils sondeurs...
            Dans le grand silence blanc de l’Antarctique, les membres d’une mission des Expéditions polaires françaises s’activent à prélever des carottes de glace. L’épaisseur de la banquise atteint plus de 1 000 mètres, les couches les plus profondes remontant à 900 000 ans…
            C’est alors que l’incroyable intervient : les appareils sondeurs enregistrent un signal provenant du niveau du sol. Il y a un émetteur sous la glace. La nouvelle éclate comme une bombe et les journaux du monde entier rivalisent de gros titres : « Une ville sous la glace », « Un cœur sous la banquise », etc. Que vont découvrir les savants et les techniciens qui, venus du monde entier, forent la glace à la rencontre du mystère ?
            Reportage, épopée et chant d’amour passionné, La Nuit des temps est tout cela à la fois.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258152854
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Tbilissi Posté le 3 Septembre 2019
              Ce livre a marqué mon adolescence, j'avais reçu un véritable choc en le lisant ; 25 ans après, je suis toujours aussi conquise. La jeune fille que j'étais avait chaviré en découvrant cette si belle histoire d'amour. Eléa et Païkan "Je suis à Eléa" "Je suis à Païkan". Que de beauté, que de pureté, d'intensité et de bonheur à en faire déborder tout son être ! Aujourd'hui je suis également émue par l'amour si sincère de Simon, le médecin tombé amoureux d'Eléa au premier regard. Les plus belles déclarations d'amour de ce roman émanent de lui. Quelle histoire ! Lors d'une expédition scientifique en Antarctique sont découverts deux jeunes gens endormis depuis plus de ... 900 000 ans ! Un couple venu d'une civilisation depuis longtemps disparue, et que les scientifiques vont apprendre à connaître après avoir réveillé la femme, Eléa. Cette civilisation s'avère très évoluée et aux mœurs étonnamment différentes des hommes du XXème siècle. Adolescente, je ne m'étais pas rendu compte à quel point René Barjavel avait imaginé un monde fantastique, très détaillé et incroyablement réaliste. La nuit des temps, c'est donc un magnifique roman d'amour doublé d'une étonnante histoire de science-fiction. Pourtant beaucoup de sujets sont abordés en filigrane, et la géopolitique et la politique prennent... Ce livre a marqué mon adolescence, j'avais reçu un véritable choc en le lisant ; 25 ans après, je suis toujours aussi conquise. La jeune fille que j'étais avait chaviré en découvrant cette si belle histoire d'amour. Eléa et Païkan "Je suis à Eléa" "Je suis à Païkan". Que de beauté, que de pureté, d'intensité et de bonheur à en faire déborder tout son être ! Aujourd'hui je suis également émue par l'amour si sincère de Simon, le médecin tombé amoureux d'Eléa au premier regard. Les plus belles déclarations d'amour de ce roman émanent de lui. Quelle histoire ! Lors d'une expédition scientifique en Antarctique sont découverts deux jeunes gens endormis depuis plus de ... 900 000 ans ! Un couple venu d'une civilisation depuis longtemps disparue, et que les scientifiques vont apprendre à connaître après avoir réveillé la femme, Eléa. Cette civilisation s'avère très évoluée et aux mœurs étonnamment différentes des hommes du XXème siècle. Adolescente, je ne m'étais pas rendu compte à quel point René Barjavel avait imaginé un monde fantastique, très détaillé et incroyablement réaliste. La nuit des temps, c'est donc un magnifique roman d'amour doublé d'une étonnante histoire de science-fiction. Pourtant beaucoup de sujets sont abordés en filigrane, et la géopolitique et la politique prennent une place importante, que ce soit à l'époque des amoureux de l'au-delà (guerre entre Gondawa et Enisoraï) ou de nos jours (tensions entre les scientifiques, tous de nationalités différentes). La continuité entre les étudiants d'il y a 900 000 ans et les jeunes d'aujourd'hui qui reprennent leur "Pao" ("non" en langue gonda) est saisissante. Ajoutez à tout cela une langue magnifique et surtout un dénouement stupéfiant (époustouflant, sensationnel, tellement incroyable, énooooorme !) et vous obtenez un chef-d'oeuvre. Alors, peut-être la critique d'aujourd'hui n'est-elle pas complètement objective, et peut-être suis-je influencée par mes souvenirs - si vivaces ! - d'adolescente. Peut-être cette lecture m'aurait semblée plus commune si je l'avais découverte aujourd'hui ? On ne le saura jamais. Et si cette histoire intemporelle peut me permettre de vibrer aujourd'hui encore, de me sentir passionnée et idéaliste, tant mieux. Ne pas pas se laisser gagner par la morosité ambiante ! "Pao" !
              Lire la suite
              En lire moins
            • StephanieP Posté le 30 Août 2019
              Romeo et Juliette au pôle Sud... Grand classique de la littérature SF, La Nuit des Temps est l'histoire d'un amour pour toujours, entre Eléa et Païkan. Une expédition de scientifiques en Antarctique capte des signaux radio au plus profond de la glace. Les savants de toutes les nationalités s'unissent pour mettre à jour cette découverte, et se retrouvent face à deux corps endormis dans un oeuf d'or, un homme et une femme. Les premières analyses montrent qu'ils seraient là depuis 900000 ans ! Impossible ! Ils parviennent à réveiller la femme en premier. Mais elle ne parle aucune langue connue. Une machine, la Traductrice, parvient à décrypter son langage juste à temps : ne pouvant parler, elle failli mourir de faim. Elle raconte alors l'histoire de son peuple, et sa destruction. Les Gondas étaient un peuple très évolué, possédant la bombe atomique, et toujours en conflits sur la surface de la lune avec le peuple ennemi. Jusqu'au jour où l'escalade a atteint son point culminant, la bombe H est lancée sur la lune, sur la surface de la Terre, la première est passée d'un champ fertile à une terre morte, la deuxième a bougé de son axe, et le froid a envahi les... Romeo et Juliette au pôle Sud... Grand classique de la littérature SF, La Nuit des Temps est l'histoire d'un amour pour toujours, entre Eléa et Païkan. Une expédition de scientifiques en Antarctique capte des signaux radio au plus profond de la glace. Les savants de toutes les nationalités s'unissent pour mettre à jour cette découverte, et se retrouvent face à deux corps endormis dans un oeuf d'or, un homme et une femme. Les premières analyses montrent qu'ils seraient là depuis 900000 ans ! Impossible ! Ils parviennent à réveiller la femme en premier. Mais elle ne parle aucune langue connue. Une machine, la Traductrice, parvient à décrypter son langage juste à temps : ne pouvant parler, elle failli mourir de faim. Elle raconte alors l'histoire de son peuple, et sa destruction. Les Gondas étaient un peuple très évolué, possédant la bombe atomique, et toujours en conflits sur la surface de la lune avec le peuple ennemi. Jusqu'au jour où l'escalade a atteint son point culminant, la bombe H est lancée sur la lune, sur la surface de la Terre, la première est passée d'un champ fertile à une terre morte, la deuxième a bougé de son axe, et le froid a envahi les pôles. Elea raconte qu'elle ne voulait pas être sauvée avec ce savant, Coban, dont les connaissances suscitent la convoitise de tous les peuples du XXe siècle. Elle voulait rester avec Païkan, car elle est à Païkan, et Païkan est à elle. La fin est digne de Roméo et Juliette, les haines entre les peuples sont toujours les plus fortes, et suscitent l'explosion de la base, Elea voulant se venger de Coban, avale du poison avant de lui donner son sang. Mais ce n'était pas Coban allongé près d'elle durant ces 900000 ans...
              Lire la suite
              En lire moins
            • Rhapsodie Posté le 26 Août 2019
              Je viens de finir la lecture de La nuit des temps. Contrairement à de nombreux lecteurs, je n'ai pas été aussi fascinée ni émue que cela. Je reste mitigée sur l'appréciation de ce roman, en voici les raisons : pour l'invention de l'histoire : 5/5 L'histoire racontée est très belle, originale et captivante. Les réflexions et les débats ouverts sur notre société actuelle : 5/5 Comment cet auteur qui a écrit le livre en 1966 a -t-il pu être aussi réaliste sur notre société actuelle ? Comment a-t-il pu prédire dans son histoire des faits scientifiques tout à fait d'actualité : les ordinateurs, les bombes atomiques, la guerre froide... Notons d'ailleurs que le contexte de la guerre froide dans laquelle vivait l'auteur se ressent très fortement dans le roman... La plume de l'auteur : 2/5 Eh oui, c'est là que je n'ai pas compris. Le livre de par son histoire, son originalité et son aspect visionnaire est exceptionnel en effet, mais par contre n'aurait-il pas été parfait s'il avait été mieux décrit, mieux écrit même ? J'ai trouvé un grand manque de profondeur dans la psychologie des personnages. Sa manière d'écrire permet beaucoup de réalisme mais aussi de pessimisme : des... Je viens de finir la lecture de La nuit des temps. Contrairement à de nombreux lecteurs, je n'ai pas été aussi fascinée ni émue que cela. Je reste mitigée sur l'appréciation de ce roman, en voici les raisons : pour l'invention de l'histoire : 5/5 L'histoire racontée est très belle, originale et captivante. Les réflexions et les débats ouverts sur notre société actuelle : 5/5 Comment cet auteur qui a écrit le livre en 1966 a -t-il pu être aussi réaliste sur notre société actuelle ? Comment a-t-il pu prédire dans son histoire des faits scientifiques tout à fait d'actualité : les ordinateurs, les bombes atomiques, la guerre froide... Notons d'ailleurs que le contexte de la guerre froide dans laquelle vivait l'auteur se ressent très fortement dans le roman... La plume de l'auteur : 2/5 Eh oui, c'est là que je n'ai pas compris. Le livre de par son histoire, son originalité et son aspect visionnaire est exceptionnel en effet, mais par contre n'aurait-il pas été parfait s'il avait été mieux décrit, mieux écrit même ? J'ai trouvé un grand manque de profondeur dans la psychologie des personnages. Sa manière d'écrire permet beaucoup de réalisme mais aussi de pessimisme : des personnages traitres, vulgaires, idiots... On n'a plus du tout foi en l'humanité... J'ai vraiment été perturbée au début du livre par cette manière d'écrire brute, froide et pas très narrative, sans description (si ce n'est scientifique, des faits purs et durs.) L'histoire d'Amour : 3/5 Ca passe, mais c'est tout juste. Encore une fois, à cause du manque de psychologie des personnages qui ne m'a pas permis de les apprécier et les comprendre davantage, l'histoire d'amour a paru un peu fade, tombée du ciel, comme ca. On l'apprend, on fait avec, on la suit mais on y reste très extérieur. De plus, après avoir lu la fin, je la trouve très clichée, un peu niaise même. Cela reste très subjectif, vous me trouverez sûrement dure. Mais malheureusement je n'ai pas été si touchée par cette histoire d'amour entre Eléa et Païkan. Ce qui m'a le plus touché c'est la découverte dans la glace de l'Antarctique de deux humains datant de plus de 900 000 ans... Le début ainsi quand on apprend la découverte était pour moi le plus intéressant. Ainsi, je ne donne que 3.5/5 à cette œuvre, qui est exceptionnelle et révolutionnaire pour son temps et qui a beaucoup de mérite, mais qui tout de même révèle quelques défauts et ne m'a pas emballée du point de vue de l'écriture.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Alexvlk Posté le 26 Août 2019
              je me suis lancé dans ce monument de la SF. Mais je n'ai pas accroché. L'histoire en elle même est parfaite et bien amenée. Ce qui m'a dérangé néanmoins est la façon dont l'auteur traite la psychologie des personnages. Au fur et à mesure de la lecture j'ai trouvé que ce côté était "baclé" (peut-être un peu dur d'utiliser ce mot mais c'est celui qui m'est venu"). De plus, je trouve que l'histoire s'enchaine trop vite, que l'on arrive pas à s'attacher aux protagonistes. J'ai trouvé ça dommage, j'étais impatient de me lancer dans cette lecture pour au final être impatient de refermer ce livre pour passer à autre chose..
            • NathalieBC Posté le 25 Août 2019
              Pourquoi ne suis-je pas aussi enthousiaste que les autres lecteurs ? Sûrement parce que j'ai 45 ans. Je n'ai pas du tout aimé les scènes d'action avec courses-poursuites, je me suis agacée de certaines incohérences et de la naïveté générale. Et pourtant c'est vrai que c'est un beau roman, une belle histoire d'amour, un réquisitoire contre la guerre et la concurrence, un plaidoyer pour la collaboration, la jeunesse et le bonheur universel. Je suis contente de l'avoir lu et fait lire à ma fille adolescente (qui a adoré ). Je crois qu'il faut être jeune et/ou pur pour adorer La Nuit des temps. Moi je suis périmée. Place aux jeunes !
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Presses de la Cité

              50e anniversaire du roman culte de Barjavel "La Nuit des temps"

              La Nuit des temps de Barjavel fête en cette année 2018 son cinquantième anniversaire. À sa parution en 1968, la presse saluait l’œuvre et l’auteur : « Défricheur d’utopie, René Barjavel est surtout un nostalgique du bonheur » (Paris Match). « Par sa puissance d'évocation, La Nuit des temps gagne une place dans la grande tradition de Jules Verne » (Le Figaro).

              Lire l'article