Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221128077
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Le désert des tartares
Michel Arnaud (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 20/12/2012
Éditeurs :
Robert Laffont
En savoir plus

Le désert des tartares

Michel Arnaud (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 20/12/2012

Un chef-d'œuvre de Dino Buzzati.

«Le monde de Buzzati, comme celui de Kafka, est plein de détours, à la manière des labyrinthes: ce carrefour d'espace et de temps où l'homme est placé et qu'il déplace...

«Le monde de Buzzati, comme celui de Kafka, est plein de détours, à la manière des labyrinthes: ce carrefour d'espace et de temps où l'homme est placé et qu'il déplace avec lui, sans pouvoir le laisser derrière lui, univers mobile dont les dimensions sont celles d'une cellule de prison dont...

«Le monde de Buzzati, comme celui de Kafka, est plein de détours, à la manière des labyrinthes: ce carrefour d'espace et de temps où l'homme est placé et qu'il déplace avec lui, sans pouvoir le laisser derrière lui, univers mobile dont les dimensions sont celles d'une cellule de prison dont on barbouille les murs aux couleurs de l'infini, c'est le bastion où l'on guette jour après jour l'invasion des Tartares, sans savoir s'il existe réellement des Tartares, ni s'il y en a eu autrefois, ni si le danger existe de les voir surgir, au galop, de ce désert où l'on use ses yeux et sa vie à scruter l'horizon.»Marcel Brion

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221128077
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Robert Laffont
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook Posté le 4 Mai 2022
    Lorsque, jeune, j'avais lu pour la première fois ce roman ,je n'y avais vu qu'une critique de la routine absurde de l'armée. du temps a passé , j'ai vu le magnifique film de Zurlini , j'ai relu le livre et surtout j'ai vieilli : je saisis mieux le sens de l'oeuvre , roman sur le temps , fable sur la vie humaine , avec quelque chose de japonais dans son aspect épuré et l'attention constante portée à la nature et à ses cycles .Un grand livre ,le plaisir étant décuplé par la lecture en VO.
  • Mangouste86 Posté le 14 Avril 2022
    Il est certains livres particulièrement difficile à critiquer. Pas forcément du fait de leurs qualités ou de leur profondeur, mais tout simplement parce qu’ils ont fait naître dans nos falaises intérieures, des échos particuliers. Le désert des tartares est indéniablement une œuvre de très grand talent du point de vue littéraire mais elle a, en outre, cette grâce qui touche l’âme. L’homme et le temps qui se regardent, qui s’observent, qui se jaugent et ce défient. Buzzati nous propose de plonger au cœur de l’âme humaine, par nature insatisfaite. Et c’est assez vertigineux. Nous avons tous nos désert des tartares ou leurs lointaines cousines frontières du septentrion de certains royaumes de Borée. Nous avons tous nos lâchetés, nos ennuis, les ambitions trompées de notre jeunesse. Comment ne pas se lier d’amitié pour ce pauvre Giovanni, héros de rêves ? Comment ne pas,à sa suite, monter soi-même aux redoutes de nos fortins intérieurs ?
  • Mermed Posté le 23 Mars 2022
    Le Désert des Tartares § Le Rivage des Syrtes Deux garçons de bonne famille, belles maisons, jolies jeunes femmes, amis et tout et tout… Un beau matin, à cheval dans la ville déserte, ils partent, Aldo attend ce moment avec impatience, Giovanni part à regret, Aldo arrivera dans l’amirauté - douane de mer d’ un port désert, Giovanni dans un fort qui garde un désert. Le Dépouillement dés le début pour Aldo le dépouillement qui progresse pour Giovanni. Par une petite ouverture, embrasure, meurtrière ils verront un bateau sur la ligne d’horizon et des hommes très loin dans le désert. Visions annonciatrices de l’échec Deux contes pour nos esprits d‘ enfance, deux livres que l’on goûtait lorsque petit on lisait avec notre lampe de poche sous les draps parce que nos parents ne nous permettaient pas de lire tard et que nous nous cachions tels les petits chats qui se pensent cachés dés qu’eux-mêmes ne voient pas; il y a dans ces deux livres un peu du derrière de ces bébés chat…alors que - comme Aldo et Giovanni - nous étions seul au monde avec un temps infini et périlleux si nos tartares de parents avaient débarqué sur le rivage des syrtes de notre... Le Désert des Tartares § Le Rivage des Syrtes Deux garçons de bonne famille, belles maisons, jolies jeunes femmes, amis et tout et tout… Un beau matin, à cheval dans la ville déserte, ils partent, Aldo attend ce moment avec impatience, Giovanni part à regret, Aldo arrivera dans l’amirauté - douane de mer d’ un port désert, Giovanni dans un fort qui garde un désert. Le Dépouillement dés le début pour Aldo le dépouillement qui progresse pour Giovanni. Par une petite ouverture, embrasure, meurtrière ils verront un bateau sur la ligne d’horizon et des hommes très loin dans le désert. Visions annonciatrices de l’échec Deux contes pour nos esprits d‘ enfance, deux livres que l’on goûtait lorsque petit on lisait avec notre lampe de poche sous les draps parce que nos parents ne nous permettaient pas de lire tard et que nous nous cachions tels les petits chats qui se pensent cachés dés qu’eux-mêmes ne voient pas; il y a dans ces deux livres un peu du derrière de ces bébés chat…alors que - comme Aldo et Giovanni - nous étions seul au monde avec un temps infini et périlleux si nos tartares de parents avaient débarqué sur le rivage des syrtes de notre lit… Deux livres adolescents terriblement romantiques de solitude - dans l’espace et le temps et la peur et l’attente de quelque chose qui doit arriver. On se dépouillera de son manteau de mer pour lire, en les entremêlant ces deux romans dans une île de la lagune de Venise - Sant Erasmo (les meilleurs artichauts de l‘univers…) - là où il y a un temps pour s’occuper des choses et un temps pour laisser aller ; nous boirons du Sprizz (Prosecco, eau gazeuse, Aperol ou Campari) En regardant les solitaires de Caspar David Friedrich et nous écouterons la suave sonorité de tous les z - vénitiens comme la forme du grand canal. ©Mermed
    Lire la suite
    En lire moins
  • Roggy Posté le 19 Mars 2022
    Dans une écriture fantastique, la vision allégorique pleine de symbolisme de Dino Buzzati retrace l’existence d’un homme auquel on parvient à s’identifier en faisant remonter à la surface des sentiments qui sont déjà les nôtres. C’est l’évocation des croisements de vie où pour des raisons parfois obscures on s’enferme dans des murailles sombres et hostiles et l’on se laisse engluer dans la torpeur des habitudes qui nous rapprochent du sujet principal, le sens de la vie. Dans son sillage littéraire intime, l’auteur italien partage son observation profonde de la nature humaine et livre des introspections perçantes d’une grande justesse. C’est plutôt sombre et désespérant, l’espoir danse avec la résignation et l’ombre cache souvent la lumière. La désillusion est une constante dans ce questionnement. On « gaspille » souvent nos plus belles années dans l’attente de quelque chose d’autre à venir. Quelque chose de plus grand, de mieux, de différent. On passe sa vie à attendre le moment idéal, la personne idéale, les conditions idéales. Et parfois seulement quand on sent décliner son propre destin et que la fuite des années est inexorable, l’impossibilité de certains retours nous touche de plein fouet. Attendre une récompense du devoir accompli, du sacrifice de soi, apparaît alors comme un échec dans un... Dans une écriture fantastique, la vision allégorique pleine de symbolisme de Dino Buzzati retrace l’existence d’un homme auquel on parvient à s’identifier en faisant remonter à la surface des sentiments qui sont déjà les nôtres. C’est l’évocation des croisements de vie où pour des raisons parfois obscures on s’enferme dans des murailles sombres et hostiles et l’on se laisse engluer dans la torpeur des habitudes qui nous rapprochent du sujet principal, le sens de la vie. Dans son sillage littéraire intime, l’auteur italien partage son observation profonde de la nature humaine et livre des introspections perçantes d’une grande justesse. C’est plutôt sombre et désespérant, l’espoir danse avec la résignation et l’ombre cache souvent la lumière. La désillusion est une constante dans ce questionnement. On « gaspille » souvent nos plus belles années dans l’attente de quelque chose d’autre à venir. Quelque chose de plus grand, de mieux, de différent. On passe sa vie à attendre le moment idéal, la personne idéale, les conditions idéales. Et parfois seulement quand on sent décliner son propre destin et que la fuite des années est inexorable, l’impossibilité de certains retours nous touche de plein fouet. Attendre une récompense du devoir accompli, du sacrifice de soi, apparaît alors comme un échec dans un fiasco. L’auteur italien creuse la question des fêlures, des regrets et des choix que nous sommes parfois incapables de faire. Son personnage n’est pas condamné à son sort, mais il choisit de subir volontairement sa condition. L’écrivain explore ces moments de vie où une route empruntée s’interrompt brutalement, où un destin se brise de manière implacable. Se laisser égarer dans une quête existentielle avec Dino Buzzati donne une conscience aiguë de la fragilité humaine.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Maraban Posté le 19 Mars 2022
    Très belle écriture, qui coule avec élégance puis exprime en quelques mots un événements brutal. L'attente étirée à l'infini, sur des dizaines de description des mêmes lieux arides et mornes (un désert, une plaine stérile, des montagnes dénudées). Le propos est celui du temps qui passe, de la condition humaine, et de l'attente de ce moment fatidique qui donnera un sens à tout cela et ne viendra peut-être jamais. Malgré le ton et le message, quelques surprises dans le récit nous font vivre les sursauts d'espoir de Drogo puis de nouveau l'ennui, l'attente, et le retour de ces mêmes paysages désolés. Ennuyeux comme il le faut, je le relirais pour ses descriptions impressionnistes, où quelques grands traits, notamment de lumière, figurent les formes et les couleurs de manière frappante.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.