Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221128077
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Le désert des tartares

Michel ARNAUD (Traducteur)
Collection : Pavillons
Date de parution : 20/12/2012

Un chef-d'œuvre de Dino Buzzati.

«Le monde de Buzzati, comme celui de Kafka, est plein de détours, à la manière des labyrinthes: ce carrefour d'espace et de temps où l'homme est placé et qu'il déplace avec lui, sans pouvoir le laisser derrière lui, univers mobile dont les dimensions sont celles d'une cellule de prison dont...

«Le monde de Buzzati, comme celui de Kafka, est plein de détours, à la manière des labyrinthes: ce carrefour d'espace et de temps où l'homme est placé et qu'il déplace avec lui, sans pouvoir le laisser derrière lui, univers mobile dont les dimensions sont celles d'une cellule de prison dont on barbouille les murs aux couleurs de l'infini, c'est le bastion où l'on guette jour après jour l'invasion des Tartares, sans savoir s'il existe réellement des Tartares, ni s'il y en a eu autrefois, ni si le danger existe de les voir surgir, au galop, de ce désert où l'on use ses yeux et sa vie à scruter l'horizon.»Marcel Brion

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221128077
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marti94 Posté le 18 Septembre 2021
    Connaissant Dino Buzzati depuis longtemps j'étais persuadée d'avoir lu "Le Désert des Tartares", son roman le plus connu. J'avais cette impression sans doute parce que j'ai aimé son adaptation au cinéma, film éponyme de Valerio Zurlini avec Jacques Perrin dans le rôle du lieutenant Drogo, le personnage principal. J'ai attendu longtemps avant d'ouvrir ce roman et cela tombe bien car l'attente est le sujet du livre. Dino Buzzati sait nous tenir en haleine et il y a une tension particulière car, au fil des pages, le lecteur espère avec Giovanni Drogo qu'il va se passer quelque chose au fort Bastiani où le lieutenant a été affecté. On ne sait pas vraiment à quelle époque cela se passe ni à quel endroit, seulement qu'il s'agit d'un désert de pierres et de terre desséchée. Les soldats du fort scrutent l'horizon en permanence à la recherche de n'importe quel événement qui pourrait justifier leur existence. C'est un monde d'hommes qui, pour la plupart, sont là depuis des années et ne peuvent plus partir. Ils vivent en exil des jours qui se ressemblent, montant la garde sur le chemin de ronde du fort ou sur les redoutes, face au désert des tartares, dont le nom est une... Connaissant Dino Buzzati depuis longtemps j'étais persuadée d'avoir lu "Le Désert des Tartares", son roman le plus connu. J'avais cette impression sans doute parce que j'ai aimé son adaptation au cinéma, film éponyme de Valerio Zurlini avec Jacques Perrin dans le rôle du lieutenant Drogo, le personnage principal. J'ai attendu longtemps avant d'ouvrir ce roman et cela tombe bien car l'attente est le sujet du livre. Dino Buzzati sait nous tenir en haleine et il y a une tension particulière car, au fil des pages, le lecteur espère avec Giovanni Drogo qu'il va se passer quelque chose au fort Bastiani où le lieutenant a été affecté. On ne sait pas vraiment à quelle époque cela se passe ni à quel endroit, seulement qu'il s'agit d'un désert de pierres et de terre desséchée. Les soldats du fort scrutent l'horizon en permanence à la recherche de n'importe quel événement qui pourrait justifier leur existence. C'est un monde d'hommes qui, pour la plupart, sont là depuis des années et ne peuvent plus partir. Ils vivent en exil des jours qui se ressemblent, montant la garde sur le chemin de ronde du fort ou sur les redoutes, face au désert des tartares, dont le nom est une légende, pour garder une frontière morte. Le lieutenant Drogo deviendra capitaine mais il aura gâché trente-cinq ans de sa vie dans ce fort inutile et le jour où une attaque aura lieu réellement il ne pourra pas y assister étant très malade. Ce qui est terrible c'est qu'il espère sans bien savoir quoi au fond, juste quelques choses donnant un sens à sa vie. J'ai vraiment apprécié ce roman, son ambiance particulière avec des personnages qui ont quelque chose de fascinant et qui me conforte aussi dans mon aversion d'un certain formalisme militaire. Challenge XXème siècle 2021
    Lire la suite
    En lire moins
  • antoleco26 Posté le 18 Août 2021
    Le désert des Tartares est une immense plaine rocailleuse, sans horizon et où il semblerait qu'il n'y ait âme qui vive. Pourtant cet espace infini et aride semble envouter tous ceux qui la contemplent, au point de ne plus quitter le Fort Bastiani, ouvrage militaire sensé empêcher toute invasion tartare. Alors qu'il voulait immédiatement repartir après son arrivée au fort, le jeune lieutenant Drogo, va y passer sa vie, oubliant ses ambitions et ses rêves de gloire militaire. A travers ce récit lent et le style simple de Dino Buzzati, on sent le temps qui passe, le poids des années qui écrase petit à petit Drogo, qui s'obstine toujours plus à attendre cet ennemi qui ne vient pas. La chute, dramatique au possible, viendra nous rappeler que la vie est absurde et que nous n'avons finalement pas notre mot à dire sur son écoulement. Il y a deux façons de ressortir de cette lecture : accablé par le temps qui passe et que l'on subit jour après jour, ou au contraire avec une envie de révolte et la certitude que contrairement à Drogo nous devons et pouvons être acteur de nos vies. Le désert des Tartares est un beau roman qui... Le désert des Tartares est une immense plaine rocailleuse, sans horizon et où il semblerait qu'il n'y ait âme qui vive. Pourtant cet espace infini et aride semble envouter tous ceux qui la contemplent, au point de ne plus quitter le Fort Bastiani, ouvrage militaire sensé empêcher toute invasion tartare. Alors qu'il voulait immédiatement repartir après son arrivée au fort, le jeune lieutenant Drogo, va y passer sa vie, oubliant ses ambitions et ses rêves de gloire militaire. A travers ce récit lent et le style simple de Dino Buzzati, on sent le temps qui passe, le poids des années qui écrase petit à petit Drogo, qui s'obstine toujours plus à attendre cet ennemi qui ne vient pas. La chute, dramatique au possible, viendra nous rappeler que la vie est absurde et que nous n'avons finalement pas notre mot à dire sur son écoulement. Il y a deux façons de ressortir de cette lecture : accablé par le temps qui passe et que l'on subit jour après jour, ou au contraire avec une envie de révolte et la certitude que contrairement à Drogo nous devons et pouvons être acteur de nos vies. Le désert des Tartares est un beau roman qui se laisse interpréter de multiples façons et qui raisonnera différemment chez chacun et je pense à chaque (re)lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Efery Posté le 6 Juillet 2021
    « À travers une fissure des roches voisines que l’obscurité recouvrait déjà, derrière de chaotiques gradins, à une distance incalculable, Giovanni entrevit alors, encore noyé dans le rouge soleil du couchant et comme issu d’un enchantement, un plateau dénudé et, sur le rebord de celui-ci, une ligne régulière et géométrique, d’une couleur jaunâtre particulière : le profil du fort . Oh ! Comme il était loin encore, ce fort ! Qui sait à combien d’heures de route encore, et le cheval de Drogo qui était déjà fourbu ! Drogo, fasciné, regardait fixement le fort, se demandant ce qu’il pouvait bien y avoir de désirable dans cette bâtisse solitaire, presque inaccessible, à tel point isolée du monde. Quels secrets cachait-elle ? » Giovanni Drogo est jeune encore, lorsqu’il est promu officier et affecté au fort Bastiani, lequel se trouve à des kilomètres de sa ville natale, par-delà monts et vallées ; scellé sur le dos de montagnes plus hostiles que majestueuses ; à flanc de gouffre et presque hors du monde. Au-delà de cette ligne décrépite, s’étend le désert des Tartares – vaste étendue rocheuse, faite de silence et de brume. Cette citadelle-sablier – ultime rempart contre l’ennemi invisible, dont seule l’absence semble tangible –... « À travers une fissure des roches voisines que l’obscurité recouvrait déjà, derrière de chaotiques gradins, à une distance incalculable, Giovanni entrevit alors, encore noyé dans le rouge soleil du couchant et comme issu d’un enchantement, un plateau dénudé et, sur le rebord de celui-ci, une ligne régulière et géométrique, d’une couleur jaunâtre particulière : le profil du fort . Oh ! Comme il était loin encore, ce fort ! Qui sait à combien d’heures de route encore, et le cheval de Drogo qui était déjà fourbu ! Drogo, fasciné, regardait fixement le fort, se demandant ce qu’il pouvait bien y avoir de désirable dans cette bâtisse solitaire, presque inaccessible, à tel point isolée du monde. Quels secrets cachait-elle ? » Giovanni Drogo est jeune encore, lorsqu’il est promu officier et affecté au fort Bastiani, lequel se trouve à des kilomètres de sa ville natale, par-delà monts et vallées ; scellé sur le dos de montagnes plus hostiles que majestueuses ; à flanc de gouffre et presque hors du monde. Au-delà de cette ligne décrépite, s’étend le désert des Tartares – vaste étendue rocheuse, faite de silence et de brume. Cette citadelle-sablier – ultime rempart contre l’ennemi invisible, dont seule l’absence semble tangible – accueille ainsi le lieutenant Drogo en ses murs. Lui qui se figurait un destin héroïque, se heurte à une garnison pétrie d’habitudes et d’amère lassitude. Il lui semble pourtant évident que quelque chose se trame à l’horizon. Que sont ces silhouettes, au loin, sinon les éclaireurs des factions ennemies ? À qui appartient ce cheval noir surgi de nulle part ? Ne s’agit-il que de simples mirages ou de funestes présages ? Drogo qui, à son arrivée, pensait profiter de la première occasion pour fuir le fort, est le premier étonné lorsqu’il déclare vouloir rester. Il l’ignore encore, mais un long chemin début pour lui, pavé d’attente et d’ennuis. Seul l’espoir – d’une guerre et d’une incommensurable gloire – le maintient des années durant en alerte, tous les sens en éveil et la conscience tournée vers un seul but, vers une seule obsession. Mais il garde à tel point les yeux rivés sur l’horizon qu’il ne réalise pas – ou tout du moins trop tard – qu’en agissant ainsi, il risque de passer non pas à côté des Tartares mais bel et bien de sa propre vie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Warszawow Posté le 3 Juin 2021
    S'il y a bien une chose que le titre du livre dévoile, c'est l'âpreté de la lecture à venir, cette sécheresse noire qui inocule l'esprit au fil des pages. Le Désert des Tartares est un roman passionnant mais je me suis retrouvé dans certaines situations difficilement soutenables face au temps qui s'écoule tel une poignée de sable qui s'échappe du creux d'une main serrée et la solitude totale du personnage face à ces démons et sa peur de vivre. Le style d'écriture est particulièrement précis et teinté d'un mystère permanant autour de l'environnement du personnage de Drogo ce qui rend la lecture assez anxiogène. En bref, je recommande. ^^
  • RobertB Posté le 26 Mai 2021
    Deux cavaliers cheminent en parallèle sur deux routes qui finissent par se rejoindre dans la même vallée. Ils sont tous deux officiers de l'armée et se rendent dans un fort perdu aux confins désertiques, où ils vont passer leur prochaines années. Durant le court trajet avant leur jonction, le narrateur, nouvel aspirant frais émoulu de l'école, est partagé entre l'empressement de se manifester auprès de l'autre et le désir d'afficher une morgue qu'il estime inhérente à ses nouvelles fonctions. Habité par une déférence polie, il se décide cependant à saluer au plus vite son collègue et aîné, mais celui-ci est encore loin et notre jeune officier, craignant que son geste n'ait été vu, portera à de nombreuses reprises sa main à la visière. Cette réitération multiple apportera à la scène une touche de grotesque. le roman, magnifique, se déroulera ensuite dans une immobilité minérale jusqu'à la chute finale que tout le monde connaît, mais tout est déjà inscrit dans ce premier contact fragile entre le héros et l'univers du fort : l'incommunicabilité, l'absurde et une inaltérable solitude...
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.