Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782823889864
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Nouveauté
Les larmes du Reich
Date de parution : 07/04/2022
Éditeurs :
10/18
Nouveauté

Les larmes du Reich

Date de parution : 07/04/2022
Après La Sacrifiée du Vercors, François Médéline fait entendre l'assourdissant silence de l'après-Guerre.
Pourquoi déterrer les secrets de la guerre ?
1951. Il est un peu plus de quinze heures quand l’inspecteur Michel pose son vélo et entre dans une silencieuse ferme de la Drôme :...
Pourquoi déterrer les secrets de la guerre ?
1951. Il est un peu plus de quinze heures quand l’inspecteur Michel pose son vélo et entre dans une silencieuse ferme de la Drôme : un couple de retraités y a été assassiné quelques semaines plus tôt. La scène de crime est implacable : les époux...
Pourquoi déterrer les secrets de la guerre ?
1951. Il est un peu plus de quinze heures quand l’inspecteur Michel pose son vélo et entre dans une silencieuse ferme de la Drôme : un couple de retraités y a été assassiné quelques semaines plus tôt. La scène de crime est implacable : les époux Delhomme ont été tués au fusil de chasse. Et Juliette, leur fille de onze ans, s’est volatilisée.
L’inspecteur enquête et questionne : pourquoi assassiner ces paysans sans histoire ? La fillette a-t-elle été enlevée par un mystérieux rôdeur qui connaissait cette ferme isolée ?
De Crest à Grenoble, de Pigalle au Havre, et jusqu’aux couloirs d’Auschwitz, l’homme de loi devra affronter les silences entêtés des uns, la soif de rédemption des autres. Et surtout les tourments d’une guerre dont plus personne ne veut parler.
 
Après La Sacrifiée du Vercors, François Médéline renoue avec les vallées sauvages de la Drôme pour dépeindre bourreaux et victimes dans toute leur banalité, jusqu’à un final assourdissant.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823889864
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Melville75 Posté le 8 Juin 2022
    J'avais bien aimé le précédent, La Sacrifiée du Vercors, l'auteur semblant trouver ses marques dans une forme plus courte et plus ramassée, avec un style sec, moins empesé de certaines fioritures comme dans ses autres romans policiers, peut-être pour ne pas être trop pris par le matériau historique et faire la part belle à la fiction. On retrouve les mêmes qualités dans celui-ci, situé post seconde guerre mondiale, et qui réserve quelques surprises auxquelles on ne s'attend vraiment pas, en particulier le comportement de son inspecteur qui devient de plus en plus troublant au fil du récit. Ca tient vraiment bien la route. A recommander pour celles et ceux qui aiment le polar historique sans être non plus trop étouffé par la documentation comme c'est parfois trop le cas dans ce genre. C'est un roman efficace et qui ne laisse pas indifférent.
  • Framboize12 Posté le 26 Mai 2022
    Drôle de drame! L'inspecteur Michel enquête sur la disparition d'une enfant après l'assassinat de ses deux parents. Nous sommes en 1950, au sortir de la guerre .Le pays et sa population essaient de se reconstruire. Cet inspecteur, fou de Fausto Coppi , s'est acheté le même vélo que celui de son idole, avec lui, il parcourt la France. Bourré de tics et de tocs, il enquête furieusement en solo. Ses méthodes lui appartiennent, elles ne manquent pas de surprendre. La guerre, la shoa qui s'inscrivaient en toile de fond, prennent le devant de la scène. Ce court roman est surprenant. Le style tatillon, qui se berce de détails au départ , part vite à l'essentiel et embarque le lecteur. Des passages un peu brouillons, un peu brouillés sont dans le ton de ce récit qui puise ses racines dans la réalité historique . Belle decouverte
  • aurore_fleury Posté le 30 Avril 2022
    François Médéline a ce talent de mener le lecteur par le bout du nez. Dès le début du roman l'ambiance est étrange avec ce mystérieux Inspecteur Michel qui parcourt des kilomètres à vélo. J'ai senti qu'à travers son enquête c'était une sorte de quête obscure à accomplir. Et puis tout bascule et le lecteur se dit que quelque chose n'était pas du tout normal. Petit à petit le voile se lève, les pièces du puzzle se mettent en place jusqu'à donner une fin pour le moins déstabilisante. L'auteur aborde encore une fois un des sujets tabous d'après-guerre et montre que la guerre révèlent les côtés les plus sombres, les plus nauséabonds d'hommes et de femmes qui sont bons ou qui ont un statut qui devraient les inciter à rester dans l'aide de son prochain, dans la bienveillance. La mère supérieure par exemple à cette phrase terrible "un bon juif est un juif converti". Ce n'est pas un jugement de valeur mais un constat. Une écriture intelligente et très bien rythmée qui se dévore.
  • Didjmix Posté le 22 Avril 2022
    Quelle histoire ! F. Medeline continue de nous raconter les petites histoires, à la marge, qui ont fait la grande Histoire. Et, ce polar est si bien. fait que je suis incapable de vous parler des personnages tant on en apprend sur eux tout du long : chacun jouant un rôle. Qui est qui ? On découvrira ici un sujet tabou de la Seconde Guerre Mondiale : les "puff", autrement dit les "sonderbrau", autrement dit les bordels du Reich, autrement dit ces prostitués qui, parfois, survécurent pour avoir donner autre chose que leur vie. Un réveil nocturne pour en lire plus de la moitié d'une traite est plutôt signe d'un livre... prenant.
  • PhilippeNordiste Posté le 17 Avril 2022
    Un roman intéressant sur l'immédiat après guerre, à la suite d'un personnage curieux, l'inspecteur Michel qu'on découvre au fur et à mesure de la lecture. L'histoire est bien construite, les personnages bien ancrés dans leur période; une bonne leçon d'histoire sur la France de la fin de la seconde guerre mondiale, avec ses particularités singulières, peu ragoutantes et peu connues. Une curiosité à lire.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !