Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262081645
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Une juvénile fureur

Bonnier de la Chapelle, l'assassin de l'amiral Darlan

Date de parution : 26/09/2019
Le garçon qui tua l'amiral Darlan
L’amiral Darlan, ancien chef du gouvernement de Vichy, haut-commissaire de la France en Afrique, est assassiné à Alger, le 24 décembre 1942, par Fernand Bonnier de la Chapelle, fusillé le surlendemain. Le nom du meurtrier se retrouve au détour de tous les ouvrages traitant des événements de la Seconde Guerre... L’amiral Darlan, ancien chef du gouvernement de Vichy, haut-commissaire de la France en Afrique, est assassiné à Alger, le 24 décembre 1942, par Fernand Bonnier de la Chapelle, fusillé le surlendemain. Le nom du meurtrier se retrouve au détour de tous les ouvrages traitant des événements de la Seconde Guerre mondiale. Il est le prototype de l’illustre inconnu qui, agent supposé inconscient d’un complot qui le dépasse, entre abruptement dans l’Histoire pour en sortir aussitôt.
De fait, que sait-on de lui ? Il avait 20 ans. On dit qu’il aurait appartenu aux Chantiers de la jeunesse ou aux Corps francs d’Afrique. On répète qu’il était royaliste – sa particule semble corroborer ces opinions monarchistes. Seulement, Fernand Bonnier de la Chapelle n’appartenait plus aux Chantiers de la jeunesse et il n’a jamais fait partie des Corps francs d’Afrique. Sa particule n’est qu’un leurre et « dans ses veines, écrira son père, ne coulait que le sang rouge des vrais républicains ».
Issu d’une famille aventureuse, mais éduqué au sein d’une bourgeoisie fortunée et progressiste, Fernand Bonnier de la Chapelle n’eut, à partir de la défaite de 1940, qu’un rêve : partir en Angleterre pour se battre et faire quelque chose de grand. Un rêve sans cesse empêché qui devait le conduire à rencontrer tout autrement sa destinée, la veille de Noël 1942.
À l’aide d’archives totalement inédites, Bénédicte Vergez-Chaignon, tenant son public en haleine de bout en bout, retrace pour la première fois le parcours de celui dont le général de Gaulle écrivit qu’il avait agi soulevé par une « juvénile fureur ».
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262081645
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LesLecturesDeRudy Posté le 22 Novembre 2019
    Très belle évocation de la vie et de la mort d'un jeune homme pétri d'idéal et qui mettait la patrie au-dessus de toute autre considération. C'est de Gaulle qui dans ses « Mémoires de guerre », évoquait une « juvénile fureur » en parlant de Fernand Bonnier de la Chapelle qui tua Darlan le 24 décembre 1942 à Alger. Bénédicte Vergez-Chaignon reprend cette expression pour le titre de son livre qui se lit comme un roman policier plutôt qu'une biographie austère. Composé de courts chapitres retraçant le parcours de ce jeune homme qui avait rejoint en Algérie son père dans le but de rejoindre Londres et combattre dans les FFL. Idéaliste et certainement empli de naïveté il fut manipulé par une des nombreuses factions qui se disputaient le pouvoir et connu une fin tragique. Livre bouleversant, fascinant et passionnant à lire d'urgence et à tout prix pour ne pas oublier ces gens qui sacrifièrent leurs vies afin que nous soyons libre aujourd'hui.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…