Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266296847
Code sériel : 17638
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm

A travers la nuit et le vent

Date de parution : 06/02/2020
David et Hannah sont complices depuis toujours. Leur amour a grandi avec eux, à l’ombre d’un tilleul. Mais, en 1933, l’antisémitisme et la guerre menaçant, David sait qu’il doit quitter Berlin, à cause de sa religion, et donc s’éloigner d’Hannah. Il se réfugie avec les siens dans la Drôme provençale,... David et Hannah sont complices depuis toujours. Leur amour a grandi avec eux, à l’ombre d’un tilleul. Mais, en 1933, l’antisémitisme et la guerre menaçant, David sait qu’il doit quitter Berlin, à cause de sa religion, et donc s’éloigner d’Hannah. Il se réfugie avec les siens dans la Drôme provençale, une terre d’accueil protestante. Durant les heures les plus sombres, David va s’engager dans la Résistance, Hannah fera preuve d’un courage exemplaire auprès de familles juives persécutées.
Séparés par les drames, les années, la guerre, pourront-ils se retrouver et offrir une nouvelle chance à leur amour ?

« Des personnages vrais, émouvants, forts. Un livre qu’on ne lâche pas. » Nouvelles Questions de Femmes

« Françoise Bourdon, une nouvelle fois, nous livre une histoire sensible et attachante. » La Tribune
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266296847
Code sériel : 17638
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« On s’attache à tous ces personnages vrais, émouvants, forts face à un monde hostile . Un livre qu’on ne lâche pas avant la dernière page. »
Nouvelles Questions de Femmes
« Françoise Bourdon, une nouvelle fois, nous livre une histoire sensible et attachante. »
La Tribune

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LisonsDesLivres Posté le 3 Avril 2020
    Après Le secret de Belle Épine qui m'avait déçue, je suis enchantée par ce nouveau roman de Françoise Bourdon. On y suit la vie de deux familles allemandes amies: une famille juive et une famille allemande aux opinions antinazies des années 20 aux années 70. Parmi tous les romans basés sur la seconde guerre mondiale, il est assez original d'aborder cette période de l'Histoire sous cet angle. En effet, il s'agit souvent de familles françaises et non allemandes. Je me suis tout de suite attachée aux personnages principaux. La fin est originale et le fait que les années soient plus survolées dans les derniers chapitres ne m'a pas du tout dérangée, contrairement à d'habitude. Une lecture qui me "réconcilie" donc avec cet auteur.
  • Jocelyne69004 Posté le 5 Novembre 2019
    L'histoire côté allemand pendant la guerre. La réalité historique est très intéressante mais La fin un.peu mièvre.
  • ingridfasquelle Posté le 30 Janvier 2019
    Des Ardennes à la Provence en passant par l'Aquitaine, Françoise Bourdon a su puiser le meilleur pour écrire ses romans marqués de sa plume féminine et sensible. La Forge au Loup, Le Vent de l'aube, La Figuière en héritage ou La Maison du Cap comptent parmi les plus grands succès de la collection Terres de France. Avec À travers la nuit et le vent, Françoise Bourdon signe une grande saga familiale qui s’étend des années 1920 à 1970, celle d’une famille juive allemande qui fuit la montée de l’antisémitisme et se réfugie à Nyons dans l’espoir d’une vie meilleure. L’auteure revient notamment sur tous les grands bouleversements politiques et sociaux qu’a connu l’Allemagne à partir des années 1920-1930. C’est à cette période de violents désordres intérieurs, entre frénésie et chaos, que la famille Steiner décide de quitter la capitale allemande pour s’installer en France, dans le sud de la Drôme. Dans cette région traditionnellement protestante où des terrains et des fermes sont à vendre, les Steiner pourront enfin « faire souche » et trouver une vie et un avenir plus sereins, loin de l’antisémitisme galopant et des persécutions dont ils faisaient l’objet en Allemagne. Le cadre enchanteur de cette région sauvage,... Des Ardennes à la Provence en passant par l'Aquitaine, Françoise Bourdon a su puiser le meilleur pour écrire ses romans marqués de sa plume féminine et sensible. La Forge au Loup, Le Vent de l'aube, La Figuière en héritage ou La Maison du Cap comptent parmi les plus grands succès de la collection Terres de France. Avec À travers la nuit et le vent, Françoise Bourdon signe une grande saga familiale qui s’étend des années 1920 à 1970, celle d’une famille juive allemande qui fuit la montée de l’antisémitisme et se réfugie à Nyons dans l’espoir d’une vie meilleure. L’auteure revient notamment sur tous les grands bouleversements politiques et sociaux qu’a connu l’Allemagne à partir des années 1920-1930. C’est à cette période de violents désordres intérieurs, entre frénésie et chaos, que la famille Steiner décide de quitter la capitale allemande pour s’installer en France, dans le sud de la Drôme. Dans cette région traditionnellement protestante où des terrains et des fermes sont à vendre, les Steiner pourront enfin « faire souche » et trouver une vie et un avenir plus sereins, loin de l’antisémitisme galopant et des persécutions dont ils faisaient l’objet en Allemagne. Le cadre enchanteur de cette région sauvage, largement façonnée autour de la culture de la lavande, des olives et de l’élevage caprin, servira d’écrin pour l’incroyable épopée familiale que conte l’auteure. Car le roman de Françoise Bourdon est avant tout porté par une très belle galerie de personnages qui, tous, devront affronter l’horreur de la guerre et la folie des hommes pour conserver leur liberté et vivre (de) leur(s) passion(s). Combatifs et passionnés, ils suscitent instantanément l'émotion et inspirent aux lecteurs une tendresse toute particulière. De leur histoire de famille tourmentée, leurs drames, leurs secrets ou leurs bonheurs, on retiendra que rien, absolument rien, n'est jamais joué d'avance, qu'il faut se battre, toujours, pour que triomphent l'amour, le bonheur et la liberté... C’est une magnifique leçon de tolérance et un message d'espoir que Françoise Bourdon tente de transmettre. Agissant comme un baume sur le cœur, À travers la nuit et le vent fait partie de ces romans que l'on referme avec le sourire aux lèvres et la satisfaction d'avoir fait un beau et long voyage dans le temps et l’Histoire... À la fois sensible et généreuse, cette intense et émouvante saga romanesque est à découvrir sans plus attendre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • blogunpeudelecture Posté le 30 Décembre 2018
    Je tiens tout d’abord à remercier Marie-Jeanne des Éditions des « Presses de la Cité » pour m’avoir fait découvrir ce livre de la collection « Terres de France » et pour sa confiance. La première chose qui m’a attirée vers ce livre a été sa couverture avec ses branches d’olivier. Ensuite lorsque j’ai lu le résumé, j’ai su immédiatement que cette histoire allait me plaire et me bouleverser. La plume de Françoise Bourdon est toujours aussi magique, fluide et nous transporte avec tant de facilité dans l’histoire qui défile sous nos yeux. Ce roman m’a littéralement bouleversée. On est emporté, dès les premières lignes, dans cette fiction qui prend vit sous nos yeux et nous emporte dans un tourbillon de sentiments tant le sujet, si difficile soit-il, de la Seconde Guerre mondiale, nous fait revivre les tourments et l’horreur de cette période de l’histoire. On s’attache très facilement aux personnages d’Hannah et David, ainsi qu’à leur histoire d’amour qui nous touche au plus profond de notre cœur. J’avoue que je suis très sensible, mais, là, je crois bien que je n’ai jamais autant pleuré en lisant un livre. Ce qui m’a encore plus fait aimer cette lecture c’est que... Je tiens tout d’abord à remercier Marie-Jeanne des Éditions des « Presses de la Cité » pour m’avoir fait découvrir ce livre de la collection « Terres de France » et pour sa confiance. La première chose qui m’a attirée vers ce livre a été sa couverture avec ses branches d’olivier. Ensuite lorsque j’ai lu le résumé, j’ai su immédiatement que cette histoire allait me plaire et me bouleverser. La plume de Françoise Bourdon est toujours aussi magique, fluide et nous transporte avec tant de facilité dans l’histoire qui défile sous nos yeux. Ce roman m’a littéralement bouleversée. On est emporté, dès les premières lignes, dans cette fiction qui prend vit sous nos yeux et nous emporte dans un tourbillon de sentiments tant le sujet, si difficile soit-il, de la Seconde Guerre mondiale, nous fait revivre les tourments et l’horreur de cette période de l’histoire. On s’attache très facilement aux personnages d’Hannah et David, ainsi qu’à leur histoire d’amour qui nous touche au plus profond de notre cœur. J’avoue que je suis très sensible, mais, là, je crois bien que je n’ai jamais autant pleuré en lisant un livre. Ce qui m’a encore plus fait aimer cette lecture c’est que l’histoire se passe dans la Drôme, plus précisément dans le Nyonsais : endroit cher à mon cœur dans lequel je séjourne dès que je le peux. Une fois de plus, la magie a opéré et a été, un gros coup de foudre. Je ne peux rajouter qu’une seule chose : « N’hésitez pas à lire ce roman captivant ! » À lire ! #Virginie
    Lire la suite
    En lire moins
  • Melou13 Posté le 12 Décembre 2018
    Deux berlinois, Hannah Ritter et David Steiner grandissent ensemble saison après saison à l’ombre d’un tilleul où ils passent des heures. Sous ce tilleul, l’amitié se transforme en amour, en l’Amour d’une vie. Pendant qu’un amour naît, la haine déborde du cœur des nazis. Le brouillard qui aveugle la population se dissipe, le déni s’estompe, la réalité éclate. Pour survivre, la famille Steiner qui est juive n’a pas d’autre choix que de quitter Berlin pour se réfugier en France. La famille Ritter, qui ne partage pas l’idéologie nazie, éprouve du dégoût et de la honte envers son pays mais la passivité devient vitale. Hannah et David vont être confrontés à de nombreuses épreuves, l’espoir de leur retrouvaille les aidera à surmonter l’insurmontable. Mais la lumière est-elle là où on l’attend ? Pour se reconstruire, la solution n’est-elle pas d’emprisonner ses souvenirs et de jeter la clé ? Le récit est très instructif, le style de Françoise Bourdon est agréable et j’ai apprécié les références littéraires qui viennent ponctuer l’histoire. Les nombreux personnages permettent d’aborder différents points de vue sur une même situation. Cependant, j’ai trouvé qu’il y avait de nombreuses répétitions qui alourdissent le texte. J’ai également été déçue par... Deux berlinois, Hannah Ritter et David Steiner grandissent ensemble saison après saison à l’ombre d’un tilleul où ils passent des heures. Sous ce tilleul, l’amitié se transforme en amour, en l’Amour d’une vie. Pendant qu’un amour naît, la haine déborde du cœur des nazis. Le brouillard qui aveugle la population se dissipe, le déni s’estompe, la réalité éclate. Pour survivre, la famille Steiner qui est juive n’a pas d’autre choix que de quitter Berlin pour se réfugier en France. La famille Ritter, qui ne partage pas l’idéologie nazie, éprouve du dégoût et de la honte envers son pays mais la passivité devient vitale. Hannah et David vont être confrontés à de nombreuses épreuves, l’espoir de leur retrouvaille les aidera à surmonter l’insurmontable. Mais la lumière est-elle là où on l’attend ? Pour se reconstruire, la solution n’est-elle pas d’emprisonner ses souvenirs et de jeter la clé ? Le récit est très instructif, le style de Françoise Bourdon est agréable et j’ai apprécié les références littéraires qui viennent ponctuer l’histoire. Les nombreux personnages permettent d’aborder différents points de vue sur une même situation. Cependant, j’ai trouvé qu’il y avait de nombreuses répétitions qui alourdissent le texte. J’ai également été déçue par la dernière partie du livre qui à mon sens emprunte trop de raccourcis. Pour ne pas rester sur cette lecture en demi-teinte, je m’essayerai à un autre roman de cette auteure. D’ailleurs si vous avez des conseils, je suis preneuse !
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.