RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Aeternia

            Pocket
            EAN : 9782266260497
            Code sériel : 7205
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 108 x 177 mm
            Aeternia

            Stéphane DESA (Direction de collection)
            Date de parution : 10/11/2016
            À Kyrenia, la guerre de religion fait rage. Et tous les coups sont bons pour établir son emprise sur la ville du savoir et de la culture qui connaît ses plus sombres heures.
            Un duel dans l'arène devait pourtant mettre fin au carnage et instaurer un des deux cultes au frontispice...
            À Kyrenia, la guerre de religion fait rage. Et tous les coups sont bons pour établir son emprise sur la ville du savoir et de la culture qui connaît ses plus sombres heures.
            Un duel dans l'arène devait pourtant mettre fin au carnage et instaurer un des deux cultes au frontispice de Kyrenia. Le Corbeau contre Leth Marek, le culte de la Grande Déesse et celui d'Ochin ont leur champion respectif. Du moins avaient. Car Leth est assassiné.
            C'est Desmeon qui mettra sa hache et ses talents guerriers au service du Prophète. Mais avant que ne débute l'ultime combat, les stratagèmes et les ambitions de chacun vont faire régner le chaos et la loi du sang.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266260497
            Code sériel : 7205
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.60 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « En bref, un deuxième tome en tout point parfait : on rit, on pleure, on hurle, on grogne… Et, surtout, on savoure : Gabriel Katz clôture en beauté un diptyque simplement succulent, que je ne peux que vous recommander. Amateurs de fantasy, de bons mots et d’intrigues de haut vol, ne boudez pas plus longtemps votre plaisir : Aeternia est fait pour vous ! »
            Les lectures de bouch.fr
             « De la fantasy comme on l'aime, avec du sang, de la magie (juste ce qu'il faut) du sang et des pointes d'humour qui relève le tout, à la perfection. » Margaud Liseuse, blog et booktubeuse
            « L'Envers du monde clôt ce diptyque sur une note sombre et désabusée : les dessous de la religion, ce n'est clairement pas beau à voir. » Lectures trollesques, blog
            « J'ai été emportée par ce roman, grâce à l'excellent style de Gabriel Katz et l'action qui s'enchaîne tambour battant, sans temps mort. Puisque les bases ont déjà été posées avec succès dans le premier volet, l'auteur n'a plus qu'à dérouler son intrigue, jusqu'aux dernières lignes qui m'ont laissée bouche bée. Quelle fin ! » Les lectures de Doris, blog
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Meylleen Posté le 17 Novembre 2018
              J’avais entendu beaucoup de bien d’Aeternia. Ayant beaucoup aimé le Puits des Mémoires et la Maitresse de Guerre, je m’attendais donc à quelque chose d’encore mieux, peut-être que j’en attendais trop. Mais si le premier tome d’Aeternia était plutôt plaisant, ce second tome m’a un peu déçu. Certes l’univers est toujours aussi solide, l’intrigue est bien menée, mais je suis plutôt restée sur ma faim. L’intrigue sur les religions est bien, mais certaines révélations ne m’ont pas plu. Si le personnage de Desmeon est appréciable et intriguant, ce changement de personnage principal m’a un peu frustré et j'ai aussi gardé la plupart du temps cette impression que Varian ne servait pas à grand-chose dans l’intrigue, ou tout du moins était sous-exploité. En bref, je n’ai pas trouvé ça mauvais, mais ce ne sera pas mon roman préféré de Gabriel Katz.
            • mauriceandre Posté le 16 Octobre 2018
              Salut les Babelionautes Ce deuxième tome ne m'a pas convaincu, Gabriel Katz a le tort de ne pas avoir une fin convaincante dans ses romans. Pourtant il y avait une palanquée de personnages bien imaginés, tel le Danseur, mais malgré tout, il manque ce petit plus pour embarquer les lecteurs que nous sommes. Je lirais surement d'autres roman de Gabriel Katz, mais ce ne sera pas une priorité vus la taille imposante de ma PAL.
            • malecturotheque Posté le 5 Septembre 2018
              La fin du premier tome m’avait laissée sur les fesses ; je ne m’y attendais tellement pas ! L’envers du monde prend suite directement après les événements achevant La marche du prophète, et autant vous dire que dès le début de ce second tome, j’étais de nouveau plongée dans le récit, pleine d’espoirs pour certains personnages, et j’avais vraiment hâte de savoir comment tout cela se terminerait. Je n’ai pas été déçue ! Et ce que j’ai apprécié plus que dans le premier livre, c’est que le récit nous fait suivre plus de protagonistes ; parfois, ils ne sont présents que pour un ou deux chapitres, d’autres fois, on les suit tout au long du roman. Les personnages sont variés et apportent un point de vue différent sur les événements, se croisent… L’envers du monde est l’occasion d’en apprendre plus sur l’univers créé par Gabriel Katz, sur les religions qui régissent le pays… En fait, on retrouve tous les bons éléments du premier tome, et on y ajoute plein de révélations, des surprises et des retournements de situations, plus de personnages, et on obtient ce second tome ! Aeternia est une bonne duologie de fantasy. J’ai une autre histoire de Gabriel Katz... La fin du premier tome m’avait laissée sur les fesses ; je ne m’y attendais tellement pas ! L’envers du monde prend suite directement après les événements achevant La marche du prophète, et autant vous dire que dès le début de ce second tome, j’étais de nouveau plongée dans le récit, pleine d’espoirs pour certains personnages, et j’avais vraiment hâte de savoir comment tout cela se terminerait. Je n’ai pas été déçue ! Et ce que j’ai apprécié plus que dans le premier livre, c’est que le récit nous fait suivre plus de protagonistes ; parfois, ils ne sont présents que pour un ou deux chapitres, d’autres fois, on les suit tout au long du roman. Les personnages sont variés et apportent un point de vue différent sur les événements, se croisent… L’envers du monde est l’occasion d’en apprendre plus sur l’univers créé par Gabriel Katz, sur les religions qui régissent le pays… En fait, on retrouve tous les bons éléments du premier tome, et on y ajoute plein de révélations, des surprises et des retournements de situations, plus de personnages, et on obtient ce second tome ! Aeternia est une bonne duologie de fantasy. J’ai une autre histoire de Gabriel Katz dans ma bibliothèque et c’est avec plaisir que je la découvrirai.
              Lire la suite
              En lire moins
            • XS Posté le 16 Mai 2018
              Deuxième et dernier tome de cette série Aeternia, L'envers du monde avance moins masqué que son prédécesseur. Si tant est que Bien ou Mal il y ait, le lecteur sait qu'il ne faut pas en attendre que le Bien triomphe du Mal. On y retrouve certains des personnages du tome 1 mais l'intrigue se centre maintenant au coeur de Kyrénia, et plus particulièrement dans le temple sacré de la Déesse, là où les enjeux du pouvoir du Patriarche sont remis en cause à la fois par des pèlerins dissidents et par des tensions internes. Le livre fourmille de personnages bien machiavéliques, donnant du sel à l'intrigue. Il faut aimer les scènes de batailles sanguinolentes, pour apprécier ce tome. Ne pas s'attacher non plus aux nombreux personnages, dont beaucoup sont promis à des trépas sanglants. Le rythme est rapide, l'intrigue plutôt bien ficelée, et le final moins manichéen qu'habituellement. le contrat est rempli pour moi: de l'action, un peu de mystère et un twist final qui m'a plus surpris que ce que je peux lire dans la plupart des romans policiers.
            • Justinator Posté le 30 Avril 2018
              Après la fin du tome 1 (qui est très inattendue), Gabriel Katz nous met ici dans la peau de Desmeon (et entre nous, je préfère de loin Desmeon à Leth) et suit directement le précédent volume. La recette et la même, et la lecture est toujours aussi prenante. Religion et politique sont vraiment au coeur, ainsi que les trahisons. Aeternia ne fait pas dans la dentelle. C'est dur, cruel, la joie n'est pas au rendez-vous ou de courte durée. Alors oui, la fin laisse un peu perplexe, on est triste de quitter ce monde, on a encore des questions qui demeurent sans réponses. Mais bon sang, bravo Gabriel Katz pour cette duologie. Les deux tomes se valent et se complètent parfaitement.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.