Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266311397
Code sériel : 18011
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

La Fontaine aux violettes

Date de parution : 22/10/2020
De Tourrettes-sur-Loup, sur les hauteurs de Nice aux beaux quartiers de Paris, quatre générations de femmes libres, vibrantes, indépendantes vont se succéder entre 1879 et 1945.
Il y a d’abord Rosine, fille de modestes paysans, qui quitte, enceinte, son pays de la violette pour devenir une courtisane en vue de la...
De Tourrettes-sur-Loup, sur les hauteurs de Nice aux beaux quartiers de Paris, quatre générations de femmes libres, vibrantes, indépendantes vont se succéder entre 1879 et 1945.
Il y a d’abord Rosine, fille de modestes paysans, qui quitte, enceinte, son pays de la violette pour devenir une courtisane en vue de la capitale. Sa fille, Eloïse, mène une vie plus rangée près de Lyon auprès de son mari instituteur. Suivront Emma aux amours ardentes, créatrice de mode qui traverse intensément les Années folles, et sa fille Béatrice, « nez » de talent dans la ville de Grasse.
C’est la culture de la violette, fleur à parfum par excellence, qui scellera le destin de ces quatre héroïnes de cœur et de passion.

« Un grand vent de fleurs, un tourbillon de passions et de drames. » Nous Deux

« Un vrai délice. » La Tribune
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266311397
Code sériel : 18011
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Quatre portraits de femmes composent cette attachante saga familiale à travers la France des deux guerres et des Années folles. »
Télépro (Belgique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • coraliel59 Posté le 15 Août 2021
    Ce roman nous entraîne à la suite de 4 femmes, 4 générations, de 1879 à 1946. Des environs de Grasse à Paris, nous suivons Rosine, Éloïse, Emma puis Béatrice. Chacune à leur manière va prendre son destin en main, destin amoureux et professionnel. Les événements historiques et notamment les guerres jouent un rôle important. Une lecture facile sans trop de surprise mais agréable.
  • NathOlvrLXXV Posté le 30 Juillet 2021
    Une belle histoire familiale, dont la note de fond sent la violette. De mères en filles sur 4 générations, l’auteure retrace l’histoire de femmes courageuses qui ont été malmenées par la vie pour certaines, mais qui ont toujours gardé en mémoire le besoin de rester le mieux qu’elles peuvent indépendantes. Une belle histoire féministe #x1f60a;
  • Francedewepion Posté le 27 Juin 2021
    Saga familiale exclusivement féminine. 1879 : Rosine. Jeune fille de 16 ans d'origine piémontaise loue ses services le temps des olivades, cueille les diverses fleurs qui font la réputation des parfums fabriqués à Grasse et elle fait la lessive des familles les plus aisées de la région, dont la famille Moulins, propriétaire de la bastide "La Fontaine aux Violettes". Naïve, elle s'amourache du fils Emmanuel et tombera vite enceinte. Emmanuel la rejette et nie la paternité de l'enfant. Têtue, Rosine s'en ira à Paris. Elle fera la rencontre de Blanche qui s'occupera d'elle comme une mère et en fera une courtisane très prisée par des hommes plutôt riches ainsi que des artistes reconnus. Pour ce faire, elle doit abandonner sa fille Eloïse peu après sa naissance. Grâce à un riche protecteur , elle la récupèrera 4 ans plus tard. Celle-ci est passée de famille en famille et a souvent été maltraitée. Elle veut connaître l'identité de son père. Cependant Rosine va tomber amoureuse du peintre Jakob Straenen qui sera sans concession : il la veut pour lui tout seul et surtout pas d'enfant (de lui). Elle devra avorter et comme souvent à l'époque , Rosine en... Saga familiale exclusivement féminine. 1879 : Rosine. Jeune fille de 16 ans d'origine piémontaise loue ses services le temps des olivades, cueille les diverses fleurs qui font la réputation des parfums fabriqués à Grasse et elle fait la lessive des familles les plus aisées de la région, dont la famille Moulins, propriétaire de la bastide "La Fontaine aux Violettes". Naïve, elle s'amourache du fils Emmanuel et tombera vite enceinte. Emmanuel la rejette et nie la paternité de l'enfant. Têtue, Rosine s'en ira à Paris. Elle fera la rencontre de Blanche qui s'occupera d'elle comme une mère et en fera une courtisane très prisée par des hommes plutôt riches ainsi que des artistes reconnus. Pour ce faire, elle doit abandonner sa fille Eloïse peu après sa naissance. Grâce à un riche protecteur , elle la récupèrera 4 ans plus tard. Celle-ci est passée de famille en famille et a souvent été maltraitée. Elle veut connaître l'identité de son père. Cependant Rosine va tomber amoureuse du peintre Jakob Straenen qui sera sans concession : il la veut pour lui tout seul et surtout pas d'enfant (de lui). Elle devra avorter et comme souvent à l'époque , Rosine en mourra. Des somptueuses funérailles seront organisées par l'un de ses anciens protecteur et le tout Paris s'y pressera. 1897 : Eloïse. Ayant perdu sa mère très jeune, c'est l'indéfectible Blanche qui va s'en occuper jusqu'à son mariage avec Lucien, un instituteur. Sa belle-famille l'accueille plutôt mal dès qu'ils ont connaissance de son ascendance. Ce sera d'autant plus difficile que Lucien et Eloïse vont s'en rapprocher car Lucien est nommé près de Lyon, ainsi de retour dans sa région natale. Deux enfants naîtront : Emma et Rémy. Au grand dam de Lucien, aucun d'entre eux ne veut faire de hautes études. Emma se passionne pour la couture et le stylisme et monte à Paris. La guerre 14-18 éclate. Et Emma se retrouve comme sa grand-mère , enceinte d'un officier de "bonne famille" qui se mariera avec celle que sa famille lui a choisie. Puis il sera tué à la guerre avant la naissance de Béatrice. 1914 : Emma. Elle se faire un nom à Paris. Sa maison de couture est réputée. Elle devient une femme d'affaires accomplie et se méfie des hommes, même si elle vit des amours ardentes avec plusieurs d'entre eux, jamais elle ne se mariera. Elle ne vit que pour son travail qui est toute sa vie avec sa fille Béatrice. 1935 : Béatrice. Chimiste de formation, elle s'intéresse aux parfums. A Grasse, elle devient un "nez". Emma va racheter la bastide et s'y installera avec Béatrice pendant la guerre 40-45. Quatre générations de femmes qui savent ce qu'elles veulent, en avance sur leur temps. Sans militer, ce sont des féministes par les faits, par la vie qu'elles mènent. On traverse 56 ans de l'histoire de France sans vraiment s'y attarder. Le thème - saga familiale de femmes déterminées, n'est pas neuf mais l'écriture est fluide, et le roman se laisse lire pour un bon moment de détente.
    Lire la suite
    En lire moins
  • melll71 Posté le 22 Mars 2021
    Pas le meilleur livre de cette formidable auteur, mais un bon moment passé avec les 4 femmes de ce roman. J'ai trouvé que l'intrigue se répétait légèrement, mais le style d'écriture est comme toujours très fluide et agréable. L'auteur nous transporte une fois de plus dans l'Histoire et ses drames. A lire!
  • lulu8723 Posté le 11 Février 2021
    Françoise Bourdon. La Fontaine aux violettes. Ce roman, nous plonge dans une saga familiale qui s’étend sur quatre générations et quatre-vingts ans. Rosine, née en 1862, sur les hauteurs de Nice, à Tourettes-aux-Loups, près de la Fontaine aux Violettes, est cueilleuse de fleurs ; sa mère est décédée lorsqu’elle avait trois, quatre ans. C’est sa grand-mère, Anna, la Nonna qui élève les deux enfants. Son père, ravagé par le chagrin a sombré dans l’alcool : il vit de petits boulots. Rosine participe donc à la cueillette des fleurs, les violettes, les fleurs d’orangers, etc …. Séduite par Emmanuel Moulins, le fils des propriétaires du domaine de la Fontaine aux Violettes, elle tombe enceinte; elle a dix-sept ans, elle doit fuir à Paris, cacher son déshonneur. Elle donne naissance à Eloïse, qu’elle abandonne. Très vite, elle va devenir, sur les conseils de Blanche, une courtisane, surnommée, la Lionne aux violettes. Adorée, adulée et nantie par ses amants, elle désire reprendre sa fille âgée d’une dizaine d’années. Rosine décède à trente-quatre ans, victime d’un avortement clandestin. Eloïse va suivre une une voie plus traditionelle. Elle épouse un instituteur. Le couple s’installe dans la banlieue de Lyon. De cette union, vont... Françoise Bourdon. La Fontaine aux violettes. Ce roman, nous plonge dans une saga familiale qui s’étend sur quatre générations et quatre-vingts ans. Rosine, née en 1862, sur les hauteurs de Nice, à Tourettes-aux-Loups, près de la Fontaine aux Violettes, est cueilleuse de fleurs ; sa mère est décédée lorsqu’elle avait trois, quatre ans. C’est sa grand-mère, Anna, la Nonna qui élève les deux enfants. Son père, ravagé par le chagrin a sombré dans l’alcool : il vit de petits boulots. Rosine participe donc à la cueillette des fleurs, les violettes, les fleurs d’orangers, etc …. Séduite par Emmanuel Moulins, le fils des propriétaires du domaine de la Fontaine aux Violettes, elle tombe enceinte; elle a dix-sept ans, elle doit fuir à Paris, cacher son déshonneur. Elle donne naissance à Eloïse, qu’elle abandonne. Très vite, elle va devenir, sur les conseils de Blanche, une courtisane, surnommée, la Lionne aux violettes. Adorée, adulée et nantie par ses amants, elle désire reprendre sa fille âgée d’une dizaine d’années. Rosine décède à trente-quatre ans, victime d’un avortement clandestin. Eloïse va suivre une une voie plus traditionelle. Elle épouse un instituteur. Le couple s’installe dans la banlieue de Lyon. De cette union, vont naître deux enfants : Emma et Rémi. Quelle sera la destinée de ces enfants ? Emma révélera un art pour la mode, la création de chapeaux. Elle ouvrira une boutique à Paris puis de nouveaux commerces à Arcachon et Nice. C’est une femme passionnée, éprise de liberté et créatrice. Elle va traverser les Années Folles et aura, comme Rosine un enfant, né de père inconnu…. Quel sera l’avenir de cette petite fille, Béatrice. Suivra-t-elle les traces de son aïeule ? Un beau roman régionaliste qui nous présente le destin de quatre femmes, passionnées, éprises de liberté. Chacune va faire son chemin, chacune va choisir sa voie et toutes elles vont s’épanouir, affrontant avec courage la vie. Nous avons le plaisir de flâner dans Paris à diverses époques, de 1900, jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale. Nous rencontrons des personnalités du monde du spectacle, de la chanson et dansons dans les cabarets de Montmartre. La campagne provençale nous enivre avec toutes les odeurs de la garrigue. Un instant de détente procurée par cette lecture. Je vous souhaite une bonne journée.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.