Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266300452
Code sériel : 17754
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 592
Format : 108 x 177 mm
L'Américaine
Date de parution : 28/05/2020
Éditeurs :
Pocket

L'Américaine

Date de parution : 28/05/2020
Septembre 1961. Depuis le pont du bateau sur lequel elle a embarqué, Ruth tourne le dos à son île natale, la République dominicaine. En ligne de mire : New York.... Septembre 1961. Depuis le pont du bateau sur lequel elle a embarqué, Ruth tourne le dos à son île natale, la République dominicaine. En ligne de mire : New York. Elle en est sûre, bientôt elle sera journaliste comme l’était son père, Wilhelm. Très vite, elle devient une véritable New-Yorkaise... Septembre 1961. Depuis le pont du bateau sur lequel elle a embarqué, Ruth tourne le dos à son île natale, la République dominicaine. En ligne de mire : New York. Elle en est sûre, bientôt elle sera journaliste comme l’était son père, Wilhelm. Très vite, elle devient une véritable New-Yorkaise et vit au rythme du rock, de l’amitié, des amours et des bouleversements du temps : l’assassinat de Kennedy, la marche pour les droits civiques, les frémissements de la contre-culture…
Mais Ruth se cherche. Qui est-elle vraiment ? Dominicaine, née de parents juifs autrichiens ? Américaine d’adoption ? Dans cette période de doute, elle est entourée par trois femmes fortes et inspirantes : sa mère Almah en République dominicaine, sa tante Myriam à New York et sa marraine Svenja en Israël symbolisent son déchirement entre ses racines multiples. 

« Une fresque historique haletante. » LiRE

« Un portrait incroyablement juste. » Judy Manuzzi – Page des Libraires
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266300452
Code sériel : 17754
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 592
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« La saga qui nous transporte. »
Olivia de Lamberterie / ELLE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Babette28 Posté le 8 Avril 2022
    J'ai retrouvé avec grand plaisir la suite des Déracinés. Ce tome 2 est dans la lignée du précédent. L'autrice nous fait découvrir des pans de l'histoire contemporaine très intéressants et surtout méconnus. Tout cela s'articule autour de personnages très vivants, pourvu de beaucoup d'émotions. U deuxième tome qui confirme la réussite des Déracinés. Vivement la suite!
  • Nathywr7 Posté le 22 Mars 2022
    Après « Les déracinés » je me suis plongée avec plaisir dans « L’Américaine ». Toujours sur un fond historique et politique nous suivons Ruth, fille de Wilhem et Almah, dans sa nouvelle vie d’étudiante à New-York puis en Israël. En quête d’identité et d’explications sur le vécu de ses parents, Ruth fait, en quelque sorte le chemin à l’envers. Ce second volet est moins trépidant que le premier où l’on était plongé dans l’urgence, la survie, la nécessité de se raccrocher à quelque chose. Néanmoins, j’ai passé un agréable moment auprès de personnages toujours aussi attachants.
  • lapagedetrop Posté le 11 Mars 2022
    Encore une fois l’Americaine a raisonnée en moi. Cette fois ci j’ai dévoré le roman. J’etais si heureuse de retrouver les personnages qui m’avait tellement manqué. Parce que oui. Aujourd’hui j’ai l’impresssion que ces personnages font partie de ma vie, qu’ils ont une place à part entière et qu’ils m’aident à grandir. J’avais peur de moins apprécié la suite à cause du décès de Will. Mais non. C’était encore époustouflant. Finalement c’est un personnage qui reste très présent dans la vie de Ruth. Parlons d’elle. Je ne m’étais pas particulièrement attachée à elle quand elle était enfant, mais dans ce tome ci j’ai été touchée par sa forte sensibilité. Elle aussi a un parcours compliqué, elle aussi se cherche pendant des années. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Quel est son vrai pays ? Que veut-elle faire de sa vie? J’ai été conquise du début à la fin. Il y a plusieurs évènements inattendu qui m’ont tenu en haleine jusqu’au bout. Je ne saurais vous expliquer pourquoi ce tome ci c’est aussi inscrit dans mon coeur comme le premier. Certes je l’ai trouvé moins bouleversant (ce qui peut amplement se comprendre) mais l’auteur écrit avec une telle réalité. J’ai vraiment... Encore une fois l’Americaine a raisonnée en moi. Cette fois ci j’ai dévoré le roman. J’etais si heureuse de retrouver les personnages qui m’avait tellement manqué. Parce que oui. Aujourd’hui j’ai l’impresssion que ces personnages font partie de ma vie, qu’ils ont une place à part entière et qu’ils m’aident à grandir. J’avais peur de moins apprécié la suite à cause du décès de Will. Mais non. C’était encore époustouflant. Finalement c’est un personnage qui reste très présent dans la vie de Ruth. Parlons d’elle. Je ne m’étais pas particulièrement attachée à elle quand elle était enfant, mais dans ce tome ci j’ai été touchée par sa forte sensibilité. Elle aussi a un parcours compliqué, elle aussi se cherche pendant des années. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Quel est son vrai pays ? Que veut-elle faire de sa vie? J’ai été conquise du début à la fin. Il y a plusieurs évènements inattendu qui m’ont tenu en haleine jusqu’au bout. Je ne saurais vous expliquer pourquoi ce tome ci c’est aussi inscrit dans mon coeur comme le premier. Certes je l’ai trouvé moins bouleversant (ce qui peut amplement se comprendre) mais l’auteur écrit avec une telle réalité. J’ai vraiment l’impression que Ruth, Almah, Frédérick, Arturo, Myriam, Nathan et Markus existent. Au delà de nos personnages, j’apprends énormément sur l’histoire de ce continent. L’auteure met un point d’honneur à raconter la réalité des conflits, la complexité de la politique et ça me plait beaucoup. Encore 2 tomes avant de quitter pour de bons les personnages et je sais déjà que ça va être un gros déchirement .
    Lire la suite
    En lire moins
  • Emmalectures Posté le 14 Février 2022
    J’avais eu un immense coup de cœur pour le premier tome donc j’en attendais beaucoup de ce deuxième volet ! Ce fut une lecture addictive et captivante ! Je me suis énormément attachée à Ruth, j’ai adoré l’ambiance du livre et j’ai adoré être plongée dans les Etats-Unis des années 60. C’est un livre sur la quête d’identité, sur la construction et sur le passage de l’enfance à l’âge adulte. Alors certes j’ai légèrement préféré le tome 1 qui m’avait complètement bouleversée et touchée mais cela ne m’empêche pas d’avoir adoré ce tome 2. C’est une saga que j’apprécie énormément et j’ai hâte de me replonger dans cette fresque historique avec le tome 3 !
  • Lire_en_mariniere Posté le 21 Janvier 2022
    Je n’ai jamais été très saga. J’aime le fait de passer d’un univers à un autre. Fin du livre, fin de l’histoire. POINT. J’ai a-do-ré « Les Déracinés » (tome 1) et j’ai naturellement retardé la lecture de « L’américaine », car j’avais peur de me lasser, j’avais peur d’être déçue. Déçue par la suite des évènements et peur de ne pas autant m’attacher à Ruth qu’à ses parents, héros du premier volet. Mais quel régal ! Madame Bardon, votre plume est addictive, et je me languis de lire les deux autres tomes. Je n’aime pas plus les sagas, j’aime la vôtre ! Envolées les craintes liées au personnage de Ruth, premier bébé de l’île de Sosùa. Aussi touchante que son père, aussi forte que sa mère, l’héroïne est un parfait mélange de ce couple qui nous a ému dans le tome 1. En tant que témoin de son envol, de ses doutes et de ses choix, l’autrice nous rassure : nous faisons toujours parti de la famille. Nous quittions Ruth déterminée à manger la grosse pomme juste après le décès de son père, laissant derrière elle ses études d’infirmière pour réussir là où Wil avait été contraint d’abandonner (guerre oblige) : devenir journaliste . La... Je n’ai jamais été très saga. J’aime le fait de passer d’un univers à un autre. Fin du livre, fin de l’histoire. POINT. J’ai a-do-ré « Les Déracinés » (tome 1) et j’ai naturellement retardé la lecture de « L’américaine », car j’avais peur de me lasser, j’avais peur d’être déçue. Déçue par la suite des évènements et peur de ne pas autant m’attacher à Ruth qu’à ses parents, héros du premier volet. Mais quel régal ! Madame Bardon, votre plume est addictive, et je me languis de lire les deux autres tomes. Je n’aime pas plus les sagas, j’aime la vôtre ! Envolées les craintes liées au personnage de Ruth, premier bébé de l’île de Sosùa. Aussi touchante que son père, aussi forte que sa mère, l’héroïne est un parfait mélange de ce couple qui nous a ému dans le tome 1. En tant que témoin de son envol, de ses doutes et de ses choix, l’autrice nous rassure : nous faisons toujours parti de la famille. Nous quittions Ruth déterminée à manger la grosse pomme juste après le décès de son père, laissant derrière elle ses études d’infirmière pour réussir là où Wil avait été contraint d’abandonner (guerre oblige) : devenir journaliste . La voici sur le bateau qui la mène à New York et dès les premières pages, nous sommes happés. Nous vivons avec elle ce déchirement. Elle quitte son île et on se triste avec elle ! Part-elle pour le mieux ? Nous retrouvons une femme ambitieuse, qui souhaite « écrire sa propre page en Amérique » et se libérer du lourd passé de sa famille. Mais Ruth est humaine ! Rien n’est facile dans la vie. Et encore plus lorsque l’on est dominicaine, de parents autrichiens juifs, vivant en Amérique. Crise identitaire, conflits de langues et de religions. Merci de montrer dans ce livre la réalité des choses. Ruth devient notre propre fille que l’on veut guider, protéger. Nous sommes soulagés de la présence de ses trois bonnes fées. Least but not last, je souligne la parfaite documentation des écris. Dans une Amérique des 60s, l’autrice nous permet de revivre de grands moments qui ont marqués le monde. Aux Etats-Unis, les luttes pour les droits des afro-américains, le discours de Martin Luther King, l’assassinat de JFK. La guerre en République dominicaine et la construction du pays en Israël. Un voyage prenant, émouvant. On en veut encore ! Heureusement, il y a encore deux tomes !!
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !