Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266295840
Code sériel : 17623
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 880
Format : 108 x 177 mm

Les Heures indociles

Date de parution : 19/09/2019
Chacun d’entre eux est un rebelle.
À deux, ils sont dangereux.
À trois, ils sont incontrôlables.


Londres, 1908 : engoncé dans ses principes, le siècle renâcle à commencer. Trois combats se rencontrent alors : la suffragette Olympe Lovell, militante acharnée pour les droits des femmes ; le médecin Thomas Belamy, métis annamite déterminé...
Chacun d’entre eux est un rebelle.
À deux, ils sont dangereux.
À trois, ils sont incontrôlables.


Londres, 1908 : engoncé dans ses principes, le siècle renâcle à commencer. Trois combats se rencontrent alors : la suffragette Olympe Lovell, militante acharnée pour les droits des femmes ; le médecin Thomas Belamy, métis annamite déterminé à marier sciences occidentales et orientales ; et Horace de Vere Cole, poète excentrique, aristocrate et plaisantin de génie… Trois avant-gardistes dont les ambitions, tribulations et passions contrariées s’apprêtent à faire trembler l’Angleterre victorienne…

« Un divertissement pur ! » Historia

« Une galerie de portraits tout droit sortis de Dickens. Palpitant. » Coup de cœur de nos lecteurs – Pèlerin
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266295840
Code sériel : 17623
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 880
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Éric Marchal est le Ken Follett français. » Blaise de Chabalier - Le Figaro littéraire
« D'authentiques héros, dont les destins, liés par l'esprit d'avant-garde, résument à eux seuls les grands combats du début du XXe siècle anglais. À découvrir absolument. » Marine de Tilly - Le Point
« On entre dans cette intrigue pour ne plus la lâcher tant est romanesque l'enchaînement de scènes d'amour, d'action et de diagnostics médicaux tout sauf lassants. Un divertissement pur ! » Historia
« Une galerie de portraits tout droit sortis de Dickens. Palpitant. » Coup de cœur de nos lecteurs, Pèlerin
 
XXX

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cecbooks Posté le 6 Novembre 2020
    J'ai adoré suivre la vie de ces 3 personnages aux vies pleines de rebondissements : on les suit d'abord de manière indépendante et on n'a qu'une hâte, que le trio se forme et que les péripéties continuent ! Ces trois forts caractères nous embarquent dans leurs aventure dans une Angleterre de début du 20ème siècle où se mêlent avancées politiques, médicales... Le tout saupoudré de la folie d'Horace, qui devient très attachant ! En prime, un joli fil rouge qui nous tient en haleine pendant tout le livre !
  • VeroniquePascual Posté le 1 Novembre 2020
    J’ai adoré, j’ai dévoré et je me suis, au final, cultivée et amusée. Eric Marchal nous offre un beau roman à la fois historique et d’aventures. On vibre et on s’indigne avec Olympe, suffragette intrépide, bafouée et torturée, on s’émerveille avec Thomas qui tente de vaincre l’obscurantisme et de faire admettre que la médecine chinoise n’est pas du charlatanisme, et on se détend avec Horace, le trublion de génie qui adore mener son monde en bateau. L’auteur mêle avec naturel les personnages imaginaires et les personnages réels, comme ce Vere Cole dont j’ai longtemps cru qu’il appartenait à la première catégorie, ou les membres de la famille Stephen, intellectuels qui refusent la société victorienne anglaise du début du XXe siècle. En résumé, voici un roman qui se lit en quelques jours, passionnant, instructif et ludique. C’est le roman le plus dynamique de Monsieur Marchal. Le rythme ne faiblit jamais, dans une alternance bien dosée de gravité et de légèreté. Une belle réussite !
  • saphoo Posté le 31 Octobre 2020
    Ouf et bien ce fut long ! Lu dans le cadre d'une lecture commune, le bandeau rouge mettant en avant le Ken Follett français, roman historique, Londres début du XX , tout était rassemblé pour que je passe un bon moment de lecture. Ce fut le cas en grande partie, mais, je n'ai guère apprécié toute la partie médicale, hospitalière etc... même si c'est intéressant de voir la médecine de l'époque et constater les énormes progrès que nous bénéficions à ce jour. J'ai beaucoup aimé les personnages, avec chacun leur côté original. C'est plutôt l'histoire des suffragettes qui m'a beaucoup plu et de croiser aussi Virginia au coeur du récit et Vanessa sa soeur, je n'avais pas fait le rapprochement au début, c'est en lisant la fin que cette Virginia se maria avec un certain Woolf ! Pour le coup j'avais presque la tentation de retourner en arrière pour relire ces passages. En résumé de ce gros pavé, on passe un excellent moment à Londres, on y apprend beaucoup sur cette époque, on ressent que l'auteur s'est bien documenté, l'écriture est plutôt agréable, mais j'ai ressenti malgré tout quelques longueurs et des passages disons pas très appétissants; je vous... Ouf et bien ce fut long ! Lu dans le cadre d'une lecture commune, le bandeau rouge mettant en avant le Ken Follett français, roman historique, Londres début du XX , tout était rassemblé pour que je passe un bon moment de lecture. Ce fut le cas en grande partie, mais, je n'ai guère apprécié toute la partie médicale, hospitalière etc... même si c'est intéressant de voir la médecine de l'époque et constater les énormes progrès que nous bénéficions à ce jour. J'ai beaucoup aimé les personnages, avec chacun leur côté original. C'est plutôt l'histoire des suffragettes qui m'a beaucoup plu et de croiser aussi Virginia au coeur du récit et Vanessa sa soeur, je n'avais pas fait le rapprochement au début, c'est en lisant la fin que cette Virginia se maria avec un certain Woolf ! Pour le coup j'avais presque la tentation de retourner en arrière pour relire ces passages. En résumé de ce gros pavé, on passe un excellent moment à Londres, on y apprend beaucoup sur cette époque, on ressent que l'auteur s'est bien documenté, l'écriture est plutôt agréable, mais j'ai ressenti malgré tout quelques longueurs et des passages disons pas très appétissants; je vous laisse le soin de les découvrir par vous -mêmes. Un excellent roman historique de là à le comparer à Ken Follett , j'ai préféré ce dernier.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Etoilesonore Posté le 13 Octobre 2020
    Début du XXe siècle, en Angleterre. C’est un pays qui représente encore pour quelques temps la plus grande puissance économique au monde. Et pourtant, un pays sclérosé et qui ne voit pas que le monde est en train de changer. Un pays qui malgré son empire, sur lequel le soleil ne se couche jamais, voit un sous-prolétariat exploité, grossir dangereusement et qui ne va pas tarder à réclamer son dû. Un pays, mais comme tant d’autre qui voit des contestations monter, notamment celles des femmes, qui réclament de sortir de la minorité à laquelle elles sont assignées. Nous suivons ainsi le destin croisé de trois personnages : Olympe Lovell, sufragette très engagée et jusqu’au boutiste pour sa cause, Thomas Belamy, de mère anamite et de père français, médecin dans un hôpital londonien qui allie médecin européenne et chinoise. Et un excentrique pour le moins farfelu, Horace de Vere Cole, aristocrate britannique et mystificateur. Chacun d’eux est rebelle à sa manière. C’est exquis, passionnant, à consommer sans modération... et cela se lit d’une traite.
  • MiMotsLettres Posté le 19 Août 2020
    TRÉPIDANT "Chacun d'entre eux est un rebelle. À deux, ils sont dangereux. À trois, ils sont incontrôlables. » 1908, Londres. On y rencontre Olympe Lovell, suffragette qui milite auprès d’Emmeline Pankhurst - à la tête du Women's Social and Political Union, dévouée corps et âmes à la cause du Droit des Femmes. On y croise Thomas Bellamy, Annamite et médecin aux urgences du très réputé St Bartholomew Hospital où il exerce sous le manteau les pratiques médicinales asiatiques, alors décriées, auprès d’un interne pistonné par son père, d’une infirmière fermement décidée à devenir chirurgienne et d’une religieuse récalcitrante à tous les changements de cette époque nouvelle mais guidée par sa foi charitable inébranlable. On y tombe aussi sur le - formidable, hilarant, illuminé - Horace de Vere Cole. Un aristocrate survolté, poète, provocateur et grand maître des canulars. Au cours de cette immersion dans le Londres du début du 20ème siècle, qui galère un peu à rentrer dans la modernité, l’auteur nous balade de l’East End, ses taudis, sa pègre, à Scotland Yard où on bouscule Sir Conan Doyle, Churchill et même le Roi). Ce roman est follement rythmé, cinématographique, incroyablement bien documenté, d’une précision historique irréprochable.  Eric Marchal est un conteur hors pair qui a réussi à donner vie à des personnages atypiques (dont certains inconnus -... TRÉPIDANT "Chacun d'entre eux est un rebelle. À deux, ils sont dangereux. À trois, ils sont incontrôlables. » 1908, Londres. On y rencontre Olympe Lovell, suffragette qui milite auprès d’Emmeline Pankhurst - à la tête du Women's Social and Political Union, dévouée corps et âmes à la cause du Droit des Femmes. On y croise Thomas Bellamy, Annamite et médecin aux urgences du très réputé St Bartholomew Hospital où il exerce sous le manteau les pratiques médicinales asiatiques, alors décriées, auprès d’un interne pistonné par son père, d’une infirmière fermement décidée à devenir chirurgienne et d’une religieuse récalcitrante à tous les changements de cette époque nouvelle mais guidée par sa foi charitable inébranlable. On y tombe aussi sur le - formidable, hilarant, illuminé - Horace de Vere Cole. Un aristocrate survolté, poète, provocateur et grand maître des canulars. Au cours de cette immersion dans le Londres du début du 20ème siècle, qui galère un peu à rentrer dans la modernité, l’auteur nous balade de l’East End, ses taudis, sa pègre, à Scotland Yard où on bouscule Sir Conan Doyle, Churchill et même le Roi). Ce roman est follement rythmé, cinématographique, incroyablement bien documenté, d’une précision historique irréprochable.  Eric Marchal est un conteur hors pair qui a réussi à donner vie à des personnages atypiques (dont certains inconnus - à mes yeux) pour dérouler une histoire passionnante, ponctuée de scènes franchement tordantes et de courtes visites médicales par le biais desquelles il nous peint la vie quotidienne de l’Angleterre d’alors. Ce livre patientait depuis Noël sur ma table de chevet, l’épaisseur - 850 et quelques pages - n’ayant pas été des plus motivantes selon l’énergie du moment. Je l’ai pourtant lu d’une traite, pressée de le reprendre quand je le posais, impatiente de découvrir quelle future action Olympe allait mener, quelle farce Vere Cole préparait, quel passé Bellamy cachait. Un roman savoureux, d'une écriture fluide qui permet d’avaler les mots sans voir les heures passées.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.