En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        N'oublier jamais

        Pocket
        EAN : 9782266254571
        Code sériel : 16150
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 108 x 177 mm
        N'oublier jamais

        Date de parution : 07/05/2015
        À Yport, parti courir sur la plus haute falaise d’Europe, Jamal a d’abord remarqué l’écharpe, rouge, accrochée à une clôture. Puis la femme, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Jamal lui tend l’écharpe comme on tend une bouée.
        Quelques secondes plus tard,...
        À Yport, parti courir sur la plus haute falaise d’Europe, Jamal a d’abord remarqué l’écharpe, rouge, accrochée à une clôture. Puis la femme, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Jamal lui tend l’écharpe comme on tend une bouée.
        Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, gît le corps inerte de l’inconnue. À son cou, l’écharpe rouge.
        Tout le monde pense qu’il l’a poussée. Il voulait simplement la sauver.
        C’est la version de Jamal. Le croyez-vous ?

        « Avec son habileté de mécano, le romancier fait mouche. » Marianne Payot – L’Express
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266254571
        Code sériel : 16150
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • mgabas Posté le 7 Juin 2018
          Ce roman m’a un peu plus convaincu que “Maman à tort” du même auteur. Une intrigue qui accroche le lecteur, une fin surprenante, des personnages relativement attachants, nous avons là de bonnes bases pour un roman policier. Cependant nous retrouvons dans ce livre les longueurs de Bussi, j’ai malheureusement l’impression que cela fait parti de son style d’écriture et je n y adhère pas beaucoup personnellement...
        • ninosairosse Posté le 25 Avril 2018
          #9835;Ils passèrent en cour martiale Et pour sauver la morale La petite fut condamnée À avoir l'boulet au pied « Mais c'est qu'ça me fait une belle jambe De t'voir toujours dans ma jambe » S'écria la jambe de bois « Pourvu qu'ça dure. Je touch' du bois... » #9835; La Jambe de bois (Friedland)- Gainsbourg - 1959 - Il avait de la flotte jusqu'au genou Piège organisé par des jaloux Ibou le prendra pour un fou qui n'a jamais péché lui lance le caillou.... Le temps passait trop vite, une clepsydre trafiquée araignées, décolletés sur maillots mouillés Fantasmes, fantômes, Anagrammes tu fais pas le poids, ta prothèse pèse pas cent grammes Fort Boyard version Snuff movie Vrai Thriller Modus operandi Illusion-Trahison-Constellation Etoile sherif, ,sa boussole, son aiguille, les cinq branches, un destin d'Achille Devenir-Faire-Avoir-Etre-Payer je volerai au jour ses béquilles Pour l'empêcher de se lever Je volerai au printemps ses jonquilles Pour l'empêcher de faner Pâle halo de lumière sur campagne endormie, Poupée à chaumière , colombages et torchis, un Millet sans prière, une toile d'un peintre littéraire.... J'ai nommé Monsieur Bussi 65 000 personnes disparaissent en France, chaque année plus de 10 000 ne sont jamais retrouvées ! N'oubliez jamais...
        • POCA88 Posté le 8 Avril 2018
          Énigme un peu compliquée, même tirée par les cheveux. Mais un bon suspense distillé tout au long du roman.
        • pirouettecacahuete Posté le 29 Mars 2018
          Ce livre m'a fait l'effet d'une drogue, cette envie de ne pas le lâcher, de tourner les pages encore et encore pour en découvrir davantage. J'ai voulu m'opposer à l'obligation de le refermer pour le reprendre plus tard, en pestant contre la vie qui suit son cours et qui ne peut pas attendre et contre les heures qui défilent trop vite. Un policier très bien construit, qui m'a rendu chèvre par moments mais que j'ai lu avidement. J'apprécie beaucoup l'écriture et l'imagination de Michel Bussi, et comme je n'ai lu que trois de ses livres, je sais qu'il me reste de bons moments de lecture en perspective.
        • paleoliticgirl Posté le 18 Mars 2018
          Comme le sort’peut Parfois s acharner sur des gens... voilà ce qui peut ressortir de cette lecture!! Un très bon moment avec un suspens très bien dosé. Même si la construction du roman est identique à tous ses autres livres, c est un excellent livre...

        Ils en parlent

        « Avec son sens de la description des paysages et son habileté de mécano, le géographe romancier fait mouche. » Marianne Payot – L’Express
        « On plonge avec plaisir dans cette intrigue dont le dénouement inattendu tombe à pic. » Femme Actuelle
        « Notre homme s’adresse aux fans de thrillers psychologiques, façon Douglas Kennedy. Il le fait avec brio, modestie et un vrai savoir-faire. On appelle cela de l’artisanat : c’est solide, et c’est très plaisant. » Hubert Prolongeau – ELLE
        « Une fois encore Michel Bussi réussit à nous surprendre par un twist que l’on ne voit pas venir. Nuits blanches en perspective. » Avantages
        « Michel Bussi excelle dans l’art de déstabiliser le lecteur, de travestir la réalité, de souffler le chaud et le froid. Une histoire prenante, une intrigue surprenante. » L’Écho
        « Un excellent thriller à tiroirs. » Carrefour savoirs
        « L’auteur d’Un avion sans elle joue de nouveau les virtuoses en manipulation avec cette intrigue à tiroirs au rythme étourdissant. » Télé 7 jours
        « Et il y a plus désagréable qu’une balade – même labyrinthique – dans cette Normandie que Michel Bussi voudrait marquer de ses livres noirs, souvent bariolés d’eau de rose et de fleurs bleues. » Philibert Humm – Paris Match
        « On n’a qu’une envie… ne pas lâcher. » Modes & Travaux
        Ne lâchez pas sa main
        Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com