Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266220354
Code sériel : 15042
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Nous étions les hommes

Date de parution : 09/01/2014
Dans un grand hôpital d’Édimbourg, le docteur Scott Kinross et la généticienne Jenni Cooper travaillent sur la maladie d’Alzheimer. Alors que le mal progresse à un rythme inquiétant, frappant des sujets toujours plus nombreux, toujours plus jeunes, leurs conclusions sont effrayantes : si ce fléau l’emporte, tout ce qui fait... Dans un grand hôpital d’Édimbourg, le docteur Scott Kinross et la généticienne Jenni Cooper travaillent sur la maladie d’Alzheimer. Alors que le mal progresse à un rythme inquiétant, frappant des sujets toujours plus nombreux, toujours plus jeunes, leurs conclusions sont effrayantes : si ce fléau l’emporte, tout ce qui fait de nous des êtres humains disparaîtra.
Dans un monde où les intérêts financiers règnent en despotes, c’est le début d’une guerre silencieuse dont Kinross et Cooper ne sont pas les seuls à entrevoir les enjeux.
Face au plus grand danger que notre espèce ait connu, l’ultime course contre la montre a commencé...

« Nous étions les hommes pose Legardinier comme un auteur à part, créateur d'un genre nouveau : le thriller humaniste. » Dandy

« Une histoire subtile, des phrases justes, des sentiments à vif. » Le Magazine des Livres

@ DISPONIBLE CHEZ 12-21

L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266220354
Code sériel : 15042
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Andromeda06 Posté le 17 Juin 2021
    Habituée des comédies de Gilles Legardinier, je découvre chez lui un tout autre genre mais tout aussi plaisant et captivant. Par les répliques bien placées de Scott quand il est en état de stress, on reconnaît bien là le style de l'auteur. Et j'ai grandement apprécié ces petites touches d'humour. L'intrigue, bien qu'assez complexe, est drôlement bien ficelée. Le suspense est présent du début à la fin, le tout avec d'étonnants rebondissements. Le sujet sur les maladies neurodégénératives, et en particulier d'Alzheimer, est très intéressant ; je ne suis pas sûre d'avoir tout bien compris mais ça ne m'a pas empêchée d'être tenue en haleine tout au long de ma lecture. En revanche, j'ai trouvé le dénouement un peu trop rapide, quelques pages de plus n'auraient pas été de trop. Gilles Legardinier devient pour moi une valeur sûre, je passe systématiquement de très bons moments dans chacun de ses romans.
  • PriscillaMushu Posté le 26 Mars 2021
    Je découvre Legardinier dans un autre style. Et il aura réussi à me faire oublier son écriture habituelle, et à faire taire les a priori que j'aurais pu avoir à le retrouver dans l'écriture d'un thriller. L'histoire se tient et se lit bien, c'est fluide et agréable. Ce que j'ai moins aimé ce sont les passages du livre aux allures de scénario Hollywoodien, personnellement ce n'est pas ce que j'affectionne le plus comme style mais bon pourquoi pas, après tout ça m'a sorti un peu de mes habitudes ! J'ai trouvé que c'était un petit peu longuet par moment mais ça reste un bon thriller qui se lit bien, même s'il n'entrera pas dans la catégorie de ceux qu'on recommande ou garde en mémoire. L'intrigue qui s'articule autour de la maladie d'Alzheimer m'a par contre particulièrement plu !  Pour conclure je dirais que je préfère vraiment l'auteur dans un style plus léger ;)
  • Fiona85 Posté le 16 Février 2021
    Je ne saurais dire pourquoi mais ce livre m#x2019a emballée dès le début. Moi qui préfère ses livres plus légers, avec cette lecture Legardinier m#x2019a captivée et j#x2019ai eu du mal à m#x2019en séparer. Sûrement car je voulais connaître la fin ... Bon thriller, bon pitch, et toujours avec la pointe d#x2019humour qu#x2019on aime chez lui ! Je valide.
  • MissCroqBook Posté le 25 Août 2020
    Gilles Legardinier est un de ces auteurs à l’écriture hétéroclite : il peut passer de la comédie au contemporain ou au polar, le tout avec beaucoup de brio. Mis à part pour son roman Une fois dans ma vie pour lequel j’avais eu du mal à accrocher, j’ai toujours pris beaucoup de plaisir à découvrir ses histoires. Et celui-ci n’échappe pas à la règle. De l’action, des frissons, des rebondissements, des secrets, du danger… tout est réuni ici pour nous faire tourner les pages sans avoir envie de nous arrêter. La plume est fluide, incisive et percutante mais aussi sensible et douce. L’auteur alterne entre ses différents aspects dans son écriture et nous fait passer un excellent moment de lecture très riche émotionnellement. Peur, dégoût, rire, admiration, tristesse, joie…on enchaîne les émotions aussi vite que l’on change de chapitres. Au-delà de l’intrigue, l’auteur aborde aussi avec beaucoup de sensibilité la maladie d’Alzheimer et surtout la relation entre le malade et ses proches. L’impuissance que l’on ressent face à l’évolution de la maladie et à la perte d’un être cher tel qu’on l’a toujours connu, la douleur de ceux qui « restent » mais aussi les sentiments du malade lui-même sont... Gilles Legardinier est un de ces auteurs à l’écriture hétéroclite : il peut passer de la comédie au contemporain ou au polar, le tout avec beaucoup de brio. Mis à part pour son roman Une fois dans ma vie pour lequel j’avais eu du mal à accrocher, j’ai toujours pris beaucoup de plaisir à découvrir ses histoires. Et celui-ci n’échappe pas à la règle. De l’action, des frissons, des rebondissements, des secrets, du danger… tout est réuni ici pour nous faire tourner les pages sans avoir envie de nous arrêter. La plume est fluide, incisive et percutante mais aussi sensible et douce. L’auteur alterne entre ses différents aspects dans son écriture et nous fait passer un excellent moment de lecture très riche émotionnellement. Peur, dégoût, rire, admiration, tristesse, joie…on enchaîne les émotions aussi vite que l’on change de chapitres. Au-delà de l’intrigue, l’auteur aborde aussi avec beaucoup de sensibilité la maladie d’Alzheimer et surtout la relation entre le malade et ses proches. L’impuissance que l’on ressent face à l’évolution de la maladie et à la perte d’un être cher tel qu’on l’a toujours connu, la douleur de ceux qui « restent » mais aussi les sentiments du malade lui-même sont on ne peut plus touchants. Côté personnages, on a affaire à deux catégories. D’un côté il y a Scott et Jenni, deux scientifiques idéalistes qui ont à cœur de faire évoluer la médecine et les mœurs. Parfois un peu naïfs, toujours francs et honnêtes, ils sont des symboles de bonté et de bienveillance. De l’autre côté, on retrouve des personnages plus difficiles à cerner et sur lesquels on se pose beaucoup de questions. Pour ne pas vous spoiler si vous n’avez pas lu ce roman, je ne citerai par leurs noms. Ils apportent du sel et du piquant à l’histoire, un aspect plus brut et intrigant en parfait contraste avec nos deus scientifiques. Mais encore une fois, je vous laisse en découvrir plus par vous-même. En bref, un roman qui associe avec brio le thriller et la science et nous emporte dans une histoire, certes parfois prévisible mais surtout addictive et pleine d’émotions. Un roman à découvrir sans hésitation !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Baggera Posté le 19 Août 2020
    Devenue inconditionnelle de cet auteur, j'ai beaucoup aimé celui-ci. Aborder ce thème n'était pas chose facile, mais là encore Gilles Legardinier nous m'a passionnée.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.