Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258151499
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 648
Format : 140 x 225 mm

De soie et de cendres

Collection : Terres de France
Date de parution : 17/09/2020
Début du XXe siècle, au cœur des Cévennes. Qui pour succéder à Auguste-César Roustan des Fontanilles à la tête de sa filature de soie de belle renommée ? Une grande fresque familiale au cœur d’un métier et d’une tradition séculaire des Cévennes.
1926. Qui pour reprendre le flambeau de la filature cévenole La Bâtie Neuve ? Ce qui fut le domaine de ses ancêtres est devenu depuis plus de soixante ans l’oeuvre d’Auguste-César Roustan des Fontanilles. Il a consacré sa vie à l’entreprise, qui peut se targuer d’être la plus cotée dans... 1926. Qui pour reprendre le flambeau de la filature cévenole La Bâtie Neuve ? Ce qui fut le domaine de ses ancêtres est devenu depuis plus de soixante ans l’oeuvre d’Auguste-César Roustan des Fontanilles. Il a consacré sa vie à l’entreprise, qui peut se targuer d’être la plus cotée dans le milieu séricicole. Or, parmi ses proches héritiers, l’exigeant patriarche ne voit personne. Déroulant le fil de sa longue vie, jalonnée de drames familiaux, Auguste-César affine son choix et, à l’ouverture du testament, ses dernières volontés n’admettent aucune contestation.
L’élue, que personne n’attendait, a pourtant grandi à l’ombre du temple de la soie ; face aux traîtres, aux envieux, elle devra faire front. Mais, fidèle à la mémoire d’Auguste-César, rien n’arrêtera sa détermination pour que rayonne, encore, La Bâtie Neuve.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258151499
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 648
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« L’évolution d’une société et de ses métiers industriels racontée à travers une intrigue et des personnages forts, entre les années 1880 et 1930. »
Le Populaire du Centre

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MAMIEJAUNE Posté le 1 Novembre 2020
    Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « De Soie et de cendres », roman de Mireille PLUCHARD, auteure dont j'ai lu un grand nombre d'ouvrages tant j'aime sa plume fluide et majestueuse. La très belle couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée. L'auteure nous emporte en 1926. Auguste-César Roustant des Fontanilles, âgé de 88 ans, propriétaire d'une filature de soie dans les Cévennes, rédige son testament avant que sa dernière heure ne soit venue.. Tous ses souvenirs lui reviennent alors en mémoire et nous les suivons, au fil des mots de Mireille PLUCHARD. L'histoire est belle, les personnages bien que très nombreux, sont attachants et bien décrits. J'ai bien aimé celui de Félicia qui est une jeune femme déterminée et authentique et dont l'auteure dresse un bien joli portrait . Mireille PLUCHARD nous fait découvrir la vie de la haute société fin XVIIIème début XIXème siècle, les us et coutumes de l'époque dans les Cévennes, le travail à la filature de soie et, en mêlant l'Histoire, nous offre une jolie saga familiale très bien écrite et documentée tant sur les plans historique, médical que régional. Un... Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « De Soie et de cendres », roman de Mireille PLUCHARD, auteure dont j'ai lu un grand nombre d'ouvrages tant j'aime sa plume fluide et majestueuse. La très belle couverture et le résumé fort alléchant m'ont de suite interpellée. L'auteure nous emporte en 1926. Auguste-César Roustant des Fontanilles, âgé de 88 ans, propriétaire d'une filature de soie dans les Cévennes, rédige son testament avant que sa dernière heure ne soit venue.. Tous ses souvenirs lui reviennent alors en mémoire et nous les suivons, au fil des mots de Mireille PLUCHARD. L'histoire est belle, les personnages bien que très nombreux, sont attachants et bien décrits. J'ai bien aimé celui de Félicia qui est une jeune femme déterminée et authentique et dont l'auteure dresse un bien joli portrait . Mireille PLUCHARD nous fait découvrir la vie de la haute société fin XVIIIème début XIXème siècle, les us et coutumes de l'époque dans les Cévennes, le travail à la filature de soie et, en mêlant l'Histoire, nous offre une jolie saga familiale très bien écrite et documentée tant sur les plans historique, médical que régional. Un bon moment de lecture. Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/ Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi Posté le 23 Octobre 2020
    Auguste-César a bâti un empire, dans les Cévennes, dans le domaine de la soie. Il n’en est pas peu fier. Mais à 88 ans, il sait qu’il est temps de laisser la place aux successeurs. Mais de successeurs, il en a bien peu… Sur plusieurs décennies, on suit les pas de ce patriarche qui va construire et entretenir ce domaine, employer des fileuses douées et établir un patrimoine pour sa descendance. Ceux-ci sont peu nombreux, mais bien suffisants pour rendre la vie d’Auguste-César plutôt mouvementée. Entre un fils soumis, un autre fantasque et une fille têtue, et ses propres ambitions qu’il essaie de leur imposer, il y a des étincelles. Mireille Pluchard est une plume que j’aime régulièrement lire. Beaucoup de ces histoires se déroulent en Cévennes. Et elles se basent très souvent sur des faits historiques, de près ou de loin. Cette fois, elle nous a créé toute une saga familiale comme je les aime. Elle parsème ses pages de personnages tous plus différents les uns que les autres, créant un tableau où il y a tant de choses à regarder. Les années défilent au fur et à mesure des chapitres, apportant des événements qui se... Auguste-César a bâti un empire, dans les Cévennes, dans le domaine de la soie. Il n’en est pas peu fier. Mais à 88 ans, il sait qu’il est temps de laisser la place aux successeurs. Mais de successeurs, il en a bien peu… Sur plusieurs décennies, on suit les pas de ce patriarche qui va construire et entretenir ce domaine, employer des fileuses douées et établir un patrimoine pour sa descendance. Ceux-ci sont peu nombreux, mais bien suffisants pour rendre la vie d’Auguste-César plutôt mouvementée. Entre un fils soumis, un autre fantasque et une fille têtue, et ses propres ambitions qu’il essaie de leur imposer, il y a des étincelles. Mireille Pluchard est une plume que j’aime régulièrement lire. Beaucoup de ces histoires se déroulent en Cévennes. Et elles se basent très souvent sur des faits historiques, de près ou de loin. Cette fois, elle nous a créé toute une saga familiale comme je les aime. Elle parsème ses pages de personnages tous plus différents les uns que les autres, créant un tableau où il y a tant de choses à regarder. Les années défilent au fur et à mesure des chapitres, apportant des événements qui se succèdent et des personnages qui grandissent et vieillissent. Des mariages, des naissances, des décès, des bonheurs et des malheurs. On y trouve tout ce qu’il faut pour donner envie de s’installer un peu sur le domaine. L’univers des vers à soie du début du XXè siècle était un milieu bien à part. Les fileuses, ces ouvrières aux doigts habiles, possédaient une certaine place dans la société, bien que possédant un travail épuisant. Elles étaient réputées et faisaient partie d’une communauté offficieuse. Nous sommes aussi dans la période de la Première guerre Mondiale, et la grippe espagnole, éléments historique que Mireille Pluchard utilise également. D’autres anecdotes sont employées pour créer des scènes particulières dans l’histoire. Bien que ce roman soit un joli pavé de plus de 600 pages, il se lit vraiment agréablement, et même s’il m’a fallu des pauses (eh oui, un café de temps en temps fait du bien), j’ai lu assez rapidement cette histoire. Ce roman m’a beaucoup plu, comme d’ailleurs tous ceux que j’ai pu lire jusqu’ici.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LisonsDesLivres Posté le 23 Mars 2019
    C'est avec ce roman que je découvre Mireille Pluchard et j'en suis ravie. Par delà la vie d'une famille fictive propriétaire d'une filature, c'est tout un univers véridique que le lecteur découvre: la filature de la soie, les coutumes locales comme le cortège de Saint-Ambroix (Cévennes), la riche société de la fin du 18ème et du début du 19ème siècle, le traitement de la tuberculose, les mouvements sociaux du début du siècle, le protestantisme,... Au niveau des personnages, le plus marquant est celui d'Auguste-César, de prime abord rébarbatif par son obsession de réussite sociale, quite à sacrifier le bonheur de ses enfants. Vient ensuite Félicia, un beau destin de femme. Les autres personnages m'ont laissée assez indifférente. En conclusion, il s'agit d'une très belle découverte à tous points de vue: une histoire de famille mêlée à la grande Histoire, le tout raconté dans un très beau style d'écriture.
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.