Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782262075811
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 205 mm
Les Femmes et le pouvoir
Un manifeste
Simon Duran (traduit par)
Date de parution : 06/09/2018
Éditeurs :
Perrin

Les Femmes et le pouvoir

Un manifeste

Simon Duran (traduit par)
Date de parution : 06/09/2018
Après le "triomphe romain" de SPQR, Mary Beard revient sur un sujet d'une actualité brulante : la question du pouvoir des femmes en occident, de l'antiquité à nos jours.
Si la question de la place des femmes dans les structures du pouvoir est d’une actualité brûlante, la misogynie a des racines anciennes. Dès l’Odyssée d’Homère, les femmes se sont... Si la question de la place des femmes dans les structures du pouvoir est d’une actualité brûlante, la misogynie a des racines anciennes. Dès l’Odyssée d’Homère, les femmes se sont vues interdire tout rôle de premier plan dans la vie civique, le discours public, indissociable du pouvoir politique, étant défini... Si la question de la place des femmes dans les structures du pouvoir est d’une actualité brûlante, la misogynie a des racines anciennes. Dès l’Odyssée d’Homère, les femmes se sont vues interdire tout rôle de premier plan dans la vie civique, le discours public, indissociable du pouvoir politique, étant défini comme masculin. Pour mieux cerner la violence exercée sur les femmes afin de leur intimer le silence, Mary Beard puisse dans l’histoire de Méduse ou de Philomèle (dont la langue fut coupée), d’Elizabeth Ire ou d’Hillary Clinton. Elle revisite ainsi, avec humour, la question de l’égalité des sexes et explique pourquoi, depuis deux mille ans, l’on a réservé aux femmes qui s’expriment et revendiquent le pouvoir une image détestable. Edifiant et salutaire !

​« Ce livre est un trésor. » Herald
 
« Un manifeste pétillant et dynamique. » The New York Times
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262075811
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

« [Mary Beard] revisite ainsi, avec humour, la question de l'égalité des sexes et explique pourquoi, depuis deux mille ans, l'on a réserve aux femmes qui s'expriment et revendiquent le pouvoir, une image détestable. »
Bulletin Quotidien
« Un petit livre salutaire, à la fois rigoureux et séduisant. »
Revue Sciences Humaines
" Etudier les relations des femmes avec le pouvoir, c'est avant tout s'intéresser au silence des femmes, c'est-à-dire à la façon dont les femmes ont été réduites au silence dans la prise de parole et le débat public. Et comme le constate Mary Beard, aussi loin que l'on regarde dans la littérature occidentale, cet état de fait a toujours existé. (...) Mary Beard explique pourquoi il est grand temps de reconsidérer les codes du pouvoir, voire même de rédéfinir ce qu'est le pouvoir, pour qu'enfin les femmes puissent faire entendre leur voix. Une analyse à méditer très sérieusement. "
Christine Lechapt / Librairie Le carré des mots - 83000 - 83000 Toulon

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • VirginieDoucet Posté le 6 Mars 2022
    Cet opuscule reprend deux conférences données par Mary Beard : La voix publique des femmes et Les femmes et le pouvoir, suivies par une réflexion sur #MeToo. Spécialiste de l'Antiquité, l'autrice part du premier témoignage écrit de "silentisation" des femmes lorsque Télémaque demande à Pénélope de ne pas intervenir dans les discussions des hommes. Depuis les choses n'ont pas tellement changées. Le discours public reste l'apanage des hommes, comme en témoignent les attaques et insultes dont sont victimes les femmes qui s'aventurent à s'exprimer publiquement. Nul besoin d'être une star, toute réunion de travail peut être le théâtre de ce processus de monopolisation de la parole. Les exemples actuels sont éloquents (et tellement bien observés) et les liens avec la mythologie passionnants (Io, par exemple, est transformée en génisse avant tout pour ne pas parler). Dans le second volet, la réflexion se porte sur le pouvoir. Depuis toujours les femmes sont sous-représentées dans les "hautes-sphères", quelles qu'elles soient. Les quelques exceptions à cette règle de domination masculine tentent en général de gommer leur féminité et de s'attribuer des caractéristiques viriles afin de s'adapter à la situation (la voix grave de Thatcher, le tailleur pantalon de Merkel...). Mais est-il réellement possible de s'adapter... Cet opuscule reprend deux conférences données par Mary Beard : La voix publique des femmes et Les femmes et le pouvoir, suivies par une réflexion sur #MeToo. Spécialiste de l'Antiquité, l'autrice part du premier témoignage écrit de "silentisation" des femmes lorsque Télémaque demande à Pénélope de ne pas intervenir dans les discussions des hommes. Depuis les choses n'ont pas tellement changées. Le discours public reste l'apanage des hommes, comme en témoignent les attaques et insultes dont sont victimes les femmes qui s'aventurent à s'exprimer publiquement. Nul besoin d'être une star, toute réunion de travail peut être le théâtre de ce processus de monopolisation de la parole. Les exemples actuels sont éloquents (et tellement bien observés) et les liens avec la mythologie passionnants (Io, par exemple, est transformée en génisse avant tout pour ne pas parler). Dans le second volet, la réflexion se porte sur le pouvoir. Depuis toujours les femmes sont sous-représentées dans les "hautes-sphères", quelles qu'elles soient. Les quelques exceptions à cette règle de domination masculine tentent en général de gommer leur féminité et de s'attribuer des caractéristiques viriles afin de s'adapter à la situation (la voix grave de Thatcher, le tailleur pantalon de Merkel...). Mais est-il réellement possible de s'adapter alors que toutes les institutions ont été créées et pensées pour la gente masculine ? Ne faudrait-il pas revoir notre définition du pouvoir ? Qui sait par exemple que les fondateurs du mouvement Black Lives Matter sont des fondatrices ? L'image du pouvoir est-elle liée à la gloire ? Beaucoup de questions et pas forcément de réponses mais l'ouverture de chemins de réflexions.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Taraxacum Posté le 8 Février 2022
    Les femmes et le pouvoir: Un manifeste, est le recueil par Mary Beard du texte de deux de ses conférences, avec une postface. Qu'est-ce que le pouvoir ? Dans quelles racines antiques puisons-nous notre représentation de celui-ci? Quels sont les mécanismes par lesquels nous reconnaissons à une personnalité publique du pouvoir? Quel est la place laissée aux femmes dans l'espace public, à commencer par la tribune de l'orateur? A travers une étude qui va des mythes antiques aux choix de vocabulaire des journalistes modernes, Mary Beard dresse un constat qui n'est pas très réjouissant, même si elle insiste sur les progrès accomplis ces cent dernières années, comme si elle voulait nous éviter de nous décourager. C'est très clair, intelligemment présenté, vraiment brillant. J'espère qu'un jour elle prolongera ces travaux dans un pavé, j'aime beaucoup son analyse, et il y aurait encore beaucoup à dire.
  • Litteratureandco Posté le 10 Janvier 2022
    Dans ce manifeste, Mary Beard résume deux de ses conférences. La première partie s'attaque à la parole des femmes dans l'espace public, et ce depuis la mythologie grecque. Une parole muselée depuis des siècles. La seconde partie traite des femmes et de la 'prise de pouvoir' puisque ce pouvoir n'est pas fait pour nous, mais par des hommes et pour les hommes. J'ai trouvé cet essai fort enrichissant. L'autrice étaye son propos avec des exemples concrets, tirés de la mythologie mais aussi d'évènements contemporain. Court, il pourrait faire office d'introduction à un essai complet sur les femmes et le pouvoir.
  • hellothejungle Posté le 15 Novembre 2021
    J'ai trouvé ce texte très intéressant. Plus qu'un essai ce sont les retranscriptions retravaillés de deux discours associées à quelques nouveaux textes annexes récents. J'ai trouvé l'ensemble très intéressant, pertinent et très bien documenté. J'ai aimé aussi qu'ils soient illustrés avec de nombreuses photos ou dessin. Un peu court on en voudrait davantage sur le sujet ! Ça donne envie d'aller creuser un peu l'Histoire Antique !
  • laetitiaflagothier Posté le 23 Avril 2021
    ( 13/10/2019 ) Durant les grandes vacances, m'ont mari attire mon attention sur un article de El País, sur un livre mis à l'honneur et qui avait tous les éloges du journaliste. Il s'agit du livre de Mary Beard: Les femmes et le pouvoir. Voilà une spécialiste de l'Antiquité et profonde féministe, qui a décidé de mettre toute son érudition au service de la cause de la femme. Son angle d'approche est d'analyser les outils utilisés par le monde patriarcale pour réduire les femmes au silence de l'Antiquité à nos jours... Elle commence par analyser l'Odyssée d'Homère où via Télémaque on trouve le premier témoignage d'un homme intimant une femme de se taire, à savoir sa mère... Au travers de cette épisode, c'est le rôle de la prise de la parole dans la construction de l'identité virile qui est mise sous la loupe et analysée avec ses effets sur les siècles à venir dans la vision qu'on aura des femmes qui parlent. La seconde partie va quant à elle, approfondir le carcan dans lesquelles les femmes qui incarnent le pouvoir doivent se mouler pour incarner le rôle politique qu'elles ont gagnée à la sueur de leur front! Intéressant quant on a l'impression de vivre des... ( 13/10/2019 ) Durant les grandes vacances, m'ont mari attire mon attention sur un article de El País, sur un livre mis à l'honneur et qui avait tous les éloges du journaliste. Il s'agit du livre de Mary Beard: Les femmes et le pouvoir. Voilà une spécialiste de l'Antiquité et profonde féministe, qui a décidé de mettre toute son érudition au service de la cause de la femme. Son angle d'approche est d'analyser les outils utilisés par le monde patriarcale pour réduire les femmes au silence de l'Antiquité à nos jours... Elle commence par analyser l'Odyssée d'Homère où via Télémaque on trouve le premier témoignage d'un homme intimant une femme de se taire, à savoir sa mère... Au travers de cette épisode, c'est le rôle de la prise de la parole dans la construction de l'identité virile qui est mise sous la loupe et analysée avec ses effets sur les siècles à venir dans la vision qu'on aura des femmes qui parlent. La seconde partie va quant à elle, approfondir le carcan dans lesquelles les femmes qui incarnent le pouvoir doivent se mouler pour incarner le rôle politique qu'elles ont gagnée à la sueur de leur front! Intéressant quant on a l'impression de vivre des changements positifs pour les femmes alors que derrière l'image se cache une réalité plus nuancée... Ce livre compte 124 p. d'une analyse pointue et qui a le mérite de nous ouvrir à d'autres réalités et surtout de nous reconnecter à notre Histoire pour en tirer des pistes de réflexion pour la construction des futurs rapports entre nous êtres humains :-)!
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !

Lisez maintenant, tout de suite !