En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Espérance d'un baiser

        Robert Laffont
        EAN : 9782221202210
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 1 x 215 mm
        L'Espérance d'un baiser
        Le témoignage de l'un des derniers survivants d'Auschwitz

        Date de parution : 21/09/2017

         

        « Dans cet univers de négation, la force de l’espérance a été ma source de survie. »
        Raphaël a 18 ans lorsqu’il s’engage dans la Résistance. Le 8 janvier 1944, il est arrêté, torturé et emprisonné, avant d’être transféré au camp de Drancy. Il y croise une jeune femme, Liliane...

        « Dans cet univers de négation, la force de l’espérance a été ma source de survie. »
        Raphaël a 18 ans lorsqu’il s’engage dans la Résistance. Le 8 janvier 1944, il est arrêté, torturé et emprisonné, avant d’être transféré au camp de Drancy. Il y croise une jeune femme, Liliane Badour, dont il tombe amoureux.
        À l’arrivée à Auschwitz, après la « sélection », il est désigné pour le travail forcé tandis que Liliane entre au camp de Birkenau. Alors que tout est organisé autour de la disparition systématique de la vie, Raphaël nourrit l’espoir de revoir Liliane. Avec l’aide d’autres prisonniers, il parvient à lui écrire et tente de la sauver.
        Plus d’une fois, Raphaël est miraculeusement épargné : il échappe à la chambre à gaz, à la pendaison après une évasion manquée, il survit aux marches et aux trains de la mort.
        À sa libération, il part à la recherche de Liliane. 

        « Là-bas, nous disions que si quelques-uns s’en sortaient, notre seul devoir serait de raconter. Par respect pour les morts et pour le bien de la société. » Simone Veil.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221202210
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 1 x 215 mm
        Robert Laffont
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • cdisaintemarguerite Posté le 19 Décembre 2017
          Ce livre est le témoignage édifiant d'un des derniers rescapés de l'holocauste et du camp d'Auschwitz. L'auteur de ce livre raconte avec justesse, pudeur, ce qu'il a vécu. Quelle grandeur d'esprit ! L'émotion est palpable à chaque page. Ce livre est à mettre entre toutes les mains!!! Philippe Dumoulin
        • Fleitour Posté le 18 Décembre 2017
          J'avais été impressionné par Raphaël Esrail à l'émission de la grande librairie. Celui-ci présentait son livre l'Espérance d'un Baiser, ou le témoignage de l'un des derniers survivants d'Auschwitz, il voulait témoigner à la demande de ses petits enfants, dans son regard on ne décelait aucune amertume, mais plutôt une sérénité que renforçait la douceur de son visage. J'aurais aimé sans doute, côtoyer ce grand-père capable de s'émouvoir et d'avouer à 90 ans, comme s'il parlait d'hier, "s'entrevoir là est un cadeau, comme un symbole d'espérance". L' accompagnant par ses mots, page après page, je mesurais l'effort réalisé malgré sa timidité et cette réserve naturelle, pour retracer avec une précision de géomètre un périple apocalyptique, face à des hommes dont l'humanité s'était dissoute dans des règlements absurdes et pervers. L'amitié puis l'amour qui va transcender sa vie a pris naissance dans un mélange d'espoir et de cruauté. Il gagnait l'amour infini pour Liliane et en même temps, Liliane perdait ses deux petits frères dans l'indifférence des geôliers, deux enfants gazés, trop petits pour travailler, indésirables car porteurs d'un peu d'origine juive. Que penser de nouveaux de l'attitude du préfet de Gironde, trop bien connu, qui recevant dans l'urgence une lettre, une requête, lui demandant instamment d'alerter... J'avais été impressionné par Raphaël Esrail à l'émission de la grande librairie. Celui-ci présentait son livre l'Espérance d'un Baiser, ou le témoignage de l'un des derniers survivants d'Auschwitz, il voulait témoigner à la demande de ses petits enfants, dans son regard on ne décelait aucune amertume, mais plutôt une sérénité que renforçait la douceur de son visage. J'aurais aimé sans doute, côtoyer ce grand-père capable de s'émouvoir et d'avouer à 90 ans, comme s'il parlait d'hier, "s'entrevoir là est un cadeau, comme un symbole d'espérance". L' accompagnant par ses mots, page après page, je mesurais l'effort réalisé malgré sa timidité et cette réserve naturelle, pour retracer avec une précision de géomètre un périple apocalyptique, face à des hommes dont l'humanité s'était dissoute dans des règlements absurdes et pervers. L'amitié puis l'amour qui va transcender sa vie a pris naissance dans un mélange d'espoir et de cruauté. Il gagnait l'amour infini pour Liliane et en même temps, Liliane perdait ses deux petits frères dans l'indifférence des geôliers, deux enfants gazés, trop petits pour travailler, indésirables car porteurs d'un peu d'origine juive. Que penser de nouveaux de l'attitude du préfet de Gironde, trop bien connu, qui recevant dans l'urgence une lettre, une requête, lui demandant instamment d'alerter le camp de Drancy, et qui dans sa somptueuse résidence républicaine, réclamait au préalable des papiers, encore des papiers, toujours des papiers pour ne pas avoir à bouger. Quelle honte l'on ressent en lisant cet épisode, qui hantera toute la vie de Liliane, et dont Raphaël ne pourra jamais la délivrer. Deux enfants français, nés en Turquie de confession catholique. Quelle émotion aussi, ressentie par ce couple le jour où l'ambassadeur d'Allemagne le 22 mars 2013, leur remet la croix de chevalier de l'ordre du mérite de la république fédérale d'Allemagne. Liliane dira simplement, " je n'ai jamais ressenti de haine, mais une immense douleur, oui, je pense à toutes les femmes de Birkenau qui ne sont plus." "Madame l'Ambassadeur mes pensées vont vers mes deux jeunes frères Henri et René, éternels adolescents assassinés à Birkenau, 70 ans après le remords de n'avoir pu les sauver m'accompagne au quotidien". La mémoire ce ne sont pas seulement les victimes, mais la réalité de l'implication, de l'administration républicaine les 16 et 17 juillet 1942. Ces jours sombres ont vu 4000 policiers français mobilisés pour cette opération, qu'on osa appeler "Vent Printanier". C'est le mot rafle, maintenant qui désigne les quatre convois qui arrivent de France à Birkenau : le 21 août 1942, ce sont 373 enfants qui sont envoyés à la mort, puis 544, puis 518, puis 320. Imaginons les, nos petits frères et nos petites sœurs dont beaucoup étaient maintenant orphelins se donnant la main pour marcher vers les chambres à gaz qui les avalèrent à l'aube de leur vie. Le récit poignant de Raphaël Esrail, raconte humblement les faits, pas à pas, sans dresser un tableau totalement noir d'un côté, totalement uni de l'autre, dans cet univers on ne se fait pas de cadeaux, des tensions extrêmes naissent, des moments de répit, quelques moments de bonheur, puis l'épuisement et les maladies qui se succèdent. Depuis Lyon et sa jeunesse, partagée dans le scoutisme, la résistance et l'arrestation, Drancy vers les Camps de la mort, l'évacuation dans des conditions extrêmes, et les morts qui tombent. Cette histoire il faut la faire connaitre, personne ne peut l'imaginer, il faut la lire avec les mots de Raphaël et de Liliane. C'est un texte magnifique, une source de vie, une force de survie.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Annette55 Posté le 16 Octobre 2017
          En regardant "La grande librairie", j'ai découvert l'auteur de ce livre, l'un des derniers survivants de la Shoah, sollicité par sa petite fille , Aurélie, qui lui demandait depuis bien des années d'écrire son témoignage.... Je l'ai aussitôt commandé auprès de ma libraire. Raphaël a 18 ans lorsqu'il s'engage dans la résistance. Le 8 janvier 1944, il est arrêté, torturé et emprisonné avant d'être transféré au camp de Drancy. Il y croise Liliane Badour, dont il tombe amoureux, un coup de foudre.... Arrivé à Auschwitz, après la "Sélection", il est désigné pour le travail forcé alors que Liliane entre au camp de Birkenau. Alors que les conditions de survie sont inhumaines: la faim, le froid, les guenilles, les appels qui durent des heures, les coups , les épuisantes journées de travail le ventre vide, et que tout est organisé autour de la disparition systématique de la vie, Raphaël a une force mentale incroyable, une espérance sans fin, l'espoir fou, chevillé au corps de revoir Liliane , il parvient même à lui écrire et tente de la sauver...... Il s'accroche résolument à la vie ! Comment le corps et l'esprit pouvaient -ils triompher de toutes ces épreuves endurées ?? Plus d'une fois ," la chance " a souri à Raphaël,... En regardant "La grande librairie", j'ai découvert l'auteur de ce livre, l'un des derniers survivants de la Shoah, sollicité par sa petite fille , Aurélie, qui lui demandait depuis bien des années d'écrire son témoignage.... Je l'ai aussitôt commandé auprès de ma libraire. Raphaël a 18 ans lorsqu'il s'engage dans la résistance. Le 8 janvier 1944, il est arrêté, torturé et emprisonné avant d'être transféré au camp de Drancy. Il y croise Liliane Badour, dont il tombe amoureux, un coup de foudre.... Arrivé à Auschwitz, après la "Sélection", il est désigné pour le travail forcé alors que Liliane entre au camp de Birkenau. Alors que les conditions de survie sont inhumaines: la faim, le froid, les guenilles, les appels qui durent des heures, les coups , les épuisantes journées de travail le ventre vide, et que tout est organisé autour de la disparition systématique de la vie, Raphaël a une force mentale incroyable, une espérance sans fin, l'espoir fou, chevillé au corps de revoir Liliane , il parvient même à lui écrire et tente de la sauver...... Il s'accroche résolument à la vie ! Comment le corps et l'esprit pouvaient -ils triompher de toutes ces épreuves endurées ?? Plus d'une fois ," la chance " a souri à Raphaël, l'amour pour Liliane l'a aidé à tenir . Cet ouvrage historique riche de mémoire et d'espoir, bouleversant, décrit avec infiniment de pudeur, de réalisme, de justesse émouvante, sans pathos, l'univers concentrationnaire mais également "l'après" ( Raphaël retrouvera Liliane et l'épousera après la guerre ), la "reconstruction" d'une vie, les traces indélébiles laissées par la déportation, la douleur et la solitude morale des anciens déportés , (personne n'en parlait jusque dans les années 70-80.) L'auteur décrit aussi la manière dont le devoir de mémoire a été renforcé par les"associations " de déportés .Parole d'un élève après la visite de Raphaël dans un lycée : "Avec vous, l'histoire entre dans la classe .".... J'ai visité Auschwitz --Birkenau en 2007, les mots me manquent pour qualifier mon émotion, et le silence qui nous accompagnait tout au long de la visite ! Pourtant, en ce 28 juillet , 10 cars stationnaient .... À lire pour ne jamais oublier !
          Lire la suite
          En lire moins
        • ralphy67 Posté le 11 Octobre 2017
          Avec "L'espérance d'un baiser", Raphaël Esrail nous livre le récit de sa vie, de sa jeunesse en tant que résistant, à son arrestation en janvier 1944, sa rencontre avec Liliane, un coup de foudre au camp de Drancy avant de vivre le drame de la déportation à Auschwitz. L'auteur, au long du récit, perd de nombreux proches, mais s'accroche résolument à la vie. Après avoir refermé le livre, je me suis demandé à plusieurs reprises comment le corps et l'esprit pouvaient triompher de toutes les épreuves endurées, les tortures, le froid, la famine, les longues et épuisantes journées de travail dans les camps. Un coeur aurait pu s'arrêter de battre des milliers de fois. Celui de l'auteur battait plus que tout pour cette femme. Et bien que "la chance" ait souri à l'auteur, le lecteur comprendra que cet amour l'a aidé à tenir debout. C'est un ouvrage de mémoire et d'espoir, qui a le mérite de décrire avec beaucoup de réalisme non seulement l'univers concentrationnaire mais également "l'après", la reconstruction d'une vie, les traces laissées par la déportation, et la manière dont le devoir de mémoire a été renforcé par les associations de déportés. A lire, pour ne jamais oublier.
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.