RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            The Whites

            Presses de la cité
            EAN : 9782258117990
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 225 mm
            The Whites
            (Titre en français)

            Jacques MARTINACHE (Traducteur)
            Collection : Sang d'Encre
            Date de parution : 17/03/2016
            Au bout de la nuit
            Milieu des années quatre-vingt-dix. Le jeune Billy Graves est flic au sein d’une brigade anticriminalité de l’un des pires districts du Bronx. Il fait partie d’un groupe de policiers prometteurs, les Wild Geese, et une carrière brillante lui semble assurée. Jusqu’au jour où il tire accidentellement sur un gamin. L’affaire,... Milieu des années quatre-vingt-dix. Le jeune Billy Graves est flic au sein d’une brigade anticriminalité de l’un des pires districts du Bronx. Il fait partie d’un groupe de policiers prometteurs, les Wild Geese, et une carrière brillante lui semble assurée. Jusqu’au jour où il tire accidentellement sur un gamin. L’affaire, fortement médiatisée, lui vaut d’être mis au placard quelque temps.
            Aujourd’hui, Billy est devenu chef d’une équipe de nuit du NYPD. Son quotidien : sillonner les rues de New York, de Wall Street à Harlem, pour en assurer la sécurité, même s’il sait que certains criminels passeront toujours au travers des mailles du filet. Ces derniers, il les surnomme les « whites », ceux qui s'en sortent blancs comme neige. Chaque policier en a un qui l’obsède.
            Puis vient un appel qui change tout : un meurtre a eu lieu à Penn Station. Et la victime n’est autre que le white d’un de ses anciens coéquipiers. Lorsqu’un autre white est assassiné, Billy commence à s’interroger : quelqu’un serait-il en train de régler ses comptes ? Et qui est cet homme qui, soudainement, paraît s’intéresser à sa femme et à ses enfants, au point de les prendre en filature ?
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258117990
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 225 mm
            Presses de la cité
            21.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "Sec et épuré, sans surcharge inutile ni faux lyrisme, la dernière petite merveille de Richard Price livre une description incroyablement juste et authentique de la jungle urbaine new-yorkaise."
             
            "Chez Price, a-ton coutume de répéter, l’intrigue ne serait qu’un prétexte à la description incroyablement juste et authentique de la jungle urbaine et de la culture de la rue qui unit flics et voyous. Ce n’est pas tout à fait exact : l’une porte constamment l’autre, dans un mouvement parfaitement harmonieux dont les dialogues, réputés à juste titre parmi les mieux écrits de la fiction américaine contemporaine, forment une ossature relevant quasiment de la partition musicale. Celle de "The Whites" ne souffre d’aucune dissonance."
            Marianne

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Avoslivres Posté le 2 Janvier 2019
              Étrangement, voici une lecture qui m’a donné du fil à retordre… Un thriller américain typique, excessivement sombre, comme je les aime d’habitude. Cependant, cette lecture me laisse un léger sentiment d’incertitude quant à mon ressenti. Oui j’ai aimé cette atmosphère moite new yorkaise, cette odeur de moisi qui émane de tous les personnages, qu’ils soient flics, journalistes, drogués ou meurtriers. Malgré cela, Richard Price n’a pas totalement réussi à m’emporter dans ce tourbillon de rage et de vengeance. Ce roman tourne autour du personnage de Billy Graves, inspecteur de l’équipe de nuit du NYPD qui se retrouve à enquêter sur le meurtre de Bannion, un « white » d’un de ses anciens coéquipiers. Ce premier meurtre va l’emmener bien au-delà de ce qu’il pouvait imaginer, jusqu’à de sombres secrets familiaux. L’auteur intercale avec merveille et violence, l’histoire de Milton Ramos, flic lui aussi, porteur d’un poids que seule la folie de la vengeance pourrait alléger. Du sombre, de la brutalité, de l’épuisement et de la trahison dans les sinueuses ruelles de New York. Voilà la recette de nombreux polars américains et Richard Price en tire un très bon thriller. Cependant, il nous présente pratiquement l’intégralité des personnages du roman dans les trois... Étrangement, voici une lecture qui m’a donné du fil à retordre… Un thriller américain typique, excessivement sombre, comme je les aime d’habitude. Cependant, cette lecture me laisse un léger sentiment d’incertitude quant à mon ressenti. Oui j’ai aimé cette atmosphère moite new yorkaise, cette odeur de moisi qui émane de tous les personnages, qu’ils soient flics, journalistes, drogués ou meurtriers. Malgré cela, Richard Price n’a pas totalement réussi à m’emporter dans ce tourbillon de rage et de vengeance. Ce roman tourne autour du personnage de Billy Graves, inspecteur de l’équipe de nuit du NYPD qui se retrouve à enquêter sur le meurtre de Bannion, un « white » d’un de ses anciens coéquipiers. Ce premier meurtre va l’emmener bien au-delà de ce qu’il pouvait imaginer, jusqu’à de sombres secrets familiaux. L’auteur intercale avec merveille et violence, l’histoire de Milton Ramos, flic lui aussi, porteur d’un poids que seule la folie de la vengeance pourrait alléger. Du sombre, de la brutalité, de l’épuisement et de la trahison dans les sinueuses ruelles de New York. Voilà la recette de nombreux polars américains et Richard Price en tire un très bon thriller. Cependant, il nous présente pratiquement l’intégralité des personnages du roman dans les trois premiers chapitres. Une avalanche de protagonistes ad nauseam qui peut se traduire par une légère confusion pour le lecteur. C’est le seul reproche que j’aurais à faire à ce roman, car cela m’a perturbée au début de ma lecture. Je vous souhaite cependant, de belles découvertes livresques !
              Lire la suite
              En lire moins
            • ROUMANOFFBE Posté le 30 Août 2018
              Un roman noir qui dresse le portrait de personnages qui ont des comptes à régler avec la vie et les voyous, chacun à sa manière, certains ne sont pas au bout de leur peine et le quotidien leur réserve quelques belles surprises.
            • Sylviegeo Posté le 4 Avril 2018
              Quelle bonne histoire de flics. Quel portrait des rondes de nuit à New York. Tranches de vie de Billy Graves, inspecteur de nuit, marié à Carmen, infirmière aux urgences, père de 2 petits garçons et fils d'un père vivant un début de démence. Tranches de vie que Richard Price sait tellement nous faire ressentir. Oui on sent la fatigue quotidienne de ce flic, de ses collègues, de ses amis. Oui leur fatigue quotidienne mais aussi la lourdeur des cas, l'impuissance devant ceux-ci, leurs déboires sinon leurs désillusions, leur deuxième vie après la retraite ou une démission. Car même après la carrière, on est fidèle et loyal envers certains ex collègues devenus famille au fil du temps. Et ici, Billy Graves est au coeur d'une famille bien spéciale. Ses ex collègues d'une célèbre brigade anticriminalité, les pros, les brillants, les Wild Geese ! Que sont-ils devenus? Sont-ils désenchantés? Oui. Possédés par la rancoeur? Sûrement. The Whites (pour blanc comme neige) ce sont les criminels qui ont réussi à se sauver de la justice pour toutes sortes de raisons, juridiques ou autres. Et, il paraît que chaque policier ou presque, a son "white" qui le hante, qui l'obsède jusqu'à ce que... J'ai adoré... Quelle bonne histoire de flics. Quel portrait des rondes de nuit à New York. Tranches de vie de Billy Graves, inspecteur de nuit, marié à Carmen, infirmière aux urgences, père de 2 petits garçons et fils d'un père vivant un début de démence. Tranches de vie que Richard Price sait tellement nous faire ressentir. Oui on sent la fatigue quotidienne de ce flic, de ses collègues, de ses amis. Oui leur fatigue quotidienne mais aussi la lourdeur des cas, l'impuissance devant ceux-ci, leurs déboires sinon leurs désillusions, leur deuxième vie après la retraite ou une démission. Car même après la carrière, on est fidèle et loyal envers certains ex collègues devenus famille au fil du temps. Et ici, Billy Graves est au coeur d'une famille bien spéciale. Ses ex collègues d'une célèbre brigade anticriminalité, les pros, les brillants, les Wild Geese ! Que sont-ils devenus? Sont-ils désenchantés? Oui. Possédés par la rancoeur? Sûrement. The Whites (pour blanc comme neige) ce sont les criminels qui ont réussi à se sauver de la justice pour toutes sortes de raisons, juridiques ou autres. Et, il paraît que chaque policier ou presque, a son "white" qui le hante, qui l'obsède jusqu'à ce que... J'ai adoré la série The Wires scénarisé par Richard Price et dans ce titre on retrouve cette ambiance, quelque chose qui va toujours un peu au-delà du propos...qui voit au-dessus. J'ai aussi pensé, durant ma lecture, à un titre de R.J. Ellory, soit "Les anges de New York " qui nous parlait aussi du NYPD, et de flics et de New York avec ses rues, sa faune, sa vie. Et ici, la rue qui rattrape son monde, qui ne lui laisse pas de répit...envahissante! Quel plaisir de lire une bonne histoire de flics. "The Whites" est une excellente histoire de flics .
              Lire la suite
              En lire moins
            • gonewiththegreen Posté le 11 Octobre 2017
              Richard Price est un spécialiste du polar made in NYC. Après avoir lu "Souvenez vous de moi ", bien sans plus, je me lance dans "The Whites ". Un "White" , c'est un tueur , un escroc, que chaque flic a . C'est la crapule qu'ils n'ont pas pu serrer et qu'ils rêvent de dessouder. , j'adapte mon vocabulaire au genre. Billy Graves , notre (anti) héros a son White , de même que les quatre têtes brulées avec qui ils constituaient quelques années auparavant une équipe timbrée mais efficace. Aujourd'hui, Billy bosse de nuit et intervient sur tout un tas de méfaits commis à NYC. Appelé à Penn Station, il découvre le White de son pote John refroidi comme l'eau d'un étang en plein hiver... Pas mal, vraiment pas mal. Alors pour les amateurs de la traque policière avec le sérial killer et tout et tout, c'est raté. Ici à chaque chapitre , Billy intervient sur ce que la nuit veut bien lui fournir. Pour autant, il y a deux fils rouges : Les fameux Whites mais aussi Milton Ramos , un flic raté qui semble avoir une idée derrière la tête (et au bout du flingue aussi, c'est plus efficace).... Richard Price est un spécialiste du polar made in NYC. Après avoir lu "Souvenez vous de moi ", bien sans plus, je me lance dans "The Whites ". Un "White" , c'est un tueur , un escroc, que chaque flic a . C'est la crapule qu'ils n'ont pas pu serrer et qu'ils rêvent de dessouder. , j'adapte mon vocabulaire au genre. Billy Graves , notre (anti) héros a son White , de même que les quatre têtes brulées avec qui ils constituaient quelques années auparavant une équipe timbrée mais efficace. Aujourd'hui, Billy bosse de nuit et intervient sur tout un tas de méfaits commis à NYC. Appelé à Penn Station, il découvre le White de son pote John refroidi comme l'eau d'un étang en plein hiver... Pas mal, vraiment pas mal. Alors pour les amateurs de la traque policière avec le sérial killer et tout et tout, c'est raté. Ici à chaque chapitre , Billy intervient sur ce que la nuit veut bien lui fournir. Pour autant, il y a deux fils rouges : Les fameux Whites mais aussi Milton Ramos , un flic raté qui semble avoir une idée derrière la tête (et au bout du flingue aussi, c'est plus efficace). Et finalement, on ne s'ennuie pas ! Après , vaut mieux lire ce type de livres après un voyage à NYC qu'avant parce que l'image est assez glauque, la faune fait caricature (on s'attend à voir débouler Huggy les bons tuyaux au milieu de tous ces barjots...). Les phrases sont bien senties et fleurent bon la sensibilité masculine ("la main de ma femme sur ma q..., ça reste la main de ma femme sur ma q..."). Bon polar, bien ficelé , rapide , nerveux , sentant le poil , le crack et la poudre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • liberliber Posté le 21 Juillet 2016
              Ils sont cinq : Pavlicek, Jimmy Whelan, Redman Brown, Yasmeen Assaf-Doyle et Billy, le personnage principal du dernier roman de Richard Price. Ce quintette d'amis, flics ou anciens flics, a un point commun. Chacun d'entre eux à un White, un assassin qui, faute de preuves, n'a jamais été condamné. Et cette absence de sanction va tourner à l'obsession... Une hantise ravivée lorsqu'on découvre le cadavre d'un White puis d'un deuxième. Pendant ce temps, Billy poursuit sa petite vie de policier de nuit pour le NYPD. Ce poste ressemble à un placard, lui qui a été sanctionné pour avoir tiré accidentellement sur un gamin. On le suit pas à pas au cœur de la violence urbaine. Si Big Apple a vu son nombre d'homicides considérablement chuter ces dernières années, l'insécurité est toujours manifeste et la présence des caméras de surveillance n'est pas un obstacle pour les délinquants. Après son travail où il a vu le pire, Billy rentre chez lui pour y croiser son père atteint de la maladie d'Alzheimer, ses deux enfants turbulents et Carmen, son épouse qui reste une énigme pour lui. Alors que Billy tente de trouver les coupables de l'assassinat des Whites, sa famille est menacée par un homme mystérieux... Roman... Ils sont cinq : Pavlicek, Jimmy Whelan, Redman Brown, Yasmeen Assaf-Doyle et Billy, le personnage principal du dernier roman de Richard Price. Ce quintette d'amis, flics ou anciens flics, a un point commun. Chacun d'entre eux à un White, un assassin qui, faute de preuves, n'a jamais été condamné. Et cette absence de sanction va tourner à l'obsession... Une hantise ravivée lorsqu'on découvre le cadavre d'un White puis d'un deuxième. Pendant ce temps, Billy poursuit sa petite vie de policier de nuit pour le NYPD. Ce poste ressemble à un placard, lui qui a été sanctionné pour avoir tiré accidentellement sur un gamin. On le suit pas à pas au cœur de la violence urbaine. Si Big Apple a vu son nombre d'homicides considérablement chuter ces dernières années, l'insécurité est toujours manifeste et la présence des caméras de surveillance n'est pas un obstacle pour les délinquants. Après son travail où il a vu le pire, Billy rentre chez lui pour y croiser son père atteint de la maladie d'Alzheimer, ses deux enfants turbulents et Carmen, son épouse qui reste une énigme pour lui. Alors que Billy tente de trouver les coupables de l'assassinat des Whites, sa famille est menacée par un homme mystérieux... Roman noir aux dialogues savoureux, « The Whites » est une plongée vertigineuse dans les bas-fonds d'une ville qui vit 24 heures sur 24 avec son lot de marginaux, de drogués et de flics aux méthodes border line. C'est aussi une histoire de vengeance et d'amitié et une réflexion sur le sens de la justice et la transmission.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.