RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La proie des ombres

            Presses de la cité
            EAN : 9782258147041
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe
            La proie des ombres

            Jacques MARTINACHE (Traducteur)
            Collection : Sang d'Encre
            Date de parution : 29/06/2017

            Après le beau succès de L’Ange noir, le thriller le plus abouti de John Connolly...

            Fille d’un psychiatre de renom, Rebecca Clay fait appel au détective privé Charlie Parker : un inconnu la harcèle et exige d’elle des renseignements sur son père, Daniel Clay, disparu cinq ans plus tôt après avoir été mis en cause dans une affaire d’abus sexuels sur mineurs.
            A tort, assure-t-elle… Parker...

            Fille d’un psychiatre de renom, Rebecca Clay fait appel au détective privé Charlie Parker : un inconnu la harcèle et exige d’elle des renseignements sur son père, Daniel Clay, disparu cinq ans plus tôt après avoir été mis en cause dans une affaire d’abus sexuels sur mineurs.
            A tort, assure-t-elle… Parker découvre que l’inconnu, dénommé Merrick et récemment libéré de prison, est un tueur à gages qui veut venger la mort de sa fille, à laquelle il est persuadé que Daniel Clay a été mêlé.
            Une course-poursuite s’engage alors entre les deux hommes pour retrouver au plus vite les traces du psychiatre. Bientôt, Parker comprend que l’affaire est encore plus sombre qu’il ne le pressentait, pleine de souffrance, de sang et d’indicibles secrets.
            Traversant les superbes paysages du Maine, toujours hanté par ses fantômes, il va découvrir la vérité. Une vérité sombre, cruelle, bouleversante…

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258147041
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            11.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • nameless Posté le 29 Juillet 2019
              Charlie Parker est sollicité pour une affaire d'une apparente simplicité, mettre à distance un homme, Merrick, harceleur identifié d'une jeune femme, Rebecca. En acceptant cette mission banale pour un détective privé aussi chevronné que lui, Charlie ignore qu'il entame l'une des enquêtes les plus complexes, déstabilisantes et douloureuses de sa carrière. Rebecca est la fille du Docteur Clay, psychiatre renommé mystérieusement évaporé quelques années plus tôt, et Merrick est un tueur tout frais sorti de prison, qui veut savoir pourquoi, durant sa détention, sa petite fille a disparu alors qu'elle était justement suivie par le Docteur Clay. Existe-t-il un lien entre le chasseur et la proie, et si oui, lequel ? Charlie est toujours hanté par la fin tragique de sa première femme et de sa fille, qui ne le laissent pas en paix. Le jour de leur mort, une partie de sa santé mentale s'est envolée face à un chagrin si terrible que s'en remettre totalement est au-delà des capacités d'un être humain. Après des années d'un deuil impossible, en dépit de son caractère rationnel qui a érigé des barricades et fourni des explications, Charlie est toujours en proie à un sentiment de culpabilité intense et soumis à l'équilibre instable de... Charlie Parker est sollicité pour une affaire d'une apparente simplicité, mettre à distance un homme, Merrick, harceleur identifié d'une jeune femme, Rebecca. En acceptant cette mission banale pour un détective privé aussi chevronné que lui, Charlie ignore qu'il entame l'une des enquêtes les plus complexes, déstabilisantes et douloureuses de sa carrière. Rebecca est la fille du Docteur Clay, psychiatre renommé mystérieusement évaporé quelques années plus tôt, et Merrick est un tueur tout frais sorti de prison, qui veut savoir pourquoi, durant sa détention, sa petite fille a disparu alors qu'elle était justement suivie par le Docteur Clay. Existe-t-il un lien entre le chasseur et la proie, et si oui, lequel ? Charlie est toujours hanté par la fin tragique de sa première femme et de sa fille, qui ne le laissent pas en paix. Le jour de leur mort, une partie de sa santé mentale s'est envolée face à un chagrin si terrible que s'en remettre totalement est au-delà des capacités d'un être humain. Après des années d'un deuil impossible, en dépit de son caractère rationnel qui a érigé des barricades et fourni des explications, Charlie est toujours en proie à un sentiment de culpabilité intense et soumis à l'équilibre instable de son esprit, qui élabore parfois des voix ou fantômes qui l'accompagnent. De fil en aiguille, l'enquête de Charlie le ramène aux heures les plus sombres de l'Etat du Maine, lorsque, au début des années 50, un petit magnat du bois crée la Communauté de Galaad – qui tient son nom d'un lieu de refuge biblique – au sein de laquelle les pires dérives sectaires sont commises au nom d'une bonne santé spirituelle à préserver, et d'un droit chemin dont il ne faut pas s'écarter. Ce faisant, en totale contradiction avec ses intangibles certitudes d'ex-flic et d'homme brisé, Charlie éprouve une forme de sympathie puis de compassion pour Merrick, meurtrier rendu touchant dans la recherche éperdue de sa fillette. La proie des ombres n'est donc pas un roman manichéen en noir et blanc ; il soulève des questions qui stimulent la réflexion du lecteur. John Connolly est un orfèvre qui cisèle des pièces uniques présentées dans l'écrin naturel du Maine, omni-présent dans la beauté de ses paysages, dans lesquelles il enchâsse des éléments historiques pour servir de socle à l'intrigue, des informations juridiques pour crédibiliser l'évolution de l'enquête, ou encore médico-sociales et psychologiques pour éclairer les causes et conséquences des maltraitances infligées aux enfants, sans jamais franchir la ligne blanche malsaine du voyeurisme et de la sensiblerie, ou assommer le lecteur et l'ensevelir sous des détails rébarbatifs. Il faut ajouter la petite note fantastique récurrente, signature d'un auteur pudique, original, riche, profond, intelligent.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Pasunmotdeplus Posté le 28 Février 2019
              J' ai aimé "La Proie des Ombres" et j'ai été passionnée de bout en bout par cette histoire pourtant très glauque. Le détective Charlie Parker est donc de retour, et cette fois-ci, il enquête sur une sombre histoire d'abus sexuels sur mineurs qui auraient été perpétrés dans une petite communauté sectaire du Maine. Un tueur sanguinaire dénommé Merrick se met en travers de sa route, et contre toute logique, Parker se met peu à peu à avoir de l'empathie pour cet ancien taulard qui recherche désespérément sa fille. L'histoire est tortueuse, cruelle et malsaine, mais Connolly la mène brillamment en alternant les chapitres à la première et à la troisième personnes. Hormis quelques passages qui ralentissent inutilement le rythme, l'auteur démontre à nouveau qu'il est un as du roman policier, et que personne ou presque ne lui arrive à la cheville quand il s'agit de créer du suspense. Cependant, Connolly s'entête à inclure des éléments surnaturels dans ses récits, et cette fois-ci, on a droit à quelques histoires de fantômes et de créatures étranges qu'il surnomme les "hommes creux". On se demande où il veut bien en venir, car au final, tout cet aspect de l'histoire est anecdotique et ne sert à... J' ai aimé "La Proie des Ombres" et j'ai été passionnée de bout en bout par cette histoire pourtant très glauque. Le détective Charlie Parker est donc de retour, et cette fois-ci, il enquête sur une sombre histoire d'abus sexuels sur mineurs qui auraient été perpétrés dans une petite communauté sectaire du Maine. Un tueur sanguinaire dénommé Merrick se met en travers de sa route, et contre toute logique, Parker se met peu à peu à avoir de l'empathie pour cet ancien taulard qui recherche désespérément sa fille. L'histoire est tortueuse, cruelle et malsaine, mais Connolly la mène brillamment en alternant les chapitres à la première et à la troisième personnes. Hormis quelques passages qui ralentissent inutilement le rythme, l'auteur démontre à nouveau qu'il est un as du roman policier, et que personne ou presque ne lui arrive à la cheville quand il s'agit de créer du suspense. Cependant, Connolly s'entête à inclure des éléments surnaturels dans ses récits, et cette fois-ci, on a droit à quelques histoires de fantômes et de créatures étranges qu'il surnomme les "hommes creux". On se demande où il veut bien en venir, car au final, tout cet aspect de l'histoire est anecdotique et ne sert à rien dans le déroulement de l'intrigue. "La Proie des Ombres" aurait selon moi gagné en efficacité si Connolly s'était contenté d'écrire un roman policier tout simple et sans fioriture, mais bon, ce gimmick surnaturel fait partie intégrante de son style et l'a aidé à se distinguer des autres auteurs de polars. Réjouissez-vous donc de retrouver Charlie Parker, Louis, Angel, et bien sûr Rachel et Sam.
              Lire la suite
              En lire moins
            • moussk12 Posté le 27 Décembre 2016
              J'ai eu plaisir à retrouver Charlie Parker, le détective privé solitaire, à qui il arrive un tas de mésaventures. Avec ses questionnements. Qui va toujours au-delà de la mission qu'on lui demande parce qu'il est avide de vérité et qu'il a de grandes valeurs. Parce qu'ici, il s'agit de jeunes enfants abusés sexuellement. Parce qu'il prend pitié de Frank Merrick, ex-taulard, tueur sans états d'âme, qui ne vit que dans le seul but de retrouver sa petite fille. Parce qu'au fond, il sent qu'il lui ressemble. Il agit comme s'il n'avait plus rien à perdre. Malgré quelques longueurs, malgré la présence incongrue de personnages comme le Collectionneur, répugnant à souhait, malgré la noirceur du sujet, John Connolly reste très pudique dans sa narration. Il n'y a pas de voyeurisme, ni de descriptions malsaines. Un très bon polar.
            • Candice65 Posté le 16 Septembre 2015
              (ne pas confondre avec Michael Connolly comme moi...). Thriller au suspens bien ficelé jusqu'à la fin. Bien écrit, les personnages sont fouillés, et le héros est un personnage récurrent. C'est le 6ème de la série, et comme ça m'a bien plu, je vais vite chercher le 1er.
            • gobel70 Posté le 28 Juin 2015
              Mais quelle histoire, et quelle intensité. L'effroi dans toute sa splendeur. L'un des meilleurs de John Connolly.
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.