Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823823271
Code sériel : 2437
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La roue de Sainte-Catherine

Gilles BERTON (Traducteur)
Date de parution : 21/04/2016
(Re)découvrez tous les grands succès de Patricia Wentworth chez 12-21, l'éditeur numérique !

Un inquiétant mystère planait depuis toujours sur la vieille auberge perchée au bord de la falaise, la "Roue de Sainte-Catherine". Que recèlent aujourd'hui encore ses vieux murs battus des vents marins ? Tout commença par l'insertion dans les journaux d'une annonce demandant aux descendants de l'ancien aubergiste, Jeremiah Taverner, de...

Un inquiétant mystère planait depuis toujours sur la vieille auberge perchée au bord de la falaise, la "Roue de Sainte-Catherine". Que recèlent aujourd'hui encore ses vieux murs battus des vents marins ? Tout commença par l'insertion dans les journaux d'une annonce demandant aux descendants de l'ancien aubergiste, Jeremiah Taverner, de se faire connaître. Ils accoururent... Mais Miss Silver s'était discrètement mêlée à eux. Et la Roue commença à tourner...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823823271
Code sériel : 2437
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • iris29 Posté le 23 Avril 2020
    Sorti en 1948 en Angleterre, ce roman est le 16° tome de la série Miss Silver, laquelle est plus ou moins "engagée "par le Yard , et ses amis policier,Lamb et l'inspecteur Abbott. Ils soupçonnent une vieille auberge, appelée "La roue de Sainte- Catherine," d' être un repère de cambrioleurs et trafiquants de drogue, et demandent à notre vieille amie , d'y séjourner incognito. Et cela tombe bien, puisque une de ses connaissances, la jeune Jane Heron y a une réunion de famille. Elle appartient à un de ses cousins, et un de leur parents, se sentant vieillir a eu la bonne idée d'y faire une cousinade afin de mieux les observer. A la clé, un petit héritage , pour celui ou celle, qui saura le convaincre . Mais le premier cadavre apparaît Si l'idée de la réunion entre héritiers chez un notaire, est assez fréquente dans les romans policiers, le fait qu'elle vienne se rajouter à une autre enquête en cours, ne m'a pas séduite. Miss Silver est très douée, pour résoudre des enquêtes tout en tricotant, en sirotant une tasse de thé et en papotant, mais de là à être meilleure que la police et avoir à faire,... Sorti en 1948 en Angleterre, ce roman est le 16° tome de la série Miss Silver, laquelle est plus ou moins "engagée "par le Yard , et ses amis policier,Lamb et l'inspecteur Abbott. Ils soupçonnent une vieille auberge, appelée "La roue de Sainte- Catherine," d' être un repère de cambrioleurs et trafiquants de drogue, et demandent à notre vieille amie , d'y séjourner incognito. Et cela tombe bien, puisque une de ses connaissances, la jeune Jane Heron y a une réunion de famille. Elle appartient à un de ses cousins, et un de leur parents, se sentant vieillir a eu la bonne idée d'y faire une cousinade afin de mieux les observer. A la clé, un petit héritage , pour celui ou celle, qui saura le convaincre . Mais le premier cadavre apparaît Si l'idée de la réunion entre héritiers chez un notaire, est assez fréquente dans les romans policiers, le fait qu'elle vienne se rajouter à une autre enquête en cours, ne m'a pas séduite. Miss Silver est très douée, pour résoudre des enquêtes tout en tricotant, en sirotant une tasse de thé et en papotant, mais de là à être meilleure que la police et avoir à faire, à de vrais criminels bien costauds, est-ce bien raisonnable ? On n'y croit pas... L'ambiance est romanesque, nébuleuse, lourde, certains personnages inquiétants. le cousin qui se cherche des héritiers, n'arrêtant pas de poser des questions sur un certain passage secret, on a envie de lui crier d'arrêter, que les habitants de l'auberge ne sont pas des agneaux. C'est un roman qui par son décor (une auberge mal famée) , tranche vraiment dans le paysage de la série Miss Silver. On est habitué à des décors plus paisibles, composés de campagnes anglaises, ou de villas en bord de mer, de gentilles pensions de famille, de maisons de pasteur... Heureusement , parmi les cousins, un gentil couple, amène de la fraîcheur et du mystère ...Tous les autres personnages étant antipathiques , névrosés, idiots , ou machiavéliques... La résolution de l'enquête est assez vieillotte et ne résisterait pas à des Experts... Non, le charme est ailleurs chez Wentworth : dans ce qu'il apprend sur la vie en Angleterre dans les années 40, les rapports homme/femme, ce qu'on portait ... Ce n'est pas le meilleur de la série mais il offre une sympathique parenthèse, entre deux lectures plus puissantes .
    Lire la suite
    En lire moins
  • Symphonia2 Posté le 22 Septembre 2019
    Je commence à avoir l’habitude de lire les aventures de cette Miss Silver, une gentille vieille dame qui résout des enquêtes de police particulièrement difficiles tout en tricotant. J’ai donc bien aimé cette aventure-ci, qui a comme toujours un parfum particulier, à la Agathe Christie, notamment grâce à son personnage principal, Miss Silver. J’aime assez son personnage, même si je ne le trouve pas aussi original que celui de Miss Marple d’Agatha Christie, qui a ce je-ne-sais-quoi d’amusant et de drôle à certains moments. L’intrigue a aussi ce charme particulier reconnaissable, que j’ai toujours bien aimé: les histoires de famille, qui recèlent nombre de secrets inavouables, avec un héritage potentiellement important à la clé. Ce contexte m’a d’ailleurs rappelé Le Noël d’Hercule Poirot dans lequel un crime a lieu lors d’une réunion de famille. J’avais adoré l’ambiance électrique de cette réunion et la solution était pour le coup inattendue. Cependant, l’ambiance de La roue de Sainte-Catherine n’est pas vraiment à la hauteur, et aurait pu être encore plus développée. Cela aurait donné davantage de mystère et de piquant à l’enquête. C’est un peu dommage. En tout cas, j’ai bien aimé le début de ce roman, dont l’idée de départ est sympa et... Je commence à avoir l’habitude de lire les aventures de cette Miss Silver, une gentille vieille dame qui résout des enquêtes de police particulièrement difficiles tout en tricotant. J’ai donc bien aimé cette aventure-ci, qui a comme toujours un parfum particulier, à la Agathe Christie, notamment grâce à son personnage principal, Miss Silver. J’aime assez son personnage, même si je ne le trouve pas aussi original que celui de Miss Marple d’Agatha Christie, qui a ce je-ne-sais-quoi d’amusant et de drôle à certains moments. L’intrigue a aussi ce charme particulier reconnaissable, que j’ai toujours bien aimé: les histoires de famille, qui recèlent nombre de secrets inavouables, avec un héritage potentiellement important à la clé. Ce contexte m’a d’ailleurs rappelé Le Noël d’Hercule Poirot dans lequel un crime a lieu lors d’une réunion de famille. J’avais adoré l’ambiance électrique de cette réunion et la solution était pour le coup inattendue. Cependant, l’ambiance de La roue de Sainte-Catherine n’est pas vraiment à la hauteur, et aurait pu être encore plus développée. Cela aurait donné davantage de mystère et de piquant à l’enquête. C’est un peu dommage. En tout cas, j’ai bien aimé le début de ce roman, dont l’idée de départ est sympa et attirante. Certes, la suite de l’histoire n’est pas originale, et par conséquent certains épisodes sont assez prévisibles, mais elle fonctionne plutôt bien. Le suspens est prenant, les personnages nombreux et donc les fausses pistes sont légion également. Le roman reste donc agréable à lire, l’enquête est bien menée et pleine de suspens.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CharlotteADAM Posté le 7 Août 2019
    Un bon épisode de la série des Miss Silver, que je trouve par ailleurs assez inégaux. L'intrigue n'est pas bien compliquée mais l'ambiance est là : une vieille auberge, ayant jadis servi de repaire à des contrebandiers, truffée de passages souterrains menant à la plage... Le lieu idéal pour une réunion de famille ! Justement, des parents éloignés, descendants tous d'un ancêtre commun, se retrouvent à l'invitation de l'un d'entre eux. La Mort sera de la partie. L'histoire m'a fait penser à une partie de Cluedo, avec ses personnages hauts en couleurs et sa maison aux passages secrets. On cherche rapidement dans quelle pièce a eu lieu le crime car il semblerait que le corps ait été déplacé, mais pourquoi ? Côté famille, les révélations seront au rendez-vous, chacun ayant des intérêts très personnels à avoir accepté l'invitation. Dès le premier repas en commun, quelques masques tombent, mais le plus inquiétant, ce sont peut-être ceux dont on ne devine pas le masque... Deux petites histoires d'amour, contrariées cela va sans dire, ajoutent une note fleur bleue au côté policier. Quant à Miss Silver, elle sera une fois de plus à la hauteur de sa réputation ! Un roman que j'ai dégusté... Un bon épisode de la série des Miss Silver, que je trouve par ailleurs assez inégaux. L'intrigue n'est pas bien compliquée mais l'ambiance est là : une vieille auberge, ayant jadis servi de repaire à des contrebandiers, truffée de passages souterrains menant à la plage... Le lieu idéal pour une réunion de famille ! Justement, des parents éloignés, descendants tous d'un ancêtre commun, se retrouvent à l'invitation de l'un d'entre eux. La Mort sera de la partie. L'histoire m'a fait penser à une partie de Cluedo, avec ses personnages hauts en couleurs et sa maison aux passages secrets. On cherche rapidement dans quelle pièce a eu lieu le crime car il semblerait que le corps ait été déplacé, mais pourquoi ? Côté famille, les révélations seront au rendez-vous, chacun ayant des intérêts très personnels à avoir accepté l'invitation. Dès le premier repas en commun, quelques masques tombent, mais le plus inquiétant, ce sont peut-être ceux dont on ne devine pas le masque... Deux petites histoires d'amour, contrariées cela va sans dire, ajoutent une note fleur bleue au côté policier. Quant à Miss Silver, elle sera une fois de plus à la hauteur de sa réputation ! Un roman que j'ai dégusté simplement mais avec plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aurelia33 Posté le 16 Avril 2019
    Un huis clos un peu inquiétant dans cette nouvelle enquête de miss Silver. Jacob Taverner a l'étrange idée de regrouper 8 cousins qui ne se connaissent pas mais qui sont tous les descendants de son grand père. Chacun est l'arrière petit fils ou petite fille de l'un des 8 enfants du patriarche décédé en 1888. Les voici donc tous les 9 réunis à l'auberge de la roue de Sainte Catherine, tenue accessoirement par une descendante également. De la vieille fille, au commercial, en passant par le militaire, la "star", la mannequin et l'alcoolique... autant de personnalités bien différentes mais ayant toutes des souvenirs indirects de ce lieu par les anecdotes de leurs aïeux. Mais le temps n'est pas aux retrouvailles car très vite un cadavre encombre le paysage! Miss Silver sur place afin de déterminer si ce commerce fait office de plaque tournante de trafic en tout genre va être bien utile et avisée pour faire la lumière sur ce mystère. Entre contrebande, faux semblants et quelques amourettes, le danger plane. C'est un opus assez réussi, on reste en haleine jusqu'au bout et même si Miss Silver semble toujours (un peu trop) la seule à pouvoir y voir clair, l'intrigue est bien menée.
  • Jenta3 Posté le 21 Février 2017
    Une énigme où petite mamy est très discrète mais tout aussi efficace. Une intrigue familiale que j'ai appréciée, les personnages ont des caractères différents et bien décrits ce qui procure une enquête intéressante et bien menée. De nouveau un très bon temps de lecture à la sauce anglaise pendant lequel je me suis agréablement projetée dans le rôle et les observation de miss Maud Silver.
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !