Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221126165
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'Homme de Kaboul

Date de parution : 03/03/2011

Certains secrets sont plus dangereux que d’autres. Certaines vérités doivent être étouffées.
Dans Kaboul ravagée par la violence et la corruption, Oussama Kandar, chef de la brigade criminelle, croit encore à l’intégrité, à un code de l’honneur désuet et aux vieilles amitiés. Mais la découverte en apparence banale d’un cadavre...

Certains secrets sont plus dangereux que d’autres. Certaines vérités doivent être étouffées.
Dans Kaboul ravagée par la violence et la corruption, Oussama Kandar, chef de la brigade criminelle, croit encore à l’intégrité, à un code de l’honneur désuet et aux vieilles amitiés. Mais la découverte en apparence banale d’un cadavre va tout changer. Il devient l’homme à abattre.
Dans les palais d’État comme dans les ruelles des bazars, on l’épie, on le dénonce, on le traque au nom d’intérêts supérieurs. Oussama est précipité dans une course-poursuite aux confins de l’Afghanistan. À ses trousses, des commandos assassins ; autour de lui, les talibans...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221126165
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • TrueDuck Posté le 28 Décembre 2019
    Mon 2nd Bannel et je vais m'empresser d'aller chercher les autres ! Cette série du qomaandaan Oussama Kandar est intelligente et passionnante. Je n'ai aucune idée de la véracité des rites et modes de vie Afghans, mais j'y crois très fort ! Tout est détaillé avec la justesse nécessaire pour ne pas faire baisser le rythme des histoires sanglantes, dures et violentes de cet auteur à la plume efficace. L'enquête de ce titre se débouble, devient triple, et s'élargit à l'Europe puis partout dans le monde, tout en restant centrée sur l'Afghanistan ; Afghanistan d'ailleurs décrit tel un personnage central, comme il l'avait été dans l'autre livre que j'ai lu de Cédric Bannel. A peine refermé, j'ai envie de replonger dans cet univers pour mieux le comprendre et continuer à ressentir ce malaise ambiant qui rythme la vie (mais est-ce une vie, d'ailleurs ?) de ses habitants. L'histoire : un pays en reconstruction est source de toutes les envies des riches qui en sont loin et cela a un impact sur ceux qui y vivent. C'est à partir de là que tout démarre. C'est très malin et j'ai peine à croire que ce soit uniquement une histoire totalement inventée par cet auteur à suivre,... Mon 2nd Bannel et je vais m'empresser d'aller chercher les autres ! Cette série du qomaandaan Oussama Kandar est intelligente et passionnante. Je n'ai aucune idée de la véracité des rites et modes de vie Afghans, mais j'y crois très fort ! Tout est détaillé avec la justesse nécessaire pour ne pas faire baisser le rythme des histoires sanglantes, dures et violentes de cet auteur à la plume efficace. L'enquête de ce titre se débouble, devient triple, et s'élargit à l'Europe puis partout dans le monde, tout en restant centrée sur l'Afghanistan ; Afghanistan d'ailleurs décrit tel un personnage central, comme il l'avait été dans l'autre livre que j'ai lu de Cédric Bannel. A peine refermé, j'ai envie de replonger dans cet univers pour mieux le comprendre et continuer à ressentir ce malaise ambiant qui rythme la vie (mais est-ce une vie, d'ailleurs ?) de ses habitants. L'histoire : un pays en reconstruction est source de toutes les envies des riches qui en sont loin et cela a un impact sur ceux qui y vivent. C'est à partir de là que tout démarre. C'est très malin et j'ai peine à croire que ce soit uniquement une histoire totalement inventée par cet auteur à suivre, pas assez connu et à faire référencer dans toutes les bonnes librairies ! Les personnages sont maltraités et personne n'est épargné. Personne n'est infaillible et c'est aussi ça qui donne une ampleur à cet univers à nul autre pareil. Je recommande chaudement. Et je ne peux pas terminer sans dire que j'ai une pensée émue et sincère pour ceux dont ces atrocités font partie de leur quotidien.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mauriceandre Posté le 22 Mars 2019
    Salut les Babelionautes Je ne connaissais pas l'oeuvre de Cédric Bannel mais je me suis régalé a la lecture de ce roman qui nous entraîne de l'Afghanistan a la Suisse ou un jeune analyste, Nick, analyste pour les services secrets, est lancé sur la piste d'un fugitif, membre de la direction d'une entreprise très opaque aux ramifications internationales, qui s'est volatilisé avec le rapport Mandrake, un dossier qui paraît affoler des gouvernements occidentaux Mais lesquels ? Quand il comprend que son organisation, dans sa quête désespérée pour retrouver le fugitif, assassine des innocents, Nick se révolte Il découvre les sanglantes tentatives d'assassinat dont a été victime, à Kaboul, un certain commissaire Oussama Kandar.Oussama l'Afghan, Nick le Suisse et Bakir le mollah : ce trio improbable se retrouve dans les hautes montagnes d'Afghanistan, en des lieux sauvages contrôlés par des hommes qui tuent au nom de Dieu Là, quelque part dans un village perché à plus de 4000 mètres, se trouve sans doute l'homme qui pourrait les sauver, et le rapport que des grandes puissances recherchent désespérément Mais choisiront-ils de révéler au monde ce qu'ils apprendront ? Ou accepteront-ils de se taire au nom d'intérêts supérieurs ?
  • Krazie Posté le 13 Juin 2018
    Un livre découvert un peu au hasard, et que j'ai beaucoup aimé. Après les cerfs volants de Kaboul je souhaitais retrouver un livre sur l'Afghanistan. Une carte est très utile pour essayer de comprendre ce patchwork d'ethnies qui compose l'Afghanistan, cela nous est très bien décrit dans l'homme de Kaboul, la complexité des relations entre les différents peuples, les talibans, l'influence de l'ex URSS, la violence, la corruption, la difficulté extrême d'être une femme dans ce pays. Et au milieu de ce capharnaüm on trouve un personnage principal extrêmement attachant, Oussama Kandar. À la fois dur, passionnant, instructif, bref c'est un livre qu'on lit très vite et qu'on met du temps à digérer. Je vais sans aucune doute lire Baad.
  • floboiton Posté le 9 Mai 2018
    Merci Loïc pour ce joli cadeau !
  • musemania Posté le 20 Mars 2018
    Alors que j’ai terminé ce livre dans le courant du mois de février, je n’avais pas eu le temps de consacrer une chronique à ma lecture. C’est dorénavant chose faite. La grande originalité de ce livre est que l’histoire ne se déroule ni en Europe, ni aux Etats-Unis comme de nombreux policiers mais comme son nom l’indique : à Kaboul et plus généralement, en Afghanistan. C’est notamment pour cette raison que j’ai eu envie de lire ce livre qui est la première enquête du commissaire Kandar. Cette originalité m’a dès lors très vite attirée afin de sortir de ma zone de confort vu que je lis énormément de thrillers et de policiers qui se déroulent en Europe et aux Etats-Unis. A côté de cela, une partie de l’histoire se déroule dans la sphère internationale (notamment, en Suisse). Ce livre mêle à la fois une enquête policière au sens traditionnel du terme ainsi que des éléments d’espionnage international. On peut constater que Cédric Bannel a mené des recherches conséquentes sur le sujet avant d’écrire son roman et, surtout, sur le lieu de l’histoire qu’est l’Afghanistan. Contrée très souvent méconnue pour nous européens, nous ne la connaissons qu’à travers les médias et les images... Alors que j’ai terminé ce livre dans le courant du mois de février, je n’avais pas eu le temps de consacrer une chronique à ma lecture. C’est dorénavant chose faite. La grande originalité de ce livre est que l’histoire ne se déroule ni en Europe, ni aux Etats-Unis comme de nombreux policiers mais comme son nom l’indique : à Kaboul et plus généralement, en Afghanistan. C’est notamment pour cette raison que j’ai eu envie de lire ce livre qui est la première enquête du commissaire Kandar. Cette originalité m’a dès lors très vite attirée afin de sortir de ma zone de confort vu que je lis énormément de thrillers et de policiers qui se déroulent en Europe et aux Etats-Unis. A côté de cela, une partie de l’histoire se déroule dans la sphère internationale (notamment, en Suisse). Ce livre mêle à la fois une enquête policière au sens traditionnel du terme ainsi que des éléments d’espionnage international. On peut constater que Cédric Bannel a mené des recherches conséquentes sur le sujet avant d’écrire son roman et, surtout, sur le lieu de l’histoire qu’est l’Afghanistan. Contrée très souvent méconnue pour nous européens, nous ne la connaissons qu’à travers les médias et les images de guerre à la suite des attentats de New-York de 2001. J’ai trouvé que l’auteur traitait le pays comme un personnage à part entière : on y ressent l’atmosphère à la fois bouillonnante la journée à la fois par les températures chaudes ainsi que par un climat de suspicions qui y règne toujours, mais également par la froideur des nuits et de la vie difficile notamment dans les montagnes de ce pays aux aspects multiples. Malgré quelques difficultés à me retrouver dans les noms à consonance étrangère des personnages, y étant peu habituée aux travers de mes lectures habituelles, je n’ai pu que m’attacher aux différents personnages. La psychologie de ces derniers y est fortement travaillée, qu’ils soient principaux ou secondaires, les failles de Kandar en sont aussi ses forces. Malgré que cela soit un thriller policier, on peut se rendre compte des difficultés auxquelles les habitants afghans doivent faire encore face aux XXIème siècle : l’absence d’eau courante et d’électricité, une islamisation forcée de la société, la corruption à tous les niveaux du pouvoir et j’en passe. Pour moi, j’ai vécu ce livre comme une gifle vu mon petit confort occidental. Ce genre de sentiment peut faire mal mais c’est un critère pour savoir si le livre est bon ou non selon mes critères. L’auteur, Cédric Bannel, en est déjà à son troisième tome (« Kaboul Express »). Ayant pu emprunter à ma bibliothèque, le deuxième tome (« Baad ») et vu que j’ai très apprécié cette première enquête, cela ne fait aucun doute que je lirai très prochainement la suite. A côté de ces romans policiers, Cédric Bannel a également écrit des romans « indépendants », dans lesquels je ne manquerai sûrement pas de me plonger.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.