Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266279871
Code sériel : 17102
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Brutale

Date de parution : 08/02/2018
Le jour, Lise Lartéguy est flic au Bastion, le nouveau 36. Méthodes expéditives, close-combat, la belle frise souvent les limites de la légalité.
La nuit, elle enfile son casque de moto et libère sa Bête intérieure. Cette Bête qui la fait souffrir. Brutale. Très brutale.
Dans son viseur : des égorgeurs de...
Le jour, Lise Lartéguy est flic au Bastion, le nouveau 36. Méthodes expéditives, close-combat, la belle frise souvent les limites de la légalité.
La nuit, elle enfile son casque de moto et libère sa Bête intérieure. Cette Bête qui la fait souffrir. Brutale. Très brutale.
Dans son viseur : des égorgeurs de jeunes vierges, qui n’hésitent pas à mitrailler des gendarmes à l’arme lourde. Son frère, Camille, fait partie des victimes. De quoi réveiller le Monstre qui est en elle…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266279871
Code sériel : 17102
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« C'est nerveux, décalé, implacable. Il y a du Tarantino de la première heure chez Bosco ! »
Marc Fernandez, chroniqueur LCI

« Sexy, radical et sanglant, mais aussi beau, tendre et lyrique. »
nyctalopes.com

« Un polar musclé entre Marchal et Verneuil. Une réussite ! »
Benoît Minville, auteur de Rural noir, libraire Fnac Défense

« Brutale ? C’est sombre et désespéré, sale et poussiéreux, sexy, ultra-violent, radical et sanglant, mais aussi beau, tendre et lyrique. Un putain de polar ! »
Unwalkers

« Bosco ? Une vraie bombe. Les phrases claquent, on s’en prend plein la gueule… »
Black Novel

« À chacun de ses romans, Jacques-Olivier Bosco développe des aventures effrénées, afin d’aller toujours plus loin et plus fort dans le suspense et l’action. Avec Brutale, une fois de plus, il confirme son talent d’auteur de polars trépidants. »
Le blog de Claude Le Nocher
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PierreF Posté le 28 Juin 2020
    Je connais peu d’auteurs qui œuvrent sur le créneau du roman d’action pure. Je connais encore moins d’auteurs qui le font avec un tel talent. Comme je le disais plus haut, quand on ouvre un livre de JOB, il vaut mieux être en bonne santé, et se préparer à un sprint. Avec Brutale, le sprint va durer 400 pages, dans une course effrénée contre des monstres qui, je l’espère, n’existent pas et n’existeront pas. Il ne faut pas chercher de message dans ce livre, mais pour autant, on y retrouve les mêmes thèmes qui sont la justice ou l’injustice, et la vengeance expéditive. Le personnage qui va incarner ces thèmes se nomme Lise Lartéguy. Depuis sa plus tendre enfance, elle a des accès de violence qui mettent en danger ses proches. Grace à son père, elle entre dans la police et s’avère être une enquêtrice chevronnée mais totalement hors contrôle. Et lors de ses accès de rage meurtrière, elle devient aussi féroce et mortelle que les ennemis qu’elle pourchasse. Et c’est parti pour 400 pages de folie. JOB maitrise parfaitement le sens du rythme, alternant les scènes d’action effarantes avec des pauses fort bien venues où il peut approfondir la psychologie de... Je connais peu d’auteurs qui œuvrent sur le créneau du roman d’action pure. Je connais encore moins d’auteurs qui le font avec un tel talent. Comme je le disais plus haut, quand on ouvre un livre de JOB, il vaut mieux être en bonne santé, et se préparer à un sprint. Avec Brutale, le sprint va durer 400 pages, dans une course effrénée contre des monstres qui, je l’espère, n’existent pas et n’existeront pas. Il ne faut pas chercher de message dans ce livre, mais pour autant, on y retrouve les mêmes thèmes qui sont la justice ou l’injustice, et la vengeance expéditive. Le personnage qui va incarner ces thèmes se nomme Lise Lartéguy. Depuis sa plus tendre enfance, elle a des accès de violence qui mettent en danger ses proches. Grace à son père, elle entre dans la police et s’avère être une enquêtrice chevronnée mais totalement hors contrôle. Et lors de ses accès de rage meurtrière, elle devient aussi féroce et mortelle que les ennemis qu’elle pourchasse. Et c’est parti pour 400 pages de folie. JOB maitrise parfaitement le sens du rythme, alternant les scènes d’action effarantes avec des pauses fort bien venues où il peut approfondir la psychologie de ses personnages. Cela donne un livre que l’on ne peut pas lâcher de la première à la dernière page. Je peux vous garantir qu’il y a des scènes d’action dans ce roman qui sont tout simplement époustouflantes, tout cela grace à ce style si évocateur et visuel et aussi grace à cette faculté de ne dire que ce qui est nécessaire. Il faut tout de même ajouter que le but des romans de Job n’est pas d’être toujours crédible. Les méchants sont très méchants, les innocents sont gentils. Les traits sont grossis à la limite de la caricature, comme ce que fait Tarantino au cinéma. Et quand il nous lance dans le feu de l’action, la lecture est tout simplement jouissive. J’y ai juste trouvé quelques indices qui tombent du ciel pour guider Lise dans sa quête et j’ai trouvé cela dommage. Par contre, j’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver un personnage que j’aime beaucoup (le Cramé) ainsi que Mako (hommage à Laurent Guillaume), croisés au fil des pages. Et puis, j’y ai trouvé une bande son qui me parle, essentiellement rock (AC/DC, Unwalkers, U2 …) ou bien faite de bruit et de fureur, avec quelques passages de douceur dont Amy Winehouse. Cela donne aussi le ton de ce livre, qui alterne entre action et calme et qui procure une sensation de passer du bon temps. De la bonne vraie littérature divertissante et populaire, quoi !
    Lire la suite
    En lire moins
  • AliceFee Posté le 28 Avril 2020
    Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Brutale ? "Je crois que j'ai ce livre sur ma liseuse depuis sa sortie mais comme je n'aime pas lire en numérique, je l'avais un petit peu oublié. Le confinement étant l'occasion de revoir ses exigences à la baisse, j'ai ressorti mon Kindle et je ne le regrette pas." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "Lise Lartéguy n'est pas une flic comme les autres. Elle paraît borderline, impulsive et incontrôlable à ses coéquipiers et ses supérieurs, en réalité, elle est pire que ça..." Mais que s'est-il exactement passé entre vous ? "Il y a beaucoup d'éléments que j'ai aimé dès les premières pages, qui nous plongent directement dans l'action, et par-dessus tout, l'héroïne avec son petit côté Dexter. En fait, le livre, c'est elle. D'ailleurs, le titre, c'est elle. L'intrigue finalement a moins d'importance, je me rends même compte en écrivant ces lignes que je ne la trouve pas transcendante mais que ça ne m'a pas du tout gênée. Non, ce qui nous importe c'est Lise, cette femme forte mais complètement malade, son parcours, ses pulsions. Et malgré toute sa noirceur, on l'aime vraiment, on ne... Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Brutale ? "Je crois que j'ai ce livre sur ma liseuse depuis sa sortie mais comme je n'aime pas lire en numérique, je l'avais un petit peu oublié. Le confinement étant l'occasion de revoir ses exigences à la baisse, j'ai ressorti mon Kindle et je ne le regrette pas." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "Lise Lartéguy n'est pas une flic comme les autres. Elle paraît borderline, impulsive et incontrôlable à ses coéquipiers et ses supérieurs, en réalité, elle est pire que ça..." Mais que s'est-il exactement passé entre vous ? "Il y a beaucoup d'éléments que j'ai aimé dès les premières pages, qui nous plongent directement dans l'action, et par-dessus tout, l'héroïne avec son petit côté Dexter. En fait, le livre, c'est elle. D'ailleurs, le titre, c'est elle. L'intrigue finalement a moins d'importance, je me rends même compte en écrivant ces lignes que je ne la trouve pas transcendante mais que ça ne m'a pas du tout gênée. Non, ce qui nous importe c'est Lise, cette femme forte mais complètement malade, son parcours, ses pulsions. Et malgré toute sa noirceur, on l'aime vraiment, on ne peut s'empêcher d'avoir de l'empathie pour elle. J'ai adoré sa relation avec son frère, celle avec le Cramé aussi évidemment et puis les pistes d'explication. Malheureusement, j'aurais vraiment souhaité qu'elles conduisent à quelque chose, à une rédemption à défaut d'un changement ou d'une guérison qui paraît bien sûr impossible et c'est finalement le contraire qui se produit. Pour moi, c'est l'exemple même de l'auteur qui veut choquer, pousser le vice toujours plus loin et qui finit par en faire trop. Je l'ai ressenti également parfois dans l'écriture avec des mots crus totalement inutiles qui semblaient avoir été placé là après coup exprès, parce qu'on s'était soudain rappelé qu'on voulait faire dans le trash." Et comment cela s'est-il fini ? "La fin est à l'image de ce que je viens de dire et j'ai été vraiment déçue pour Lise. Je lis des polars pour la justice que l'on y trouve et qui nous donne l'illusion que l'univers s'équilibre et ce n'est pas du tout ce que j'ai ressenti ici."
    Lire la suite
    En lire moins
  • pascalinedebrabant Posté le 13 Décembre 2019
    Perplexe…voilà comment j’ai fini ce thriller… Au début , j’ai pas vraiment accroché au personnage de Lise…tellement too much pour moi !! Une Lisbeth Salander des beaux quartiers . J’ai plus été intriguée par l’histoire familiale de ce personnage, notamment , l’auteur évoque une relation pathologique avec sa mère. Je pense qu’il doit la développer plus dans son second opus, enfin j’espère. J’ai beaucoup aimé la bande son du livre, en effet, la musique est très présente dans cette histoire et j’aime les morceaux choisis. Après l’histoire ne m’a pas conquise plus que ça. Le rythme est soutenu, ça se lit très vite, on ne s’ennuie pas. BREF…je ne vais pas rester uniquement sur ce livre pour me faire une idée de ce personnage, je vais me procurer la suite pour voir vraiment qui est cette Lise…
  • collectifpolar Posté le 22 Octobre 2019
    Pourtant si douce et si aimante en apparence, Lise Lartéguy sait qu'elle est mauvaise car, quand la rage la prend, il lui faut du sang. Elle s'est d'ailleurs engagée dans la police afin de libérer le monstre qui sommeille en elle. Elle enquête sur une bande dangereuse et armée qui vide de leur sang et abandonne de jeunes vierges dans des lieux déserts et n'hésite pas à tirer sur des policiers. Voici que Bosco nous offre une nouvelle facette de son art avec cette fois un pur thriller. On connaissez le style rock'n' roll de notre auteur, on savait toute sa puissance évocatrice et bien voilà une fois de plus il ne fait pas dans la dentelle et j'avoue que j'aime ça ! De plus sa nouvelle héroïne est vraiment hors classe, on peut dire qu'elle dépote. Et dans ce sens le titre du bouquin est vraiment bien vu. Lise Lartéguy est colérique, irascible, elle n'en demeure pas moins sensible. m^me si comme le dit l'auteur : "Elle avait envie de cogner, frapper, faire le mal." On est jamais déçue par JOB. Les différentes facettes de son héroïne m’ont vraiment séduite. De plus, comme à son habitude, Jacques Olivier Bosco orchestre intelligemment ses différents personnages.... Pourtant si douce et si aimante en apparence, Lise Lartéguy sait qu'elle est mauvaise car, quand la rage la prend, il lui faut du sang. Elle s'est d'ailleurs engagée dans la police afin de libérer le monstre qui sommeille en elle. Elle enquête sur une bande dangereuse et armée qui vide de leur sang et abandonne de jeunes vierges dans des lieux déserts et n'hésite pas à tirer sur des policiers. Voici que Bosco nous offre une nouvelle facette de son art avec cette fois un pur thriller. On connaissez le style rock'n' roll de notre auteur, on savait toute sa puissance évocatrice et bien voilà une fois de plus il ne fait pas dans la dentelle et j'avoue que j'aime ça ! De plus sa nouvelle héroïne est vraiment hors classe, on peut dire qu'elle dépote. Et dans ce sens le titre du bouquin est vraiment bien vu. Lise Lartéguy est colérique, irascible, elle n'en demeure pas moins sensible. m^me si comme le dit l'auteur : "Elle avait envie de cogner, frapper, faire le mal." On est jamais déçue par JOB. Les différentes facettes de son héroïne m’ont vraiment séduite. De plus, comme à son habitude, Jacques Olivier Bosco orchestre intelligemment ses différents personnages. La mise en place de ceux-ci est parfaite. Il nous offre un thriller pur jus, où l'action est le moteur central qui entraîne ses lecteurs dans une histoire effrénée  avec une protagoniste comme on n'en voit que trop rarement, Lise Lartéguy, 28 ans, lieutenant de police à la BRB de Paris 17e. C'est une tête brûlée à la pugnacité sans faille. Dans ce roman les liens qui lient notre flicquette à sa famille sont mis en exergue et ça contribue à faire de ce thriller une totale réussite dans le genre. Et puis, comme souvent chez notre auteur soudain, au détour du récit on voit réapparaître d'autres personnages déjà rencontré des précédents romans de JOB. Et notre enquêtrice borderline ne va pas hésiter à s’accoquiner avec eux Un vrai régale que de suivre les aventures rocambolesques de cette nana au caractère à l’emporte pièce. Elle est brutale certes mais sexy, décalée tantôt gothique tantôt fleur bleue, bref un délice ! Rien à jeter !!
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslivresmapassion Posté le 1 Octobre 2019
    "brutale" est un polar musclé, implacable qui m'a fait découvrir une jeune flic à fleur de peau qui calme ses angoisses en frappant des sacs de sable ou en sprintant sur plusieurs kilomètres. Lise Lartéguy est flic et nous entraîne dans les méandres de la barbarie. C'est une personnalité atypique mais néanmoins fascinante. On enchaine les chapitres à une cadence infernale, il faut cependant avoir le cœur bien accroché car la description de certaines scènes de violence vous projette dans une noirceur totale. Malgré cela j'ai beaucoup aimé le personnage de Lise mais aussi de celui surnommé "le cramé". L'écriture et le style de JACQUES OLIVIER BOSCO me donnent envie de poursuivre l'aventure et peut être la suite de ce polar qui a -pour moi- tous les ingrédients pour passer un excellent moment de lecture
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.