Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266322157
Code sériel : 18464
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 720
Format : 108 x 177 mm
La Cité de larmes
Caroline Nicolas (traduit par)
Date de parution : 06/01/2022
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus

La Cité de larmes

Caroline Nicolas (traduit par)
Date de parution : 06/01/2022
Une plongée dans les Guerres de Religion, et plus particulièrement dans la Saint-Barthélémy.
Paris, août 1572. En unissant Henri, roi huguenot de Navarre, à sa jeune fille Margot, la redoutable Catherine de Médicis compte bien apaiser un pays meurtri par les guerres de... Paris, août 1572. En unissant Henri, roi huguenot de Navarre, à sa jeune fille Margot, la redoutable Catherine de Médicis compte bien apaiser un pays meurtri par les guerres de Religion. Déjà, les cloches de Notre-Dame célèbrent à grandes volées ce mariage de raison. Venus du Languedoc pour l’occasion, Minou... Paris, août 1572. En unissant Henri, roi huguenot de Navarre, à sa jeune fille Margot, la redoutable Catherine de Médicis compte bien apaiser un pays meurtri par les guerres de Religion. Déjà, les cloches de Notre-Dame célèbrent à grandes volées ce mariage de raison. Venus du Languedoc pour l’occasion, Minou Joubert et Piet se réjouissent de cette union, qui leur rappelle tant la leur. Las, dans l’ombre, Paris fourbit ses torches, ses piques, la cour bruit de complots. Un soir, leur fillette de sept ans, Marta, disparaît dans les rues. C’est une nuit de chaos dans la Cité des larmes… Une nuit de Saint-Barthélemy…
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266322157
Code sériel : 18464
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 720
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus

Ils en parlent

« Un pavé riche en aventures, où l’on retrouve cet art consommé qu’ont les Britanniques Ken Follet, Hilary Mantel ou Tim Willocks de donner une patine romanesque inouïe à l’histoire de France. »
Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Alcove_Alna Posté le 10 Avril 2022
    Il s’agit de ma première lecture pour le grand prix des lecteurs Pocket, et cela commence plutôt bien. La cité des larmes est le deuxième tome d’une saga. J’ai donc lu auparavant La cité de feu, qui me semble plutôt nécessaire pour pouvoir pleinement apprécier ce deuxième tome. On retrouve Piet et Minou en 1572, 10 ans plus tard, toujours en pleine période des guerres de religion. Ils décident de se rendre à Paris pour assister au mariage de Marguerite de Valois et d’Henri de Navarre, qui est censé réconcilier catholiques et protestants. C’est aussi, en 1572, qu’a lieu le massacre de la Saint-Barthélemy… J’ai dévoré cette belle brique de 700 pages. L’histoire est intéressante, l’intrigue est bien menée, beaucoup de rebondissements. C’est une lecture assez addictive. La cité de feu et la cité de larmes m’ont réconciliée avec cette période de l’Histoire que je n’avais pas vraiment apprécié et compris au collège ! Je me suis attachée aux personnages et j’ai maintenant hâte de lire la suite. Merci aux éditions pocket pour cette découverte car sans ce prix, c’est sans doute un roman vers lequel je ne me serais pas tournée.
  • monprochainlivre Posté le 9 Avril 2022
    Avant toute chose je dois préciser que je n’ai pas l’habitude de lire des romans historiques. C’était donc une totale découverte pour moi, et encore plus car c’est un tome 2 (mais on m’avait précisé qu’il pouvait se lire sans le tome 1). Je dois dire que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, en particulier à cause du style. Heureusement la deuxième partie du roman est beaucoup plus dynamique et je me suis finalement prise au jeu. Je me suis beaucoup attachée à Minou, et à sa famille, notamment sa fille Marta qui a un caractère bien trempée pour son âge. J’ai voyagé à travers la France, et Amsterdam à l’époque des guerres de religion, et j’ai appris pas mal de choses sur cette période. Contre toute attente, l’histoire m’a captivé. C’était une lecture assez dense (plus de 700 pages quand même), et j’avais envie de sauter certains passages pour avancer plus rapidement, mais j’ai pris plaisir à découvrir cette histoire. Je serais même peut-être tentée par le tome 3 s’il y a une suite un jour.
  • Emilie77400 Posté le 6 Avril 2022
    Ah mais quel plaisir de me plonger de nouveau dans cette série! La fin du 1er tome aurait pu être une fin relativement satisfaisante en soi mais l'auteure se plait à nous torturer ;) Minou, Piet et toute leur famille vont se retrouver cette fois mêlés aux tragiques évènements de la fameuse nuit de la St Barthélemy. Nuit sanglante pour les huguenots qui se font massacrer et tragique pour leur famille... Ils n'auront d'autre choix que de s'exiler à Amsterdam, la cité de larmes. Là-bas, ils vont tenter de se reconstruire une vie en partant de rien. Mais de sa petite bourgade en France, le mal veille et le mystère autour des origines de Piet pourrait être un obstacle à son ascension... Encore une fois, je me suis complètement laissée prendre par cette lecture addictive, même si j'ai tout de même préféré le tome 1. D'ailleurs, il est souvent indiqué que ce 2ème tome peut être lu sans avoir lu le 1er, mais je ne suis pas d'accord avec cela car à mon sens il est important de connaitre l'histoire des personnages, leur vécu et de mesurer leur évolution pour bien prendre la mesure de leurs décisions. Si je n'avais pas lu... Ah mais quel plaisir de me plonger de nouveau dans cette série! La fin du 1er tome aurait pu être une fin relativement satisfaisante en soi mais l'auteure se plait à nous torturer ;) Minou, Piet et toute leur famille vont se retrouver cette fois mêlés aux tragiques évènements de la fameuse nuit de la St Barthélemy. Nuit sanglante pour les huguenots qui se font massacrer et tragique pour leur famille... Ils n'auront d'autre choix que de s'exiler à Amsterdam, la cité de larmes. Là-bas, ils vont tenter de se reconstruire une vie en partant de rien. Mais de sa petite bourgade en France, le mal veille et le mystère autour des origines de Piet pourrait être un obstacle à son ascension... Encore une fois, je me suis complètement laissée prendre par cette lecture addictive, même si j'ai tout de même préféré le tome 1. D'ailleurs, il est souvent indiqué que ce 2ème tome peut être lu sans avoir lu le 1er, mais je ne suis pas d'accord avec cela car à mon sens il est important de connaitre l'histoire des personnages, leur vécu et de mesurer leur évolution pour bien prendre la mesure de leurs décisions. Si je n'avais pas lu La cité de feu avant, je n'aurais certainement pas apprécié autant celui-ci et certains évènements ne m'auraient pas autant touchés. A bon entendeur. Me voici donc désormais dans l'attente de la suite - qui n'est même pas sortie en VO-. C'est une torture d'autant plus qu'à la fin, l'auteure nous lâche une petite bombe! Me voici donc l'heureuse détentrice d'une autre saga de Kate Mosse, terminée celle-ci, pour m'aider à patienter.
    Lire la suite
    En lire moins
  • gourmande_de_lectures Posté le 29 Mars 2022
    Je commencerai cette publication par une recommandation : il est impératif d’avoir lu la cité de feu avant la cité de larmes. Cette saga de Kate Mosse ne peut être relue de manière indifférenciée. Quel plaisir cela a été pour moi de retrouver les personnages de Minou, Piet et leur famille, cette fois plongée en plein massacre de la Saint Barthélémy et où l’on commence doucement à glisser vers l’histoire de la génération suivante. La plume de cette autrice permet de facilement plonger dans l’Histoire et de ce qu’aura été cette guerre fratricide intestine. Je ne sais où va nous conduire cette saga sur près de 300 ans , mais je brûle d’impatience d’en connaître tous les tenants et aboutissants.
  • Caro17 Posté le 20 Mars 2022
    Une excellente lecture ! Suite du roman La cité de feu, les événements reprennent là où le précédent tome s'était achevé. Mai 1572. Minou et sa famille sont maintenant installés à Puivert dans le Languedoc et ils décident de se rendre à Paris afin d'assister au mariage de Marguerite de Valois, catholique, la fille de Catherine de Médicis, avec le roi protestant Henri de Navarre. Cette union, censée apaiser un pays meurtri par des années de conflits de religion entre catholiques et protestants, doit avoir lieu en août quelques jours avant la Saint-Barthélemy. C'est toujours aussi fluide et prenant à lire. Le mélange saga familiale et roman historique fonctionne à merveille, le côté historique est très intéressant et les nombreux rebondissements offrent une lecture addictive. On s'attache au sort des personnages et on est pris comme eux dans la tourmente des événements. Vivement la suite !
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.