Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073082
Code sériel : 5357
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

L'Espoir des Neshov

Hélène Hervieu (traduit par)
Date de parution : 15/03/2018
Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l’abandon et la famille éclatée. Seul à Trondheim, Margido s’est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s’épanouir dans sa vie privée. À Copenhague, pour son frère... Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l’abandon et la famille éclatée. Seul à Trondheim, Margido s’est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s’épanouir dans sa vie privée. À Copenhague, pour son frère Erlend et son compagnon Krumme, désormais heureux parents de trois bambins, les journées ne connaissent aucun répit ; ils en viendraient presque à s’oublier eux-mêmes. Quant à leur nièce Torunn, installée à Oslo avec Christer, elle s’interroge sur l’avenir d’une relation dans laquelle tromperies et résignation ont succédé à un temps de folle passion. À quarante ans, les choix qui se profilent seront cruciaux. Mais après tout, la vie n’est-elle pas cette quête permanente portée par l’espoir de trouver sa plénitude ?

« La romancière norvégienne dévore la vie et dissèque la famille à belles dents… »
Pascale Frey – ELLE

Traduit du norvégien par Hélène Hervieu
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073082
Code sériel : 5357
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nadouch Posté le 19 Août 2021
    Quel plaisir de retrouver les Neshov, presque 10 ans après avoir fait leur connaissance... J'avais tellement aimé la trilogie que je reculais devant la lecture de cette suite, la craignant un peu trop "fabriquée". Hé bien pas du tout ! Et, bizarrement, les personnages et les secrets me sont tous revenus en mémoire, sans problème (merci quand même au petit résumé en début de roman !). Les chapitres alternent sur les différents personnages, on voit leur évolution pendant les quelques années qui ont passé. J'aime cette ambiance, cette lenteur, le côté dépaysant de la vie nordique...
  • mainou72 Posté le 18 Août 2021
    Quel plaisir de retrouver la famille Neshov, ou ce qu'il en reste. C'est un peu comme avoir des nouvelles de vieilles connaissances. Par contre il faut un peu de mémoire pour se souvenir ou en étaient les personnages à la fin du tome 3, mais le petit résumé en début du livre aide bien. On assiste avec plaisir au rapprochement entre Torunn et Margido, on rigole avec les péripéties des jeunes parents Herlend et Krumme et on s'émeut en retrouvant Tormod, le grand-père en maison de repos. Et on reprend très vite goût à cette saga familiale scandinave. Un vrai régal de lecture, vivement le tome 5.
  • cathfd Posté le 12 Mai 2021
    J'avais un peu peur en ouvrant cet opus d'avoir trop oublié les épisodes précédents. L'auteur a décidé de donner une suite à cette attachante et rude histoire familiale plus de 10 ans après la parution du premier tome en Norvège ! La saga des Neshov, moi, je l'ai lue entre 2011 et 2012. C'est loin ! Eh bien ce fut comme retrouver de vieilles connaissances avec plaisir et reprendre la conversation comme si on s'était quittées la veille ! J'ai retrouvé avec bonheur les survivants de la famille Neshov : Margido le croque-mort, handicapé des relations humaines, émouvant par sa solitude et sa détresse; Erlend toujours aussi excessif et sensible, et Krumme son compagnon danois, qui conjuguent désormais les joies et les affres de la paternité; Tormod leur père qui à 80 ans passés retrouve dignité et apaisement; Torunn, leur nièce et petite fille à un tournant de sa vie, qui va prendre des décisions importantes. C'est elle le personnage principal de cette histoire. J'ai aimé retrouver la plume tonique et mordante de l'auteur, sa justesse d'analyse des comportements humains, son écriture fluide ...J'ai aimé aussi surtout la note finale d'espoir et de bonheur qui se profilent à l'horizon... J'avais un peu peur en ouvrant cet opus d'avoir trop oublié les épisodes précédents. L'auteur a décidé de donner une suite à cette attachante et rude histoire familiale plus de 10 ans après la parution du premier tome en Norvège ! La saga des Neshov, moi, je l'ai lue entre 2011 et 2012. C'est loin ! Eh bien ce fut comme retrouver de vieilles connaissances avec plaisir et reprendre la conversation comme si on s'était quittées la veille ! J'ai retrouvé avec bonheur les survivants de la famille Neshov : Margido le croque-mort, handicapé des relations humaines, émouvant par sa solitude et sa détresse; Erlend toujours aussi excessif et sensible, et Krumme son compagnon danois, qui conjuguent désormais les joies et les affres de la paternité; Tormod leur père qui à 80 ans passés retrouve dignité et apaisement; Torunn, leur nièce et petite fille à un tournant de sa vie, qui va prendre des décisions importantes. C'est elle le personnage principal de cette histoire. J'ai aimé retrouver la plume tonique et mordante de l'auteur, sa justesse d'analyse des comportements humains, son écriture fluide ...J'ai aimé aussi surtout la note finale d'espoir et de bonheur qui se profilent à l'horizon pour cette famille dont l'histoire jusque là était plutôt marquée par la dureté, la noirceur et la solitude intérieure. Une réussite. Si vous ne connaissez pas cette saga qui a eu un succès fou (1 million d'exemplaires vendus rien qu'en Norvège alors que la population n'excédait pas les 5 millions!) n'hésitez pas !
    Lire la suite
    En lire moins
  • almavir Posté le 20 Avril 2021
    c'est une première ... soyez indulgents. Je me prête à l'exercice parce-que les nombreuses critiques du site (toujours bienveillantes) me guident , me confortent, m'interpellent etc. Il me semblait juste de rendre la pareille. Je n'ai pas de point du vue technique, rien d'objectif que du très très personnel : j'ai abordé ce 4ème tome de la série des Neshov comme une lectrice prisonnière de ses habitudes, à savoir le 1er tome m'avait plu et bien que je me sois promise de ne plus procéder ainsi, j'avais acheté les 3 suivants, et encore une fois la déception : le 2ème m'a tenue puis le 3ème-l'héritage impossible- m'a lassée , voire même ennuyée, je ne comprenais plus les personnages, leurs choix, leurs trajectoires je me suis détachée de leurs destins. Par conséquent je n'attendais rien de ce 4ème tome. et bien , je suis ravie d'avoir fait l'effort : si les vies d'Erlend et Krumme sont survolées et ne m'ont pas vraiment passionnée, je me suis nourrie de la relation de Torunn et de Margido. la 1ère se reprend en main et on comprend un petit peu (pas assez peut-être) la nature de son mal être et de son changement soudain de personnalité observé dans... c'est une première ... soyez indulgents. Je me prête à l'exercice parce-que les nombreuses critiques du site (toujours bienveillantes) me guident , me confortent, m'interpellent etc. Il me semblait juste de rendre la pareille. Je n'ai pas de point du vue technique, rien d'objectif que du très très personnel : j'ai abordé ce 4ème tome de la série des Neshov comme une lectrice prisonnière de ses habitudes, à savoir le 1er tome m'avait plu et bien que je me sois promise de ne plus procéder ainsi, j'avais acheté les 3 suivants, et encore une fois la déception : le 2ème m'a tenue puis le 3ème-l'héritage impossible- m'a lassée , voire même ennuyée, je ne comprenais plus les personnages, leurs choix, leurs trajectoires je me suis détachée de leurs destins. Par conséquent je n'attendais rien de ce 4ème tome. et bien , je suis ravie d'avoir fait l'effort : si les vies d'Erlend et Krumme sont survolées et ne m'ont pas vraiment passionnée, je me suis nourrie de la relation de Torunn et de Margido. la 1ère se reprend en main et on comprend un petit peu (pas assez peut-être) la nature de son mal être et de son changement soudain de personnalité observé dans le tome 2 et 3, le 2nd s'éveille et c'est un vrai plaisir. Il est émouvant cet homme ! Je les quitte ravie et je vais de ce pas acheter le tome 5 ( et pas le 6 parce-que... j'essaye de ne plus faire ça !)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Little_stranger Posté le 17 Janvier 2021
    Anna B RAGDE ... Je l'apprécie autant que Herbjorg WASSMO : c'est dire ! C'est une conteuse née, une raconteuse d'histoires aux personnages attachants. ici, nous retrouvons les héros survivants, des NESHOV, une famille complexe aux multiples secrets ou comment le fait de se retrouver en maison de retraite peut rendre heureux un vieil homme ... Trondheim, une ville au bord de la mer, "I had a farm in Norway" pour parodier Karen BLIXEN et une ferme autrefois puissante, des cochons, une famille qui explose et la décrépitude de la ferme.Margido, le silencieux, a son entreprise de pompes funèbres, mais est bien seul dans sa vie privée. Erlend, son frère, a 3 enfants (qu'ils partagent avec leurs mères biologiques lesbiennes) avec son compagnon Krumme et vit dans un tourbillon d'activités professionnelles, personnelles et sociales.. Torunn, leur nièce qui a fui la ferme, vit avec Christer, qui fait des courses de chiens de traineaux. Torunn fait le point de sa vie : à 40 ans, qui est-elle ? L'auteur a le chic pour vous donner l'impression d'être une petite souris qui observe la vie de ses personnages. Chacun à leur façon, ils vont se rendre compte qu'ils forment une famille et que... Anna B RAGDE ... Je l'apprécie autant que Herbjorg WASSMO : c'est dire ! C'est une conteuse née, une raconteuse d'histoires aux personnages attachants. ici, nous retrouvons les héros survivants, des NESHOV, une famille complexe aux multiples secrets ou comment le fait de se retrouver en maison de retraite peut rendre heureux un vieil homme ... Trondheim, une ville au bord de la mer, "I had a farm in Norway" pour parodier Karen BLIXEN et une ferme autrefois puissante, des cochons, une famille qui explose et la décrépitude de la ferme.Margido, le silencieux, a son entreprise de pompes funèbres, mais est bien seul dans sa vie privée. Erlend, son frère, a 3 enfants (qu'ils partagent avec leurs mères biologiques lesbiennes) avec son compagnon Krumme et vit dans un tourbillon d'activités professionnelles, personnelles et sociales.. Torunn, leur nièce qui a fui la ferme, vit avec Christer, qui fait des courses de chiens de traineaux. Torunn fait le point de sa vie : à 40 ans, qui est-elle ? L'auteur a le chic pour vous donner l'impression d'être une petite souris qui observe la vie de ses personnages. Chacun à leur façon, ils vont se rendre compte qu'ils forment une famille et que la ferme est le lien ...
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…