Lisez! icon: Search engine
Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière : le nouveau roman de Raphaëlle Giordano pour dédramatiser les peurs qui nous paralysent au quotidien et trouver son chemin intérieur
Date de parution : 19/10/2023
Éditeurs :
Éditions Récamier
En savoir plus

Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière : le nouveau roman de Raphaëlle Giordano pour dédramatiser les peurs qui nous paralysent au quotidien et trouver son chemin intérieur

Date de parution : 19/10/2023
Le nouveau roman de Raphaëlle Giordano.
Henriette n’a pas que son prénom de décalé. Elle a aussi un look original bien à elle et un vrai talent créatif d’architecte d’intérieur, qu’elle ne mesure pas vraiment, trop... Henriette n’a pas que son prénom de décalé. Elle a aussi un look original bien à elle et un vrai talent créatif d’architecte d’intérieur, qu’elle ne mesure pas vraiment, trop souvent occupée à douter d’elle-même. Car derrière la façade de jeune professionnelle douée, elle cache une peur inavouable…
Anxieuse de nature,...
Henriette n’a pas que son prénom de décalé. Elle a aussi un look original bien à elle et un vrai talent créatif d’architecte d’intérieur, qu’elle ne mesure pas vraiment, trop souvent occupée à douter d’elle-même. Car derrière la façade de jeune professionnelle douée, elle cache une peur inavouable…
Anxieuse de nature, hypersensible et facilement fatigable, Henriette a ce qu’elle appelle un syndrome de trophobie : quand on la force à dépasser ses limites et que, rapidement, cela fait « trop » pour elle, elle est submergée d’angoisses mais n’ose pas l’avouer. De stratégie d’évitement en stratégie de camouflage, elle donne le change la plupart du temps, en se sur-adaptant aux autres – mais à quel prix !
Jusqu’au jour où un projet l’oblige à collaborer avec un bureau d’études dirigé par un architecte paysagiste ambitieux, charismatique… et à première vue imbuvable.
Alors qu’elle intègre cette nouvelle équipe, le petit théâtre des ombres se met en place. Au travail, en famille, ou en couple, beaucoup préfèrent avancer masqués pour ne pas révéler un intime perclus de fragilités.  Pourtant, tout le monde a peur… mais pas au même endroit !
Henriette découvrira-t-elle, comme quelques heureux avant elle, que lorsque la lumière jaillit derrière les failles, c’est toujours pour éclairer ce que chacun porte en lui de plus beau ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782385770303
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Éditions Récamier
En savoir plus
EAN : 9782385770303
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DragoLeelooLit 17/02/2024
    📜🅼🅾🅽 🆁🅴🆂🆂🅴🅽🆃🅸📜 🌷🌹Henriette est hypersensible, les émotions chez elle sont ressenties très très intensément. Elle se fatigue très vite lors de situations stressantes. Pourtant elle va devoir sortir de sa zone de confort pour collaborer sur un projet et surtout prouver qu'elle a sa place en tant que femme dans un milieu considéré comme masculin. Elle va faire la connaissance d'Auguste, de son équipe et découvrir peu à peu qu'elle n'est pas la seule à avoir des secrets.🌷🌹 💮Sous une plume légère, l'auteure aborde des sujets comme les peurs, les angoisses, la confiance en soi, l'arrogance qui peut cacher des fêlures....💮 💚Une lecture qui m'a fait passer un agréable moment. Certaines scénettes m'ont fait sourire, d'autres m'ont émue.💚
  • LisezEnMoi 08/02/2024
    Ce roman est aussi coloré, aussi doux, aussi frais que sa couverture laisse le présager. Si vous lisez les romans de Raphaëlle Giordano depuis le début, vous avez dû remarquer son évolution et le fait qu’elle s’est dirigée vers une écriture plus romancée, qui nous permet de mieux nous identifier aux personnages et nous projeter dans l’histoire. Dans celui-ci, nous retrouvons des personnages simples, qui ressemblent à chacun de nous, qui doivent combattre leurs peurs au quotidien et le regard des autres face à ces dernières. Il est question de peurs inavouables, de honte face à celles-ci, de carapace qu’on se met pour se protéger. Henriette, Auguste, Claire, Kenzo et Tony nous apparaissent avec leurs failles et on ne peut que les aimer. Ils nous font passer des moments à la fois tendres et drôles à leurs côtés. Un roman doudou comme on les aime et qui nous fait sentir moins seul.e.
  • kiki_chieuse 05/02/2024
    J’ai trouvé ce roman vraiment intéressant. Autant pour prendre conscience qu’on n’a tous nos failles - alors qu’on a plus facilement tendance à se dire qu’on est le.la seul.e à avoir ce genre de travers - que pour s’appuyer sur le texte pour évoquer mes phobies avec mes proches. Avec un peu de chance, après cette lecture, on posera tous un regard différent sur soi et sur les autres. Ici, chacun des personnages a une faiblesse qui le.la met socialement dans l’embarras. On découvre peu à peu les peurs de chacun et leurs impacts sur leur vie. On voit l’énergie déployée pour éviter au maximum les situations “à risques”. Comme nous, ces gens sont imparfaits et j’ai aimé cette authenticité. Si les personnages sont ce qui me plaît le plus dans ce roman, l'intrigue elle-même est intéressante. Imaginer un jardin tel qu'ils le dessinent fait rêver. Par contre, on me dira pessimiste mais je garde un goût d’utopie. C'est ce qu'on demande à un roman tel que celui-ci, bien-sûr. Toutefois, je me suis tellement identifiée à l'héroïne que je suis restée fatalement réaliste. On a effectivement tous nos failles, mais de là à ce que celles-ci soient si bien acceptées il y a plus d'un pas. Sans parler de construire un couple sur ces défaillances. Je suis bien trop pragmatique pour croire en un si beau dénouement. Cependant, je pense que cela plaira à tout.es celle.eux qui aiment rêver. Je n’étais pas dans le bon mood pour accueillir ce rêve. Cette histoire est belle, idyllique. Cette romance contemporaine n’est pas une romance au schéma classique mais davantage une leçon de vie. J’ai été très émue par certains évènements qui m’ont beaucoup parlé. J’ai déjà commencé à recommander ce livre autour de moi, que ce soit à des personnes qui pourraient apprécier ces personnages imparfaits, ou à des proches qui cherchent à mieux me comprendre. Une lecture agréable.J’ai trouvé ce roman vraiment intéressant. Autant pour prendre conscience qu’on n’a tous nos failles - alors qu’on a plus facilement tendance à se dire qu’on est le.la seul.e à avoir ce genre de travers - que pour s’appuyer sur le texte pour évoquer mes phobies avec mes proches. Avec un peu de chance, après cette lecture, on posera tous un regard différent sur soi et sur les autres. Ici, chacun des personnages a une faiblesse qui le.la met socialement dans l’embarras. On découvre peu à peu les peurs de chacun et leurs impacts sur leur vie. On voit l’énergie déployée pour éviter au maximum les situations “à risques”. Comme nous, ces gens sont imparfaits et j’ai aimé cette authenticité. Si les personnages sont ce qui me plaît le plus dans ce roman, l'intrigue elle-même est intéressante. Imaginer un jardin tel qu'ils le dessinent fait rêver. Par contre, on me dira pessimiste mais je garde un goût d’utopie. C'est ce qu'on demande à un roman tel que celui-ci, bien-sûr. Toutefois, je me suis tellement identifiée à l'héroïne que je suis restée fatalement réaliste. On a effectivement tous nos failles, mais de là à ce que celles-ci soient si bien acceptées il...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lollipop59 23/01/2024
    "Heureux sont les fêlés car ils laissent passer la lumière" est le dernier roman "feel-good" de développement personnel de Raphaëlle Giordano dont le sens de l'humour permet de relativiser nos petites phobies inavouées ! A découvrir en version audio chez @Lizzie grâce à l'interprétation très vivante de Thomas Dormoy ! Henriette n'a pas que son prénom de décalé. Elle a aussi un look original bien à elle et un vrai talent créatif d'architecte d'intérieur, qu'elle ne mesure pas vraiment, trop souvent occupée à douter d'elle-même. Car derrière la façade de jeune professionnelle douée, elle cache une peur inavouable... Anxieuse de nature, hypersensible et facilement fatigable, Henriette a ce qu'elle appelle un syndrome de "trophobie" : quand on la force à dépasser ses limites et que, rapidement, cela fait " trop " pour elle, elle est submergée d'angoisses, mais n'ose pas l'avouer. De stratégie d'évitement en stratégie de camouflage, elle donne le change la plupart du temps, en se sur-adaptant aux autres – mais à quel prix ! Jusqu'au jour où un projet l'oblige à collaborer avec un bureau d'étude dirigé par Auguste, un architecte paysagiste ambitieux, charismatique... et à première vue imbuvable. Alors qu'elle intègre cette nouvelle équipe, le petit théâtre des ombres se met en place. Au travail, en famille, ou en couple, beaucoup préfèrent avancer masqués pour ne pas révéler un intime perclus de fragilités. Pourtant, tout le monde a peur... mais pas au même endroit ! Henriette découvrira-t-elle, comme quelques heureux avant elle, que lorsque la lumière jaillit derrière les failles, c'est toujours pour éclairer ce que chacun porte en lui de plus beau ? Je remercie @Lizzie et @NetGalleyFrance de m'avoir permis de découvrir ce roman très amusant qui m'a fait passer un bon moment. Dans ce roman, l'autrice aborde avec beaucoup de légèreté, au travers d'une intrigue sentimentale entre Henriette et Auguste, les peurs et les angoisses de nombre d'entre nous de manière humoristique afin de nous décomplexer. Tous les personnages attachants de ce roman, incarnés avec vivacité par Thomas Dormoy grâce à ses intonations très expressives, ont leurs fêlures qu'ils tentent de dissimuler plus ou moins bien... jusqu'à ce que leur peurs inavouables éclatent au grand jour ! J'ai beaucoup aimé les situations cocasses créées par l'autrice qui m'ont fait beaucoup rire car chacun peut s'y retrouver. Mais, j'ai trouvé que le blog à la fin du roman qui répertorie les phobies les plus courantes alourdissait l'intrigue. Déjà que, dans l'histoire, chaque personnage a peur de quelque chose, en rajouter encore plus est un peu "too much" pour moi ! "Heureux sont les fêlés car ils laissent passer la lumière" est le dernier roman "feel-good" de développement personnel de Raphaëlle Giordano dont le sens de l'humour permet de relativiser nos petites phobies inavouées ! A découvrir en version audio chez @Lizzie grâce à l'interprétation très vivante de Thomas Dormoy ! Henriette n'a pas que son prénom de décalé. Elle a aussi un look original bien à elle et un vrai talent créatif d'architecte d'intérieur, qu'elle ne mesure pas vraiment, trop souvent occupée à douter d'elle-même. Car derrière la façade de jeune professionnelle douée, elle cache une peur inavouable... Anxieuse de nature, hypersensible et facilement fatigable, Henriette a ce qu'elle appelle un syndrome de "trophobie" : quand on la force à dépasser ses limites et que, rapidement, cela fait " trop " pour elle, elle est submergée d'angoisses, mais n'ose pas l'avouer. De stratégie d'évitement en stratégie de camouflage, elle donne le change la plupart du temps, en se sur-adaptant aux autres – mais à quel prix ! Jusqu'au jour où un projet l'oblige à collaborer avec un bureau d'étude dirigé par Auguste, un architecte paysagiste ambitieux, charismatique... et à première vue imbuvable. Alors qu'elle intègre cette nouvelle équipe, le petit théâtre des ombres se met...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LJecteur 21/01/2024
    Cette lecture audio est un concentré de douceur. Henriette est architecte d'intérieur. Elle est hypersensible et ses rapports avec les autres ne sont pas simples la plupart du temps. Quand elle doit travailler avec Auguste pour concevoir le jardin d'un couple de clients riches, Henriette se retrouve en dehors de sa zone de confort. Ce qui la mènera plus loin qu'elle ne le pensait. Ce roman est très bien lu, ce qui permet une immersion facile au sein du duo improbable. Le plus, c'est l'alternance des points de vue qui permet de comprendre ce qui se passe dans la tête des protagonistes principaux, mais pas seulement. Nous sommes aussi embarqués dans les pensées des autres personnages sur la route de nos héros. Ainsi, on découvre que le gros dur a peur des chiens, que la riche cliente a peur du noir, que le jeune prometteur ne sait pas s'exprimer à l'écrit... On découvre une palette de ces peurs inavouables qui nous paralysent et qui, on sent rend bien compte au travers de l'histoire, nous touchent tous, sans exception !
Inscrivez-vous à la lettre de Raphaëlle Giordano
Pour garder le contact avec Raphaëlle, inscrivez-vous à la lettre d'information et recevez dans votre boite mail toute son actualité.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Lisez

    "Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière" : le nouveau roman de Raphaëlle Giordano

    Le monde de l’édition n’en croyait pas ses yeux. En septembre 2015, une inconnue vend plus de deux millions d’exemplaires de son premier roman. Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une est un véritable phénomène de société. Depuis, Raphaëlle Giordano publie régulièrement de nouveaux livres aux titres surprenants, mêlant histoire romanesque et développement personnel, sa marque de fabrique.

    Lire l'article