Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350874128
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 337
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le monde flottant

Philippe Giraudon (Traducteur)
Date de parution : 14/09/2017
Un Écossais au pays du soleil levant
1858. Tom Glover, 15 ans, est courtier maritime à Aberdeen, lorsqu’on lui propose le poste de contremaître du comptoir de Nagasaki. Sans trop hésiter, il quitte son Écosse natale pour tenter sa chance en Orient. Prêt à relever tous les défis, il se lance dans le commerce de la soie, du... 1858. Tom Glover, 15 ans, est courtier maritime à Aberdeen, lorsqu’on lui propose le poste de contremaître du comptoir de Nagasaki. Sans trop hésiter, il quitte son Écosse natale pour tenter sa chance en Orient. Prêt à relever tous les défis, il se lance dans le commerce de la soie, du riz, des armes, de l’opium, des navires ; fonde une manufacture de thé, ouvre une mine de charbon. Glover, rebaptisé Guraba-san, est l’un des moteurs de la révolution dans ce Japon sur le point d’être propulsé du système féodal à la modernité.
De 1859 à 1945, ce personnage hors normes, doué d’une énergie incomparable, connaît une réussite industrielle et financière époustouflante. Trafiquant et capitaliste intrépide, il nourrit également une passion sincère pour le pays et se révèle un redoutable stratège dans les relations entre Occidentaux et Japonais. Initié à l’éthique samouraï, au zen et à la poésie haïku, Glover devient l’allié des clans rebelles. Amant fougueux, il épouse deux geishas et connaît des amours tumultueuses.
Son extraordinaire histoire accompagne celle de l’île à travers le siècle. Sa destinée rocambolesque inspira le personnage de l’officier de marine dans Madame Butterfly.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350874128
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 337
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Chixoo Posté le 11 Août 2019
    2 ans sans attribuer 4 étoiles ! Bien sûr je suis globalement assez exigeant mais là n'est pas le sujet: je veux surtout souligner le fait que cet ouvrage constitue une belle lecture d'été que je recommande à plusieurs titres. (À propos de titre, je ne suis pas sûr que la traduction du mot 'ukiyo-e' ait été un bon choix car le récit romancé de la vie de Tom Glover, s'il se situe à cette époque, est assez éloigné du mouvement artistique mais bon...) Pour autant, et en jugeant le roman -et non les actions du sieur Glover, cette biographie romancée est : - facile et agréable à lire, elle devrait vous enchanter; - on y apprend vraiment plein de choses sur le Japon à l'aube de l'industrialisation et ça c'est passionnant; - Alan Spencer maîtrise véritablement son sujet; - les artifices romanesques ne sont pas trop gnangnans! Je conclus: ceci est une invitation à aller l'acheter :-) ii desu ne!
  • Rattus Posté le 21 Octobre 2017
    Je remercie Babelio et les éditions Héloise d'Ormesson pour m'avoir fait découvrir le livre que je souhaitais le plus dans la sélection de Masse Critique. Un roman d'une quête initiatique avec un héros qui abandonne tout pour se retrouver dans un Japon quasi féodal, cela ne pouvait que me plaire. Malheureusement il y a plusieurs points à soulever en négatif pour commencer : le style est très simpliste ce qui lui donne un manque de profondeur non-négligeable, et certains clichés passent mal, on se demande régulièrement comment est-ce possible que le héros subisse toutes ces péripéties, c'est à la limite de l'illogisme parfois. Je regretterais personnellement que toute l'intrigue soit dirigée vers les femmes, les femmes, les femmes (mais où sont les femmes ?). Par moment, il ressemble plus à un livre de romance qu'à une histoire de vie, d'aventure, de voyage. Je lui ai mis 3 étoiles et demie car le thème abordé me plait tout particulièrement et qu'il y a quelques informations qui semblent ici d'une véritable recherche (notamment sur la caste des samouraïs, sur Hiroshima...).
  • Didili Posté le 18 Octobre 2017
    En premier lieu je tiens à remercier sincèrement Babelio et les Éditions Héloïse d'Ormesson pour m'avoir offert ce livre lors de l'avant dernière masse critique. J'ai choisi ce livre pour sa magnifique couverture et pour les éditions Héloïse d'Ormesson. le Japon est un pays qui me fascine et m'attire, même si je sais que je ne le visiterais surement pas... Pour Tom Glover le Japon n'était qu'une opportunité de travail au départ. Il se lance dans cette aventure avec toute la fougue de sa jeunesse et le souhait de construire sa vie et tenter sa chance loin de chez lui. Il fallait être un brin aventurier pour réaliser un tel voyage à l'époque. Découvrir l'orient et le Japon en plein 19ème siècle devait être un choc. Cet homme a réellement existé (je ne l'ai su qu'à la fin de ma lecture, le résumé ne l'indique pas), Alan Spence a, avec ce livre mis en avant la vie de cet homme. On peut trouver des informations sur lui : ICI C'est drôle mais je n'avais pas du tout en tête ce type de personnage avec les descriptions physique de l'auteur. Je m'étais mis en tête un homme beaucoup plus sexy ... Comme quoi l'imaginaire et... En premier lieu je tiens à remercier sincèrement Babelio et les Éditions Héloïse d'Ormesson pour m'avoir offert ce livre lors de l'avant dernière masse critique. J'ai choisi ce livre pour sa magnifique couverture et pour les éditions Héloïse d'Ormesson. le Japon est un pays qui me fascine et m'attire, même si je sais que je ne le visiterais surement pas... Pour Tom Glover le Japon n'était qu'une opportunité de travail au départ. Il se lance dans cette aventure avec toute la fougue de sa jeunesse et le souhait de construire sa vie et tenter sa chance loin de chez lui. Il fallait être un brin aventurier pour réaliser un tel voyage à l'époque. Découvrir l'orient et le Japon en plein 19ème siècle devait être un choc. Cet homme a réellement existé (je ne l'ai su qu'à la fin de ma lecture, le résumé ne l'indique pas), Alan Spence a, avec ce livre mis en avant la vie de cet homme. On peut trouver des informations sur lui : ICI C'est drôle mais je n'avais pas du tout en tête ce type de personnage avec les descriptions physique de l'auteur. Je m'étais mis en tête un homme beaucoup plus sexy ... Comme quoi l'imaginaire et puis je ne savais pas qu'il existait en vrai ! Dans ce livre tout comme Thomas Glover nous sommes très vite et presque essentiellement plongés dans le Japon Médiéval. Glover va s'intégrer dans ce monde bien différent de ce qu'il a pu connaitre. Les us et coutumes sont bien surprenants voir même obscurs pour un occidental. Il deviendra d'ailleurs plus japonais qu'écossais. Nous sommes en pleine époque Edo. Bon oki, j'avoue, je me suis un peu documentée sur l'histoire du Japon, car Alan Spence a piqué ma curiosité. Au départ de ma lecture je ne savais pas que Thomas Blake Glover existait réellement alors quand j'ai su à la fin de ma lecture j'ai cherché des informations sur le Japon et son histoire et sur ce personnage. Les relations politico-économiques sont au coeur de cette histoire entre le Japon et l'Angleterre et je dois dire qu'à un moment de la lecture ça m'a un peu lassée... Les européens nous sont décrits comme porteurs de progrès pour le Japon... J'ai aimé davantage quand le Japon nous était décrit dans ses traditions et ses moeurs. J'ai aimé quand Glover ne se posait pas en conquérant moralisateur et profiteur mais plus quand il s'intégrait et essayait de comprendre les coutumes et traditions. Les relations masculines de travail et de conquêtes sont très présentes et de belles amitiés naissent sur l'archipel. Les femmes elles, prennent une place dans ce livre mais de façon très floue et tardive dans le livre. Un peu trop selon moi, car mon intérêt a grandi quand elles avaient un rôle plus important et quand elles permettaient en fin de compte de rendre Glover plus japonais et humain... J'ai aimé cet homme quand il était plus pacifiste que conquérant, quand il était partie intégrante de ce pays et non pas un conquérant envahisseur profiteur. J'ai aimé les descriptions des traditions japonaises et notamment celles des samouraïs et de leur code d'honneur impitoyable ! J'ai pleuré sur l'histoire de ces femmes qui s'effacent devant les hommes au Japon et ailleurs. J'ai aimé ce petit garçon mélange du Japon et de l'Ecosse : Shinsaburo - Tomisaburo, le fils de Maki une geisha et Thomas - Guraba San. J'ai aimé la ville de Nagasaki, ville où s'installe Thomas Glover, ville faisant le lien entre les différentes époques du livre. On commence en effet l'histoire tout de suite après l'explosion de la bombe en 1945 dans la villa de Thomas Glover où son fils vit encore après lui. Un lien comme un rappel de ce que les hommes peuvent faire de pire aux hommes ... J'ai moins aimé toutes les guerres et la violence des relations, ces trafics d'armes et d'opiums ... Une lecture qui a enrichi ma culture japonaise Une lecture en demi teinte néanmoins car je l'aurais souhaitée plus romantique. Une lecture que je vous conseille pour ce monde flottant qui attire et intrigue et pour cet homme qui aura tendu un lien en occident et orient. Un lecture de plus de 500 pages pour le challenge Pavé de chez Babelio !
    Lire la suite
    En lire moins
  • CamilleExplore Posté le 11 Octobre 2017
    Un souffle d'aventures et d'exotisme emporte ce roman inspiré de l'histoire vraie de Thomas Glover, Écossais parti faire fortune au Japon et qui, par son sens des affaires et de la diplomatie, a contribué à façonner le Japon moderne. Business, politique et amours tumultueuses avec de belles japonaises se mêlent et s'influencent mutuellement dans la vie du héros et au fil des pages. L'auteur s'est permis quelques prises de position sur la biographie de Thomas Glover pour le bien de l'intrigue (il n'est par exemple pas prouvé qu'il ait été Franc-maçon), mais réussit à emporter son lecteur dans un récit plein de rebondissements, de passion et de poésie. Je ne regrette qu'une chose dans ce très bel ouvrage (mais peut-être la place manquait-elle tout simplement, c'est après tout un livre assez massif !) : le manque de photos d'époque.
  • phildec Posté le 3 Janvier 2013
    L'histoire passionnante de Thomas Glover, un écossais qui part au Japon, à Nagasaki, au milieu du XIXème siècle, travailler pour une compagnie commerciale. Il fonde rapidement sa propre compagnie et s'installe définitivement sur place. A cette époque, le Japon est sommé par les Etats-Unis d'ouvrir ses ports au commerce international. Glover va en profiter pour faire fortune, notamment par le commerce des armes et de bateaux de guerre. Tom Glover - Guraba-san pour les japonais - va être un acteur important de la transformation politique du pays en armant les clans rebelles qui renverseront le régime shogounal de Tokugawa et placeront l'Empereur Meiji au pouvoir. Il participera aussi activement à la modernisation du pays en y faisant installer la première mine de charbon, en construisant la première voie de chemin de fer et en participant à la création de la compagnie de construction navale "Mitsubishi" (sans parler de son implication dans la création de la brasserie qui prendra le nom de Kirin ...). Le roman débute avec un style assez neutre. Alan Spence décrit de manière factuelle les évènements importants des aventures politico-commerciales de Tom Glover. Puis à mesure que le récit se développe, le ton devient plus romancé et la... L'histoire passionnante de Thomas Glover, un écossais qui part au Japon, à Nagasaki, au milieu du XIXème siècle, travailler pour une compagnie commerciale. Il fonde rapidement sa propre compagnie et s'installe définitivement sur place. A cette époque, le Japon est sommé par les Etats-Unis d'ouvrir ses ports au commerce international. Glover va en profiter pour faire fortune, notamment par le commerce des armes et de bateaux de guerre. Tom Glover - Guraba-san pour les japonais - va être un acteur important de la transformation politique du pays en armant les clans rebelles qui renverseront le régime shogounal de Tokugawa et placeront l'Empereur Meiji au pouvoir. Il participera aussi activement à la modernisation du pays en y faisant installer la première mine de charbon, en construisant la première voie de chemin de fer et en participant à la création de la compagnie de construction navale "Mitsubishi" (sans parler de son implication dans la création de la brasserie qui prendra le nom de Kirin ...). Le roman débute avec un style assez neutre. Alan Spence décrit de manière factuelle les évènements importants des aventures politico-commerciales de Tom Glover. Puis à mesure que le récit se développe, le ton devient plus romancé et la psychologie du personnage gagne en profondeur. L'auteur s'intéresse alors à la vie sentimentale de l'expatrié écossais et à la dimension plus humaniste, moins commerciale, de son engagement au Japon. Alan Spence nous gratifie de quelques poèmes et de descriptions sensibles et justes de ce Japon qui ne cesse de "[...] surprendre par son mélange de raffinement et de barbarie, de délicatesse et de brutalité".
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.