Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266253604
Code sériel : 16077
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

L'Éveil de mademoiselle Prim

Nelly Lhermillier (traduit par), Alex Lhermillier (traduit par)
Date de parution : 18/06/2015
Le monde entier est uniformisé. Non ! Un petit village d’irréductibles résiste encore et toujours en prônant le retour à l’essentiel, la recherche du bien commun et l’épanouissement dans ses passions.
 
Cherche esprit féminin détaché du monde. Capable d'exercer fonction de bibliothécaire. Pouvant cohabiter avec chiens et enfants. De préférence sans expérience professionnelle. Titulaires de diplômes s'abstenir.
Mademoiselle Prim, bardée de diplômes et sans expérience d'enfants et de chiens, ne répondait qu'en partie à ce profil... Engagée par un étrange gentleman, aussi...
Cherche esprit féminin détaché du monde. Capable d'exercer fonction de bibliothécaire. Pouvant cohabiter avec chiens et enfants. De préférence sans expérience professionnelle. Titulaires de diplômes s'abstenir.
Mademoiselle Prim, bardée de diplômes et sans expérience d'enfants et de chiens, ne répondait qu'en partie à ce profil... Engagée par un étrange gentleman, aussi cultivé que peu délicat, elle va découvrir la singularité et les secrets du petit village de Saint-Irénée d'Arnois. Loin du monde moderne, les habitants semblent s'être mis d'accord pour faire de leur vie un bonheur permanent. Prudence Prim tombe vite sous le charme de ce paradis perdu et de sa devise : profitez de la splendeur des choses simples de la vie !

« Ce n'est pas un livre, c'est un ovni. Un roman tombé du ciel. » Le Figaro littéraire

« Succulent ! À lire sans modération... » La Croix
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266253604
Code sériel : 16077
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ce n’est pas un livre, c’est un ovni. Un roman tombé du ciel, signé d’une inconnue. » Étienne de Montety – Le Figaro Littéraire
« Un livre d’espérance, d’une finesse toute féminine. Un vrai moment de grâce ! » Philippe Maxence – Famille Chrétienne

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • laetitiaflagothier Posté le 15 Janvier 2021
    Après Anima de Wajdi Mouawad, je voulais un livre léger... Mon choix c'est porté sur L'éveil de Mademoiselle Prim de Natalia Sammartin Fenollera. Un poche qui m'attendait depuis sa sortie... En le redécouvrant dans ma PAL, je me suis rendue compte que cette dernière exprimait une certaine évolution dans mes choix, mes centres d'intérêts... et que ce livre faisait partie d'une phase qui n'avait plus vraiment court ces derniers temps... Du coup, la rencontre allait elle se faire entre moi et l'histoire? Aux premières pages, j'ai cru que non... Entre mon envie de légèreté et de trop léger, il y avait un pas que je ne me sentais pas prête franchir... Seulement voilà! Mademoiselle Prim bardée de diplôme, se présentant chez un Monsieur qui cherche pour le rangement de sa bibliothèque, le profil totalement contraire à son parcours, offrait en réalité un sujet plus complexe qu'il n'y paraissait... Si j'y ai été sensible, c'est parce que l'histoire était une forme d'illustration des possibles de ce qu'entre autre, l'essai d'Ivan Illich, Une société sans école, qui est d'un tout autre niveau, nourrissait comme propos... Essai que j'avais lu il y a peu... Surprise d'y trouver derrière l'histoire une société complètement repensée au... Après Anima de Wajdi Mouawad, je voulais un livre léger... Mon choix c'est porté sur L'éveil de Mademoiselle Prim de Natalia Sammartin Fenollera. Un poche qui m'attendait depuis sa sortie... En le redécouvrant dans ma PAL, je me suis rendue compte que cette dernière exprimait une certaine évolution dans mes choix, mes centres d'intérêts... et que ce livre faisait partie d'une phase qui n'avait plus vraiment court ces derniers temps... Du coup, la rencontre allait elle se faire entre moi et l'histoire? Aux premières pages, j'ai cru que non... Entre mon envie de légèreté et de trop léger, il y avait un pas que je ne me sentais pas prête franchir... Seulement voilà! Mademoiselle Prim bardée de diplôme, se présentant chez un Monsieur qui cherche pour le rangement de sa bibliothèque, le profil totalement contraire à son parcours, offrait en réalité un sujet plus complexe qu'il n'y paraissait... Si j'y ai été sensible, c'est parce que l'histoire était une forme d'illustration des possibles de ce qu'entre autre, l'essai d'Ivan Illich, Une société sans école, qui est d'un tout autre niveau, nourrissait comme propos... Essai que j'avais lu il y a peu... Surprise d'y trouver derrière l'histoire une société complètement repensée au travers de son éducation mais aussi de la place des femmes, des relations entre hommes et femmes dont les relations amoureuses..., je me suis retrouvée dans une lecture faussement légère et me questionnant à mon tour dans mes croyances au même titre que Mademoiselle Prim qui est ébranlée dans ses certitudes! La lecture et son appréciation ne tienne parfois qu'à peu de choses près,y compris celui de s'être enrichi d'une autre lecture avant qui a élargi notre horizon que pour être sensible à d'autres couches de compréhension qui nous permettent d'apprécier une histoire là où sans cela, nous serions passés à côté...
    Lire la suite
    En lire moins
  • PaulineSUZANNE Posté le 29 Décembre 2020
    Livre que l'on m'a offert il y a 4 ans et que j'avais commencé à lire: les 50 pages lues n'avaient pas été positives et je me souviens que je n'avais rien compris... Donc, c'était l'occasion des vacances pour m'y plonger à nouveau. Ce livre m'a emportée finalement dès le départ et mes préjugés sont rapidement retombés. L'intrigue est plutôt originale puisqu'on y fait référence à de la théologie, de la philosophie, des références littéraires classiques du XIXè mais aussi à la pudeur de l'attachement et de l'amour. Les aspects philosophiques et théologiques restent simples mais teintés de sens! Ce qui est déstabilisant c'est que je n'ai pas su mettre une temporalité sur ce roman: le style de vie me fait penser au XIXè ou début XXè mais en même temps certains signes me font penser à aujourd'hui sans les aspects technologiques et industriels... Ca fait d'ailleurs très bizarre mais il pourrait ainsi demeurer intemporel. L'émancipation de la femme et partir à la découverte du monde est omniprésente. La fin m'a laissée perplexe et même si j'ai une idée de la finalité j'ai tout de même un doute: vive l'imagination libre :-). Bon moment de lecture et de découvertes. Ce livre n'est pas sans me... Livre que l'on m'a offert il y a 4 ans et que j'avais commencé à lire: les 50 pages lues n'avaient pas été positives et je me souviens que je n'avais rien compris... Donc, c'était l'occasion des vacances pour m'y plonger à nouveau. Ce livre m'a emportée finalement dès le départ et mes préjugés sont rapidement retombés. L'intrigue est plutôt originale puisqu'on y fait référence à de la théologie, de la philosophie, des références littéraires classiques du XIXè mais aussi à la pudeur de l'attachement et de l'amour. Les aspects philosophiques et théologiques restent simples mais teintés de sens! Ce qui est déstabilisant c'est que je n'ai pas su mettre une temporalité sur ce roman: le style de vie me fait penser au XIXè ou début XXè mais en même temps certains signes me font penser à aujourd'hui sans les aspects technologiques et industriels... Ca fait d'ailleurs très bizarre mais il pourrait ainsi demeurer intemporel. L'émancipation de la femme et partir à la découverte du monde est omniprésente. La fin m'a laissée perplexe et même si j'ai une idée de la finalité j'ai tout de même un doute: vive l'imagination libre :-). Bon moment de lecture et de découvertes. Ce livre n'est pas sans me faire penser à ma dernière lecture (Villette de Charlotte Brontë).
    Lire la suite
    En lire moins
  • Coventgarden Posté le 5 Octobre 2020
    C'est une époque que j'adore, les lieux également, les livres et pourtant je me suis perdue parfois. Prudence va vivre dans un monde vieillot mais si charmant dans ce village de Saint-Irénée. Tout le monde a l'esprit vif et affuté, charmant, mange des gâteaux et se reçoit chaleureusement. Mais comment se retrouver dans ce monde si étrange bien que bienveillant? "orgueil et préjugés" "les 4 filles du docteur March" sont évoqués et j'ai beaucoup aimé les deux mais ça, c'était pour vous donner l'ambiance.
  • collectifpolar Posté le 19 Septembre 2020
    Attirée par une petite annonce, Prudence Prim arrive à Saint-Irénée-d'Armois, un petit village charmant où les habitants ont déclaré la guerre aux influences pernicieuses du monde moderne pour revenir à l'essentiel. Elle est engagée pour ranger et organiser la bibliothèque de l'homme du fauteuil, un homme cultivé et intelligent mais qui manque de délicatesse... De délicatesse, ce roman n’en manque pas. Non il y a chez Natalia Sanmartin Fenollera quelques chose qui fait écho avec ces ainés, quelques choses qui nous rappelle la prose de Charlotte Brontë ou encore Jane Austen mais en plus optimiste. Vous avait entre les main un livre délicat, tendre et facile. Ne vous privez surtout pas de cette lecture qui vous fera du bien. L'éveil de mademoiselle Prim est un extraordinaire roman lumineux
  • iletaitdeuxfoislhistoire Posté le 10 Avril 2020
    Un vrai coup de coeur ! Ce roman nous fait voyager à travers la littérature et nous régale le cœur et l’esprit. Une vraie dose de bonheur agréable à lire pour tous.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.