Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266287999
Code sériel : 17309
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm

Surface

Date de parution : 12/03/2020
ICI, PERSONNE NE VEUT PLUS DE CETTE CAPITAINE DE POLICE. LÀ-BAS, PERSONNE NE VEUT DE SON ENQUÊTE.
EAN : 9782266287999
Code sériel : 17309
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un grand roman, baigné d’une profonde humanité. » Julie Malaure – Le Point
Le Point
« Norek se renouvelle encore et nous étonne toujours : sacrée réussite ! » Hubert Artus – LiRE
LiRE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Et_un_de_plus Posté le 13 Novembre 2020
    Mon second livre d'Olivier NOREK, et ça a été de nouveau une belle lecture ! Complètement absorbée par l'intrigue, impossible d'en prévoir la fin ! Ce polar démarre fort. Les chapitres sont courts. On est complément immergés dans l'histoire. J'ai quand même trouvé quelques petites lenteurs avant la moitié, le temps que tout se mette en place. Mais cela reste un polar bien ficelé avec des personnages dont la psychologie est très bien approfondie et une ambiance rurale retranscrite à la perfection ! L'écriture est fluide, les pages défilent toutes seules : je vous le conseille ! Les aventures du Capitaine Coste m'attendent, ainsi que son dernier one-shot : Impact, qu'il me tarde de découvrir !
  • caditine Posté le 11 Novembre 2020
    Suspens du début à la fin du livre....
  • sylire Posté le 10 Novembre 2020
    Olivier Norek est un nom que l'on voit sur les blogs autant que dans les librairies. Il me fallait donc un jour ou l'autre faire connaissance avec sa plume même si, pour être honnête, le polar n'est pas mon genre de prédilection. Bien souvent, pour mener leurs enquêtes, les auteurs font appel à des inspecteurs un peu cabossés ou atypiques. C'est le cas de Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, qui a été défigurée par un coup de de feu en pleine tête. Après son arrêt de travail (par crainte qu'elle ne soit pas en mesure d'assurer pleinement son poste) sa hiérarchie l'a mutée pour une mission plus ou moins bidon dans un commissariat de province où il ne se passe pas grand chose habituellement. Coup de chance pour Noémie, une affaire vient bousculer l'équipe apathique du commissariat. Une "cold case" concernant des enfants disparus refait surface et Noémie Chastain met un point d'honneur à la résoudre. Mais voilà, tout le monde n'a pas intérêt à ce que cette affaire soit résolue... Cette enquête m'a fait passer un bon moment. Le personnage de Noémie Chastain est attachant.
  • MonCharivariLitteraire Posté le 6 Novembre 2020
    Ce billet va prendre une forme légèrement différente. Cet été, j'ai participé, sans succès, au concours des lettres "elle/Pocket". Il s'agissait de choisir un livre parmi ceux proposer et d'écrire à l'auteur une lettre à son propos. Je me suis prêtée à l'exercice pour trois romans dont celui ci. Je n'avais au début pas bien lu la consigne qui limitait la taille des textes... J'ai passé du temps à les raccourcir mais je vais vous présenter ici la version longue que je préfère. Cher Olivier Norek, Cette lettre m’offre l’opportunité de vous dire combien j’ai apprécié votre roman et son excellente énigme ainsi que de vous remercier pour une soirée sous le sceau du suspense et de l’émotion. L’intrigue est tout simplement fascinante. Si l’on comprend rapidement certains mensonges, si l’on devine quelques complicités et rancœurs, les zones d’ombres nous submergent néanmoins et l’on tâtonne pour sortir de l’obscurité. Le livre refermé on comprend que chaque évènement est pensé et appartient au rouage des excellents romans policiers, jusqu’à la dernière révélation inattendue et donc tellement délectable. Merci, également, pour le personnage principale, Noémie Chastain ! Quel plaisir de la côtoyer pour quelques heures. Une femme courageuse il n’y a pas de... Ce billet va prendre une forme légèrement différente. Cet été, j'ai participé, sans succès, au concours des lettres "elle/Pocket". Il s'agissait de choisir un livre parmi ceux proposer et d'écrire à l'auteur une lettre à son propos. Je me suis prêtée à l'exercice pour trois romans dont celui ci. Je n'avais au début pas bien lu la consigne qui limitait la taille des textes... J'ai passé du temps à les raccourcir mais je vais vous présenter ici la version longue que je préfère. Cher Olivier Norek, Cette lettre m’offre l’opportunité de vous dire combien j’ai apprécié votre roman et son excellente énigme ainsi que de vous remercier pour une soirée sous le sceau du suspense et de l’émotion. L’intrigue est tout simplement fascinante. Si l’on comprend rapidement certains mensonges, si l’on devine quelques complicités et rancœurs, les zones d’ombres nous submergent néanmoins et l’on tâtonne pour sortir de l’obscurité. Le livre refermé on comprend que chaque évènement est pensé et appartient au rouage des excellents romans policiers, jusqu’à la dernière révélation inattendue et donc tellement délectable. Merci, également, pour le personnage principale, Noémie Chastain ! Quel plaisir de la côtoyer pour quelques heures. Une femme courageuse il n’y a pas de doute, une femme blessée absolument, une femme en rémission certainement, doucement. Une femme forte qui doit réapprendre à se connaître et s’accepter quelque soit son apparence. Une « flic » qui aime son métier et se définit par lui. Une femme avec ses blessures sans laquelle ce roman n’aurait pas la même saveur. Merci, également pour ce portrait de la police que l’on découvre, comme n’importe quelle institution, imparfaite, composée d’hommes et de femmes biens et d’autres moins biens, de personnes fortes devant l’adversité et les difficultés du métiers et d’autres faibles. Noémie est l’incarnation du courage, d’une leader charismatique et juste, tous ne sont pas dépeints avec les mêmes qualités. On croise, comme partout, des hommes de terrain prêt à tout pour faire avancer une enquête et donner des réponses aux familles mais aussi des bureaucrates plus préoccupés par les apparences, par la « surface » des choses et les regards des autres que par la réalité. Bref merci d’avoir humanisé cette institution à une époque ou rien n’est blanc et rien n'est noir. Mais au-delà de tout cela, merci enfin, pour cette notion de « Surface » transversale à ce roman. Merci de nous rappeler de ne pas nous fier aux apparences que cela soit celles des personnes que l’on croise ou des « faits » que l’on nous raconte. Merci de nous inciter à réveiller notre esprit critique trop facilement bercé et endormi par les mots répétés inlassablement. Merci de nous rappeler qu’il ne faut pas s’arrêter à ce que l’on perçoit d’une personne, juger sans connaître, critiquer sans savoir. Un principe de vie qui devrait irriguer notre quotidien. Ainsi merci pour tout cela. Bien à vous Une lectrice, vous l’aurez compris, conquise.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ericdesh Posté le 5 Novembre 2020
    Un polar agréable mais qui ne sort pas des sentiers battus. J'ai l'impression d'avoir déjà lu ce genre de roman à maintes reprises et, même s'il respecte tous les codes du genre, il reste très classique et ne contient pas de réelles surprises. Reste un personnage principal arttachant et plutôt atypique. En bref, un polar qui fait le job mais qui ne m'a pas plus enthousiasmé que cela.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Lectures estivales : 30 romans policiers pour frissonner

    De Franck Thilliez et son piège diabolique à Shari Lapena et son oppressant huis clos, focus sur 30 romans policiers addictifs et terrifiants à emporter dans sa valise cet été. Sous le parasol, les vacances seront glaçantes ou ne seront pas !

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    10 thrillers qui vont vous faire oublier que vous êtes coincé chez vous

    #Confinement - Coincé chez vous, vous ressentez le besoin de vous échapper, de prendre un grand bol d'air et de lire des histoires haletantes ? Nous vous proposons de découvrir une sélection de 10 thrillers dans lesquels le décor est un personnage à part entière. L'Aveyron faussement paisible d'Olivier Norek, le huis clos à ciel ouvert sur les îles Marquises de Michel Bussi, le Carcassonne du XVIe siècle de Kate Mosse... Vous avez rendez-vous avec le crime et vous n'avez même pas besoin de sortir de chez vous pour ça !

    Lire l'article