En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Viva Bertaga

        Pocket
        EAN : 9782266256131
        Code sériel : 69
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 108 x 177 mm
        Viva Bertaga

        Date de parution : 24/09/2015
        Si les voyages forment la jeunesse, y'en a chez qui ça gâte la graisse.
        Béru en a gros sur le sombrero. Car pénétrer au Rondubraz, petite nation sud-américaine soumise aux révolutions hebdomadaires, exige une silhouette de guêpe – 62 kilos tout pile, pour ne pas dire une purge. C'est San-Antonio qui...
        Si les voyages forment la jeunesse, y'en a chez qui ça gâte la graisse.
        Béru en a gros sur le sombrero. Car pénétrer au Rondubraz, petite nation sud-américaine soumise aux révolutions hebdomadaires, exige une silhouette de guêpe – 62 kilos tout pile, pour ne pas dire une purge. C'est San-Antonio qui rigole ! À côté de ça, affronter les Indiens Livaros réducteurs de têtes, supporter l'insolent babillage d'une nièce trop affranchie, pleurer la disparition d'une épouse admirable et empêcher la guerre atomique serait presque une peccadille. Mais que voulez-vous ? On fait don de son corps à la paix mondiale ou on change de métier, voilà tout.

        SAN-ANTONIO ANNÉES 60

        Texte original
        @ Disponible chez 12-21
        L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266256131
        Code sériel : 69
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • alberthenri Posté le 16 Février 2018
          Voici longtemps que je n'avais pas lu un bon vieux San-Antonio des familles, lecture récréative s'il en est ! Dans cet opus, datant de 1968, nous retrouvons la fine (?) équipe, c'est à dire San-Antonio, Bérurier, Pinaud, et nous faisons la connaissance de la nièce adoptive du couple Bérurier, Marie-Marie, petite fille très délurée, qui deviendra un personnage récurrent de la série. L'intrigue ? Un mélange de polar, et d'espionnage, encore très en vogue à l'époque. Des savants chinois ont inventé un produit d'une extrême dangerosité le "sulfocradingue" (et oui !). San-antonio, Béru, flanqué de sa moitié la grosse Berthe, qu'il ne faut pas confondre avec une pièce d'artillerie allemande qui terrorisa Paris durant la première guerre mondiale, partent dans un improbable pays d'Amérique du sud, déjouer les plans des méchants chinois... Bien sûr, il ne faut pas trop chercher ici la vraisemblance. Pour commencer, que va faire un commissaire de la PJ parisienne à l'étranger dans une affaire qui regarde plutôt les services secrets !? Mais bon, San-Antonio n'est pas Maigret, il n'a pas de juge d'instruction tracassier à ses basques, mais Achille le directeur omnipotent donne tous les droits ou presque à son poulain ! Pour le reste, nous retrouvons les situations burlesques, les dialogues et... Voici longtemps que je n'avais pas lu un bon vieux San-Antonio des familles, lecture récréative s'il en est ! Dans cet opus, datant de 1968, nous retrouvons la fine (?) équipe, c'est à dire San-Antonio, Bérurier, Pinaud, et nous faisons la connaissance de la nièce adoptive du couple Bérurier, Marie-Marie, petite fille très délurée, qui deviendra un personnage récurrent de la série. L'intrigue ? Un mélange de polar, et d'espionnage, encore très en vogue à l'époque. Des savants chinois ont inventé un produit d'une extrême dangerosité le "sulfocradingue" (et oui !). San-antonio, Béru, flanqué de sa moitié la grosse Berthe, qu'il ne faut pas confondre avec une pièce d'artillerie allemande qui terrorisa Paris durant la première guerre mondiale, partent dans un improbable pays d'Amérique du sud, déjouer les plans des méchants chinois... Bien sûr, il ne faut pas trop chercher ici la vraisemblance. Pour commencer, que va faire un commissaire de la PJ parisienne à l'étranger dans une affaire qui regarde plutôt les services secrets !? Mais bon, San-Antonio n'est pas Maigret, il n'a pas de juge d'instruction tracassier à ses basques, mais Achille le directeur omnipotent donne tous les droits ou presque à son poulain ! Pour le reste, nous retrouvons les situations burlesques, les dialogues et les jeux de mots que l'on adore et qui horripilent les grincheux..! Du San-Antonio quoi, et un bon millésime !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Beathi Posté le 12 Avril 2015
          69ème roman de San-Antonio publié le 10/07/1968. L'histoire se déroule au Rondubraz, pays de l'Amérique latine au mois de mars 1968. Mission : Bérurier doit perdre 60 kgs afin de mener à bien une mission dans un pays d'Amérique latine : détruire un stock de sulfocradingue, élément indispensable dans la fabrication du la bombe H2S. Mais pendant sa cure d'amaigrissement, San-Antonio apprend la disparition de Berthe,la femme de Bérurier. Le Vieux décide d'envoyer Bérurier au Rondubraz sans l'informer de la disparition de cette dernière. Et c'est accompagné de San-Antonio et d'une petite nouvelle, Marie-Marie, la nièce adoptive de Berthe que Bérurier s'envole en Amérique du Sud. Pinaud reste à Paris pour retrouver Berthe. Après "Bravo, Docteur Béru !", nous offre un autre roman du même niveau. Bérurier prend de plus en plus de l'importance. On retrouve les ingrédients qui font le succès de Frédéric Dard : le parler "béruréen" repris d'ailleurs par Marie-Marie, les jeux de mots, l'action, ... A noter, la première apparition de Marie-Marie qui jouera bien plus tard un rôle important dans les "San-Antonio". Deux bons "San-Antonio" à la suite : que du bonheur ! La BD "Olé! San-Antonio" est inspirée de ce roman.
        • almassyliano Posté le 13 Novembre 2014
          Je découvre San-Antonio l'auteur et l'inspecteur avec ce livre et du coup aussi Berurier et Bertaga. Je me suis lancé dans cette lecture car étant auditeur des Bérurier Noir j'ai voulu découvrir le monde de Bérurier et quel livre mieux que Viva Bertaga pour cela. J'ai été surpris et dérouté par cette écriture atypique, jouant avec la langue française. Une écriture orale et très "franchouillarde", qui joue sur le mots, qui s'amuse avec les consonances, qui fait des fautes de grammaires énormes, qui remplace un mot par deux autres mots avec la meme sonorité mais qui ne veulent pas du tout dire la même chose. C'est quelque-fois déroutant mais c'est aussi très drôle et prenant. L'histoire est bien ficelée, on est pris dans le livre et on passe un très bon moment.
        • Lizzy135 Posté le 17 Novembre 2013
          C'est le premier San-Antonio que je lis... et j'adore, je suis fan! Roman policier léger, des tournures de phrases et des jeux de mot comme je les aime. Il y a un franc parlé qui fait plaisir à lire, on est loin du politiquement correct et des belles tournures de phrases, c'est cru et on en redemande! Des personnages attachants comme cette gamine de 8 ans qui n'a absolument peur de rien, une véritable casse coup!
        • BVIALLET Posté le 26 Mai 2012
          Le fameux trio, S-A, Béru et Pinuche, se voit confier une mission au Rondubraz, en Amérique du Sud : de méchants Chinois sont arrivés à extraire du sulfocradingue, une matière minérale capable de faire sauter la planète entière. Pour prendre la place d'un savant tchèque plutôt mince, Béru doit suivre un régime draconien qui l'amaigrit et l'affaiblit terriblement. Et pour la première fois, apparaît la petite Marie-Marie, cousine de Zazie dans le métro qu'ils vont devoir supporter, mais qui leur sauvera deux fois la mise. Il faut dire que le trio devenu quatuor se trouve aux prises avec les Chinois, mais également avec des guérilleros professionnels de la Révolution tous azimuts et des Indiens Livaros réducteurs de tête. Et pour ne rien arranger, Berthe a disparu et nul ne sait comment la retrouver... Un San-Antonio de la grande époque, celle de Frédéric Dard, le génial et le prolifique. Paru en 1968, le style a encore toute la fraîcheur des débuts. Les calembours, jeux de mots et trouvailles langagières diverses ne manquent pas. Et c'est un vrai régal pour le lecteur. Ca pétille, c'est plein d'humour et d'esprit gaulois, mais sans aucune vulgarité et même avec une sorte de retenue, ce qui... Le fameux trio, S-A, Béru et Pinuche, se voit confier une mission au Rondubraz, en Amérique du Sud : de méchants Chinois sont arrivés à extraire du sulfocradingue, une matière minérale capable de faire sauter la planète entière. Pour prendre la place d'un savant tchèque plutôt mince, Béru doit suivre un régime draconien qui l'amaigrit et l'affaiblit terriblement. Et pour la première fois, apparaît la petite Marie-Marie, cousine de Zazie dans le métro qu'ils vont devoir supporter, mais qui leur sauvera deux fois la mise. Il faut dire que le trio devenu quatuor se trouve aux prises avec les Chinois, mais également avec des guérilleros professionnels de la Révolution tous azimuts et des Indiens Livaros réducteurs de tête. Et pour ne rien arranger, Berthe a disparu et nul ne sait comment la retrouver... Un San-Antonio de la grande époque, celle de Frédéric Dard, le génial et le prolifique. Paru en 1968, le style a encore toute la fraîcheur des débuts. Les calembours, jeux de mots et trouvailles langagières diverses ne manquent pas. Et c'est un vrai régal pour le lecteur. Ca pétille, c'est plein d'humour et d'esprit gaulois, mais sans aucune vulgarité et même avec une sorte de retenue, ce qui ne sera plus le cas ensuite. L'arrivée de Marie-Marie est d'ailleurs une vraie trouvaille et un plus pour la saga. Cette gamine aussi effrontée qu'astucieuse apporte beaucoup à cette histoire loufoque mais bien menée et pleine de rebondissements. Avec Félicie et quelques autres, elle devint ensuite un personnage récurrent des San-Antonio. On la retrouve même dans les ouvrages du fils.
          Lire la suite
          En lire moins
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.