RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Bonjour tristesse

            Julliard
            EAN : 9782260022053
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 1 x 185 mm
            Bonjour tristesse

            Date de parution : 18/09/2014
            Un homme de quarante ans, charmant, léger, aux aventures faciles et nombreuses, et sa fille de dix-sept ans, Cécile, forment un couple inséparable de camarades. Ils vivent dans la plus grande liberté, une amoralité parfaite, une insouciance totale, jusqu'au jour où, plus dangereuse que toutes les habituelles « passantes », une femme... Un homme de quarante ans, charmant, léger, aux aventures faciles et nombreuses, et sa fille de dix-sept ans, Cécile, forment un couple inséparable de camarades. Ils vivent dans la plus grande liberté, une amoralité parfaite, une insouciance totale, jusqu'au jour où, plus dangereuse que toutes les habituelles « passantes », une femme survient... Belle, envoûtante, un peu mystérieuse, Anne, qui fut la meilleure amie de la mère de Cécile, va vouloir enchaîner l'homme volage et préserver la jeune fille d'une dépravation certaine. Devant cette menace, Cécile, avec un machiavélisme à la fois innocent et pervers, provoque la rupture, la catastrophe... Le danger est écarté, mais un nouveau visage hantera désormais l'adolescente : celui de la tristesse.
            Écrit par une jeune fille de dix-huit ans, ce roman, poétique et ensorcelant, révèle un talent exceptionnel.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782260022053
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 192
            Format : 1 x 185 mm
            Julliard
            14.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • AudacieuseErudite Posté le 2 Décembre 2018
              Un bon livre, qui se lit très vite. Une écriture simple, qui nous envoûte dès que l'on commence à lire les premières pages, si bien qu'on ne peut pas s'arrêter avant de savoir la fin. C'est un livre que je conseille à tout le monde, on se laisse facilement séduire par l'écriture, la trame du récit et ce si joli titre !
            • sylvanswann Posté le 24 Novembre 2018
              La jeunesse... absurde, belle, savoureuse après coût et insolante. Sagan a su comme personne graver cette indolence qui frise l'insolence et caractérise tellement la jeunesse que ceux qui ne l'ont pas connu haïssent et envient.
            • floriane2014 Posté le 16 Novembre 2018
              Pas de chichis, tout ce que j'ai envie de dire à propos de ce bouquin c'est: quelle petite conne cette Cécile. Elle me met en colère.
            • teophania Posté le 8 Novembre 2018
              J'aime l'éclectisme dans tout et cela transparaît naturellement dans mes choix de lecture. Je me suis lancée dans une lecture, qui, je le reconnais, ne m'inspirait pas une envie folle. Grand mal m'en a pris. J'ai découvert, à travers « Bonjour Tristesse » la plume d'une auteure douée, Françoise Sagan… Talent d'autant plus impressionnant qu'elle n'a écrit ce premier roman (d'une bonne centaine de pages) qu'à l'âge de 18 ans et je défie ici quiconque de manier les mots et de décrire la légèreté de l'être, les paysages bordant St Tropez avec autant de subtilité/poésie, par le biais de phrases allant droit à l'essentiel. Quand le livre est sorti (dans les années 50), le sujet était scandaleux… Aujourd'hui, cela ne détonne pas et paraît étonnamment moderne. Une pépite :
            • dedanso Posté le 4 Novembre 2018
              J'avais embarqué Bonjour Tristesse qui traînait sur les étagères d'une boîte à livres, sans grande conviction si ce n'est celle d'avoir un classique de la littérature française entre les mains. Il aura fallu les conseils d'un ami Babéliote pour me décider à ouvrir ce court récit. Si ce ne fût pas un coup de coeur, ce fût néanmoins une belle découverte. Bonjour Tristesse est une oeuvre déroutante. A la fin de ma lecture, je ne savais pas bien quoi en penser : avais-je aimé ce récit ? C'est en essayant de préciser ses points forts et ses points faibles que je me suis finalement rendue compte que ce n'était pas tant le style de l'auteur, ou le récit en lui-même, qui me rendait perplexe, mais plutôt tous ces personnages que j'ai trouvé pour le moins déplaisants. Ils auraient pu paraître caricaturaux s'ils n'étaient pas tous empreint de paradoxes : le papa bobo d'une grande frivolité qui tombe tout à coup fou amoureux, la belle-mère bourgeoise bien éduquée et d'une platitude extrême qui se révèle finalement passionnée, l'adolescente égoïste et irréfléchie qui se juge finalement d'une façon très objective... Mais je ne peux nier que le récit lui-même m'ait choqué. Ou plutôt, c'est... J'avais embarqué Bonjour Tristesse qui traînait sur les étagères d'une boîte à livres, sans grande conviction si ce n'est celle d'avoir un classique de la littérature française entre les mains. Il aura fallu les conseils d'un ami Babéliote pour me décider à ouvrir ce court récit. Si ce ne fût pas un coup de coeur, ce fût néanmoins une belle découverte. Bonjour Tristesse est une oeuvre déroutante. A la fin de ma lecture, je ne savais pas bien quoi en penser : avais-je aimé ce récit ? C'est en essayant de préciser ses points forts et ses points faibles que je me suis finalement rendue compte que ce n'était pas tant le style de l'auteur, ou le récit en lui-même, qui me rendait perplexe, mais plutôt tous ces personnages que j'ai trouvé pour le moins déplaisants. Ils auraient pu paraître caricaturaux s'ils n'étaient pas tous empreint de paradoxes : le papa bobo d'une grande frivolité qui tombe tout à coup fou amoureux, la belle-mère bourgeoise bien éduquée et d'une platitude extrême qui se révèle finalement passionnée, l'adolescente égoïste et irréfléchie qui se juge finalement d'une façon très objective... Mais je ne peux nier que le récit lui-même m'ait choqué. Ou plutôt, c'est la banalité déconcertante avec laquelle le drame nous est conté par la voix de la narratrice, Cécile, qui m'a retournée. Sa désinvolture face au drame dont elle est l'instigatrice interroge et laisse place à une amertume tenace qui est volontairement travaillée par l'auteur à l'aide notamment d'alternances entre des passages d'une langueur saisissante et d'autres d'une étonnante vitalité. J'avais lu quelque part que Sagan était étonnée que ce qui scandalise ses contemporains soit lié à la sexualité de la narratrice plutôt qu'à sa cruauté. Je pense que les lecteurs d'aujourd'hui auront bien compris où se situait Françoise Sagan avec ce portrait pour le moins réaliste (bien qu'un peu poussé) de l'adolescence.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
            Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.