Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260022053
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 1 x 185 mm

Bonjour tristesse

Date de parution : 18/09/2014
Un homme de quarante ans, charmant, léger, aux aventures faciles et nombreuses, et sa fille de dix-sept ans, Cécile, forment un couple inséparable de camarades. Ils vivent dans la plus grande liberté, une amoralité parfaite, une insouciance totale, jusqu'au jour où, plus dangereuse que toutes les habituelles « passantes », une femme... Un homme de quarante ans, charmant, léger, aux aventures faciles et nombreuses, et sa fille de dix-sept ans, Cécile, forment un couple inséparable de camarades. Ils vivent dans la plus grande liberté, une amoralité parfaite, une insouciance totale, jusqu'au jour où, plus dangereuse que toutes les habituelles « passantes », une femme survient... Belle, envoûtante, un peu mystérieuse, Anne, qui fut la meilleure amie de la mère de Cécile, va vouloir enchaîner l'homme volage et préserver la jeune fille d'une dépravation certaine. Devant cette menace, Cécile, avec un machiavélisme à la fois innocent et pervers, provoque la rupture, la catastrophe... Le danger est écarté, mais un nouveau visage hantera désormais l'adolescente : celui de la tristesse.
Écrit par une jeune fille de dix-huit ans, ce roman, poétique et ensorcelant, révèle un talent exceptionnel.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260022053
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 1 x 185 mm
Julliard

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lesecondsouffle Posté le 3 Février 2020
    Ce soir, c’est au tour de Bonjour tristesse de faire son apparition sur le compte. Cécile est une jeune fille d’à peine 18 ans vivant seule avec son père. Enfin..., lorsque celui-ci ne ramène pas une femme à la maison, et qu’il n’en change pas quelques jours après. Actuellement il est en couple avec une jeune femme du nom d’Elsa. Tous trois sont partis dans une location pour les vacances afin d’y passer quelques semaines paisibles. Anne, une amie de la maman défunte de Cécile, viendra faire son apparition dans la maison. Celle-ci nous réservera de belles surprises ou pas..
  • Sorise7 Posté le 26 Janvier 2020
    Mon premier livre de Sagan. Je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt, à l'adolescence. Je pense que j'aurais vécu différemment cette lecture et que je n'aurais pas ressenti une irritation grandissante au déroulé de l'intrigue et pour les personnages... C'est très bien écrit, cette sensation n'aurait pas été si intense autrement. Toutefois, cet exposé du besoin de contrôle de tout être humain m'a mis les nerfs en pelote (pour être polie). Je comprends parfaitement le scandale que ça a pu être dans les années 50. Et qu'on puisse vraiment apprécier ce texte. Mais je n'ai pris aucun plaisir à lire ce livre. Dommage.
  • pseudoc Posté le 23 Janvier 2020
    Une histoire légère mais prenante, une écriture fluide et juste : ce roman (un classique !) est à la fois accessible et fascinant.
  • Eurisko Posté le 14 Janvier 2020
    Qu'écrire sur un livre tellement célèbre et que tout le monde, ou presque, a lu ? Ce qui m'avait frappé, lorsque je l'avais lu la première fois, c'était cette désinvolture omniprésente, comme le signe d'une époque révolue. Je n'y avait rien trouvé de ce que j'ai découvert à sa lecture actuelle. Peut-être que plus jeune, je m'attachais davantage à l'histoire, mais maintenant, je suis devenue plus sensible à la littérature, et à la manière d'écrire. Et je dois reconnaître que Françoise Sagan écrit sacrément bien. Que ce soit dans ses tournures de phrases, dans le vocabulaire, elle sait magnifiquement dépeindre une atmosphère, un caractère, une situation, une pensée. Par ailleurs, la maturité de son écriture est étonnante quand on sait qu'elle a écrit ce roman à l'âge de dix-huit ans. Et l'histoire n'a pas vieilli, ou si peu. L'indifférence et la désinvolture font toujours partie de notre époque, et le resteront encore longtemps. Reste à savoir si d'autres écrivains sauront les décrire avec autant d'élégance que ne le faisait Françoise Sagan.
  • Patrijob Posté le 7 Janvier 2020
    Ce livre a donc fait scandale ?.. Aujourd'hui, on ne peut que s'en étonner mais il est vrai qu'à l'époque, la vie facile et oisive que mènent Cécile et son père, adepte des liaisons passagères, devait être considérée comme choquante. Pensez, quel mauvais exemple pour une jeune fille ! "Car que cherchions-nous sinon plaire ?" Le récit baigne dans une atmosphère estivale faite d'insouciance et de nonchalance qui sent la crème solaire et le sel marin mais qui n'empêche pas les sentiments de s'exacerber jusqu'au drame. Car la jeune fille de 17 ans, frivole et arrogante, ne peut pas laisser Anne, sérieuse et posée, détruire cette liberté en épousant son père. "Nous avions tous les éléments d'un drame: un séducteur, une demi-mondaine et une femme de tête". Comme beaucoup d'adolescents, elle est en proie à des sentments ambivalents, passant de la manigance au remord, de l'admiration à la rancoeur, à la fois inconsciente et cruelle. Ce court roman se lit très agréablement. Le style de Sagan m'a séduite dans sa fluidité, sa justesse. Heureuse d'avoir enfin découvert un peu de l'univers de la "reine du drame bourgeois".
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.