Lisez! icon: Search engine
La Souterraine
Date de parution : 04/05/2023
Éditeurs :
Seghers

La Souterraine

Date de parution : 04/05/2023
Cinéma, littérature et poésie … Sophie Marceau est publiée chez Seghers !
Les treize histoires et sept poèmes qui composent ce livre se répondent et se complètent : d’un décor à l’autre (plateaux de cinéma, jardins d’enfance, hôtels de luxe ou terrains... Les treize histoires et sept poèmes qui composent ce livre se répondent et se complètent : d’un décor à l’autre (plateaux de cinéma, jardins d’enfance, hôtels de luxe ou terrains vagues), les héroïnes (filles, jeunes femmes, amantes ou amoureuses, mères ou grands-mères) incarnent chacune à leur manière le sort d’être... Les treize histoires et sept poèmes qui composent ce livre se répondent et se complètent : d’un décor à l’autre (plateaux de cinéma, jardins d’enfance, hôtels de luxe ou terrains vagues), les héroïnes (filles, jeunes femmes, amantes ou amoureuses, mères ou grands-mères) incarnent chacune à leur manière le sort d’être femme, qu’il s’exprime par un corps, un rôle, un héritage.
 
Au fil des récits, des fables, des fragments de vie, des poésies, il s’agit toujours de dévoiler un mystère, un secret, la part souterraine… Les mots s’insinuent comme il faut pour toucher ce qu’il y a à toucher, et dire ce qu’il y a à en dire. Avec finesse et intensité. Et c’est un plaisir de plonger dans ces textes – débordants d’imagination, de fantaisie, basculant souvent de l’observation la plus juste à une imprévisible drôlerie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782232146831
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 153 x 240 mm
EAN : 9782232146831
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 153 x 240 mm

Ils en parlent

"Une voix, un style, un univers."
Olivia de Lamberterie / ELLE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • awoman 16/04/2024
    C'est une agréable surprise et découverte de retrouver Sophie Marceau plume à la main. J'ai beaucoup aimé son recueil de nouvelles et de poèmes. Son écriture est intéressante, sensible et juste. En quelques mots elle plante le décor et nous donne envie de suivre son fil conducteur: où veut elle nous emmener ? J'ai eu l'impression de la suivre comme on entre dans un endroit que l'on voit pour la première fois. Néanmoins le recueil est inégal, je n'ai pas saisi tous les poèmes et mon intérêt pour les nouvelles tenait surtout au thème. Mes préférences sont : La souterraine, Vingt centimètres de plus, La poussière, L'élue.
  • aa67 14/11/2023
    Une nouvelle facette de notre Sophie nationale, pas inintéressante. Sophie Marceau s’est appliquée à créer son style d’écriture, un peu comme elle a sculpté son image à l’écran, pimpante et rayonnante même dans le tragique. La taille est franche, le langage vif et sans hésitation. Comme on la connait depuis des décennies dans le monde du cinéma et par les médias qui ont spécifiquement ciblé sa personnalité, j’ai cru retrouver cette même assurance, cette même force de frappe dans la construction de ses phrases que lors des interviews. Mais cette fois elle rajoute deux adjectifs ; la subtilité et la pudeur. On sent la lectrice chevronnée. Pareillement on perçoit une jeune femme à la personnalité assez sensible et cultivée pour se sentir d’attaque pour coucher sur papier la vie de personnes à priori « ordinaires ». Au fil des treize histoires et sept poèmes elle a tissé un fil conducteur, celui du sort d’être femme. Elle surfe aussi aisément dans la tête de la petite Eléonore ayant un père alcoolique, routier et ancien soldat lors de la guerre d’Algérie, que dans celle d’Anna, poétesse russe qui parle des morts et console des vivants. Son vécu et son imaginaire sont palpables et créent une atmosphère de fond qui sied au roman. Je trouve qu’elle a eu raison de s’essayer à l’écriture. Elle a pris plaisir à l’écriture, c’est perceptible, et j’ai pris plaisir à découvrir son style entre poésie et prose. Elle savait qu’en raison de son statut d’actrice française iconique, elle ne serait pas épargnée et que très certainement ce livre serait scruté à la loupe afin de lui trouver tous les défauts du monde. Il manque avec certitude encore quelques heures au chrono, mais elle se défend bien et laisse à penser qu’elle pourrait devenir autrice à part entière. D’aucuns diront que je suis souvent plus exigeante pour des auteurs confirmés et que là, je suis trop complaisante. Ils peuvent avoir raison, mais laissons sa chance à cette femme. Elle a utilisé un style, le sien, certes encore à retravailler mais pourquoi pas la laisser avancer encore vers d’autres publications ?! Comment dit-on dans le jargon professionnel ? affaire à suivre. Une nouvelle facette de notre Sophie nationale, pas inintéressante. Sophie Marceau s’est appliquée à créer son style d’écriture, un peu comme elle a sculpté son image à l’écran, pimpante et rayonnante même dans le tragique. La taille est franche, le langage vif et sans hésitation. Comme on la connait depuis des décennies dans le monde du cinéma et par les médias qui ont spécifiquement ciblé sa personnalité, j’ai cru retrouver cette même assurance, cette même force de frappe dans la construction de ses phrases que lors des interviews. Mais cette fois elle rajoute deux adjectifs ; la subtilité et la pudeur. On sent la lectrice chevronnée. Pareillement on perçoit une jeune femme à la personnalité assez sensible et cultivée pour se sentir d’attaque pour coucher sur papier la vie de personnes à priori « ordinaires ». Au fil des treize histoires et sept poèmes elle a tissé un fil conducteur, celui du sort d’être femme. Elle surfe aussi aisément dans la tête de la petite Eléonore ayant un père alcoolique, routier et ancien soldat lors de la guerre d’Algérie, que dans celle d’Anna, poétesse russe qui parle des morts et console des vivants. Son vécu et son imaginaire sont palpables et créent une atmosphère...
    Lire la suite
    En lire moins
  • eaubrac 01/09/2023
    Sur des idées parfois étonnantes l'autrice développe plusieurs petits textes avec spontanéité sans chercher à diluer pour rallonger, appliquant ce précepte que l'on prête à St Exupéry "la perfection n'est pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer". Comme de petits contes où l’on devine des souvenirs d’enfance, des situations vécues ou ressenties. C'est d'une grande fraîcheur et bien qu'inégale, la lecture est très plaisante. Bien qu'à nul instant n'est fait référence à l'actrice et à sa popularité, j'y ai retrouvé la Sophie Marceau des écrans, ou tout du moins celle qu'elle laisse paraître, simple et naturelle, ce qui m'incline à penser qu'elle n'est pas feinte. Pourtant je ne suis pas un inconditionnel, notamment La Boum m'a toujours parue d'une totale mièvrerie même lorsque j'avais l'âge de m'en émouvoir. Par contre je serai plus réservé quant aux poèmes qui se glissent entre ces pages, il est vrai que la bonne poésie est délicate à écrire et plus encore à lire. Souvent trop personnelle à l’auteur elle m’échappe.
  • Bazart 02/07/2023
    On a tous en tête des souvenirs de la comédienne de la Boum et du Police de Pialat , mais avec ce second livre, c’est les qualités littéraire de Sophie Marceau qui sont mises en avant. Dans La Souterraine, elle brosse les portraits éclairants de femmes qui ont toutes des univers intérieurs très différents. Les héroïnes de Sophie Marceau apparaissent tantôt en pleine lumière, tantôt discrètes, mais elles nous touchent toutes par leur sensibilité et leur sincérité et incarnent toutes, chacune à leur façon la difficulté et la chance d'être une femme. Les histoires et poèmes qui composent ce livre se répondent et se complètent : d'un décor à l'autre il s'agit toujours de dévoiler un mystère, un secret, la part souterraine ancrée en elle . Chacune d'elle est traversée de failles souterraines. L’autrice s’appuie sur des formes littéraires différentes, des textes aussi variés que la nouvelle, la poésie, la fable voire les fragments de souvenirs. Même si l’ensemble est plutôt surprenant, chaque texte nous transporte par le style, poétique, douloureuse, délicate et acérée de la comédienne désormais romancière accomplie.
  • DOMS 16/06/2023
    La souterraine, Sophie Marceau Sophie Marceau me surprend agréablement depuis des années. Depuis la Boum, la femme préférée des français fait rêver avec ses films à la pelle, et une vie, mais surtout une tête, bien remplie. Ici, elle nous démontre que son talent n'est pas uniquement dans son jeu d'actrice mais bien multiforme. Ce recueil de nouvelles publié par les belles éditions Seghers m'a étonnée et enchantée. Une écriture agréable, vocabulaire recherché, phrases courtes, poésie, l'ensemble très varié forme un tout complet. Mais surtout, les femmes rencontrées dans ce recueil, leurs personnalités, vies, angoisses ou sentiments, me les ont rendues vivantes. Et ce malgré le côté souvent fantastique ou fantaisiste qui donne un côté magique et irrel à toutes ce situations pourtant bien réelles. Avez-vous marché vous aussi dans la rue avec ces chaussures une pointure trop courte ? Avez-vous été cette fille si peu apprécié par sa mère ? Ces filles, ces femmes, toutes ces vies qui passent sous nos yeux m'ont à la fois intéressée et amusée. Un jolie découverte! Si vous êtes comme moi amateur de nouvelles, alors ce recueil peut aussi être pour vous. https://domiclire.wordpress.com/2023/09/05/la-souterraine-sophie-marceau/
Inscrivez-vous à la newsletter Seghers pour suivre les actualités de la maison.
La poésie est partout !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Nos dernières nouveautés en grand format

    Découvrez nos derniers livres en grand format à glisser dans votre valise avant de partir en vacances pour plonger dans de merveilleuses histoires où que vous soyez 

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Une sélection pleine de vers, de proses et de rimes

    Pour tous les amoureux de la langue française et de la poésie cette sélection est faite pour vous. Vous qui aimez les rimes embrassées, les belles strophes, les odes à la vie et à l'amour découvrez notre sélection des plus beaux livres de poésies et de recueils de poésie !

    Lire l'article