Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714493453
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Regarder le noir

,

Date de parution : 11/06/2020
LES GRANDS NOMS DU THRILLER METTENT NOS SENS EN EVEIL
Barbara Abel, Amélie Antoine, R.J. Ellory, Julie Ewa, Claire Favan, Karine Giebel, Johana Gustawsson, René Manzor, Fred Mars, Olivier Norek, Fabrice Papillon, Gaëlle Perrin-Guillet.
Douze auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d’ordre est le même pour tous : nous faire ouvrir...
Barbara Abel, Amélie Antoine, R.J. Ellory, Julie Ewa, Claire Favan, Karine Giebel, Johana Gustawsson, René Manzor, Fred Mars, Olivier Norek, Fabrice Papillon, Gaëlle Perrin-Guillet.
Douze auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d’ordre est le même pour tous : nous faire ouvrir grand les yeux au fil de récits qui jouent avec les différentes interprétations de la vision.
Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une tension qui vous happeront dès les premiers mots… et jusqu’à la chute. Éclectique et suprenant, ce recueil renferme onze expériences exceptionnelles de lecture.

N'ayez pas froid aux yeux, venez Regarder le noir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714493453
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Chaque auteur apporte son univers et sa différence et c'est ce qui fait la richesse de ce recueil de nouvelles !"
Caroline / Fnac Rosny 2
"Le second recueil de nouvelles sous la direction d'Yvan Fauth réunit un joli casting d'auteurs et d'autrices du roman noir. 11 nouvelles ayant pour thématique la vue et elles sont toutes réussies."
Librairie L'Attrape Plume
"Les talents conjugués de chacun en font un livre profond et surprenant."
Pepita / Librairie Lacoste

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • eowyntara Posté le 24 Octobre 2020
    Après Écouter le noir, Yvan Fauth récidive et nous propose un recueil autour de la vue avec douze auteurs de noir. Voici quelques mots sur les différentes nouvelles par ordre de préférence : The Ox : un meurtre dans le noir absolu, voilà ce que nous propose Fred Mars. Le thème de la vue y est superbement illustré à deux niveaux : un établissement nocturne bien particulier où tout se passe dans la nuit absolue et une particularité au niveau de la vue d’un des personnages qui m’a totalement surprise. Ex-aequo à la première place, la nouvelle de René Manzor, Demain. Certaines nouvelles sont si riches qu’elles mériteraient un roman et c’est le cas de celle-ci où j’aurais vu un développement sur cette histoire de « psy » et où l’enquête aurait pu durer pour développer la relation entre Chance et Dourdan. Suis-je la seule à avoir eu en tête l’acteur de la série Les Experts ? Regarder les voitures tomber : un ado qui adore observer avec Olivier Norek : terrifiant. Quelle fin ! La nouvelle d’Amélie Antoine, Transparente, nous montre l’importance parfois trop importante du regard des autres. Un peu de la même manière, Tout contre moi de Johana Gustawsson nous décrit un amour... Après Écouter le noir, Yvan Fauth récidive et nous propose un recueil autour de la vue avec douze auteurs de noir. Voici quelques mots sur les différentes nouvelles par ordre de préférence : The Ox : un meurtre dans le noir absolu, voilà ce que nous propose Fred Mars. Le thème de la vue y est superbement illustré à deux niveaux : un établissement nocturne bien particulier où tout se passe dans la nuit absolue et une particularité au niveau de la vue d’un des personnages qui m’a totalement surprise. Ex-aequo à la première place, la nouvelle de René Manzor, Demain. Certaines nouvelles sont si riches qu’elles mériteraient un roman et c’est le cas de celle-ci où j’aurais vu un développement sur cette histoire de « psy » et où l’enquête aurait pu durer pour développer la relation entre Chance et Dourdan. Suis-je la seule à avoir eu en tête l’acteur de la série Les Experts ? Regarder les voitures tomber : un ado qui adore observer avec Olivier Norek : terrifiant. Quelle fin ! La nouvelle d’Amélie Antoine, Transparente, nous montre l’importance parfois trop importante du regard des autres. Un peu de la même manière, Tout contre moi de Johana Gustawsson nous décrit un amour bien particulier où tout passe par le regard. Dans Private eye, R.J. Ellory m’a fait tourner en bourrique. Je n’arrivais pas à comprendre où il voulait en venir. Ce n’est qu’à quelques pages du dénouement que je me suis dit : Et si… La nouvelle de Julie Ewa, Nuit d’acide, nous entraîne dans les bas-fonds du trafic d’enfants destinés à la mendicité : glauque mais malheureusement ce doit être une réalité. La tache de Gaëlle Perrin-Guillet joue admirablement bien avec les mots noir et regarder. Je n’étais pas loin d’avoir compris le mystère. Le mur : je ne suis pas très friantes des récits futuristes mais il faut reconnaître que la nouvelle de Claire Favan sur un futur où les êtres humains perdent la vue partiellement ou totalement est très bien pensée. Je n’ai pas vraiment accroché à la nouvelle de Fabrice Papillon, Anaïs, même si l’explication finale est vraiment bien pensée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslivresmapassion Posté le 20 Octobre 2020
    Je n'avais jusqu'à présent jamais lu de nouvelles, par manque d'envie certainement, mais en parcourant les critiques de "regarder le noir" j'ai ressenti le besoin de découvrir mes auteur(e)s fétiches sous une autre forme d'écriture. La nouvelle d'OLIVIER NOREK est juste sensationnelle et d'une profonde noirceur. Et j'ai également beaucoup aimé celle écrite à 4 mains : Darkness, BARBARA ABEL/KARINE GIEBEL incroyable duo ! Une jeune femme perd la vue à la suite d'une agression à l'acide. Pourquoi l'avoir ainsi torturée ? J'ai aimé les différentes façons de traiter le thème qui était imposé : la vue et j'ai également apprécié l'imagination des auteur(e)s.
  • Giraud_mm Posté le 14 Octobre 2020
    Comment résister à l'appel de la lecture quand Yvan Fauth, directeur de l'ouvrage, l'ouvre sur deux nouvelles, l'une de Olivier Norek (Regarder les voitures s'envoler), l'autre de Julie Ewa (Nuit d'acide), qu'un Stephen King ne renierait sans doute pas, suivies d'une troisième de Fred Marc (The Ox) qu'Agatha Christie aurait pu écrire... Ça commence très fort ! Et ça continue un peu dans la même veine, bien qu'il y ait quelques textes que j'ai un peu moins appréciés. Au final, un recueil que j'ai trouvé très intéressant beaucoup plus réussi que le précédent, Écouter le noir. - J'ai beaucoup aimé : Regarder les voitures s'envoler de Olivier Norek ; Nuit d'acide de Julie Ewa ; The Ox de Fred Mars ; Demain de René Manzor ; Darkness de Barbara Abel et Karine Giebel ; - J'ai bien aimé : Transparente de Amélie Antoine ; Anaïs de Fabrice Papillon ; Private eye de R. J. Ellory ; - J'ai moins aimé : Le mur de Claire Favan ; La tache de Gaëlle Perrin-Guillet ; Tout contre moi de Johana Gustawsson.
  • heleneboro1 Posté le 5 Octobre 2020
    Ouah c’est bien noir !! Certaines nouvelles sont très dures, et vont rester gravées dans ma mémoire ! Pour les amateurs : je conseille vivement !!
  • shirley230173 Posté le 19 Septembre 2020
    La nouvelle est un style tout particulier, casse-gueule dirons-nous, car l'auteur n'a que quelques pages pour nous faire entrer dans son univers, nous faire ressentir ou pas de l'empathie pour ces personnages, nous faire adhérer à l'histoire. Il en faut du talent pour y arriver et cette édition 2020 est pour moi encore meilleure que celle de 2019, ce n'est pas peu dire. Bravo à l'ami Yvan Fauth#8203;#8203; qui cette année encore a regroupé tant d'auteurs de qualité autour d'un même thème 👏 On pourrait croire que regarder ou pas, Dans les nouvelles d'O.Norek et de B.Abel/K.Giebel, on retrouvera l'empreinte de la petite enfance sur le comportement déviant de certains avec un cynisme avéré chez Olivier et une tristesse et une souffrance de tous les instants chez Barbara et Karine. J'ai découvert et apprécié la plume de Julie Ewa, de Fabrice Papillon et de Gaelle Perrrin dont les nouvelles m'ont fortement perturbée avec ce sujet des enfants aveuglés à des fins pécuniaires pour Eva, de la schizophrénie pour Fabrice et de la dépression pour Gaelle. Leur récit à tous 3 me donnent envie de les découvrir plus avant. Fred Mars#8203;#8203; quant à lui, après nous avoir emmené sur la banquise avec son Groenlandais Qaanaac, nous... La nouvelle est un style tout particulier, casse-gueule dirons-nous, car l'auteur n'a que quelques pages pour nous faire entrer dans son univers, nous faire ressentir ou pas de l'empathie pour ces personnages, nous faire adhérer à l'histoire. Il en faut du talent pour y arriver et cette édition 2020 est pour moi encore meilleure que celle de 2019, ce n'est pas peu dire. Bravo à l'ami Yvan Fauth#8203;#8203; qui cette année encore a regroupé tant d'auteurs de qualité autour d'un même thème 👏 On pourrait croire que regarder ou pas, Dans les nouvelles d'O.Norek et de B.Abel/K.Giebel, on retrouvera l'empreinte de la petite enfance sur le comportement déviant de certains avec un cynisme avéré chez Olivier et une tristesse et une souffrance de tous les instants chez Barbara et Karine. J'ai découvert et apprécié la plume de Julie Ewa, de Fabrice Papillon et de Gaelle Perrrin dont les nouvelles m'ont fortement perturbée avec ce sujet des enfants aveuglés à des fins pécuniaires pour Eva, de la schizophrénie pour Fabrice et de la dépression pour Gaelle. Leur récit à tous 3 me donnent envie de les découvrir plus avant. Fred Mars#8203;#8203; quant à lui, après nous avoir emmené sur la banquise avec son Groenlandais Qaanaac, nous réchauffe ici les sens dans ce lieu plus "dark" que Dark où tout le monde s'envoie en l'air à l'aveugle... Glauque à souhait 😉 Claire #8203;#8203;Favan et Amélie Antoine, nous rappelle à l'ordre avec pour l'une le fait que l'aveuglement peut aussi se conjuguer au figuré et que tous nos choix ont des conséquences et peuvent faire basculer notre vie... Et pour l'autre, toujours à fleur de peau "oh combien" on a tous et toutes besoin d'un minimum d'attention de la part des autres et à quels drames, l'indifférence peuvent parfois conduire. Ravie aussi de retrouver la plume de René Manzor#8203;#8203; qui nous emmène dans les tréfonds de l'âme avec cette petite fille, Chance, torturée par sa petite enfance et dont les "séquelles" s'exposent à elle sous forme de voyance... Une fin non attendue pour le très bon RJ Ellory et bouquet final pour Johana dont j'ai adoré la plume et la nouvelle, comme d'hab, et son hymne à l'amour, même dans sa différence. Je vous conseille vivement ce tome 2 et j'ose espérer que 2021 verra paraître son Troisième sens... "Sentir le Noir" "Toucher le Noir" ou encore "Goûter le Noir", on a le choix et je me réjouis d'être au RDV 😉
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.