RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Perrin, publié le 01/09/2019

            10 livres à lire à l'occasion du 80ème anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale

            Le 1er septembre 1939, sans déclaration de guerre formelle, l'armée allemande envahit la Pologne : c'est le début de la Seconde Guerre mondiale. 80 ans plus tard, nous vous proposons une série de 10 livres pour mieux comprendre cet évènement majeur du XXè siècle. 

             

            Les mythes de la Seconde Guerre Mondiale
            La Seconde Guerre mondiale semble aujourd’hui bien connue. Et pourtant. Les idées reçues sur ce conflit d’airain abondent. Desservant la cause de la connaissance, elles montrent surtout que la propagande de l’Axe comme celle des Alliés a durablement imprimé sa marque, bien au-delà de l’année 1945.
            Ce volume vise donc à rétablir quelques vérités en revenant, au crible de vingt-trois entrées, sur les grands mythes de cette guerre qui, tenus pour vérités d’Evangile, n’en restent pas moins erronés. Ainsi, combien de Français persistent à croire que la défaite aux jours sombres de 1940 était inscrite dans les astres ? Que Pearl Harbor a signé une écrasante victoire de l’Empire nippon sur les Etats-Unis ou que Hitler n’a fait que devancer une attaque de Staline ? Que les soldats américains ne savaient pas se battre ou que les hommes de la Waffen-SS étaient des combattants d’élite ? Que le débarquement de Provence a été inutile ? Que les armes miracles allemandes auraient pu tout changer ou que Yalta vit le partage du monde entre Churchill, Roosevelt et Staline ?
            A ces questions essentielles, les meilleurs spécialistes apportent des réponses étonnantes au fil de chapitres courts et enlevés. Ce livre sans équivalent espère ainsi contribuer à porter un nouveau regard sur ce moment décisif dans l’histoire du monde. Souvent inattendues, parfois surprenantes, ses révélations sont toujours passionnantes.

            Dirigé par Jean Lopez, fondateur et directeur de la rédaction de Guerres & Histoire, et Olivier Wieviorka, membre de l’Institut universitaire de France et professeur à l’ENS-Cachan.
             
            Contributeurs : Sébastien Albertelli, Vincent Arbarétier, Nicolas Aubin, Benoist Bihan, Bruno Birolli, François-Emmanuel Brézet, Patrick Facon, Daniel Feldmann, Pierre Grumberg, Hubert Heyriès, François Kersaudy, Julie Le Gac, Jean-Luc Leleu, Cédric Mas, Claire Miot, Jean-François Muracciole, Georges-Henri Soutou, Pierre-François Souyri, Maurice Vaïsse, Fabrice Virgili.

            Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale
            « Le formidable intérêt des lecteurs pour le premier volume des Mythes de la Seconde Guerre mondiale nous a conduits à récidiver. Si les thèmes sont différents, l’esprit demeure : débusquer les mythes et idées reçues qui encombrent et déforment la perception du conflit. Car les légendes, largement répandues, ont la vie dure. Comment pourrait-il en être autrement ? Le récit de la Seconde Guerre mondiale est un champ de bataille où se sont affrontés propagandes et lectures partisanes, plaidoyers pro domo et Mémoires en défense. Dans une guerre, la première victime est la vérité ; la Seconde Guerre mondiale confirme cette règle d’airain.
            « Les historiens ont pourtant toujours poussé leur rocher de Sisyphe, contribuant à éclairer, sans biais partisan, ce terrible conflit. Les vingt contributions qui suivent – le régime de Vichy a protégé les Juifs français en sacrifiant les Juifs étrangers ; le Parti communiste français n’a pas voulu prendre le pouvoir à la Libération ; la Suisse, un pays neutre ; le monde arabe a souhaité la victoire du Reich ; 1 000 victoires aériennes et 100 000 tués : les mythes héroïques du printemps 1940… – ont été écrites dans cet esprit : partir d’une croyance et la confronter aux recherches historiques. A vous de juger du résultat de ces surprenants face-à-face. »

            Jean Lopez et Olivier Wieviorka

            « L’équipe d’historiens réunie par Jean Lopez et Olivier Wieviorka détricote sereinement
            ces fables et interroge leur étrange pouvoir de fascination.
            Une opération salutaire de désintox historique. »
            L’Express, à propos du premier volume.

             

            Ils ont conduit les Alliés à la victoire
            À quoi ressemble le quotidien des généraux qui commandent en 1944-1945, sur le front de l’Ouest, des dizaines de milliers de soldats face aux armées allemandes ? Comment établissent-ils leur leadership auprès de leurs subordonnés ? Comment influencent-ils leurs supérieurs ? Prennent-ils soin de leurs hommes et ont-ils à cœur le coût humain des opérations ? Font-ils bon usage des ressources matérielles mises à leur disposition ? Leur commandement, somme toute, est-il efficace ? Voici, parmi beaucoup d’autres, les questions auxquelles répond ce livre novateur. En se plongeant dans l’intimité de cinq grands généraux – très connus comme George Patton ou Jean de Lattre de Tassigny, ou moins, mais tout aussi importants, comme le Canadien Harry Crerar et les Américains Alexander Patch et Courtney Hodges –, Daniel Feldmann passe au crible l’expérience de chacun. Il livre une étude brillante et nuancée, convaincante et parfois surprenante, qui permet de mettre en évidence tant les réussites que les échecs de ces hommes versés dans l’art difficile du commandement en temps de guerre.

            La Seconde Guerre mondiale
            Il y a plus de soixante-dix ans, la bataille de Berlin puis Hiroshima marquaient la fin du conflit le plus meurtrier de l’histoire de l’humanité. Débuté en septembre 1939 avec l’invasion de la Pologne par Hitler, celui-ci donne l’impression jusqu’en 1941 d’une victoire de la Wehrmacht, qui a révolutionné l’art de la guerre par le Blitz. Le tournant majeur intervient fin 1941, lorsque la guerre – essentiellement européenne – devient mondiale avec Pearl Harbor, tandis que l’armée allemande cale devant Moscou. S’ensuivent plus de trois ans d’affrontements titanesques au cours desquels la modernisation technologique va de pair avec la barbarisation dont témoigne en particulier la Shoah.
            Conjuguant brillamment le fond et la forme, maîtrisant les questions militaires, diplomatiques et économiques, passant d’un front à l’autre d’une plume alerte, émaillant son texte de portraits enlevés des principaux contemporains, Claude Quétel raconte avec maestria ce quinquennat-charnière de l’histoire du xxe siècle.
             
            Historien et ancien directeur du mémorial de Caen, Claude Quétel a publié de nombreux ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale, parmi lesquels L’Impardonnable Défaite.
             
            Citations dans le cartouche couleurs :
             
            « […] Ce livre réalise une sorte d’exploit : nous faire comprendre mieux cette histoire dont on sait tout. »
            Lire
             
            « Après John Keegan, Liddell Hart et Antony Beevor, Claude Quétel a relevé le défi avec ce grand livre d’histoire. »
            Ouest-France

            Infographie de la Seconde Guerre mondiale
            Dirigé par Jean Lopez, avec la collaboration de Nicolas Aubin et Vincent Bernard, et superbement mis en scène par le data designer Nicolas Guillerat, ce livre exceptionnel, tant par sa forme que son contenu, est le fruit de l’association de compétences complémentaires réunies pour la première fois. Il part d’un constat : la masse de données disponible sur la Seconde Guerre mondiale n’a jamais été aussi importante mais il est devenu difficile de lui donner du sens et, surtout, d’en rendre compte à un large public. Il fallait donc inventer, dans une démarche historienne et en puisant aux meilleures sources internationales, une forme permettant à la fois de traiter la masse de données (data) disponible et de les rendre intelligible au plus grand nombre. Cette forme, c’est l’infographie, et le résultat est époustouflant, qu’il s’agisse de renouveler nos connaissances, de visualiser les grandes lignes du conflit, de comprendre aisément des phénomènes complexes ou tout simplement de relier des aspects de la guerre jusqu’ici éclatés.
             
            En quatre parties ‒ Mobilisations, productions et ressources, Armes et armées, Batailles et campagnes, Bilan et fractures ‒ rassemblant une soixantaine de grands thèmes ‒ l’équation pétrolière, qu’est-ce qu’une division d’infanterie ?, l’opération Barbarossa, la logistique alliée en Europe, la reconquête américaine du Pacifique, le système concentrationnaire nazi, l’épopée de la France libre, les pertes allemandes, la guerre dans le désert… ‒, c’est bien tout le second conflit mondial qui est ici repensé à travers une forme particulièrement accessible, profondément originale et non moins esthétique.
             

            Directeur de la rédaction de Guerres et histoire, Jean Lopez est l’auteur de plusieurs ouvrages qui font autorité sur le front germano-soviétique dont, avec Lasha Otkhmezuri, une biographie de Joukov unanimement saluée. Il a en outre codirigé, avec Olivier Wieviorka, Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale (2 volumes) et publié Les cents derniers jours d'Hitler.
             
            Spécialiste reconnu d'histoire militaire, Vincent Bernard a déjà publié une biographie remarquée du général Lee et de son grand adversaire, le général Grant.
             
            Agrégé d'histoire, Nicolas Aubin est spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et contribue à de nombreuses revues d’histoire militaire. Il est l'auteur des Routes de la liberté. La logistique américaine en France et en Allemagne, 1944-1945.
             
            Graphiste de formation, Nicolas Guillerat s’oriente, après un détour par la publicité, vers la datavisualisation. Il enseigne par ailleurs le data design.

            Churchill

            Descendant du célèbre duc de Marlborough, soldat dans l’âme, Winston Churchill ne dépassa jamais le grade de lieutenant-colonel, mais se retrouva, à soixante ans, Premier ministre de la Grande-Bretagne en guerre, seul face aux puissances de l’Axe pour sauver la démocratie.
            Ce livre retrace l’histoire singulière du chef militaire, de ses premières aventures à la frontière nord-ouest de l’Inde aux deux grands conflits mondiaux, en passant par la guerre des Boers.
            À partir de documents encore inexploités, de témoignages inédits de son médecin, de ses amis et de ses collègues, Carlo D’Este éclaire une personnalité paradoxale et attachante. Il explore les différentes stratégies de Churchill au cours des guerres mondiales, ses succès éblouissants et ses échecs désastreux, révélant notamment ses relations houleuses avec les généraux alliés.

            A la droite d'Hitler
            Aristocrate, jeune officier de la Luftwaffe, Nicolaus von Below (1907-1983) entre au service d’Hitler en 1937 comme aide de camp. Investi de la confiance du Führer, il en devient un intime et l’accompagne partout, à Berlin, à Bayreuth – il partage sa loge princière pendant le festival –, au Berghof, dans son appartement à Munich, aux fêtes nazies de Nuremberg, dans tous ses quartiers généraux et jusque dans son dernier bunker, sous le jardin de la Chancellerie, en 1945. Proche parmi les proches, sa signature figure sur le testament privé d’Hitler, rédigé à la veille de son suicide.

            Durant ces longues années passées à son service, von Below a tout noté des agissements, des rencontres, des discours, des commandements, des prédictions, enfin du comportement d’Hitler. Ses souvenirs constituent une source historique majeure sur l’histoire du IIIe Reich, de sa montée en puissance jusqu’à sa chute ainsi, et surtout, que sur la personnalité énigmatique de son chef.
            Publié en allemand en 1980, et pour la première fois en français dans la présente édition, ce témoignage exceptionnel est présenté par Jean Lopez dans une substantielle et lumineuse préface.

            Les derniers secrets du IIIe Reich
            Après l’immense succès des Secrets du IIIe Reich, François Kersaudy et Yannis Kadari entraînent le lecteur dans une nouvelle plongée au cœur des arcanes du régime hitlérien. Dans un texte enlevé et accessible, tous deux revisitent certains épisodes mystérieux de ce moment d’histoire ahurissant, faisant à l’occasion de chaque récit la part de ce qui est avéré et de ce qui est purement fictif.
            Comment les nazis ont-ils préparé le programme d’euthanasie Aktion T4 ? Comment Hitler imaginait-il sa nouvelle capitale, Germania ? Comment ses fidèles envisageaient-ils de détruire les États-Unis ? Et d’où vient le mythe de leur « forteresse alpine », où ils livreraient leur baroud d’honneur ? Quel était le but de l’opération Werwolf (« loups-garous ») ? Enfin, qu’est devenu Martin Bormann, le « Méphisto du Führer » ? Sept chapitres saisissants – dont un inédit sur le duel Hitler-Churchill – pour lever les mystères et comprendre les dessous d’un univers terrifiant.

            « À travers les affres et les rebondissements d’un régime criminel, c’est l’empreinte profonde laissée par le IIIe Reich jusqu’à nos jours que les auteurs donnent à voir en creux. »
            Le Figaro Histoire
             

            Etre soldat de Hitler
            Peut-on devenir un soldat de la Wehrmacht ou de la Waffen-SS au service de Hitler et demeurer un soldat comme les autres ? Comment ce soldat est-il formé, commandé, équipé ? Quelles sont ses relations avec les civils ? Comment vit-il la guerre ? Se comporte-t-il comme les soldats des autres armées ? Quel est son degré de nazification ? C’est à ces questions, parmi beaucoup d’autres, que répond Benoît Rondeau dans cet ouvrage novateur qui s’attache à décrire le quotidien et l’expérience du soldat allemand, sur tous les fronts et quel que soit le corps auquel il appartenait.
            L’auteur retrace d’une plume limpide des parcours très divers, vécus sous toutes les latitudes, du général au pilote de Messerschmitt, de l’administrateur à Paris au tankiste de panzer, et n’omet pas d’aborder l’épineuse question de l’image d’après-guerre et de la postérité de cette force controversée. Ce faisant, il nous offre une étude renouvelée d’une armée à propos de laquelle on pensait tout connaître.
             

            Les opérations les plus extraordinaires de la Seconde Guerre Mondiale
            Nombre d’opérations militaires jalonnent la Seconde Guerre mondiale, sur de multiples fronts. De très imposantes et parfaitement connues – Barbarossa, Overlord, ou Market Garden –, mais aussi de plus modestes, de plus audacieuses parfois, assurément de plus inventives voire de plus folles, et qui sont restées dans l’oubli.
            Quoi de plus fou, de plus extraordinaire en effet que d’envisager de lâcher sur le Japon un million de chauves-souris lestées d’une charge incendiaire – alors même que l’on prépare par ailleurs la bombe atomique ? D’empoisonner les pâtures du Reich avec le bacille du charbon ? De construire un porte-avions en glace ? De tronquer ses propres cartes d’état-major pour berner l’ennemi qui viendra à s’en emparer ? Et que penser de ces pilotes de chasse allemands dont la mission consiste à percuter l’empennage de queue des bombardiers allemands ? De ces marins italiens qui chevauchent des torpilles sous-marines ?
            Claude Quétel, fort de sa connaissance intime du conflit, exhume une trentaine de ces opérations oubliées dont il détaille avec maestria la préparation et le déroulement souvent folklorique et spectaculaire.

            Perrin

            Lisez maintenant, tout de suite !