RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La fille au revolver

            12-21
            EAN : 9782823845563
            Code sériel : UGE
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            La fille au revolver

            Élisabeth KERN (Traducteur)
            Date de parution : 12/05/2016
            Une nouvelle série inédite mettant en scène la toute première femme shérif des États-Unis !
            Constance Kopp ne correspond à aucun moule. Elle surpasse en taille la plupart des hommes, ne trouve aucun intérêt dans le mariage ou les affaires domestiques, et a été isolée du monde depuis qu’un secret de famille l’a reléguée, elle et ses deux sœurs, dans la clandestinité. Un jour, le... Constance Kopp ne correspond à aucun moule. Elle surpasse en taille la plupart des hommes, ne trouve aucun intérêt dans le mariage ou les affaires domestiques, et a été isolée du monde depuis qu’un secret de famille l’a reléguée, elle et ses deux sœurs, dans la clandestinité. Un jour, le propriétaire d'une fabrique de soie, belliqueux et puissant, renverse leur carrosse au volant de son automobile… Et ce qui n’aurait dû être qu’un banal litige se transforme en une bataille rangée avec une bande de voyous habitués au chantage et à l’intimidation. Mais elle pourra compter sur l’aide d’un shérif progressiste qui, dans l’Amérique puritaine de ce début de siècle, n’hésitera pas à lui confier un revolver et une étoile.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782823845563
            Code sériel : UGE
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            12-21
            11.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Choupinoushka Posté le 1 Juin 2019
              On embarque de suite dans les aventures des sœurs Kopp, des femmes de caractère, j'ai hâte de lire le suivant !
            • licorne85 Posté le 12 Avril 2019
              Lors de mon dernier assaut dans le “Gibert jeune” de St Michel à Paris, j’ai été attiré tout de suite par cette couverture, un pitch idéal en 4e de couverture, un résumé prometteur, il n’en fallait pas moins pour commencer à remplir mon panier, des femmes qui prennent leur destin en mains dans une Amérique puritaine d’avant guerre ! Ah oui ! C’est avant tout l’histoire d’une famille qui peu à peu va prendre des allures de policier, la famille de Constance Kopp, jeune femme de 35 ans, se réduit pour l’essentiel à ses deux soeurs, Norma et Fleurette, elles résident dans une ferme isolée près de la ville de Paterson dans le New Jersey, une grande ville réputée pour ces entreprises de teintureries. Un grand frère veillent sur elle de loin … Tout va démarrer à partir d’un incident, plutôt un accident “de carriole” avec Henry Kaufman, un patron à la réputation salace, le caïd du coin… De là, les péripéties vont s’enchaîner pour les 3 soeurs, et en faisant sortir cet ignoble individu de sa zone de confort, elles vont découvrir un véritable trafic … Mais je n’en dis pas plus … Epaulées par un shérif compatissant et ouvert d’esprit,... Lors de mon dernier assaut dans le “Gibert jeune” de St Michel à Paris, j’ai été attiré tout de suite par cette couverture, un pitch idéal en 4e de couverture, un résumé prometteur, il n’en fallait pas moins pour commencer à remplir mon panier, des femmes qui prennent leur destin en mains dans une Amérique puritaine d’avant guerre ! Ah oui ! C’est avant tout l’histoire d’une famille qui peu à peu va prendre des allures de policier, la famille de Constance Kopp, jeune femme de 35 ans, se réduit pour l’essentiel à ses deux soeurs, Norma et Fleurette, elles résident dans une ferme isolée près de la ville de Paterson dans le New Jersey, une grande ville réputée pour ces entreprises de teintureries. Un grand frère veillent sur elle de loin … Tout va démarrer à partir d’un incident, plutôt un accident “de carriole” avec Henry Kaufman, un patron à la réputation salace, le caïd du coin… De là, les péripéties vont s’enchaîner pour les 3 soeurs, et en faisant sortir cet ignoble individu de sa zone de confort, elles vont découvrir un véritable trafic … Mais je n’en dis pas plus … Epaulées par un shérif compatissant et ouvert d’esprit, les soeurs ne renonceront pas et mèneront jusqu’au bout une enquête intéressante. Un roman policier de ce type privilégie la vie et l’humanité des personnages, il ne faudra donc pas s’attendre à un récit au suspens redoutable, c’est mené avec légèreté et les dialogues entre les soeurs, très différentes, apportent la fraicheur et la naïveté de leur âge. Le style est plaisant, mais je reconnais que le démarrage est assez lent, il y a une redondances de faits qui paralysent un peu l’avancée de la véritable intrigue, notamment la gueguerre avec les gros bras de Kaufman, il faudra attendre une bonne moitié du récit pour rentrer un peu plus dans l’action. Constance se démarque par son esprit de persuasion et de détermination, n’oublions pas que ce personnage a réellement existé et l’auteur qui s’est basée sur des articles et des faits divers de l’époque donne du poids à ce personnage, doux par certains côtés et pugnace par d’autres. Sa taille exceptionnelle en fait un atout et sa stature en impose, elle est un beau portrait de femme qui se veut indépendante, parfaitement secondées par ses deux soeurs, charmantes et courageuses. L’utilisation des flash-back sur leur passé nous apportent beaucoup d’éléments pour connaitre leur passé, et sans doute nous ouvrir des portes pour les futurs romans de la série. il y en a 3 à ce jour. Un bon roman et surtout un tome d’introduction où l’intrigue est de second ordre. L’auteur nous plonge dans un contexte historique particulier, très bien décrit. On y découvre un univers machiste dans la vie quotidienne et dans le travail ; on est en pleine époque de l’industrialisation et on évolue vers un monde de plus en plus moderne. Ce sera un plaisir de lire la suite.
              Lire la suite
              En lire moins
            • cassie56 Posté le 15 Février 2019
              J’avoue que je ne m’attendais pas vraiment à ce genre de lecture, je pensais lire quelque chose de véritablement hilarant, mais même si j’ai souvent souri et que ce fut une lecture agréable, on est loin des éclats de rire promis ! J’avoue que j’ai beaucoup aimé ma lecture, au début j’étais assez perplexe puis je me suis laissée embarquer. J’ai deviné très vite le fameux secret de famille mais les indices sont flagrants. Ce fut quand même une lecture atypique dans le sens où j’ai eu beaucoup de mal à accrocher au caractère des héroïnes, qui au début me semblaient décalées, plus que décalées même. En fait, elles ne m’étaient pas véritablement sympathiques, mais au fil de ma lecture, je me suis attachée à leurs caractères et leurs bizarreries. Il n’y a pas vraiment d’enquête à proprement parler, enfin il y a quand même un mystère concernant Lucy, mais c'est en arrière plan, ce n’est pas un polar conventionnel. C’est presque un OLNI (objet littéraire non identifié), enfin personnellement, je l’ai vu comme tel. S’il y a une suite, je la lirai avec plaisir. Je sais que ma chronique est décousue, mais j’ai essayé de vous livrer mon... J’avoue que je ne m’attendais pas vraiment à ce genre de lecture, je pensais lire quelque chose de véritablement hilarant, mais même si j’ai souvent souri et que ce fut une lecture agréable, on est loin des éclats de rire promis ! J’avoue que j’ai beaucoup aimé ma lecture, au début j’étais assez perplexe puis je me suis laissée embarquer. J’ai deviné très vite le fameux secret de famille mais les indices sont flagrants. Ce fut quand même une lecture atypique dans le sens où j’ai eu beaucoup de mal à accrocher au caractère des héroïnes, qui au début me semblaient décalées, plus que décalées même. En fait, elles ne m’étaient pas véritablement sympathiques, mais au fil de ma lecture, je me suis attachée à leurs caractères et leurs bizarreries. Il n’y a pas vraiment d’enquête à proprement parler, enfin il y a quand même un mystère concernant Lucy, mais c'est en arrière plan, ce n’est pas un polar conventionnel. C’est presque un OLNI (objet littéraire non identifié), enfin personnellement, je l’ai vu comme tel. S’il y a une suite, je la lirai avec plaisir. Je sais que ma chronique est décousue, mais j’ai essayé de vous livrer mon ressenti et ce n’était pas évident avec à ce livre. En bref : malgré un début un peu long, on s’attache à ces femmes et il y a quand même un peu d’humour, n’en doutez pas ;)
              Lire la suite
              En lire moins
            • Sahyuri Posté le 7 Janvier 2019
              La fille au revolver est un livre qui m'a permis de passer un très bon moment, en toute simplicité. Le style est agréable, il s'en dégage une sensation de sincérité et d'authenticité qui permet d'être entraîné immédiatement dans la vie de Constance et de ses sœurs. Le côté "policier" n'est pas vraiment mis en avant, c'est davantage une fresque historique et sociale sur la place des femmes dans une société patriarcale et industrielle qui est particulièrement bien dépeinte. J'ai apprécié qu'il n'y ait pas eu pour autant de véhémence de la part des protagonistes. Pas de violence et d'opposition systématique face aux hommes, qui ne sont pas présentés comme des "ennemis" des femmes. Juste trois femmes qui cherchent leur place dans une société en plein bouleversements, qui s'interrogent, observent, et qui agissent. Clairement, on appréciera la lecture si on n'a pas choisi ce livre uniquement pour l'enquête. Bien qu'elle soit très présente et bien décrite, elle n'est finalement pas le cœur de l'histoire. C'est plutôt le support, le déclencheur qui a permis à Constance de se construire une place qui lui corresponde dans une société où elle n'aurait jamais pu envisager (et n'avait surement même jamais pensé) devenir shérif adjointe !
            • Souri7 Posté le 11 Novembre 2018
              👢Premier tome de la saga Constance Koop.👢 1914, Constance Koop, 35 ans et ses deux soeurs, Norma et Fleurette résident dans une ferme isolée près de la ville de Paterson dans le New Jersey, grande cité des teinturiers. Parties faire des courses en ville avec leur carriole, elles sont percutées par la voiture de Henry Kaufman, un patron de teinturerie à la réputation douteuse. Heureusement, le drame est évité, puisque les soeurs s'en sortent sans grand dommage corporel (ainsi que leur jument)... mais la carriole est en morceau. Commence alors pour Constance le parcours du combattant. Décidée à se faire rembourser les dommages occasionnés sur sa carriole s'élevant au total à 50$, elle décide d'écrire à Henry Kaufman. Celui-ci lui répond en les harcelant et les menaçant, via ses amis peu recommandables. La vie des soeurs Koop bascule dans l'inquiétude et la peur, mais Constance refuse de renoncer. Elle sera d'ailleurs épaulée par le shérif de Bergen... Au final, un roman policier agréable à lire même si la partie enquête est bien minime pour l'ensemble du livre. Amy Stewart nous propose de découvrir Constance Koop, une femme qui a réellement existée et qui est devenue la première femme adjointe du shérif de son époque.... 👢Premier tome de la saga Constance Koop.👢 1914, Constance Koop, 35 ans et ses deux soeurs, Norma et Fleurette résident dans une ferme isolée près de la ville de Paterson dans le New Jersey, grande cité des teinturiers. Parties faire des courses en ville avec leur carriole, elles sont percutées par la voiture de Henry Kaufman, un patron de teinturerie à la réputation douteuse. Heureusement, le drame est évité, puisque les soeurs s'en sortent sans grand dommage corporel (ainsi que leur jument)... mais la carriole est en morceau. Commence alors pour Constance le parcours du combattant. Décidée à se faire rembourser les dommages occasionnés sur sa carriole s'élevant au total à 50$, elle décide d'écrire à Henry Kaufman. Celui-ci lui répond en les harcelant et les menaçant, via ses amis peu recommandables. La vie des soeurs Koop bascule dans l'inquiétude et la peur, mais Constance refuse de renoncer. Elle sera d'ailleurs épaulée par le shérif de Bergen... Au final, un roman policier agréable à lire même si la partie enquête est bien minime pour l'ensemble du livre. Amy Stewart nous propose de découvrir Constance Koop, une femme qui a réellement existée et qui est devenue la première femme adjointe du shérif de son époque. L'auteur s'est d'ailleurs basé sur des articles de l'époque relatant l'affaire entre Constance Koop et Henry Kaufmann et sur ce qui se passait à l'époque. Le tout donne un sentiment de réalisme et vie incroyable.😊 Le personnage de Constance Koop se démarque par rapport aux femmes de l'époque. Constance est présentée comme une femme grande, imposante en stature et possédant un courage à toute épreuve. Au lieu d'être soumise aux hommes de la famille, Constance cherche avant tout son indépendance et refuse d'être une citoyenne de second ordre. Ce contraste est encore plus saisissant lorsque Amy Stewart nous décrit son enfance auprès de sa mère, qui avait tendance à les surprotéger, voire les isoler du reste du monde. Cette éducation oblige Constance à apprivoiser le monde comme elle peut. L'auteur utilise d'ailleurs l'alternance d'époque en nous proposant des flash-back sur l'enfance de Constance qui permettent de mettre en avant ses décisions du moment. Le contexte historique est magnifiquement relaté. Nous suivons les soeurs Koop dans un univers 100% masculin et géré par de grands patrons faisant la loi. Amy Stewart nous décrit les grèves des ouvriers, les vendettas des patrons, l'exode des enfants de gréviste afin de les préserver de la famine, les conditions de travail indigne pour l'époque. Il est aussi question de société en pleine évolution avec l'arrivée de l'industrialisation, de la voiture et du changement que cela occasionne dans la société. Cette disparité est présentée par l'auteur via les conditions de vie en ville où l'électricité, les voitures commencent à se démocratiser alors que la ferme des soeurs Koop n'a pas évolué d'un iota. Un roman agréable, doux et passionnant au rythme lent, mais qui permet de se plonger dans les vicissitudes de l'époque. Après avoir lu le premier tome, je me suis empressée d'ailleurs d'acheter les deux tomes suivants. 🤗
              Lire la suite
              En lire moins
            12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
            Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !