Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355846946
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La Mort selon Turner

BENJAMIN LEGRAND (Traducteur)
Date de parution : 11/10/2018
Après La Religion et Les Douze Enfants de Paris, le nouvel opéra noir de Tim Willocks.
Lors d’un week-end arrosé au Cap, un jeune et riche Afrikaner renverse en voiture une jeune Noire sans logis qui erre dans la rue. Ni lui ni ses amis ne préviennent les secours alors que la victime agonise. La mère du chauffeur, Margot Le Roux, femme puissante qui règne sur... Lors d’un week-end arrosé au Cap, un jeune et riche Afrikaner renverse en voiture une jeune Noire sans logis qui erre dans la rue. Ni lui ni ses amis ne préviennent les secours alors que la victime agonise. La mère du chauffeur, Margot Le Roux, femme puissante qui règne sur les mines du Northern Cape, décide de couvrir son fils. Pourquoi compromettre une carrière qui s’annonce brillante à cause d’une pauvresse ? Dans un pays où la corruption règne à tous les étages, tout le monde s’en fout. Tout le monde, sauf Turner, un flic noir des Homicides. Lorsqu’il arrive sur le territoire des Le Roux, une région aride et désertique, la confrontation va être terrible, entre cet homme déterminé à faire la justice, à tout prix, et cette femme décidée à protéger son fils, à tout prix.
 
Le fauve Willocks est à nouveau lâché ! Délaissant le roman historique, il nous donne ici un véritable opéra noir, aussi puissant qu’hypnotique. On retrouve dans ce tableau au couteau de l’Afrique du Sud tout le souffle et l’ampleur du romancier, allié à une exceptionnelle force d’empathie. Loin de tout manichéisme, il nous fait profiter d’une rare proximité avec ses personnages, illustrant de la sorte la fameuse phrase de Jean Renoir : « Sur cette Terre, il y a quelque chose d'effroyable, c'est que tout le monde a ses raisons. »
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355846946
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Sonatine

Ils en parlent

"Le nouveau Tim Willocks est une tuerie. Dans tous les sens du terme."
Antoine de Caunes

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ctucorrect Posté le 15 Décembre 2019
    Quel roman! J'ai adoré. Un personnage, genre de Rambo, droit comme un I, féru de techniques de combat rapprochées ou à distance et armées, Turner, un flic black, va se dresser contre l'injustice, la corruption, la violence ordinaire des puissants, riches propriétaires blancs, qui écrasent tout, par leur pouvoir. Tout cela dans une nature d'une hostilité d'une aridité incroyables. Les personnages sont décrits avec une finesse, une acuité époustouflante. On a beau les haïr, ces pourris, ils faut leur créditer des parcours, des réussites qui forcent l'admiration, et c'est là toute l’ambiguïté, la justesse de ton qui enchante le lecteur. Ajoutez à cela des scènes d'actions à couper le souffle, des descriptions de l'environnement, de contextes d'une précision d'orfèvre et vous avez ce que j'aime le plus dans la lectures de romans noirs. Un coup de cœur! 9.5
  • collectifpolar Posté le 27 Novembre 2019
    5 étoile parce que je n'ai pas pu mettre plus, 6, 7 auraient été mieux. Tim Willock est un grand, un très grand auteur. Et avec ce titre il en apporte encore la preuve. La mort selon Turner est un roman magistral. Un énorme coup de coeur. Les mots ne manque encore pour en parler, un personnage bouleversant, irréductible, intègre, Une écriture furieuse et précise à la fois. Un thriller sombre sur fonds de corruption, racisme, une dénonciation de l’apartheid qui n’en fini pas. Et toujours cette violence qui régit les rapports humains dans cette Afrique du sud où on la voit se banaliser. Une énorme claque émotionnelle à ne pas rater. Comme je le disais les mot ne manque pour en parler, mais promis je reviendrai pour compléter cette chronique
  • sweetie Posté le 6 Novembre 2019
    C'est un univers toujours aussi violent, mais actuel celui-ci, auquel nous convie Tim Willocks, l'as du thriller. Turner, policier noir de Cape Town en Afrique du Sud, possède certaines affinités avec Mathias Tannhauser, le héros de La Religion et des Douze enfants de Paris : intègre, impitoyable lorsque nécessaire mais aussi bienveillant. L'histoire : un véhicule heurte une jeune itinérante dans un stationnement d'un bar paumé, un soir de beuverie. Un délit de fuite des trois hommes impliqués s'ensuit. L'affaire est confiée à Turner qui, durant trois jours pleins et intenses, déclenchera une traque sans heureuse issue. On devient vite captif du récit grâce à une narration impeccable et au relief donné aux personnages, même les plus secondaires. En prime, un portrait social de l'Afrique du Sud contemporaine avec ces relents de l'apartheid qui ont la vie dure. Étonnant Tim Willocks!
  • mrleyu Posté le 21 Octobre 2019
    Ça cogne, ça va très vite, c'est une apnée étouffante ! Un flic émouvant, dans une atmosphère très sud-africaine. Sombre et douloureux, on ne lâche pas ce livre.
  • ushowtime Posté le 9 Octobre 2019
    Ouahouhh, le plus puissant thriller que j'ai jamais lu jusqu'à présent : Quelle force, quel réalisme et quel pur bonheur de lire ce qui est un chef d'oeuvre de part la construction, la crédibilité et l'intelligente narration des personnages et des lieux. Déjà que le livre "La religion" était époustouflant, là avec ce titre, l'auteur Willocks crève le plafond. Son personnage principal aussi, vous verrez... Ce roman est une vrai tuerie ! :-)
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !