RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Coup-de-Vague

            Omnibus
            EAN : 9782258096493
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Le Coup-de-Vague
            Romans durs

            Date de parution : 14/11/2013

            Le passé effacé - Au Coup-de-Vague, le travail de la ferme, combiné au commerce des moules, dépend dans tous ses détails des deux tantes de Jean : Hortense et Emilie.

            Le passé effacé
            Au Coup-de-Vague, le travail de la ferme, combiné au commerce des moules, dépend dans tous ses détails des deux tantes de Jean : Hortense et Emilie. Ce sont elles qui, pour le bien de tous, décident de tout. Jean, qui a été élevé par elles, accomplit son travail...

            Le passé effacé
            Au Coup-de-Vague, le travail de la ferme, combiné au commerce des moules, dépend dans tous ses détails des deux tantes de Jean : Hortense et Emilie. Ce sont elles qui, pour le bien de tous, décident de tout. Jean, qui a été élevé par elles, accomplit son travail par habitude, il n'a guère de soucis, jusqu'au jour où Marthe Sarlat, qui est secrètement son amie, lui annonce qu'elle est enceinte.
            Simenon en numérique : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258096493
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • dido600 Posté le 27 Mai 2017
              Jean vit dans un village une ferme nommée coup de vague près de La Rochelle avec ses tantes, Hortense et Emilie, qui gèrent un commerce de moules. Le jeune homme s’enflamme de Marthe une voisine qui attend bien vite un enfant. Comme la jeune femme est de santé fragile , les deux tantes s’arrangent pour la faire avorter. Elle finira par décéder. Jean suffoque dans cette atmosphère d’un milieu humain où tout est géré, calculé. Le galbe de ce roman rural se condense autour d' un clan familial si étroit qu’il resserre son étau jusqu’à détruire le jeune couple soumis à sa tutelle, par l’anéantissement de la volonté de l’un et par l’enlisement de l’autre dans la mort. Néanmoins la vie rurale a ses exigences bientôt, le travail reprend, organisé par les deux tantes, effaçant petit à petit les souvenirs... Un roman rural bien garrottée , agréable a' parcourir.et fidèle a la notoriété de Simenon
            • Zora-la-Rousse Posté le 25 Mars 2017
              Le coup de vague, une ferme en marge du village de Marsilly, "une maison rose, mais d'un rose trop rose, avec un filet de fumée prolongeant la cheminée juste au-dessus des galets de la côte", tenue par deux sœurs, Hortense et Emilie. Le coup de vague ou une vie réglée comme du papier à musique par deux maîtresses femmes, autour de la mytiliculture et de l'exploitation de la ferme, érigeant à quatre mains un rigide cocon autour de Jean, leur neveu, qui n'y trouve cependant rien à redire malgré ses 28 ans. Une vie facile en somme pour cet adulescent qui se trouve contrariée par l'annonce de la grossesse de Marthe, la rencontre d'un soir, et vient dévoiler insidieusement aux yeux de Jean des secrets cachés par ses tantes, par le village entier. Simenon a l'art de dresser des portraits sans concession, de traduire avec justesse des traits de caractère tels que la lâcheté ou l'orgueil. Une description acide qui n'épargne aucun personnage, malgré qu'ils soient tous victimes les uns des autres, de leur histoire, de leurs non-dits et de leurs frustration. Un tableau d'une petite société rurale, coincée à une époque pas si lointaine où l'Algérie était française, où l'avortement... Le coup de vague, une ferme en marge du village de Marsilly, "une maison rose, mais d'un rose trop rose, avec un filet de fumée prolongeant la cheminée juste au-dessus des galets de la côte", tenue par deux sœurs, Hortense et Emilie. Le coup de vague ou une vie réglée comme du papier à musique par deux maîtresses femmes, autour de la mytiliculture et de l'exploitation de la ferme, érigeant à quatre mains un rigide cocon autour de Jean, leur neveu, qui n'y trouve cependant rien à redire malgré ses 28 ans. Une vie facile en somme pour cet adulescent qui se trouve contrariée par l'annonce de la grossesse de Marthe, la rencontre d'un soir, et vient dévoiler insidieusement aux yeux de Jean des secrets cachés par ses tantes, par le village entier. Simenon a l'art de dresser des portraits sans concession, de traduire avec justesse des traits de caractère tels que la lâcheté ou l'orgueil. Une description acide qui n'épargne aucun personnage, malgré qu'ils soient tous victimes les uns des autres, de leur histoire, de leurs non-dits et de leurs frustration. Un tableau d'une petite société rurale, coincée à une époque pas si lointaine où l'Algérie était française, où l'avortement était interdit, où les femmes étaient comme des êtres inférieurs. Un roman dur et âpre, où la haine des uns et des autres affleurent sans vraiment jamais s'exprimer, sauf pour le docteur et l'instituteur, nous laissant le goût d'un vague malaise... "Le docteur fumait la pipe du matin au soir, dans son cabinet, dans la chambre des moribonds, au point d’en avoir les dents brunes de tartre, et il répondait quand on lui faisait remarquer : « - C’est pour ne pas sentir qu’ils puent. »" Quel auteur, assurément.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
            Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.